undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
56
4,5 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 octobre 2011
Oui vraiment, quel bel album, qui donne envie de le défendre avec moult superlatifs !
La réunion de ces deux artistes, qui n'est pas nouvelle car ils avaient déjà collaboré dans l'album "Dust Bowl" de Joe Bonnamassa, fait merveille en nous livrant des titres passionnants de blues (Sinner's Prayer par exemple, en ouverture), de gospel (Chocolate Jésus), de soul jazzy (Your Heart is as Black as Night ou Don't Explain, le titre éponyme) ou de rock (For my friends), bref en gravitant toujours autour de cette même étoile qui sait si bien nous illuminer et nous réchauffer!
Je disais donc que ce duo fait merveille, mais le fond de ma pensée, c'est qu'à l'intérieur, c'est bien cette bougresse de Beth Hart qui tire magnifiquement son épingle du jeu.
Bien sûr, la guitare de Joe, tour à tour fluide ou agressive à souhait, soutenant les parties chant ou s'envolant dans de belles tirades, le situe sans problème au sein des très bons guitaristes, mais la voix, le chant, le feeling, l'émotion de Beth Hart prend le devant de la scène et c'est elle que l'on retient en premier à l'écoute de l'album, c'est elle qui donne envie de remettre illico la galette dans le lecteur et c'est d'elle dont on se souvient ensuite, c'est elle que l'on a envie de faire connaître autour de soi. Car je n'arrive pas à comprendre pourquoi cette formidable chanteuse rayonne depuis près de 20 ans aux States (elle a enregistré son premier album en 1993 après avoir remporté l'équivalent de notre "Graine de Star", "Nouvelle Star" ou je ne sais trop quoi...) où on la compare à Janis Joplin (et effectivement, la comparaison s'impose d'elle-même)alors qu'en France, elle n'est connue que par un petit groupe de "bluesophiles" assoiffés de découvertes magiques. Cette chanteuse a su s'engouffrer dans l'Olympe des déesses du blues à l'instar des Mahalia, Aretha, Bessie ou Janis, pour y inscrire son prénom à jamais.
44 commentaires| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2011
La merveilleuse voix "black" de Beth Hart admirablement mise en valeur par la guitare de Joe Bonamassa. J'ai acheté le disque pour Joe Bonammassa, je l'ai aimé pour la voir de Beth Hart.
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2011
Cet album est magnifique, la voix de cette nana est bluesy ou soul à souhait, la guitare de Joe discrète mais émouvante ! Je suis un fan de Joe Bonamassa, j'adore ses disques, mais celui-là est de loin le plus émouvant ! Certains morceaux vous mettront la chair de poule ... Je l'écoute en boucle !
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pourquoi un tel disque ?... "Parce que Joe m'a demandé de le faire" (dixit Beth elle-même). 11 titres résolument blues. Que des reprises : Aretha, Billie, Etta entre autres. On sait tous que Beth HART est de la trempe des plus grandes. C'est donc un très bon disque. Reste que l'univers de cette immense artiste est plus vaste que cela. Le néophyte gagnera à aller voir vers "37 Days" pour comprendre avec qui l'on a affaire quand on parle de Beth HART. Pour ma part, il me suffit d'entendre les 8 minutes de cette version de "I'd rather Go Blind" et ce solo simple, senti, et néanmoins formidablement construit, de Joe BONAMASSA pour mettre cinq étoiles.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2012
... oui, irrésistible. Joe Bonamassa a-t-il été meilleur ? Quant à Beth Hart elle emporte la mise de haute volée.
On ne se lasse pas d'écouter ce disque. Le choix des titres anciens et moins anciens est judicieux, de Lowell Fulson à Melody Gardot, le spectre est large et pourtant le résultat est homogène. Tout est réussi. Le début ("Sinner's Prayer") est suffocant et tout le reste est de la même eau. L'interprétation de Beth Hart des deux titres créés par Etta James ("I'd rather go blind" et "something's got a hold on me") est supersonique.
Finalement ce disque est peut-être tout simplement LE disque de l'année 2011 !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bonamassa ? Euh, oui, mais non.
Beth Hart ? Alors là , oui, oui, oui. Testons les deux ensemble, alors.

Elle réussit un double exploit la Dame.
Tout d'abord, elle dépoussière et dynamite ces vieux standards de blues et de soul-jazz, avec une voix comme on en a plus entendue depuis... Etta James ? Winehouse ? Enfin, depuis longtemps en tous cas. Vous êtes sûr que Tom Waits a chanté un jour "Chocolate Jesus" ? Melody Gardot vient à peine de sortir son museau, que son "Your Heart Is As Black As Night" se voit offrir une relecture.
Et en plus, Hart semble avoir canalisé le Petit prince virtuose. Car Bonamassa qui aime bien s'écouter d'habitude, est ici respectueux et au diapason de Miss Hart et sa guitare n'a jalmais été ni aussi sobre, ni aussi expressive : écoutez la sur "I'd Rather Go Blind" ! Bonamassa apporte même la petite touche hard qui permet de s'éloigner des versions originales et qui rappelle que notre belle tatouée a chanté avec Ian-Child in Time- Gillan (sur "Haunted" de l'album (hum !) "Bananas") et aussi avec Slash ("Mother Maria") : excusez du peu !. Le résultat est détonnant : du grand Hart !
Si demain elle parvient à échanger ses reprises contre des compositions originales, le monde est à elle.
77 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà sans doute un disque qui ne restera pas dans la catégorie des "éternels indispensables". Mais pourquoi bouder son plaisir ?? Pas de mal à se faire du bien, surtout quand on est du niveau de ces deux oiseaux là ! Cette association Beth Hart - Mr Joe, est inspirée d'une rencontre péalable, et des diverses prestations de la chanteuse, qui jusqu'ici ne m'avait pourtant pas du tout impresionnée. Et il est assez flagrant sur les vidéos (anciennes /récentes) de constater à quel point elle a changé... pas seulement sur le plan vocal (meilleure cage thoracique sans doute...) !!! "Don't Explain" est donc un album de reprises et d'hommages notamment à Tom Waits, Billie Holliday, Etta James, Gill Scott Heron, et à une artiste plus "récente" : Melody Gardot. A cause d'un stupide pari électoral, (qu'il a perdu), mon pote Nono m'a donc offert ce CD (version de luxe en plus !).Cà lui apprendra... Et bien, le résultat est parfaitement réussi, et je rejoins l'avis de Gégé Blues : un album gorgé de blues et de soul, ou la voix de Beth est formidable (elle me fait penser encore une fois à Etta james). Joe intervient avec beaucoup de tact de mesure, de discrétion même, sur des compositions où il n'a pas à déballer outre mesure de pompeux solos. L' orchestration est très soignée (Shirley Kevin qui a déjà travaillé avec Joe B., et Led Zep), sons, harmonies mélodies, choeurs parfaitement en place, avec quelques moments ou on tutoie le sublime ("I ll take care of you", "Heart black as Night" "Sinner's prayer). Cà tourne en boucle, les morceaux supplémentaires sur la version de luxe, sont 4 chansons déjà présentes sur l'album mais cette fois en version "live acoustique au piano" ! C'est très beau, propre, même si l'émotion me semble personnellement plus palpable quand Beth Hart chante accompagnée par J. Bonamassa. Le livret à l'intérieur du boitier est très soigné, dommage qu'il n'y ait pas plus de photos des musiciens, une fois de plus, car au moins deux portraits des tourteraux sont parfaitement dispensables.. mais bon, c'est un détail sans doute. Il faut écouter ce disque comme le souligne Gégé : "un album de Beth Hart finalement où Joe s'est invité pour assurer les parties de guitares". A consommer jusqu'à ex-Gé-Gé-ration
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Beth Hart faisait partie des choeurs dans « No Love on the Street », un morceau de l'album Dust Bowl de Joe, est-ce sa prestation qui a inspiré le guitariste ? toujours est-il que l'idée d'un album de reprises soul a fait son chemin et voici Don't Explain dans les bacs. L'hommage aux plus grands, Lowell Fulson, Tom Waits, Billie Holliday, Etta James, etc... est réussi. La voix de Beth est formidable, Joe intervient avec modestie sur des compositions où il n'a pas à s'épancher outre mesure. Pour ma part, j'ai trouvé l'ensemble agréable, orchestration soignée, harmonie et mélodie imparables, souvent rythmé et dansant "Well, well" un peu trop mielleux par moment comme ce langoureux « Ain't no way », j'aime beaucoup "For my friends" bien charnu, mais je préfère Joe Bonamassa dans ses productions blues-rock plus mordantes en solo ou avec Black Country Communion. Bon, je le prends comme un album de Beth Hart finalement où Joe s'est invité pour assurer les parties de guitare.
( 11 titres / 54mn20 ).
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 décembre 2011
Bien produit, toujours ce gros son aéré, bien mis en avant la super voix "vécue" de Beth, mais moins "erraillée" que l'on m'avais décrit. Belle reprise N°3 de Gardot.
Bonamassa n'en fait pas trop, mais les "compos" sont assez classiques: je préfère les morceaux en fin de CD.
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ayant découvert Beth Hart sur Radio Suisse Jazz, un soir de solitude, à travers sa reprise de Your heart is as black as night, je suis tombé immédiatement sous le charme. Elle fait partie de ces artistes qui prouvent à quel point la frontière entre le blues et le rock est fine. Mise en valeur par un guitariste virtuose, sa voix d'une justesse parfaite, aux effets maîtrisés, rappelle celle d'Amy Winehouse, en moins blessée. Il manque peut-être l'authenticité des excès. Tant mieux pour elle.

Malgré certains morceaux qui auraient gagné, selon moi, à adopter une orchestration plus sobre, cet album varié est une découverte à conseiller aux amateurs de belles voix et de blues.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €
11,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)