undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
32
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:17,73 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 novembre 2011
bonjour à tous,
ce coffret est un import mais je vous confirme la présence d'une VF DTS 5.1, la VO est en DTS Master Audio avis aux puristes.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir vu l'intégralité des épisodes, je peux vous dire que j'ai réellement apprécié cette série.

----
# Quelles différences avec "Band of Brothers" ?

Bien que produite par Steven Spielberg et Tom Hanks, "The Pacific" est une série très différente de "Band of Brothers" :

* En effet, la guerre dans le Pacifique n'a pas grand chose à voir avec ce qui s'est passé en Europe.
- Le terrain : ici, des îles perdus au milieu de nul part. De vrais enfers tropicaux où les soldats sont décimés par diverses maladies et par les soldats ennemis. Oubliez aussi les permissions dans les grandes villes européennes.
- Les soldats japonais : c'est un ennemi parfaitement préparé et conditionné, doté d'une volonté de résistance terrible.
- Les stratégies : dès la bataille de Péleliu, les japonais se retranchent dans des bunkers et des positions bien fortifiées. Commencent alors une longue guerre d'usure qui fera de très lourdes pertes chez les Marines, à Péléliu, Iwo-Jima, Okinawa..

* Les scénaristes ont également fait des choix sensiblement différents. L'histoire ne suit plus une compagnie de boys depuis son entrainement jusqu'à la capitulation. Ici, on suit 3 marines, dans des unités distinctes et avec une expérience et des parcours différents.
Cette série se base sur les Mémoires de deux de ces soldats : Robert Leckie et Eugène Sledge alors que la précédente était inspirée par l'oeuvre de l'historien Stephen Ambrose.

* L'Histoire est toujours bien présente, mais elle laisse plus de place à la psychologie des personnages et aux anecdotes. L'approche est plus personnelle que dans "Band of Brothers" et le ton moins épique. Finalement on se rapproche un peu plus du documentaire que de la fiction...

----
# Commentaire général

* A mon avis, deux problèmes peuvent expliquer pourquoi de nombreuses personnes n'ont pas regardé la série jusqu'au bout :
- La présentation des personnages au 1er épisode est un peu trop rapide et on aura d'abord du mal à s'attacher à eux. En plus de la désagréable impression d'avoir pris le train en cours de route.
- Les épisodes sont généralement centrés sur l'expérience d'un ou 2 personnages. Cela pose parfois des problèmes de rythme et l'impression de sauter du coq à l'âne au début de chaque épisode. Un coup on suit Robert, ensuite Eugène... puis on revient à John Basilone. C'est pas toujours bien évident à suivre.

* Il y a des moments très intenses, avec les affrontements parfaitement filmés. Certains regretteront peut-être qu'une grande partie de ses assauts se déroulent pendant la nuit, mais c'est conforme à la réalité.
Si vous avez une impression de scènes chaotiques, si vous du mal à vous y retrouver avec toutes cette fumée et cette poussière, si vous avez du mal à suivre les personnages dans le feu de l'action... c'est normal. Je ne suis pas soldat, mais je ne pense pas que tout soit clair et limpide sur un champ de bataille.
Ceci étant, ce soucis d'authenticité peut éventuellement nuire à l'intensité de ces scènes ou distraire votre attention.

* Il y a aussi les moments moins "épiques". On voit comment les personnages survivent et réagissent au quotidien. Et on peut que constater le fossé avec les films hollywoodiens des années 1970 qui nous montrent des héros bien propres et irréprochables, dans un univers aussi manichéen qu'iréel.
Des deux côtés, cette guerre a été brutale et a changé la vie de ces soldats. Certains passages vous retourneront surement l'estomac : quand des soldats arrachent les dents en or sur des dépouilles... pas toujours mortes, quand ils tueront d'autres soldats désarmés ou quand des civils seront utilisés comme bombes humaines.

-----
# A qui conseiller cette série ?

* Cette série peut-être conseillé à tous ceux qui ont aimé Band of Brothers.. et plus généralement à tous ceux qui sont intéressés par la seconde guerre mondiale et ce qui s'est passé sur le front asiatique. Elle traite d'un sujet assez peu connu ici puisque le cinéma préfère nous montrer ce qui s'est passé en Europe.
Mais je vous préviens : elle est moins accessible que "Band of Brothers" et elle demande un réel investissement du spectateur.

* Si l'on veut vraiment apprécier "The Pacific", je vous recommande :
- d'éviter les comparaisons avec "Band of Brothers" ou "Le soldat Ryan" ;
- d'essayer de regarder la série au delà des 3 premiers épisodes ;
- de regarder cette série comme si vous regardiez un docufiction ou comme si vous lisiez un témoignage. Cette série vise plus à instruire le public qu'à le distraire. C'est ce qui fera tout son intérêt pour certains. Néanmoins les problèmes de rythme inhérent à ce genre d'exercice risque d'en rebuter d'autres.

Une chose est sûre : soit on aime cette série, soit on déteste. Mais je doute qu'elle vous laisse indifférent...
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir vu l'intégralité des épisodes, je peux vous dire que j'ai réellement apprécié cette série.

----
# Quelles différences avec "Band of Brothers" ?

Bien que produite par Steven Spielberg et Tom Hanks, "The Pacific" est une série très différente de "Band of Brothers" :

* En effet, la guerre dans le Pacifique n'a pas grand chose à voir avec ce qui s'est passé en Europe.
- Le terrain : ici, des îles perdus au milieu de nul part. De vrais enfers tropicaux où les soldats sont décimés par diverses maladies et par les soldats ennemis. Oubliez aussi les permissions dans les grandes villes européennes.
- Les soldats japonais : c'est un ennemi parfaitement préparé et conditionné, doté d'une volonté de résistance terrible.
- Les stratégies : dès la bataille de Péleliu, les japonais se retranchent dans des bunkers et des positions bien fortifiées. Commencent alors une longue guerre d'usure qui fera de très lourdes pertes chez les Marines, à Péléliu, Iwo-Jima, Okinawa..

* Les scénaristes ont également fait des choix sensiblement différents. L'histoire ne suit plus une compagnie de boys depuis son entrainement jusqu'à la capitulation. Ici, on suit 3 marines, dans des unités distinctes et avec une expérience et des parcours différents.
Cette série se base sur les Mémoires de deux de ces soldats : Robert Leckie et Eugène Sledge alors que la précédente était inspirée par l'oeuvre de l'historien Stephen Ambrose.

* L'Histoire est toujours bien présente, mais elle laisse plus de place à la psychologie des personnages et aux anecdotes. L'approche est plus personnelle que dans "Band of Brothers" et le ton moins épique. Finalement on se rapproche un peu plus du documentaire que de la fiction...

----
# Commentaire général

* A mon avis, deux problèmes peuvent expliquer pourquoi de nombreuses personnes n'ont pas regardé la série jusqu'au bout :
- La présentation des personnages au 1er épisode est un peu trop rapide et on aura d'abord du mal à s'attacher à eux. En plus de la désagréable impression d'avoir pris le train en cours de route.
- Les épisodes sont généralement centrés sur l'expérience d'un ou 2 personnages. Cela pose parfois des problèmes de rythme et l'impression de sauter du coq à l'âne au début de chaque épisode. Un coup on suit Robert, ensuite Eugène... puis on revient à John Basilone. C'est pas toujours bien évident à suivre.

* Il y a des moments très intenses, avec les affrontements parfaitement filmés. Certains regretteront peut-être qu'une grande partie de ses assauts se déroulent pendant la nuit, mais c'est conforme à la réalité.
Si vous avez une impression de scènes chaotiques, si vous du mal à vous y retrouver avec toutes cette fumée et cette poussière, si vous avez du mal à suivre les personnages dans le feu de l'action... c'est normal. Je ne suis pas soldat, mais je ne pense pas que tout soit clair et limpide sur un champ de bataille.
Ceci étant, ce soucis d'authenticité peut éventuellement nuire à l'intensité de ces scènes ou distraire votre attention.

* Il y a aussi les moments moins "épiques". On voit comment les personnages survivent et réagissent au quotidien. Et on peut que constater le fossé avec les films hollywoodiens des années 1970 qui nous montrent des héros bien propres et irréprochables, dans un univers aussi manichéen qu'iréel.
Des deux côtés, cette guerre a été brutale et a changé la vie de ces soldats. Certains passages vous retourneront surement l'estomac : quand des soldats arrachent les dents en or sur des dépouilles... pas toujours mortes, quand ils tueront d'autres soldats désarmés ou quand des civils seront utilisés comme bombes humaines.

-----
# A qui conseiller cette série ?

* Cette série peut-être conseillé à tous ceux qui ont aimé Band of Brothers.. et plus généralement à tous ceux qui sont intéressés par la seconde guerre mondiale et ce qui s'est passé sur le front asiatique. Elle traite d'un sujet assez peu connu ici puisque le cinéma préfère nous montrer ce qui s'est passé en Europe.
Mais je vous préviens : elle est moins accessible que "Band of Brothers" et elle demande un réel investissement du spectateur.

* Si l'on veut vraiment apprécier "The Pacific", je vous recommande :
- d'éviter les comparaisons avec "Band of Brothers" ou "Le soldat Ryan" ;
- d'essayer de regarder la série au delà des 3 premiers épisodes ;
- de regarder cette série comme si vous regardiez un docufiction ou comme si vous lisiez un témoignage. Cette série vise plus à instruire le public qu'à le distraire. C'est ce qui fera tout son intérêt pour certains. Néanmoins les problèmes de rythme inhérent à ce genre d'exercice risque d'en rebuter d'autres.

Une chose est sûre : soit on aime cette série, soit on déteste. Mais je doute qu'elle vous laisse indifférent...
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2011
Sur le site ils annoncent : langue seulement en anglais : faux. Il y a bien une version française en 5.1, même pas besoin de la gérer, le lecteur blu-ray se charge lui-même de la lancer. Pour ma part, j'ai reçu le boitier carton comme sur la photo, et non comme certains la boite métallique, mais pour le prix par rapport au produit français, il y a pas photo : pourquoi dépenser plus !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Produite par Steven Spielberg et Playtone (fondée en 96 par Tom Hanks & Gary Goetzman, cette société a déjà produit 16 longs-métrages pour le grand écran dont 'La guerre selon Charlie Wilson', 'Mamma Mia !' et 'Max et les Maximonstres', ainsi que les feuilletons télévisés 'Frères d'armes', 'Big Love' et 'John Adams') et ce pour HBO, ce qui nous fait déjà trois signatures on ne peut plus prestigieuses, cette ambition feuilleton en dix épisodes de 60mn tourné entièrement en Australie et au budget pharaonique (pour un feuilleton télévisé), mais surtout au ton quasi documentaire, nous entraîne dans le Pacifique aux côtés de trois Marines que nous suivons durant les batailles historiques de Guadalcanal, Peleliu, Iwo Jima et Okinawa entre 42 et 45 ; des batailles qui ont plus d'une fois été illustrées au cinéma ('Les diables de Guadalcanal' de Nicholas Ray en 51 avec John Wayne, 'Iwo Jima' d'Allan Dwan en 50 avec encore John Wayne, 'Okinawa' de Lewis Milestone en 51 avec Richard Widmark qui fut l'un des premiers films de guerre d'antan à montrer les conséquences psychologiques de la guerre sur les hommes qui la font, et bien d'autres), mais jamais avec cette intensité, véracité et donc cruauté : c'est le vrai visage de la guerre qui est montré dans 'The Pacific' et c'est ce qui en fait la force et l'intérêt.

Principalement interprété par trois acteurs américains pas très connus chez nous, mais qui ne sont en rien des débutants : James Badge Dale ('24 heures chrono 3', 'Les experts', 'Les infiltrés'), Joseph Mazzello ('Jurassic Park', 'La rivière sauvage', 'Le monde perdu', 'The social network') et Jon Seda ('L'armée des douze singes', 'New-York 911', 'Bad Boys 2'), 'The Pacific' ne nous épargne rien des combats brutaux et sauvages qui marquèrent la campagne du Pacifique sur les plages et dans les jungles des si nombreuse îles du front océanique.

Deux épisodes sont consacrés à la bataille de Guadalcanal, le troisième est un épisode 'de repos' à Melbourne, que suit un épisode dans les îles Birmarck, avant trois épisodes entiers consacrés à la bataille de Peleliu, la plus sanglante de toute cette guerre, qui vit quelques 20.000 hommes mourir de part et d'autre sur cette minuscule île de corail située à l'est des Philippines, un épisode autour de la bataille d'Iwo Jima et un avant-dernier autour de celle d'Okinawa et enfin l'épisode final du retour à la maison de ceux qui avaient survécu.

Extrêmement documenté, ce feuilleton, qui alterne scènes de la vie quotidienne des soldats et batailles sanglantes d'un réalisme saisissant, montre de quelle manière la guerre (quelle qu'elle soit) affecte des hommes, jamais préparés à l'enfer qu'ils ont à affronter, qui doivent faire face à la chaleur, à l'humidité, à la pluie, à la boue, à la jungle, aux maladies tropicales, à un ennemi fanatisé, mais surtout à leur propres peurs et faiblesses et à leur propre violence, aux exactions dont ils sont eux-mêmes capables, pris dans l'engrenage de quelque chose qui les dépasse et les broie : si faire la guerre est parfois une nécessité, ce n'est strictement jamais une 'partie de plaisir' : personne n'en revient jamais indemne. C'est la force de ce feuilleton que de le démontrer et c'est pourquoi il ne faut surtout pas faire l'impasse sur ce quasi documentaire à la fois époustouflant et bouleversant !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La minisérie « The Pacific » évoque en dix épisodes la Guerre du Pacifique au travers des événements et des combats vécus par trois héros (bien réels) de la 1ère division de Marines que furent Robert Leckie, Eugène Sledge et John Basilone. Les deux premiers ont écrit leurs mémoires sur la guerre, livres à succès qui ont servi de base au scénario de la série. Réalisés avec un très grand réalisme les divers épisodes permettent de vivre l'intensité des combats livrés par les Marines à Guadalcanal, Gloucester, Peleliu, Iwo Jima et Okinawa de 1942 à 1945.

On y découvre l'incompréhension des jeunes Américains pour des ennemis pour qui toute une autre issue que la mort serait celle du déshonneur et qui leur imposent de facto des combats sans la moindre pitié dans un univers particulièrement hostile : la jungle, la pluie, la boue. Filmé caméra sur l'épaule, avec un grand professionnalisme, les scènes de bataille sont particulièrement impressionnante. La série propose aussi quelques intermèdes - la période de repos à Melbourne après Guadalcanal – les phases d'attente sous les cocotiers dans la base arrière de Pavulu – les divers séjours dans les hôpitaux ou les centres d'entraînement – et surtout un épisode final, très intense, sur les difficultés du retour à la vie civile. Elle montre aussi très bien l'évolution physique et mentale des héros : le frêle Sledge, issu d'un milieu aisé de Mobile (Alabama) handicapé d'un souffle au cœur devient ainsi le redoutable « Sledgehammer », un véritable professionnel de la guerre, Robert Leckie, journaliste qui se définit comme irlandais et catholique, se découvre des talents d'écrivains en rédigeant des lettres, qu'il n'enverra pourtant jamais, à celle qui sera plus tard sa femme (« je n'ai jamais rien écrit de mieux » dira-t-il), John Basilone enfin doit faire face à la célébrité que lui vaut sa Medal of Honnor avant de choisir de retourner au front, par lassitude des mondanités.

Combinant un récit finalement très littéraire, s'appuyant sur une réelle profondeur psychologique, avec des scènes d'actions époustouflante, « The Pacific » se révèle être une série d'une rare intelligence et d'une très grande qualité cinématographique, comme cela avait déjà été le cas pour le front ouest avec « Bande of Brothers ». L'hommage aux combattants de cette guerre est parfaitement réussi, tout comme la mise en évidence de l'univers si particulier de la Guerre du Pacifique : un champ de bataille fait de petites îles sauvages et quasi désertes, sans aucune ville où se détendre. Le coffret métallique qui contient le boîtier dépliant de 6 DVD est très bien conçu. Il est accompagné d'un livret de photos en couleur imprimé sur papier glacé.

Les bonus, et plus particulièrement celui consacrés aux personnages réels qui ont inspirés les héros de la série, sont particulièrement intéressants. Le coffret métal de cette version et les supports dépliants pour les DVD son magnifiques. Le coffret contient également un livret en couleur avec des cartes.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mai 2011
Pour rassurer tout le monde présence de la VF en DTS 5.1 et en plus j'ai reçu la "tin box" (boitier métal)
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2014
DVD relatant le parcour de GI durant la guerre du pacifique 41-45. Le qualité son image reste bonne bien que le grain de fond reste trop présent surtout lors des scènes d actions ce qui nuit a la qualité d image. Ayant comparé avec la version BLU Ray, je vous préconise cette dernière si vous possédez le lecteur adapté. Je conseille également d avoir regardé avant la serie band of brother, vraiment meilleure d ailleurs, car the Pacific est une sorte de saison 2 bien que les histoires ne sont aucunement liées.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2011
Très belle mini série de la chaîne HBO. 10 épisodes qui nous font suivre des militaires, mais surtout des hommes du corps des marines américain.
On suit les personnages avant leur engagement et surtout tout le long de leur parcours pour reprendre les îles japonaises du Pacific sud.le rythme est très éprouvant , caméra au poing, on suit les combats et on voit véritablement ses frères d'arme tomber à nos côtés.cest très impressionnant surtout avec la bande son en DTS master audio de la VO !
Le suivis des Héros ne s'arrête pas aux combats et aux scènes d'action, il va jusqu à la fin de la guerre et le retour à la vie normale et les réactions de leur famille, de la difficulté à trouver un travail ( presque la totalité du 10 eme épisode)
Que dire des bonus, s'ils sont nombreux et également de la même qualité.On peut suivre en incrustation pip des informations sur le conflit et sur les personnages qui on véritablement existe.
À recommander !
Note images 5/5
Bonus 5/5
Bande Son 5/5
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mai 2011
je tiens a dire que j'ai été particulierement satisfait par ce produit. il posséde une piste francaise 5.1 et il est bien en steelbook et c'est une magnifique serie que je recommande a tout le monde.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)