Cliquez ici Cliquez ici Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
9
Beginners
Format: DVD|Modifier
Prix:9,98 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 1 août 2012
J'ai adoré.
je ne vais pas vous raconter l'histoire d'autres l'ont déjà fait.
C'est un film sans grande action, un film qu'on regarde et on se laisse porter par la vie de ces gens, on les suit, on les voit évoluer. J'ai beaucoup aimé l'ambiance très bien rendue de ce jeune couple qui se cherche, la détresse d'Oliver totalement paumé et pas moin de la déprime est touchante. C'est qu'il lui en arrive des trucs et il essaie de gérer tout ça, tout en s'occupant de son père gravement malade.
C'est un petit bijou de tendresse de tolérance et d'émotions, à voir !
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 14 juin 2018
L’un de mes films préférés, Ewan McGregor est parfait dedans ! Je vous le recommande ! La musique aussi est super !
|0Commentaire|Signaler un abus
le 20 avril 2015
c'est particulièrement bien joué, ca dégage pas mal d'émotions, même si l'histoire n'est pas toujours rose, celle-ci manquant un peu de spontanéité.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 9 janvier 2014
Histoire qui ne laisse pas de marbre, réalisation propre. Mélancolique, les acteurs délivrent de belles prestations, presque aussi bien que le petit chien qui vole la vedette à chacune de ses scènes.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 20 juin 2012
La construction du film, complexe, son scénario brillant ainsi que le jeu des acteurs donne à ce film personnel et intimiste une aura que peu d'autres films ont.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 14 novembre 2011
Je me suis procurée ce film car j'aime beaucoup Erwan Mac Gregor, aussi Mélanie Laurent, mais ce film est un peu long,lent et lassant, beaucoup de flash- back, les mêmes flash-back, un peu ennuyant, je suis un peu déçue par Mélanie Laurent que j'avais aimé dans le très beau film " Le Concert" et "Je vais bien, ne t'en fais pas"mais ici, elle n'a pas l'air à l'aise,elle se cherche, la vedette du film, c'est Arthur et petite anecdote, j'ai eu beaucoup de mal avec mon chien qui ne supporte pas les chiens sur le petit écran!!!!Je me demande pourquoi les personnes qui émettent des critiques racontent d'abord le synopsis.
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 janvier 2012
Ewan Mac Gregor joue le rôle d'un homme qui apprend quelques mois après la mort de sa mère que son père est gay. Ce dernier a choisi de faire son coming-out et de vivre sans se cacher les dernières années de sa vie.
Ce film plein de poésie et de tendresse est inspiré de la vie du cinéaste, Mike Mills, puisqu'il a commencé à le réaliser 4 mois après la mort de son père qui avait révélé son homosexualité quelques années auparavant. Il n'a pas du être aisé pour Ewan Mac Gregor de jouer le rôle de celui qui le dirige.
Mike Mills est un touche à tout et le film est lui même un élégant patchwork de dessins à l'écran, de musique envoûtante et de chien qui parle.
Le petit couple Mélanie Laurent - Ewan Mac Gregor donne envie de tomber amoureux, même si, malheureusement, Mélanie Laurent semble troublée et parfois absente.
Le film n'a rien de linéaire puisque nous voyageons dans le présent, dans le passé proche (agonie du père) et dans le passé plus lointain (enfance d'Oliver). Il peut paraître un peu décousu surtout que des effets de style y sont allègrement ajoutés
Un bon moment cinématographique sur la différence, sur les moeurs qui changent, sur l'amour...
8 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 26 octobre 2011
Voici un film assez bizarre de prime abord... Oliver est un illustrateur et vit à Los Angeles. Son père vient de mourir et Oliver fait le tri dans ses affaires. On apprend qu'il a découvert que son père était gay peu de temps après la mort de sa mère. Deux évènements qui ont bouleversé la vie confortable de ce trentenaire sans repères affectifs stables.
Oliver semble assez étrange, il parle au chien de son père comme s'il était une personne et il présente les évènements d'une manière assez heurtée. Un voyage intérieur va commencer pour Oliver qui va chercher à se construire et à trouver l'épanouissement personnel.
Sa rencontre avec une jeune actrice va changer sa vie.
Difficile pour moi de savoir si j'ai aimé ou non ce film. La réalisation est assez spéciale: le rythme du film est lent, voir très lent. Les flash-backs s'enchaînent entrecoupés de scènes présentes et d'images intérieures à Oliver. Le tout forme un ensemble étrange, un peu hors du temps.
Cette lenteur et cette étrangeté de réalisation sont contrebalancées par la performance assez bluffante d'Ewan McGrégor qui joue de manière intimiste et profonde un personnage à l'écoute de lui-même et de ses sentiments. Son personnage est attachant et crée le charme du film.
En contrepartie, Mélanie Laurent n'est pas très convainquante, plutôt transparente et mis-à-part sa beauté, elle semble survoler le film. J'y ai vu l'actrice et non un personnage.
Assez bluffée par Goran Visnjic qui est à contre emploi de son rôle dans Urgences.
Un trois étoiles et demi pour un film indépendant où étrangeté rime avec un charme étrange.
8 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 28 février 2012
Il est difficile de dire du mal de "Beginners", tant son trio d'acteurs est gracieux, portant avec une légèreté jamais démentie des situations convenues et des questions existentielles complexes ("que comprend-on du couple formé par ses parents ?", "comment faire face à la sexualité de son père ?" etc. etc.), et tant la mise en scène de Mike Mills est maligne, facétieuse même, dans l'air du temps va-t-on dire, pondérant la tristesse dépressive de ses thèmes... Eh bien essayons quand même, car ce "Beginners" si subtil, si aérien, si bien troussé, a surtout créé en moi de l'irritation : cette vision d'un monde sans aspérités, gentiment gris, cette distance vaporeuse, raffinée, avec l'existence, cette manière de dire en somme "nous sommes bien trop intelligents pour prendre tout ça au sérieux", avec un clin d'oeil un peu branché à des spectateurs forcément du "même côté" que "l'auteur", ce cinéma qui ne sert plus à grand chose à part d'être simplement brillant techniquement... tout cela m'a paru bien vain, pour ne pas dire démissionnaire. Et oui, je sais que Sophia Coppola et Wes Anderson, deux cinéastes que j'admire, travaillent le même sillon, encore et encore... Mais chez Mike Mills, il y a comme un déficit supplémentaire de courage, un "trop plein" de bon goût qui fait que, non, ce n'est plus possible pour moi de suivre.
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Après mai
9,99 €
Un Homme idéal
6,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici