undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
21
3,6 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:13,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-5 sur 5 commentaires(3 étoiles). Afficher tous les commentaires
J'ai acheté ce roman sur les conseils d'un présentateur d'émissions littéraires qui proposait de rembourser les lecteurs déçus. J'hésite presque à l'appeler: " allo monsieur F. B. , je n'ai pas trop aimé! "

Le roman me semble déja beaucoup trop court (180 pages, écrit assez gros) pour bien cerner les deux personnages principaux et ceci sur plus de quarante ans. Je ne prétends pas que cela soit impossible, mais il faudrait être au moins un génie de la littérature, ce qui ne semble pas être le cas de Kéthévane Davrichewy. Assez bien structuré,les nombreux flash-back sont très bien gérés. Mais le roman repose quand même sur un artifice dramatique (qu'il vaut mieux ne pas révéler) sans lequel tout l'édifice s'écroule et devient un banale histoire d'amitié-amour comme il en est arrivé à des millions de personnes.

Je comprends totalement qu'on puisse être boulversé par cette histoire.Les femmes en général y seront plus sensibles (bien que les hommes ne soient pas tous de gros machos) mais pas à coup sûr. Selon sa propre expérience, son propre vécu, on trouvera ce roman époustouflant ou au contraire carrément banal. Ecrit dans un style très sobre, un peu froid, voire clinique par moment, ce roman manque un peu d'anecdotique, de pittoresque, de palpable, d'humain. Les décors sont peu décrits, les musiques citées en exemple peu ou pas commentées, tout cela manque pour moi de beaucoup de chaleur, d'odeur, pas assez sensuel en somme.

L'histoire m'a paru très fabriquée, manquant de naturel avec beaucoup de détails sonnant faux. Quand par exemple dans les années 80, Alice et Cécile prétendent chanter les Bee-Gees en cachette (car c'est ringard) et affirmer préférer devant leurs amis Yes, Genesis ET Deep Purple , il faut avoir une totale méconnaissance des habitudes musicales de l'époque. Quand elles évoquent le 23ème concerto pour piano de Mozart, pas un mot sur le sublime adagio! Cécile s'avoue frigide, mais pas du coeur quand même? On a souvent l'impression d'un catalogue chronologique automatique, qui ravira ceux qui retrouveront de vieux souvenirs enfouis, mais un principe littéraire un peu cheap pour faire un grand roman.

Il me semble que l'on a trop souvent tendance à confondre la valeur de l'histoire elle-même, son côté édifiant (ou pas) et son résultat littéraire. Ce n'est pas parce que l'on se retrouve dans des évènements , des émotions, que leur pendant littéraire donne forcement un chef-d'oeuvre.

Apparemment fan de Julien Clerc, l'auteur semble s'être inspiré pour son titre de la chanson "Les Séparés" (écrite par Marcelline Desbordes-Valmore).

Un roman à conseiller si vous êtes un brin fleur bleue (ce n'est pas péjoratif) et si le style n'est pas votre préoccupation première. Allez monsieur François B., je le garde, j'ai des copines qui vont a-do-rer !
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai acheté ce roman sur les conseils d'un présentateur d'émissions littéraires qui proposait de rembourser les lecteurs déçus. J'hésite presque à l'appeler: " allo monsieur F. B. , je n'ai pas trop aimé! "

Le roman me semble déja beaucoup trop court (180 pages, écrit assez gros) pour bien cerner les deux personnages principaux et ceci sur plus de quarante ans. Je ne prétends pas que cela soit impossible, mais il faudrait être au moins un génie de la littérature, ce qui ne semble pas être le cas de Kéthévane Davrichewy. Assez bien structuré,les nombreux flash-back sont très bien gérés. Mais le roman repose quand même sur un artifice dramatique (qu'il vaut mieux ne pas révéler) sans lequel tout l'édifice s'écroule et devient un banale histoire d'amitié-amour comme il en est arrivé à des millions de personnes.

Je comprends totalement qu'on puisse être boulversé par cette histoire.Les femmes en général y seront plus sensibles (bien que les hommes ne soient pas tous de gros machos) mais pas à coup sûr. Selon sa propre expérience, son propre vécu, on trouvera ce roman époustouflant ou au contraire carrément banal. Ecrit dans un style très sobre, un peu froid, voire clinique par moment, ce roman manque un peu d'anecdotique, de pittoresque, de palpable, d'humain. Les décors sont peu décrits, les musiques citées en exemple peu ou pas commentées, tout cela manque pour moi de beaucoup de chaleur, d'odeur, pas assez sensuel en somme.

L'histoire m'a paru très fabriquée, manquant de naturel avec beaucoup de détails sonnant faux. Quand par exemple dans les années 80, Alice et Cécile prétendent chanter les Bee-Gees en cachette (car c'est ringard) et affirmer préférer devant leurs amis Yes, Genesis ET Deep Purple , il faut avoir une totale méconnaissance des habitudes musicales de l'époque. Quand elles évoquent le 23ème concerto pour piano de Mozart, pas un mot sur le sublime adagio! Cécile s'avoue frigide, mais pas du coeur quand même? On a souvent l'impression d'un catalogue chronologique automatique, qui ravira ceux qui retrouveront de vieux souvenirs enfouis, mais un principe littéraire un peu cheap pour faire un grand roman.

Il me semble que l'on a trop souvent tendance à confondre la valeur de l'histoire elle-même, son côté édifiant (ou pas) et son résultat littéraire. Ce n'est pas parce que l'on se retrouve dans des évènements , des émotions, que leur pendant littéraire donne forcement un chef-d'oeuvre.

Apparemment fan de Julien Clerc, l'auteur semble s'être inspiré pour son titre de la chanson "Les Séparés" (écrite par Marcelline Desbordes-Valmore).

Un roman à conseiller si vous êtes un brin fleur bleue (ce n'est pas péjoratif) et si le style n'est pas votre préoccupation première. Allez monsieur François B., je le garde, j'ai des copines qui vont a-do-rer !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2014
j'ai été un peu déçue par ce livre surtout par la fin du livre...en effet on nous tient en haleine tout du long, on se demande ce qu'il va arriver et bah rien!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2012
Quand tout se mêle l'une veut être l'autre,quand tout se mêle et s'emmele. L amitié peut construire et détruire. Et quand le conjoint s en mêle.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2012
Ce roman retrace une belle étude des sentiments de l'amitié féminine et de ses aléas notamment avec le poids de la rupture, de la jalousie. Le style est incisif, rapide.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)