undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
132
4,2 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Après avoir apprécié des auteurs nordiques comme Arnaldur Indridason et Johan Theorin, j'étais curieuse de découvrir Camilla Lackberg, dont on m'avait dit beaucoup de bien, et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai lu "Le prédicateur".

Je résume brièvement l'intrigue, puisque d'autres lecteurs l'ont très bien fait avant moi. Le point de départ de l'enquête est la découverte de trois cadavres, trois jeunes femmes tuées à vingt-quatre ans d'intervalle et enterrées au même endroit; la course contre la montre s'engage pour les enquêteurs lorsqu'une quatrième jeune fille, Jenny, disparaît dans la région. Tout les ramène en permanence à la famille Hult: le grand-père, Ephraïm, connu comme le Prédicateur, ses deux fils, Johannes et Gabriel, et les épouses et les enfants de ceux-ci, scindés en deux clans depuis la mort de Johannes. Les policiers essaient de démêler l'imbroglio familial tandis que le temps passe dangereusement pour Jenny...

"Le prédicateur" est un livre très agréable à lire, dont on a du mal à se détacher. Je n'ai pas été gênée par les maladresses de traduction relevées par certains lecteurs car j'ai surtout été captivée par l'intrigue, ses rebondissements, ses fausses pistes, les apparentes contradictions dans les analyses ADN, et le dénouement, où tout se met en place de façon tout à fait satisfaisante.

L'inspecteur Patrik Hedstrom et son épouse Erica sont en outre des personnages attachants : il prend l'affaire particulièrement à coeur, soucieux de sauver Jenny avant qu'il ne soit trop tard, au mépris de sa propre vie familiale; Erica, dans les derniers jours pénibles de sa grossesse, est surtout préoccupée par le sort de sa soeur Anna et des enfants de celle-ci. Le développement de ces personnages donne envie de les retrouver dans d'autres enquêtes, à l'instar de Thomas Lynley chez Elizabeth George et de Tony Hill chez Val McDermid.

Sans être de la grande littérature d'un point de vue stylistique, un excellent moment de lecture, mêlant touches d'humour, compassion et mystère...
11 commentaire| 36 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2009
Franchement, le talent de Camilla Lackberg est immense, puisqu'il arrive à passer en dépit de la traduction innommable! Comme c'était déjà le cas pour Millenium et pour La Princesse des glaces, cette collection ne faillit pas à sa réputation des traductions les plus approximatives du paysage editorial. Jugez-en un peu - "Bien sûr, la maison d'aujourd'hui n'avait pas la personnalité de l'ancienne qu'il avait tant aimée. A présent l'ancienne restait en lui comme une sorte de vrombissement sourd et permanent en arrière-fond" Sic! "Son ton était inutilement bref..." Un ton bref? Par opposition à un ton long? Chaque page apporte ainsi son lot d'approximations, et on se dit que la pauvre Camilla Lackberg, don le talent est évident, n'avait pas mérité ce mauvais traitement. Etonnant de la part d'Actes Sud, d'habitude si attaché à la qualité!
99 commentaires| 82 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2013
C'est le deuxieme roman de cette auteure que je lis. On y retrouve ses ingredients efficaces. Le sordide, le suspens, le secret de famille lourd, atroce. Le tout dans une societe tres policee. Quel fosse entre le meutre, la violence et le rythme lent et presque onctueux de la station estivale, de la vie en apparence tranquille des fjords.
C'est une des grandes qualites de ces romans que de jouer de ces contrastes.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A vingt-quatre ans d'intervalle, de jeunes femmes sont tuées selon le même mode opératoire. En pleine canicule, nous voilà de retour à Fjällbacka. Patrik Hedström mène l'enquête et moi-même enceinte, c'est avec plaisir que j'ai trouvé Erica dans le même état. Encore une fois, une histoire de famille est au coeur du roman, celle du charismatique Ephraïm et de ses deux petits garçons guérisseurs. Ce deuxième opus ne déçoit pas. J'ai suivi Erica et les siens, heureuse d'avoir des nouvelles de ces personnages attachants, et découvert une intrigue plus étoffée encore que la première.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2013
Pour ce deuxième opus, Audiolib a confié la lecture à Eric Herson-Macarel, la voix de Daniel Craig, un choix judicieux, puisque cette fois l'intrigue policière est uniquement menée par Patrik Hedström (et qu'il nous apparaît moins benêt). Erica, de son côté, est coincée avec son gros ventre (elle est enceinte et arrive à son terme, mais elle n'en peut plus de se sentir aussi lourde et encombrée !). De plus, il fait très chaud, la Suède est frappée par un été caniculaire, les vacances filent leur train paisiblement, jusqu'à la découverte d'un corps et d'ossements humains annonçant l'ouverture d'une nouvelle enquête policière.

Patrik se voit confier l'affaire, à traiter de toute urgence, car la panique gagne les touristes au fur et à mesure qu'on devine qu'un criminel en série sévit dans la région. La pression est énorme, Patrik et ses collègues pédalent dans la semoule, ils sont concentrés sur l'histoire d'une famille, marquée par des drames, des rebondissements, des accusations, un suicide, etc. Mais ils ont beau fouiller, ils font chou blanc et une nouvelle jeune fille est portée disparue. Le compte à rebours est lancé, pour la sauver des griffes du tordu et éviter que le tragique été 1979 ne se reproduise...

C'est avec une déconcertante facilité que Camilla Läckberg nous convie à plonger dans son histoire, où se mêle l'intrigue criminelle à une promenade de santé au sein de la communauté de Fjälbacka. C'est bon, c'est très bon. A la fois, j'ai aimé suivre les angoisses naissantes liées à la grossesse d'Erica, son histoire d'amour qui repose enfin sur un rythme nonchalant, son inquiétude pour sa sœur aussi, mais j'ai été captivée par l'enquête de Patrik. L'auteur sait savamment ménager son suspense, elle distille le doute, fait deviner les nouvelles pistes, mais ne lâche rien. Il faudra patienter, jusqu'au dernier chapitre. Quel brio ! Sur ce, j'enchaîne avec le tailleur de pierre.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2012
Un peu moins chouette que le precedent cette enquête était moins convaincante. Sympa quand meme de retrouver les personnages de la princesse de glace.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2014
j'ai decouvert par hasard camilla Läckberg et j'adore , " le predicateur" n'est pas celui que j'ai préféré mais tous ces livres sont bien ecrits avec des histoires prenantes c'est simple quand on commence un de ces livres on ne le lâche plus jusqu'à la fin ..... il faut que j'achète les prochains j'en ai lu 3 tous géniaux . dommage qu'ils ne soient pas tous disponibles en poche car comme je lis beaucoup ça fini par représenter un bon budget . Mais si vous aimez les bonnes histoires avec des meurtres et plein de rebondissements vous allez aimer
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La traduction de ce roman-ci est meilleure que celle de "La princesse des glaces". Il n'y a plus de fautes d'orthographe. Il y a seulement 2 à 3 expressions qui semblent tout droit sorties de Google Traduction et qui ne veulent rien dire en français, mais ce n'est pas très grave.

Gros point fort du livre: le suspens m'a embarquée jusqu'au bout, et chapeau à l'auteur de mener aussi bien son intrigue.

Le dénouement est quant à lui tiré par les cheveux, mais peu importe.

Pour le reste, j'ai trouvé pénibles, inutiles et lourdes les répétitions à chaque page ou presque, sur la canicule et la grossesse d'Erica. C'est bon, on a compris. L'histoire parallèle avec sa soeur n'apporte elle aussi rien du tout (contrairement au livre précédent), mis à part vous ficher la déprime.

Il y a en outre des incohérences avec le premier livre. Ainsi Martin, jeune policier maladroit, timide et débutant, est devenu un fin limier en l'espace d'un an. Patrik est un policier-super-flic toujours zen qui reste gentil même quand on l'insulte et qu'on le met à la porte. Improbable! Il en devient lisse et sans saveur. Quant aux autres policiers: ils sont tellement bêtes, fainéants et incompétents, que l'on se demande si l'on est vraiment dans un polar, ou bien avec Rantanplan et les Pieds Nickelés. Les scènes avec les visiteurs inopportuns sont censées nous faire rire, mais je les ai trouvées pitoyables d'immaturité. Et le plus agaçant : les mêmes expressions fétiches de l'auteure qui reviennent sans cesse (je fais un copié-collé avec mon commentaire sur "La Princesse des glaces") : "le matériau qui s'étoffe ", "le ventre qui chauffe", "l'excitation qui monte", "la bonne éducation ", "l'image sur la rétine " etc. J'aurais dû laisser passer plus de temps au lieu d'enchaîner les deux livres, ça m'aurait moins énervée.

J'ai aussi trouvé que l'auteure se complaisait un peu trop dans le glauque et le sordide. Et qu'elle utilise les mêmes ficelles: flashbacks dans le passé écrits en italique, les indices trouvés et non révélés au lecteur pour bien le faire enrager, les perquisitions inefficaces pour gagner un peu de temps sur le suspens....

Malgré tous ces points négatifs, je ne me suis pas ennuyée même si j'ai ouvent été agacée, donc je mets 3 étoiles.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2013
Les personnages sont très bien construits, on arrive si bien à saisir leur personnalité qu'ils nous deviennent familiers et du coup le roman nous paraît particulièrement réaliste. L'intrigue sur fond de secret de famille est originale et les rebondissements tiennent le lecteur en haleine. La traduction, bien que critiquable est quand même bien meilleure que celle de "la princesse des glaces", qui était réellement abominable au point de gâcher - en partie du moins - le plaisir de la lecture.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2011
Deuxième roman de Camilla Läckberg, lui aussi écrit avec une alternance "passé-présent" au fil des chapitres. L'intrigue est prenante, mais moins que dans son premier roman "La princesse des glaces". On a appris à connaître les personnages principaux, et l'on suit avec plaisir leur évolution. Par contre, certaines ficelles sont un peu grosses, et l'écriture est souvent répétitive lorsqu'elle décrit un personnage ou une situation. Peut-être est-ce dû à la traduction?
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)