Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
14
4,4 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Eluveitie redescend des hauts plateaux suisses avec une nouvelle offrande sous le bras. Et pas n'importe quelle offrande. "Helvetios" est un concept album sur le thème qui leur est cher depuis pas mal de temps : la civilisation gauloise et plus précisément ici, la guerre des Gaules.

Première constatation : ce nouvel album apparaît comme étant le plus épique du groupe. Cela tient peut-être au fait que ce soit un concept album.
Mais passée l'intro (uniquement parlée), dès le premier morceau, on est accueilli par des choeurs bien sympathiques. Choeurs que l'on ne retrouvera qu'à la fin d'"Alesia" et sur le dernier titre ("Epilogue"), malheureusement. Je dis malheureusement car il y a là, à mon avis, une piste à suivre pour le groupe que l'on aurait aimé déjà plus présente sur cet album.
Revenons sur ce premier morceau, "Helvetios". A n'en pas douter, un morceau qui va ravir les fans du groupe. On y retrouve la recette Eluveitie avec son chant agressif et ses rythmiques rappelant le old In Flames (ou le old Dark Tranquillity) et bien sûr les instruments traditionnels, marque de fabrique du combo. Pour celui qui ne connaîtrait pas le groupe, il faut savoir qu'il n'y a pas moins de quatre musiciens en charge des instruments traditionnels chez Eluveitie (les deux demoiselles, Anna et Meri, Päde et enfin Chrigel qui s'occupe aussi du chant). Ce qui en dit long sur leur importance. Bref, un morceau s'inscrivant complètement dans ce qu'on attend du groupe, avec cette petite touche épique en plus.
Sur le titre suivant, "Luxtos", vous allez retrouver un air bien connu par chez nous (comme sur "Inis Mona" par le passé). "La Jument de Michao", ça vous dit quelque chose, ça, non ? "Luxtos" est la version Metal de cette chanson. Inutile de préciser que cette version l'emporte haut la main sur la pauvre version de Nolwenn Leroy, évidemment (qui devrait arrêter de pomper tout le répertoire traditionnel breton, Tri Yann l'avait fait bien avant elle et avec bien plus de talent !) Le pré-refrain avec les filles au chant, rejointes sur le refrain par Chrigel, ça le fait. Titre hyper festif en tout cas. A quand du Eluveitie dans les fest-noz ? Ou au festival interceltique de Lorient ? Non, sérieusement, on se demande...
Puisqu'on est dans le sujet, faisons un petit détour par "Scorched Earth", à l'ambiance païenne et aux fortes consonances celtiques avec son chant clair aux intonations presque orientales qui va permettre à l'auditeur de respirer avant d'attaquer le bien rageur "Meet the Enemy". Plus loin, c'est "Hope", instrumental celtique qui nous joue le calme avant la tempête "The Siege". Le break instrumental de "Santonian Shores" est très festif lui aussi.
A côté de ça, des morceaux comme "Meet the Enemy", "The Siege", "Havoc" ou encore "The Uprising" vous sautent à la figure par leur brutalité. Si le groupe met en avant ses instruments folkloriques, il n'en oublie pas moins la puissance. Il ne faut pas oublier que, malgré la présence des instruments folkloriques, Eluveitie fonctionne avec deux guitares. Et pour façonner des rythmiques en béton, le groupe sait y faire. En clair, rythmiquement, le groupe n'a toujours pas mis un frein à son agressivité, renforcée par le chant de Chrigel qui s'égosille sans s'économiser. Toutefois, les filles prennent parfois le relais ("A Rose for Epona", "Alesia"), apportant une touche rafraîchissante et de la variété au niveau du chant. Bien vu !
Si le groupe développe encore davantage les choeurs épiques et le chant des filles sur l'album suivant, on ne sera plus loin du chef-d'oeuvre.

En attendant, Eluveitie franchit encore un cap avec ce nouvel album. Le groupe apparaît plus mûr et complètement maître de son art. Ce "Helvetios" me fait l'impression d'être leur meilleur album à ce jour. Les Suisses se positionnent définitivement comme l'une des valeurs sûres du Folk Metal actuel.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine "auxportesdumetal.com".
77 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2012
J'avais moins apprécié l'album précédent (Everything Remains As It Never Was).Slania correspondait plus au coté Folk que j'aime bien.
Cette album me convient avec des morceaux bien rythmés et d'autres plus reposants.
J'ai bien aimé la reprise de "la jument de Michao".
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2016
Avec ses comparses Korpiklaani, Ensiferum ou Finntroll, Eluveitie fait partie de la "New Wave of Folk Metal" (la 1ère période recensant les pionniers Skyclad, Cruachan et Adorned Brood). Sachant leur Fan base toute acquise à leur cause, les Suisses poursuivent leur route sans révolutionner leur style mêlant Death Metal Suédois ("Helvetios", "Home", "Meet the enemy") et Musique Celtique (la mélodie traditionnelle de "Luxtos").
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2012
Toujours aussi efficace, Eluvetie continue d'être l'un des leaders du pagan metal! Un très bon album par ces temps qui courent ! A écouter sans modérations !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2015
Comme d'habitude avec Eluveitie pas de mauvaises surprises. Un album parfaitement calibré entre morceaux très métal et d'autres plus abordables. Des mélodies efficaces et une cohérence musicale qui permet de se laisser porter loin, très loin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2012
j'ai decouvert ce groupe sur youtube et je ne suis pas deçu. Je ne suis pas un fervant amateur de metal,mais là j'ai craqué:mélange de metal et de musique celtique,avec un je ne sais quoi de plus qui fais tout le charme du groupe et de cet album. Peut etre le meilleur du groupe ,bien que les autres aient l'air excellent aussi.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2013
Je trouve les albums Spirit, Scania puis Evocation 1 meilleurs que le reste. C'est déjà bien suffisant. Merci aux Eluveiti qui ont produit des trucs fabuleux dans un style bien à eux (pas commun la langue gauloise des premiers temps) en utilisant bien les intruments traditionnels folk acoustiques en les mixant magistralement avec les puissants moyens électriques habituels du métal. Parfait folk métal en somme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2014
Groupe extraordinaire. Découvert par hasard, j'ai accroché dessuite et suis devenu fan. Pour tous les amateurs de métal celtique et de gros son bien lourd avec de magnifiques mélodies celtique derrière.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
J'ai adoré Luxtos, une nouvelle version du renard et la belette ainsi que Scorched Earth, une gwerz qu'aurait pu chanter l'excellent Per Denez. Sinon comme d'habitude on retrouve beaucoup de chants traditionnels à la sauce Eluveitie. Je ne mets que quatre étoiles car je le trouve tout de même un peu moins bon que Evocation I
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2012
Après un album Everything Remains as it nrver was pas franchement convaincant. Ils reviennent avec Helvetios. Vraiment un très bon album. On remarquera la reprise de la jument de Michao sous le titre Luxtos. Et le titre phare a rose for Epona. Je conseille cet album aux fans de Pagan.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,99 €
19,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)