undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
12
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 novembre 2003
C'est la version la plus bouleversante des impromptus de Schubert. Sans excès, d'une grande intériorité, sur le fil du rasoir tout au long du disque jusqu'à la détresse la plus totale du N°4. Admirable !
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2011
J'hésite normalement à apporter un nouveau commentaire lorsqu'un enregistrement est bien servi et accueilli, comme ici. Mais il s'agit, en l'espèce, d'un tel monument, force m'est d'ajouter mon petit grain de sel à ce concert quasi unanime de louanges. Au regard de son immense talent, Radu Lupu a très peu enregistré, et il n'enregistre d'ailleurs plus depuis de longues années. Un mystère (si quelqu'un peut m'éclairer sur ce point?). Tous ses Schubert sont splendides, d'une subtilité, d'une élégance et d'un romantisme confondants. Le toucher de Lupu, c'est du velours, de la dentelle puis soudain de la grêle et de l'orage. C'est très précisément ce que les Romantiques appelaient le "sublime". Sa sobriété, sa respiration, ses silences, sa ligne mélodique ineffable, ses staccati les plus furieux, sa dynamique à la fois liquide et minérale offrent un écrin naturellement précieux à cette source inventive, cristalline, tumultueuse puis apaisée qui jaillit continuellement de la partition comme un long flux de sang dispersé au fil de l'eau et de son écume.
Dans ces conditions, s'il fallait illustrer la musique romantique par un seul et unique enregistrement - et la faire entendre au plus grand nombre - je me demande si celui-ci, par son évidente simplicité, sa hauteur de vue et sa force de conviction, ne devrait pas figurer en tête de liste. Chapeau bas, maestro Lupu.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2012
Radu Lupu est sans doute un des meilleurs, sinon le meilleur interprète actuel de Schubert. Pour l'avoir entendu il y a peu en concert à Grenoble, j'en suis encore plus persuadé. Beaucoup d'intériorité, aucun maniérisme, beaucoup de respirations, de silences, de contrastes, d'ombres et de lumières. C'est d'une très grande émotion. Digne héritier de Clara Haskil, mais aussi de Dinu Lipatti, le pianiste actuel dont il se rapproche le plus (et avec lequel il a réalisé plusieurs enregistrements à 4 mains) est son "complice" et ami Murray Perahia. Encore un grand disque, à acquérir absolument si on aime les œuvres pianistiques de Schubert, avec une mention particulière pour le premier impromptu de l'opus 142 et son inoubliable dialogue entre les graves et les aigus du piano, sur un accompagnement feutré et obstiné de la main gauche ! Du très grand art. Cinq étoiles sans aucune hésitation.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 21 janvier 2004
Les huit impromptus de Schubert sont devenues des pièces majeures du répertoire pour piano, et sans aucun doute les oeuvres les plus poignantes de toute l'histoire de la musqiue pour piano. Si la version "historique" de Schnabel (chez EMI) fait encore référence, elle pêche sans doute par sa qualité d'enregistrement (trop datée). D'autres grands du piano classique se sont collés à l'exercice : Alfred Brendel en a donné des interprétations ardentes et raffinées, mais peut être un peu trop "personnelles". Tout comme le virtuose Claudio Arrau, trop "libre" par rapport à la partition. Barenboïm à l'inverse, est presque "écrasé" par le génie schubertien. Radu Lupu en revanche est un interprète plus discret, plus posé, et qui finalement convient parfaitement pour ce répertoire casse-gueule : il donne de ces impromptus une version toute en sobriété, qui sait jouer à la fois sur une exquise douceur et sur une sourde et tragique violence. Un disque majeur (bien que composé pour l'essentiel en mode mineur)!
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2002
C'est un régal que d'écouter ce CD, sous tous les aspects.
L'interprétation est très nuancée et la technique impressionnante, sans tomber toutefois dans le piège de vouloir prouver à n'importe quel prix la virtuosité.
La qualité de l'enregistrement elle aussi est parfaite
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2015
Radu Lupu est un grand schubertien. D'entrée, le ton est juste. Le discours conduit avec précision et humilité force la conviction et l'admiration. Je retrouve le souvenir d'un concert inoubliable de cet interprète. Ce disque mérite bien d'entrer dans la "légende".
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2004
Sans doute pas au niveau de son enregistrement des Moments musicaux (+sonate D958) mais c'est vraiment le disque d'un poète. Edwin Fischer reste indétrônable mais le son de 1938 ne vaut pas celui-ci. En DDD seul Brendel a fait aussi bien.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2010
depuis SCHNABEL, on n'a guère fait mieux.. Cette interprétation allie rigueur et modestie. Le touché est d'une extrême légèreté. Le pathos est évité. l'enregistrement est clair et précis. C'est l'enthousiasme qui domine devant tant de talent si bien domestiqué.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2013
Le jeu de Radu Lupu est tout en intériorité, en réflexion, en passion subtile. Cette oeuvre le merite, je dirais meme qu'elle l'exige. J'avoue que sur les impromptus, je trouve ses confrères au mieux audibles, au pire sans intérêt. Pourtant j'ai bien dû essayer 5 ou 6 versions. Brendel, Pires, Richter, Perahia, Pollini et j'en passe...

Une certitude : l'impromptu numéro 4 version Lupu est très au dessus des autres. Une merveille de poésie à écouter absolument.

Un regret pourtant : la prise de son, plutôt médiocre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2013
j'ai écouté plusieurs versions de ces impromptus et celle de Radu Lupu est magistrale tant dans la passion du musicien que dans la réalisation de ces morceaux !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici