Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce coffret Edition Limitée regroupe en version Blu-ray les deux plus époustouflantes mini-série sur la Seconde Guerre mondiale. Vue de point de vue américain, au travers des destinées individuelles de héros bien réels, la réalité de la guerre en Europe et dans le Pacifique apparaît avec un réalisme époustouflant, dans toute sa violence et sa cruauté que seule l'indissoluble fraternité d'armes des combattants transcende. Le coffret contient les coffrets indépendants d'origine, un livret indépendant avec un Blu-ray bonus intitulé « Il a vu la guerre » et un feuillet dépliant avec l'index des épisodes des deux séries.

« Band of Brothers » marque à tout jamais l'histoire des séries T.V. historiques par sa qualité cinématographique, par la profondeur de son traitement des événements et des personnages (réels) qui les ont vécus, par le message universel de fraternité qu'il véhicule en ne traitant pourtant que de la guerre a dans toute sa cruauté. Le scénario est tiré de l'œuvre de Stephen Ambrose et emprunte son titre à la tirade de la St Crépin, dans le Henry V de Shakespeare : « À compter d'aujourd'hui jusqu'à la fin du monde ; sans qu'on se souvienne de nous ; de nous cette poignée, cette heureuse poignée d'hommes, cette bande de frères. Car quiconque aujourd'hui verse avec moi son sang ; sera mon frère : si roturier qu'il soit ; cette journée l'anoblira ». L'histoire est donc celle des hommes de la Easy Company (506e régiment de la 101e division parachutiste américaine) qui va s'illustrer par son héroïsme, du D-Day à Berchtesgaden. La série nous fait partager les angoisses, les joies, les combats, la mort des camarades de ce petit groupe d'hommes conduit par le charismatique Richard D. Winters. Le ton est juste, sans fioritures. Le scénario colle à la réalité, autant que le cinéma peut parvenir à le faire. L'instructeur d'élite, reconnu comme tel, mais incapable de commander sur le terrain, le parachutage sur la Normandie filmé avec un réalisme assez incroyable, les combats de Carentan, l'arrivée de la relève, la libération d'Eindhoven, l'enfer de Bastogne, la découverte du camp de Landsberg am Leich ou l'épilogue à Berchtesgaden sont tous filmés avec la même préoccupation de coller à ce qui reste d'humanité dans chaque combattant, même au moment les plus noirs d'une guerre. Chaque soldat se bat avant tout pour sauver son frère d'armes et meurt avec lui, même s'il lui survit. Le témoignage des personnages réels qui ont inspirée cette épopée (leur identité n'est dévoilée qu'à la fin de la série), en ouverture de chaque épisode, replace encore un peu plus le spectateur dans la réalité concrète et la rend d'autant plus palpable. Comment enfin oublier jamais le dernier épisode de la série, qui s'attacher aux jours qui suivent la capitulation de l'Allemagne et touche au sublime, avec le discours de l'officier Allemand à ses hommes prisonniers, qui aurait pu, mot pour mot être celui de Winters à ses hommes. Plus qu'une simple série, Band of Brother est une œuvre majeure, aussi magnifique qu'intelligente, pour laquelle il nous faut remercier ses créateurs, Stephen Spielberg et Tom Hanks.

La minisérie « The Pacific » évoque en dix épisodes la Guerre du Pacifique au travers des événements et des combats vécus par trois héros (bien réels) de la 1ère division de Marines que furent Robert Leckie, Eugène Sledge et John Basilone. Les deux premiers ont écrit leurs mémoires sur la guerre, livres à succès qui ont servi de base au scénario de la série. Réalisés avec un très grand réalisme les divers épisodes permettent de vivre l'intensité des combats livrés par les Marines à Guadalcanal, Gloucester, Peleliu, Iwo Jima et Okinawa de 1942 à 1945. On y découvre l'incompréhension des jeunes Américains pour des ennemis pour qui toute une autre issue que la mort serait celle du déshonneur et qui leur imposent de facto des combats sans la moindre pitié dans un univers particulièrement hostile : la jungle, la pluie, la boue. Filmé caméra sur l'épaule, avec un grand professionnalisme, les scènes de bataille sont particulièrement impressionnante. La série propose aussi quelques intermèdes - la période de repos à Melbourne après Guadalcanal ' les phases d'attente sous les cocotiers dans la base arrière de Pavulu ' les divers séjours dans les hôpitaux ou les centres d'entraînement ' et surtout un épisode final, très intense, sur les difficultés du retour à la vie civile. Elle montre aussi très bien l'évolution physique et mentale des héros : le frêle Sledge, issu d'un milieu aisé de Mobile (Alabama) handicapé d'un souffle au cœur devient ainsi le redoutable « Sledgehammer », un véritable professionnel de la guerre, Robert Leckie, journaliste qui se définit comme irlandais et catholique, se découvre des talents d'écrivains en rédigeant des lettres, qu'il n'enverra pourtant jamais, à celle qui sera plus tard sa femme (« je n'ai jamais rien écrit de mieux » dira-t-il), John Basilone enfin doit faire face à la célébrité que lui vaut sa Medal of Honnor avant de choisir de retourner au front, par lassitude des mondanités. Combinant un récit finalement très littéraire, s'appuyant sur une réelle profondeur psychologique, avec des scènes d'actions époustouflante, « The Pacific » se révèle être une série d'une rare intelligence et d'une très grande qualité cinématographique, comme cela avait déjà été le cas pour le front ouest avec « Bande of Brothers ». L'hommage aux combattants de cette guerre est parfaitement réussi, tout comme la mise en évidence de l'univers si particulier de la Guerre du Pacifique : un champ de bataille fait de petites îles sauvages et quasi désertes, sans aucune ville où se détendre.
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2017
Comment dire à quel point cette série est fantastique ?
Comment dire à quel point c'est bien tourné ?
Comment dire à quel point c'est bien joué ?
Comment dire à quel point c'est dur ?
Comment dire à quel point c'est beau ?
Comment dire à quel point c'est réaliste ?
Bref, Tom Hanks et Stephen Spielberg nous ont fait une merveille !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2017
Un chef-d'œuvre ces deux séries sur la Seconde Guerre Mondiale. Band of Brothers parle de la Easy Company aéroportée de l'armée américaine qui débarquère en France envahie par les Nazis. The Pacific reconte au quotidien le périple de trois Marines américains durant les batailles de l'océan Pacifique contre les japonais. Je vous recommande ce coffret !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2015
Un must pour les personnes intéressées par la 2nde Guerre Mondiale, on s'y retrouve plongé intégralement, c'est vraiment impressionnant. Excellente réalisation et très bons acteurs !Deux grandes séries historiques.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2015
Bonjour,
malgré que je les ai vues plusieurs fois, on ne s'en lasse pas. Reconstitutions quasi parfaites sur indications des vétérans eux-mêmes.
Je préfère Band of Brothers à The Pacific car je me sens plus concerné, et The Pacific est un peu plus bavard, scènes civiles plus longues, et scènes plus crues au combat, donc un peu déséquilibré en scénario. Mais une excellente réalisation et une vraie ambiance d'époque pour les deux.
Je recommande car séries défintives sous cette forme.
Cdlt
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2017
.... mais il eu été normal de préciser qu'à la différence des contenus des DVD vendus en France qui contiennent généralement de nombreuses langues disponibles, ceux disponibles sur ce produit n'incluaient pas le français.... auquel cas je n'aurais pas acheté ce produit. Ni VO STFR ni VF ! Donc totalement inutilisable !
le produit n'est donc pas adapté à un usage normal, m'a couté assez cher et en outre, pour me rendre compte de cette anomalie il a fallu que je tente une première lecture ... donc il est ouvert.

je souhaite toutefois son remboursement dans la mesure où il n'était pas conforme.

merci de votre retour

bien à vous
jean-christophe Taddei
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2016
très belle restitution du livre de Stephen-E Ambrose que je vous invite à lire. un peu trop romancé à mon gout mais les références historiques sont fidèles et on comprend l'enfer qu'ont subi ces gars. Ce conflit reste mal connu en Europe car très lointain et en décalage par rapport aux campagnes militaires du front européen mais il est stratégique pour la fin du conflit mondial. Allez-y.
From this day to the ending of the world,
But we in it shall be remembered-
We few, we happy few, we band of brothers;
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2016
bien tourné , on y voit la patte spielberg , produit par tom hanks (ça vous fait pas penser a soldat ryan ??)
eh bien le style de certaines scenes est assez proche . historiquement bien et instructif en plus
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ferai court car les commentaires sont innombrables .

" Band of brothers " : vu après " The Pacific " , j'ai regretté la subtilité des histoires d'amour de " The Pacific " et je l' ai trouvé un peu pâle , en comparaison , sauf pour les épisodes de Bastogne et de la Hollande ( fabuleux de violence acharnée et monotone ) et de la libération des camps ( quel tact poignant sur un sujet très très difficile ) . Les scènes de combat sont d'une violence à vous clouer dans le fauteuil .

Excellent et émouvant documentaire donnant la paroles aux soldats qui ont survécu . Excellente qualité de son ( 5.1 vraiment exploité ) et d'image en BR .

Pour les jeunes qui regarderont la série , je pense qu'il manque un résumé véritablement chronologique de la campagne d'Europe ...

" The Pacific " : un vrai choc , cette conquête des îles et îlots du Pacifique , de plus en plus près du Japon .

Il y a aussi cette belle et forte pause en Australie des Marines épuisés ... et de délicates histoires sentimentales qui s'esquissent ....
Qualité de son et d'image exemplaires en BR !

Scènes de combat dantesques , d'un acharnement rarement vu .

Il manque un documentaire d'historiens sur cette terrible campagne du Pacifique , surtout pour les plus jeunes ...

Des vétérans le disent dans les bonus et tout est dit :

" nous pensions que nous allions tous mourir " ( taux de perte de 50 % dans certains bataillons !! )

" nous vivions au jour le jour "

" nous avions tous peur "

J'ajoute : une fois de plus , les véritables héros sont modestes et n'en rajoutent pas ... ( idem pour ceux de 14 )
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2011
C'est bien l'intégrale de la série, mais le package ne correspond pas à la photo proposée par Amazon.
C'est une boite moins large mais plus épaisse qui contient 2 digipack en carton avec à l'intérieur les disques (2 disques l'un au dessus de l'autre dans chaque "page dépliante"). Les livrets photos de l'image Amazon ne font pas non plus partie de cette édition.
Il y a un petit coffret cartonnée qui contient un 13ème disque en bonus.

Je remercie amazon d'accepter aussi facilement le remboursement des commandes, déçu du visuel et le package était déjà abîmé à la base pour ne rien arranger. Je vais me tourner vers le boitier métal de The Pacific et annuler la vente de mon Bob métallique également. Dommage je trouvais le visuel de cette édition vraiment pas mal !
22 commentaires| 70 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)