undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
2
3,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

déjà darker days ahead en 2006 n'amenait pas grand chose de plus au cas terrorizer. il faut dire qu'aved world downfall, sorti en 1989, terrorizer a jeté les base du death- grind et à tout dit. point barre, et statut culte.
revenir, c'est pour faire mieux ou différent, et là, le bât blesse: hordes of zombies et darker days ahead n'apportent rien de plus et ne sont que des disques de plus parmi tant de sorties dans le même style. ni meilleurs ni moins bons.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après le décès prématuré de Jesse Pintado, membre fondateur avec Pete Sandoval de Terrorizer une des entités instigatrices du metal extrême tel qu'on le connaît actuellement, l'avenir du combo était incertain ; ce d'autant que leur dernier-né de 2006 avait laissé une impression fort mitigée.
Fin 2008, Anthony Rezhawk (chant) reçoit un appel de Pete Sandoval: "hé mec, il est grand temps qu'on s'enlève les doigts duc' et qu'on compose un nouvel album, tu crois pas?" "Mouais, ça s'pourrait bien, ouais ça s'pourrait."
En nouveau guitariste, ils ont recruté une certaine Katina Culture qui avait officié pendant une dizaine d'années au sein de Resistance Culture, groupe grind death de Rezhawk, dont le jeu était apprécié de feu Jesse Pintado.
David Vincent, certes très pris par l'élaboration d'un album que je ne citerai pas par politesse, a quand même pris le temps d'enregistrer les parties de basse pour l'album.
Quant à l'estropié Sandoval, il a souhaité jouer des fûts avant d'aller se faire charcuter.
Le mixage est réalisé par Dan Swanö, et l'album sort début 2012 sur Season of Mist.

Sans ressusciter en aucune manière l'esprit de "World downfall" -je doute d'ailleurs qu'ils en aient la prétention-, "Hordes of Zombies" me paraît être un produit honnête, spontané et plutôt de qualité à en juger par les riffs puissants et efficaces qu'il propose, alliés à la puissance de feu de Sandoval toujours aussi diablement précis et au guttural sympathique de Rezhawk.
La thématique des zombies est utilisée, à l'instar des films de Romero, dans un but contestataire, très cher à Rezhawk qui précise qu'il s'agit de l'essence-même du grindcore.
Soyons clairs: pas de révolution, même pas une once d'originalité ; Terrorizer est maintenant une entité death metal plutôt quelconque mais qui sait bien faire son boulot.
Si vous cherchez de la nouveauté, allez voir ailleurs.
Mais en attendant, moi, j'aime bien cet album pour sa qualité intrinsèque et objective.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

78,81 €
32,63 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)