undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:19,52 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 octobre 2003
The Sound est un groupe anglais méconnu de cold wave du début des années 80.Aprés "In the hothouse" (pour le fabuleux Total Recall) et "From the lion's mouth"(pour le fabuleux Winning),"Jeopardy" est le must de leur carriere,on y retrouve des titres cultes comme "I can't escape myself","missiles" et "night versus day".Cet album qui vient d'etre reedité recemment est une perle à posseder absolument!
0Commentaire| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai acheté la première fois ce disque en 1981, en même temps qu'un autre "premier album" d'un groupe alors inconnu: U2. Des deux disques, c'est celui-ci qui a tourné le plus régulièrement sur ma platine tout au long des 80s.
Comme l'a fort bien dit un autre commentateur, c'est un pur chef-d'oeuvre. Une réussite complète, sans aucun temps mort, réalisée à une époque où le punk s'était teinté de noir sous l'influence de Joy D. Les guitares acérées côtoyaient les synthés robotiques, les batteries étaient raides comme des boîtes à rythmes, mais l'énergie était toujours bien là.
The Sound, c'est d'abord un homme: Adrian Borland, qui chante comme un Jim Morrison New Wave et joue de la guitare comme un Steve Jones sous neuroleptiques. Une voix grave et une six cordes tranchante au service de compositions rageuses et inquiétantes (l'éblouissant happening de "Missiles"!) qui auraient logiquement dû séduire le public branché de l'époque et porter le groupe au pinacle.
Mais il n'en a rien été. Borland n'était pas assez sexy, pas assez facile à cataloguer, pas assez commercial.
Le groupe allait s'acharner encore quelques années, et produire notamment un fabuleux second album plus apaisé, "From The Lions Mouth". Et puis le leader du Sound se lancerait dans une carrière en solo cahotique, avant de sombrer dans l'alcool et les drogues.
Le 26 avril 1999, obèse et brisé par une dépression, il s'est jeté sous un train.
Jeopardy est la preuve incontestable que, ce jour-là, le rock anglais a perdu l'un de ses maîtres.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2009
Attention chef d'oeuvre. Un des dix meilleurs albums des années 80 (tous genres confondus) par le plus grand groupe anglais méconnu des années 80 (dixit le label Renascent).
Avec des perles comme I can't escape myself, Heartland, Words fail me, Missiles, Heyday...Unwritten law.
A posséder absolument.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 août 2014
cet album est un monument, et je me demande encore pourquoi ce groupe n'a pas rencontré le succés . Tout est pourtant là: des mélodies superbes ("heartland", "unwritten law", "hey day", tous les titres en fait), une belle voix, une bonne production, bref tout était en place, mais rien (ou si peu). C'est vraiment dommage tant Adrian Borland était pétri de classe et de talent
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

30,09 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)