undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
13
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
10
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:20,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 février 2012
Ce dernier enregistrement d'Ahmad Jamal, démontre à quel point ce pianiste au style mouvant fait évoluer sa musique à l'envie. Le fait de ne jamais vouloir refaire la même chose y transparait sans équivoque pour peu que l'on ait suivi sa "production" artistique depuis les 50's/ 60's mais aussi depuis les quinze dernières années. ll est accompagné avec bonheur par un percussionniste omniprésent: Manolo Manedra, d'un bassiste; Reginald Veal qui est un peu plus en retrait que ceux de ses autres formations, et du batteur Herlin Riley, monstre de swing (qui semble-t-il fait des infidélités à la formation de Wynton Marsalis) et tout ce beau monde est servi par une prise de son audiophile qui propulse la musique dans les plus hautes sphères dès la première écoute sur une chaîne hifi digne de ce nom pour permettre d'en apprécier les moindres détails (sous-entendu: ne pas gâcher avec du mp3!).
Plaisir garanti!
33 commentaires| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Au début on a un peu peur...On se dit tiens ! Ahmad Jamal (82 balais au compteur) a embauché Ian Paice...Mais non ! C'est juste que sur les enregistrements en trio des années 50/60, il n'y avait pas de grosse caisse, ni de cymbales crash. Herlin Riley, s'il reste avant tout un batteur de jazz, n'en a pas moins été influencé par les apports du rock et du jazz rock à la technique de son instrument. Son jeu colore donc cet album d'un groove rythmique implacable, reforcée par la présence du percussionniste Manolo Badrena; ce qui imprègne également le jeu d'Ahmad Jamal, plus rythmique qu'à son habitude, même si l'on y retrouve les fameuses nappes atmosphériques si caractéristiques de son style.

Les quatres premiers titres apparaissent donc très rythmés : "Autumn rain", "Blue moon" célèbre chanson dont on ne compte plus les interprètes (Elvis Presley, Sam Cooke...) et dont on reconnait à peine la mélodie, "Gypsy" et "invitation". Avec le cinquième titre "I remember Italy", la batterie disparait pratiquement laissant toute sa place à la basse de Reginald Veal et surtout aux volutes impresionnistes d'Ahmad Jamal. "Le sixième titre, "Laura", est également un célèbre standard du jazz composé pour le film noir éponyme d'Otto Préminger (1944) et interprété de manière plus enjouée, moins dramatique que l'originale. Une très belle version.

"Morning Mist", une composition originale signée Jamal, impressionne par sa dynamique et son aspect novateur. Débutant doucement par un solo de basse, bientôt complété par les fameuses nappes atmosphériques du pianiste, le morceau va crescendo, gagnant en puissance, avec l'introduction de la batterie, puis en virtuosité avec les improvisations à couper le souffle d'Ahmad Jamal. Incontestablement, le meilleur titre du disque ! Le morceau suivant "This is the life" reprend la recette des quatre premiers titres avec une batterie omniprésente. l'album se termine sur un autre standard signé Dizzy Gillespie, "Woody'n you", également très rythmé avec une place importante laissée cette fois ci au percusionniste.

Enregistré aux Studios Avatar de New York en octobre 2011, voilà donc un disque à marquer à nouveau d'une pierre blanche dans la discographie déjà bien remplie du pianiste.

Et pourquoi pas, d'une pierre de lune ?
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2012
Chef d'œuvre absolu, Ahmad Jamal signe son grand retour.
A noter une formidable section rythmique pour soutenir le Maître avec Reginald Veal
(contrebasse), Herlin Riley (batterie) et Manolo Badrena (percussion).
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2012
Five HUGE Stars!! Il est magnifique!! The awesome "Blue Moon" is one of Ahmad Jamal's best! This CD captures jazz hall of fame composer, innovator, and piano genius Ahmad Jamal at age 81 and at the height of his musical powers": swinging, attacking, and improvising as creatively as he has throughout an illustrious career. This Jamal quartet is composed of the ingenious percussionism of 22 year Jamal 'conguero' Manolo Badrena, the vital bottom pulse of Reginald Veal on his bass violin, and master drummer Herlin Riley, a welcome addition to the drum kit again after 20 years. Mr Jamal, already in other international halls of fame, in 2011 became the most recent addition to the DownBeat Jazz Hall of Fame. Here he is in splendid compositional and improvisational form, lengthening the performance time of most songs for more extensive explorations. The result is a whopping 72 minute CD with all of the characteristics that have made him a jazz favorite for decades: beguiling vamps, smoking pedal-points, lush interludes, sudden tempo changes, extensive ballad expositions, and hard-swinging solos in uncompromising virtuosity. In addition, the bass and percussion players 'crank it up' a notch to the boiling point on many songs.

The performances are uniformly great, but my favorites begin with the latin-flavored "Blue Moon" which is on display in one of Mr Jamal's arrangements of endlessly looping 'pedal-points' (which he originated with his mega-hit "Poinciana" and which inspired the Miles Davis and John Coltrane 'modal' frameworks) based on a 5-note figuration by bassist Veal, with Badrena and Riley cutting loose on percussion with rim shots, rolling snare figures, crashing cymbals, cowbell accents, and a timbale 'clave'. The relaxing and invigorating beauty of "I Remember Italy" musically is what it must be like to stroll through an Italian vineyard on a nice breezy day. The funky, lovely "This Is The Life " is taken from the "history making" Sammy Davis musical' "Golden Boy". A simmering version of "Invitation" has bassist Veal, drummer Riley, and 'conguero' Badrena laying down a swinging carpet of rhythmic fireworks that Jamal seems to revel in with his jabbing, probing improvistations. And perhaps best of all, the power and beauty of Ahmad's magnificent treatment of the standard "Laura" is destined to go down as one of his greatest ballad performances, ranking up there with his cult classic Maryam, arguably one of the greatest ballad performances in the history of jazz. These awesome 6 minutes have a fleet-fingered Ahmad deconstructing the melody into bits and pieces that pop up at various points along the way, while he spins and returns to an ingenious 10-note recurring phrase which takes the "Laura" into new hip melodic territory until she quietly walks away. This song, which has fascinated him since he heard Erroll Garner perform it in the 1940s, is a performance that alludes to the history of jazz piano. Overall, this recording has wall-to-wall fabulous performances by one of jazz' greatest pianists: Ahmad Jamal, performing on his beloved Steinway grand piano with a supporting cast of excellent musicians and it gets My Highest Recommendation. Five MARVELOUS Stars! (This review is based on an mp3 download. 9 Tracks; Time-72:12.)
22 commentaires| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La lune s''éveille sur nos rêves engourdis. Le soir nous invite à la nuit. Nos nerfs sont tendus comme les cordes d'un piano.
Mais, la magie de la musique peut changer notre horizon intérieur.
La lune de glace, cette lune bleue dont le philosophe Confucius faisait l''éloge de sa rareté.
Nous l''avons désormais à proximité, à portée d''oreilles. Ahmad Jamal signe un opus d'une profondeur inénarrable.

Allongez-vous sur votre canapé et savourez le scintillement des notes qui vient enchanter votre âme.
Tout un paradis se dévoile dans cette musique classique américaine.
En avoir un avant-goût paradisiaque sur terre n''est pas négligeable, en ces temps où la médiocrité règne en maître.
Nous avons l''expression musicale d''un chef-d''œuvre.
Jamal, ce musicien accompli avec ses multiples printemps dont, il a certainement observé pas mal de crépuscules se métamorphoser en aurores.

Sa musique est un soleil dans le cœur de ceux et celles qui peuvent contempler la lune bleutée de leur spiritualité.

Une lune bleue désormais se couche chaque soir sur le lac apaisé d'une certaine humanité.

A ne pas manquer !

A acquérir au plus vite cet écrin qui respire toute la poésie d'Ahmad Jamal, immense artiste de notre siècle.

Bruno LEROY.
Éducateur Social.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2012
J'avoue qu'il y avait de nombreuses lunes que je n'avais écouté JAMAL .. Celle ci de couleur bleu est comme une redécouverte pleine et entière de ce que je savais de ce pianiste
A 81 ans,se payer le luxe de sortir un joyaux pareil est un véritable bonheur !
Je ne ferai pas de commentaires dithirambiques pour tenter de décrire ce qui a changé ou pas dans son style ou dans son phrasé.. car rien n'a vraiment changé,sous l'épiderme de ses doigts,c'est le même derme qui distille ces notes,structure son jeu inimitable et reconnaissable entre tous
(Un peu comme l'est celui de Jarrett dans un autre genre ),
Ce musicien est et restera unique,et c'est tant mieux
les plages de cet album sont toutes connues ou archi connues ,mais revisitées avec toute la palette harmonique qui en fait comme des nouveautés .
Enfin et c'est le bonus ,la prise de son et le pressage sont un régal pour les amateurs de CD d'exception technique.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2013
Chacun se fera une idée de ce qu'est la musique idéale. J.S. Bach pour les uns, les Beatles pour les autres. Pour moi, elle doit être source de BONHEUR avant tout! Et ici, une fois de plus Ahmad Jamal nous gratifie d'une musique élevant l'auditeur! Ce disque, je ne m'en lasse pas. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le jazz, c'est une porte d'entrée savoureuse. Pas du tout élitiste, la musique jamais prétentieuse vole pourtant vers des sommets insoupçonnés. Ni chiante ni cérébrale, elle élève votre âme (je sais, certains trouvent ce mot suspicieux). Depuis sa trilogie ESSENCE, je crois que JAMAL ne nous avait pas gratifié d'un si grand enregistrement! CHEF-D'OEUVRE!
PS : Il est en trio avec Herlin Riley et Reginald Veal. Manolo Bandrena aux percussions sur quelques plages. SAVOUREUX, INDISPENSABLE.
33 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mai 2012
A nouveau un excellent enregistrement après le précédent ("It's magic"), à mon sens en retrait.
Définitivement pas de retraite pour les plus grands!
Encore Ahmad, please encore, give us more!
Ce genre de disque me donne envie de changer ma chaîne HIFI (déjà très bien pourtant) pour l'apprécier à sa juste valeur. Le standard "Invitation" est mon préféré, pour l'instant!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2012
Je suis un inconditionnel d'Ahmad Jamal, depuis de longues années déjà, et je compte le rester le plus longtemps possible.
Une fois de plus, ce n'est pas ce CD qui fera baisser mon estime pour ce génial pianiste.
Ce n'est pas son meilleur, mais tout de même, quelle classe, quelle invention.
Un seul petit bémol, si j'osais, personnellement, je me passerais bien de Manolo Badrena, mais ça n'engage que moi.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2012
J'ai acheté ce CD avec Beethoven (Concerto violon Abbado-Faust).Hasard tout simplement.Les deux commencent avec les percussions,reprise ensuite avec "l 'entourage":et là chez Jamal quelle surprise : difficile de ne pas aller au bout du CD;certes il y a un peu moins de jamal mais il s'efface dans des sessions rythmiques qui jazz tout simplement et c'est époustouflant....même chose chose pour I.Faust quand elle joue de la musique avec solos ou liés à des pupitres orchestraux;
Jamal a dit que le "Jazz était la musique classique américaine" :c'est ce que l'on retrouve chez Abbado-Faust..;mais si la musique c'est aussi partager... Jamal arrive sans peine à nous faire croire que la lune devient bleue :ils le jouent...mais avec l'orchestration rassemblee Abbado fait du Abbado et Faust du Faust:c'est du classique sans musique et surtout pas comme cette musique qui n'a finalement pas besoin d'être américaine pour nous toucher sans que l'on sache pourquoi...Faust-Abbado ne percutent pas;;;Jamal si...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)