undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
8
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 juillet 2011
Album réalisé initialement le 18/02 1973 chez Polydor & remasterisé en 2000 sur le label Capo, avec le rajout judicieux de bonus tracks que sont les 2 derniers titres susnommés.

Mi 1972, le batteur Rod De'Ath remplace Wilgar Campbell . Après un format trio rodé (6 ans), Rory Gallagher cherche à "embellir" sa sonorité en introduisant des claviers dans le line-up. Il le trouve par le biais de Rod qui lui recommande le claviériste Lou Martin. Il est utile de préciser que Martin & De Ath, avaient été en même temps membres du band de blues Killing Floor . Ce line-up ainsi remanié restera ensemble pendant cinq ans au cours desquels justement autant d'opus seront délivrés.

L'open, Walk On Hot Coals est une bonne entame énergique particulièrement enlevée, qui annonce à bon escient la couleur dudit album : du blues/rock tonique avec une guitare bien "énervée" plaquant les airs & un piano (nouvel invité), claquant à bon escient les notes. Joli "crossroad" instrumental !!

Suit, Daughter Of The Everglades qui est un "blues humide celtisé" fleurant bon le bayou, (titre inspiré par un livre que RG a lu), un des des plus beaux titres mélodiques de l'irlandais avec une voix en retenue qui démontre pour le coup, sa jolie voix hamonique. Un blues/bayou qu'un Tab Benoit ne ne renierait pas.

La reprise du blues lent qu'est Banker's Blues démarre à l'harmonica (il le termine aussi), puis la guitare acoustique prend le relais avec la voix bien posée de Sir Gallagher. Le piano, encore une fois présent, donne un ton boogie à cette reprise réussie du great Big Bill Broonzy en soulignant l'indéniable feeling bleue de l'irlandais natif de l'île verte.

Déboule, le "shuffllelissime" Hands Off qui n'est pas en reste - loin s'en faut - avec cette fois-ci une guitare toujours incisive & un clavier accompagnateur au même niveau avec quelques solis bien assénés. De plus, la voix se met au diapason en haussant judicieusement le chant. Bien vu !

Puis, arrive le "slidisant" par excellence, Race The Breeze , commençant par une batterie & une basse qui annonce le tempo rythmé, parallèlement le slide maîtrisé du Monsieur - avec un solo magnifique - prend la suite de manière remarquable, soutenu par un harmonica discret mais néanmoins efficace. La guitar/slide termine pertinemment ledit morceau en partant dans tous les sens du manche ; du plus bel effet ! Le morceau que je préfère, car au ton "chicaguesque" via le glissé diablement maîtrisé sur l'instrument fétiche.

En intro, Seventh Son Of The Seventh Son débute par une batterie en avant & une basse qui enchaîne. Un titre plus teinté rock que blues dans sa tonalité. Le morceau le plus long de Brueprint qui démontre l'éventail musical du leader, est aussi celui que j'aime le moins, pas assez bluesy dans sa tessiture malgré sa qualité musicale évidente.

Unmilitary Two-Step est un instrumental débranché joué seul à la guitare sèche qui équilibre bien l'album en le radoucissant. Instrumental suivi par une jolie ballade chantée en douceur If I Had A Reason , caressé par un piano léger ici. Ces 2 morceaux ont le mérite de montrer avec bonheur qu'il était non seulement un fin mélodiste mais également un très bon chanteur, outre sa vista guitaristique connue de tous les spécialistes.

L'antépénultième, Stompin' Ground est un blues/rock "slidé/shuffllelisé" qui démarre & file à toute vitesse, la voix de RG s'y fait aboyeuse en opposition d'un clavier qui défile les notes à la ligne en donnant un ton "booguesque" pour le coup. Bien joué !

Enfin, Treat Her Right qui n'est pas une compo de RG, clôture magistralement cette bien belle livraison (trop méconnue ?!), avec une guitare qui envoie toujours les notes à la volée, bien secondée par une section rythmique qui se met à la hauteur du talent du guitariste. Pas facile !

En résumé ? Un des opus de l'irlandais des plus blues mais aussi des plus éclectiques du bonhomme, (c'était sa démarche), ce qui en fait à juste titre - entre autres - son grand intérêt pour les aficionados du genre ; à ranger par exemple (sans dépareiller aucunement à mon sens !), à côté des greats studios que sont Deuce ou le premier éponyme !!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2011
Rory Gallagher est un guitariste incroyable, durant sa carrière discographique il n'a jamais sorti un mauvais album; que du bon ou de l'excellent! Ce BLUEPRINT est bien évidemment un grand cru! Dès la première écoute qui commence avec "walk on hot coals", on y est! L'univers de Rory Gallagher, c'est le blues-rock avec une touche de folk par ci par là qui magnifie le tout! L'équipe est Gerry Mc Avoy à la basse, Rod de'Ath à la batterie, qui remplace Wilgar Campbell et Lou Martin aux claviers, lui aussi fraîchement arrivé! BLUEPRINT arrive après les formidables: RORY GALLAGHER,DEUCE,et le LIVE IN EUROPE. Trois monuments déjà d'une force incroyable, mais BLUEPRINT est un album plein de grâce comme en témoigne le magnifique "daughter of the everglades" ou le superbe blues "banker's blues", le classique de Big Bill Broonzy. Tout ceci pour dire que BLUEPRINT vaut vraiment le détour et mérite amplement le titre de chef-d'oeuvre!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2012
Rory Gallagher est un géant de la musique , un pure , il vit sa musique . Un véritable artiste , un guitar-hero . Vite, j'introduis le cd dans la platine laser !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 2 octobre 2013
Encore et toujours...Car ce drive, cette énergie, ce feeling, ce jeu sont uniques, épatants, merveilleux...Pour tout dire ce type était, est et restera hyperdoué, hyperbon et tout bonnement Un des Meilleurs...Point barre.
1010 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2013
du bon rock blues meme si je prefere les disques live ce disque studio du début des années 70 est remarquable,le son est moyen par contre
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2013
disque absolument sublime par le plus grand guitariste de tous les temps a posseder absolument je les ai tous et memer en vinyle
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2014
Du blues-rock et du meilleur avec 10 tracks et le fantastique "Banker's Blues"... "Blueprint" est paru début 1973 et est le quatrième album de Rory Gallagher (le troisième en studio). Rory fut un extraordinaire virtuose avec une sensibilité très bluesy qui le démarque des autres guitar heros..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2015
Un disque de plus à ma collection. La musique intemporelle de Rory Gallagher résonnera sans doute éternellement dans notre tête.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €
9,99 €
12,01 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)