undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
10
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:6,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 novembre 2011
Découvert un matin sur France Culture, étonnant non ?, je me suis donné la peine de me renseigner sur ce jeune San Franciscain atypique (de père palestinien et de mère thaï) qui joue de la grat seul avec un batteur.
L'a pas l'air de caractère facile (on le devine dans une interview, en compagnie de son batteur), par contre sa musique balance, et me rappelle un peu le jeu de Lou Reed (le meilleur en rythmique) à sa jeune époque (VU et ensuite) avec un jus hors pair, une voix sympa.
Son 1er album, sorti le 3 octobre, est un mélange de rock, punk (américain de 67 à 71), reprises et 2 superbes ballades dont Wait, Wait, Wait et Garbage City.
Quelle force avec une simple guitare !
A vous même de vous faire une idée. Tout l'album est excellent, rien à jeter, même si parfois au début on puisse trouver cela sauvage.
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec un patronyme pareil (son vrai nom), une pochette de cet acabit et un titre d'album aussi cryptique, on ne peut pas, à moins d'en avoir lu quelque information, présager de ce qui nous attend sur le premier album d'Hanni el Khatib... La surprise n'en est que plus "douce".

En l'occurrence, c'est à une relecture "garage" du meilleur esprit rock'n'rollien à laquelle nous sommes conviés, un album simple, franc et direct où une jeune pousse étale son amour d'un traditionalisme tout sauf calculé offert avec l'énergie de son post-adolescent enthousiasme. Et il n'y perd pas de temps bouclant l'aventure en 11 titres et 32 petites minutes où se rencontrent, se télescopent rock franc, blues sale et folk possédée, et même doo-wop garage... un beau petit panorama en somme. Précisons qu'il y fait tout, de la cave au grenier, avec une aisance et une fraicheur (une innocence) qui font grand plaisir à entendre. C'est d'ailleurs dans cette juvénile énergie que tient tout le sel d'une galette sinon d'un immense classicisme. Ainsi y retrouve-t-on, tour à tour, du Tom Waits, du Troggs, du Rolling Stones, du Stooges, du Beatles, du Neil Young, du Bob Dylan, etc. Oui, tout ça ! Les sources sont sûres, l'héritage honnête, en demander plus serait sans doute en demander trop surtout que c'est déjà beaucoup et très fun, qui plus est.

Côté highlights, ça se presse avec en tête l'irrésistible F*** It, You Win et sa simplicité toute "White-Stripesienne", le chant de dément d'Hanni en sus. Plus loin, au détour d'un blues mutant, Come Alive, quelque part entre le loner Canadien, Bo Diddley et André 3000, il continue de nous épater. Et ça continue avec la reprise d'Elvis, Heartbreak Hotel qui, toute en irrévérence, ravive le mythe en le transformant en blues "Waitsien" en diable. Que dire, enfin, parce qu'on ne va pas tous les faire non plus !, d'un supra-efficace Wait Wait Wait, bel intermède d'American Folk Tradition tout en émotion et en retenue. Bref... 8 compositions originales qui n'ont pas à rougir du voisinage de 3 reprises réussies, Hanni el Khatib a amassé une bien belle collection qui fait parfois un peu de bruit, c'est comme ça que c'est bon !

Depuis, le jeune homme d'origine palestinienne a fait du chemin, des publicitaires se sont entichés de sa musique (présence dans de nombreux spots pour des marques dont on taira pudiquement le nom) et, surtout !, a fait la rencontre de son nouveau producteur, le totalement 'in' Dan Auerbach (The Black Keys, Dr. John, etc. producteur à la mode aussi) avec qui il a enregistré le tout nouveau tout beau Head in the Dirt. A suivre, donc... Mais, en attendant, il fait bon revenir sur cet originel tour de force toujours chaudement recommandé.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2011
superbe album de rock garage ..
un régal...
à conseiller vivement et sans limitation....
dans le même genre : the black keys "el camino".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sous un patronyme orientalisant se cache un rockeur pur jus et c'est pas l'excellent 1er skeud "Will the guns come out" qui dira le contraire : l'entame offre un titre presque a capella tant les sonorités qui l'accompagnent sont minimalistes et dissonantes, on sait que l'on va avoir droit à un truc brut de décoffrage et la suite le prouve. "Built, destroy, rebuilt" est un rockn' roll braillé avec des choeurs noyés dans un écho comme enregistré dans un hall d'immeuble et des guitares martyrisées. "F*** it, you win" est un morceau de bravoure sur une ligne de basse enivrante au possible et toujours cette voix et cette guitare qui crissent comme une craie sur un tableau chauffé à blanc... mortel !
La suite s'apaise un peu pour des titres plus cool et nonchalants, à l'ancienne : "Penny" est d'une fraicheur surprenante et pousse à dodeliner du bocal, "Come alive" revient à truc rongé jusqu'à l'os, "Loved one" nous transporte dans la tombe de John Lee Hooker, pas de batterie, 2 ou 3 accords et c'est tout et ça marche. "Heartbreak Hotel" est un Presley minimaliste d'une classe folle qui montre que le gars n'est pas qu'un vilain garnement. "Wait wait wait" surprend avec sa mélodie country délicate... un délice. "Garbage city" est le titre le plus dépouillé dans une veine blues un peu répétitive. "You rascal you" ressort les griffes pour un morceau rampant sur des guitares incroyablement maîtrisées dans le genre faussement dissonnantes. Le dernier titre du 1er disque, "i got a thing" est un pur produit garage à la White stripes.
Un 1er disque plutôt jouissif donc à écouter à fond dans sa caisse en allant bosser le matin histoire de se charger à bloc.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2014
un album très rock garage. j'ai connu hanni el khatib avec son deuxième album mais je préfère largement celui là, plus authentique et moins commercial.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2014
Article parfait, conforme à la description et Hanni El Khatib est un très bon artiste, un pur régal pour les fanas de bon vieux Rock'n'Roll, aux touches Garage et Punk.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2012
en libre ecoute sur amazone, cela m'a permis d'apprécier et donc d'acheter ce disque, j'aime bien ce coté rock américain.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2013
Excellent album d'Hanni El Latin a écouter de toute urgence qui cartonne a écouter en boucle sans s'en lacet a bon prix
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2011
Post-punk, vrai punk, le chanteur fait hurler lesguitares pour notre plus grand bien; Mettez le CD au réveil et la journée sera électrique et vivante. Un renouveau total parmmi la production actuelle. Ce n'est pas du blues comme les Inrocks l'ont dit mais bien du post-punk noisy; Encore !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 novembre 2011
Terrible album : ca grind et ca slide un max sur toute la longueur de cet fantastic album que je viens de decouvrir, ca skate et ca fait du bien, a ecouter nous cherchons un truc pareille exelllllllent et re exellllllent
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
10,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici