Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
35
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:27,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 juillet 2017
Comme toujours, un doigté léger et ferme à la fois, une interprétation sensible, on ne se lasse pas d'écouter cette version lumineuse.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2013
évidemment, cette intégrale des concertos pour piano de Mozart par Perahia est éminemment recommandable, pour son prix, pour sa cohérence d'ensemble, pour la qualité très correcte de l'enregistrement, pour la perspective historique sur l'évolution de la mentalité et de l'état d'esprit de Mozart,.....mais:

-1ère oreille: sur l'interprétation fusionnelle et très chambriste de Perahia et l'English Chamber, rien à redire, c'est remarquable, et le 'partenariat' est plus équilibré qu'entre l'English et Barenboïm, par exemple, et ce coffret nous offre quelques mo(uve)ments inoubliables; mais Perahia est trop 'serein', trop 'lisse', trop 'révérencieux' parfois, et il lui manque un peu de folie pour rendre certains excès, dans l'exaltation comme dans la dépression; enfin, il me semble un peu dépassé , en temps que chef, après le 21, et le English moins bien tenu!

-2éme oreille: mis à part l'aspect financier et sauf Mozartolatrie compulsive, on est pas obligé de posséder les 27 concertos, les plus connus étant, globalement, les plus beaux, et je me contenterai de ce seul commentaire( je renverrai simplement à une conversation de Andréas Staier, dans le livret du CD d'une très intéressante version des concertos n° 9 et 17 sur pianoforte)!!!;
l'interprétation de Mozart doit se faire sur le fil du rasoir, mais pas nécessairement en termes de virtuosité, c'est pourquoi des versions unitaires par des pianistes différents sont aussi à privilégier, chacun trouvant dans l'éxécution les échos de ses propres 'vision' mozartienne et états d'ame!

Auribus tenere asinum: pour enfiler mon bonnet, c'est plus facile!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2012
Soyons bref:

tout est parfait: Perahia inspiré qui inspire un London Chamber au top, une "remasterisation" (trés laid ce mot) de bon goût.
La visite de Radu Lupu pour complèter le tout et voici une antologie rare.
A posséder
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2011
Le pianiste Murray Perahia au piano et à la baguette nous interprète avec le English Chamber Orchestra l'intégrale des concertos pour piano et orchestre ainsi que les rondos de W A Mozart. Une interprétation grandiose à tout point de vue et une excellente prise de son.
Cela n'engage que moi mais l'intégrale des concertos pour piano et orchestre que je placerai au-dessus de toute les intégrales est celle jouée par Alfred Brendel au piano et à la tête de l'Academy of St Martin in the Fields Sir Neville Marriner.
L'idéal est d'avoir les deux coffrets.
Musicalement vôtre.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2012
J'ai acheté ce coffret il y a au moins une douzaine d'années si ce n'est plus, et je ne le regrette pas. Je le réécoute avec toujours autant de plaisir.
C'est une pure merveille, interprétée avec brio et tout en finesse par un musicien exceptionnel de talent et de sensibilité en la personne de Murray Perahia, efficacement servi par l'excellent English Chamber Orchestra.
Mon seul regret est qu'il manque 2 concertos, le 7 et le 10, concertos pour 3 et 2 pianos. On trouve aujourd'hui au catalogue une intégrale qui comble ce manque.
Je ne suis pas un puriste, ni un expert en classique, tout au plus un modeste amateur éclairé à la bougie qui possède tout de même quelques centaines d'oeuvres classiques, dont Mozart est de loin le mieux représenté. Peu m'importe si la version de machin ou de bidule est supérieure à celle ci. Les batailles d'experts me laissent indifférents. L'important est que j'y trouve mon bonheur.
Je considère que c'est une œuvre indispensable pour tout amateur du génie de Salzbourg qui veut se constituer une petite discothèque classique digne de ce nom !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 novembre 2014
Perahia est un vrai poête dans Mozart, son toucher sait faire preuve de délicatesse, de retenue ou de violence à la demande. Ce qui modère mon enthousiasme c'est d'une part l'orchestre (plutôt "standard") et la prise de son qui nous "cache" la profondeur de la scène sonore, l'image stéréo est en effet bien plate malgré un remastering (technique qui, rappelons le, ne peut jamais réaliser de miracle!). Personnellement je prends beaucoup de plaisir à écouter l'English Chamber Orchestra accompagnant M. Uchida dans ces mêmes concertos (PHILIPS) , non pas pour la pianiste elle-même, mais surtout pour cet orchestre poète avec ses vents savoureux (écoutez le basson, la flûte ou le cor... tous merveilleux!). Un autre orchestre très bien capté est le Camerata Mozarteum sous la direction du génial Sandor Végh (DECCA) soutenant Andras Schiff dans ces mêmes concertos du divin Mozart.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2010
Oui Perahia est un musicien lumineux avec des articulations dignes de Gould chez Bach, mais dans ces concertos il y a un orchestre, et vous trouverez pour cela un excellent chef mozartien en la personne de Sandor Vegh qui aura livré de fabuleux divertimenti et sérénades de Wolfy. Le pianiste étant Schiff bien sûr. Ses concertos 20,21,24,25 sont des bijoux!
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2010
Cette intégrale nous revient en digipack économique pour un prix modique. Perahia, Mozartien né, nous offre l'intégrale la plus subtile, dirigant du piano un orchestre en osmose avec son jeu d'une grande finesse. Parfois les fin de phrase se meurt dans un pianissimo divin, et montre une certaine coquetterie. Mais la beauté de l'ensemble balaie ces quelques réserves (que seul à notre gout Haskil, et serkin chez CBS en sont exempts). Les réussites sont nombreux, une 24eme d'une grandeur et d'une noiceur "don juanesque", une 25eme plein de noblesse, une 27eme rayonnant. Le drame pointe son nez dans ce flot de musique heureux en apparence. La poésie est omniprésente. Aussi ce coffret est une base pour se constituer une discothèque mozartien.
22 commentaires| 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2004
Très belle version, presque ma préférée, en bonne place dans ma discothèque, à côté de l'interprétation magistrale de Vladimir Ashkenazy (à laquelle je donne sans hésiter la mention de 5 étoiles). L'interprétation de Perrahia sera qualifiée d'anachronique par les puristes; en effet, son jeu, très doux et plein d'émotion, conviendrait tout à fait pour des oeuvres de Schubert, pour ne mentionner que lui. Mais le résultat dans ces concerti est très bon, il se dégage de ces oeuvres beaucoup de tendresse. L'interprétation d'Ashkenazy, elle, est plus "classique": davantage d'articulation dans le jeu, qui évoque un pianoforte, interprétation plus énergique. Comment faire le choix entre deux façons enchanteresses de raconter une même histoire? C'est un réel plaisir de pouvoir, au choix, écouter l'une ou l'autre. Je conseille donc vivement cette version de Perrahia, qui une fois de plus nous offre un petit bijou.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2013
Même si je suis et peux paraître subjectif, je considère que les concertos pour piano de Mozart reçoivent de la part de Murray Perahia (avec la fidélité du English Chamber Orchestra) l'hommage absolue. Beaucoup de bravoure, de légèreté, avec un brin de romantisme (qui n'est pas obligé d'être apprécié par tous ... mais qu'importe). Cette version est une véritable évasion ; un voyage vers le rêve, le merveilleux et la grandeur. Et c'est ce qui est essentiel dans la musique de Mozart.
Enfin, saluons cette nouvelle édition qui intègre les deux concertos (absents dans la précédente) avec lesquels Perahia s'associe avec Radu Lupu.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)