undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
12
4,1 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"The secret history" est l'histoire de la genèse d'un crime.
Dans un court préambule, le récit (écrit à la première personne du singulier) annonce la couleur, celle du meurtre d'un jeune homme, Bunny, exécuté par une poignée d'amis à lui. Le meurtre parfait, une chute dans un ravin, au fin fond de la montagne.

L'histoire se déroule tout en lenteur, avec un soin pour les détails, un art consommé du quotidien et des personnages éclatants, extraordinairement vivants, qui m'ont régulièrement rappelé le style de Victoria Clayton. (Avec toutefois moins de chaleur et de drôlerie - le contexte dramatique ne lâche pas le lecteur d'une page).

J'imagine aisément que certains lecteurs puissent juger ce livre lent et ennuyeux. Pour ma part je l'ai trouvé tout simplement fascinant : passionnant, d'une fluidité de lecture incomparable. Voilà bien longtemps que je n'avais lu un livre avec tant d'abandon.

Le cadre de fond du récit est un université, avec son lot de jeunes gens abusant d'alcool, de tabac et de drogues diverses tout en poursuivant malgré tout leurs études avec sérieux. Le narrateur, Richard, est un garçon triste, morne, issu d'une famille pauvre et mal-aimante. Il atterrit à Hampden par hasard ; par hasard également il se retrouve admis parmi les très rares élèves d'un vieil homme charismatique, Julian, qui n'enseigne que le grec, dans l'intimité, décourageant ses élèves, triés sur le volet, à poursuivre l'étude de tout autre matière.

Cette petite coterie évolue donc en marge des autres élèves, avec toute l'apparence d'un sentiment de supériorité qui masque en fait plutôt une certaine indifférence à autrui.
Il y a Henry, un jeune homme sombre, réservé et brillant, dont la conduite semble celle d'un homme plus âgé, sans âge même.
Il y a Francis, efféminé, nerveux, excessif et expansif.
Il y aussi les jumeaux, Charles et Camilla, grands, beaux, blonds et paisibles.
Il y a Richard, effacé, un peu froid, complexé par ses origines familiales.
Et puis il y a Bunny, extraverti, sans-gêne, grande gueule, pique-assiette par éducation, insupportable mais charmant aussi.

Le récit démarre donc, et nous raconte les premières rencontres, la naissance de l'amitié, de la complicité. Les cours, les sorties, les beuveries (permanentes, les personnages sont saouls la plupart du temps). On comprend peu à peu les liens qui unissent ces jeunes gens un peu atypiques ; mais un peu seulement, rien ne semble les prédisposer à un meurtre de sang-froid. Pourtant, une intrigue se dessille petit à petit, une bêtise presque, qui dégénère.
Une dramatique erreur qui s'envenime puis qui, par un concours de circonstances auxquels tous assistent avec impuissance, pousse finalement ces jeunes gens intelligents, posés, corrects, à orchestrer le crime parfait.

La compréhension du pourquoi a lieu assez tôt, au tiers du livre, et l'exécution du meurtre à la moitié. Tout le reste du récit est consacré à la descente aux enfers. Le crime ne paie pas.

Le plus admirable de ce livre, riche en qualités littéraires (une histoire bien racontée) est dans l'évolution de personnages. L'auteur maîtrise le sujet à la perfection, manipulant le lecteur avec brio, lui faisant éprouver des sentiments subtilement évolutifs.
Il est fréquent de mettre un peu de temps à se faire une idée sur la personnalité d'un personnage au cours d'une lecture. Mais jamais je n'avais ainsi changé d'avis, passant d'un extrême à l'autre, au fur et à mesure que les personnalités m'étaient offertes à la compréhension, couche par couche, comme des oignons lentement épluchés.

De bluff en double bluff, l'écran de fumée est lent à se dissiper.

(Je remercie Althéa de m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre exceptionnel, et je lui dédie ce passage, qui me semble particulièrement évocateur de la tonalité du récit :
"Bunny's death was starting to seem some horrible kind of generative act, more Bunnys popping up everywhere I looked").
1111 commentaires| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2010
Ce livre est l'un des plus beaux qu'il m'ait été donné de lire. Après conversation avec d'autres lecteurs de ce livre, soit on accroche et on est bon pour le relire tous les 6 mois avec le même plaisir à chaque fois, soit on n'accroche pas. Je commente parce qu eje veux racheter ce livre: il tombe en ruines après de trop nombreuses lectures. Attention, la qualité de l'édition n'est pas en jeu, mais bien l'assiduité de la lectrice à re-re-re-re-re-lire ce livre. Mes phrases préférées: "The very wrinckles would fall from their clothes" et "MOM SEZ: NOT MY KID". Ceux qui ont lu apprécieront, les autres, ruez vous sur ce chef d'oeuvre! Attention, l'autre livre de Donna Tartt n'est pas du tout de la même veine.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2014
J'ai pris ce livre suite à des critiques très bonnes de son dernier roman (le Chardonneret que je n'ai pas lu). L'intrigue de secret history se déroule dans une petite université américaine et se lit comme un polar (c'en est un, d'une certaine façon).
Le roman est bien écrit, les personnages intéressants et le caractère de chacun comporte des zones d'ombre peu à peu dévoilées. Le tout autour d'un intrigue mentionnée dès la première page, mais dont la cause et le déroulement ne sont expliquée que peu à peu. Les personnages ne sont pas stéréotypés. Un roman, assez difficilement classable, me semble-t-il.
Sans atteindre, je crois, la dimension de romans donnant un éclairage global sur la société, (la comédie humaine ou des nus et des morts me viennent à l'esprit) c'est néanmoins une oeuvre qu'on lit d'un seul trait (ce qui m'arrive rarement).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2014
De nombreux articles plutôt élogieux sur ce roman qui relate les relations complexes et conflictuelles d'étudiants dans une université américaine en Nouvelle Angleterre. Ils sont cinq, quatre garçons et une fille sous la coupe d'un prof brillant, sorte de gourou qui les tient sous sa coupelle façon exclusive. Dès le prologue on apprend que l'un d'entre eux sera assassiné au cours d'une scène onirique. L'histoire est la décomposition de ce groupe. De nombreux dialogues qui pourraient être plus condensés. Mais aussi de belles descriptions de l'hiver dans le New Hampshire. Ces jeunes dont certains passent leur temps à boire donnent une impression de vacuité sans parler de l'aspect immoral de l'histoire ce qui pourrait être intéressant si ce n'était pas si outrancier et artificiel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2015
Après l'avoir lu en français, j'ai acheté la version originale. Et j'ai bien fait. Comme toujours et c'est malheureux à dire, les traductions laissent à désirer. C'est un excellent roman, probablement autobiographique (n'est ce pas Donna...). Appeler à devenir un classique de la littérature, il devrait être étudié en classe (comme les 2 suivants d'ailleurs). A dans 10 ans pour un quatrième plaisir littéraire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2015
Close to perfection. Excellent characters, believable. Finely written. Just the right atmosphere. Well paced. Just the right level of tension. A great diversity of more or less twisted relationships. A real classic.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 décembre 2012
Enjoyed it very much till the last page. Unasual and well written and rather terrifying . The people in the story plus the surrounding are get alive and well described
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2014
Extraordinaire roman. Brillantissime. J'ai tout de même préférée "The Goldfinch" probablement le meilleur livre que j'ai lu de toute ma vie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 septembre 2014
You know the outcome, yet it remains an entertaining story. A book with an atmosphere around its characters, and around the entire story
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2014
C'est un très bon livre, facile à lire même en anglais. Je l'ai préféré au dernier roman du même auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici