undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:37,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juin 2012
J'ai longtemps hésité avant de commander ce coffret: comme beaucoup de monde en France je connaissais Jerry Lee Lewis pour ses performances au piano de standarts du Rock'n'roll; le Killer déchaîné pieds sur le clavier éructant l'écume aux lèvres Great Balls of Fire. J'avais donc l'image (le préjugé?) d'un Jerry Lee pionnier du R'n'Roll et gardien d'un répertoire limité aux Boogie Woogie calibrés pour sa dextérité au piano...jusqu'à l'écoute des 106 titres de ce coffret.

Disons-le tout de suite : quelle surprise! Pensant trouver un acolyte de Presley (ce qui n'est déjà pas mal), j'y ai trouvé bien plus que cela : le digne descendant de Hank Williams. Un sens de la mélodie extraordinaire, des balades poignantes ("Come as you well","No more hanging on"...) qui n'ont pas été sans me rappeller le Johnny Cash des American Recordings (la guitare en moins/le piano en plus), une grande maîtrise du répertoire classique américain ("Over the Rainbow", "I'm so lonesome i could cry"...); du rock, bien entendu, du blues, mais aussi de la Country dans ce quelle a de plus authentique (Willie Nelson), du bluesgrass, du folk-rock...en fait cette "définitive restropective" couvrant plus de 60 ans de carrière, nous présente un Jerry Lee Lewis eclectique revisitant les grands courants de la musique traditionnelle américaine avec une égale maîtrise. La voix est habitée d'un supplément d'âme que je ne pensais pas trouver dans ce magnifique coffret.

Fort, vraiment très fort.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
4 CD, 106 chansons (dont 5 duos avec sa sœur Linga Gail), 5 heures de rock'n'roll et de country music, c'est le meilleur du meilleur du Killer, né en 1935 en Louisiane et toujours encore en vie, malgré une existence aussi exubérante que sauvage.

Le rock'n'roll avait eu son Chevalier blanc en la personne d'Elvis, il eut son Prince noir en celle de l'égocentrique et torturé Jerry Lee : né dans une famille pauvre et croyante du Delta du Mississipi, Jerry Lee a commencé par chanter le gospel à l'église, a étudié la Bible et la musique (au piano) et est demeuré sa vie durant partagé entre ces deux côtés de sa personnalité : l'homme de Dieu et le jouet du Malin. Il s'est marié une première fois en 1951, puis à nouveau -mais sans avoir pris le peine de divorcer avant (il le fera plus tard)- en 1953 et devint père dès cette année-là (de Jerry Lee Jr.). En 1956, il fit la connaissance de Jack Clement, le fondateur du label Sun, qui venait de lancer Elvis et qui le prit aussitôt lui aussi dans son écurie. 'Whole lotta shakin' goin' on' l'imposa dès 1957 dans le monde entier. Suivirent 'Great balls of fire', 'Breathless' et 'High school confidential', mais durant une tournée en Grande-Bretagne la presse britannique découvrit horrifiée en 1958 qu'il venait d'épouser en troisième noce sa cousine Myra Gale, âgée de seulement treize ans (ce qui était alors une pratique absolument courante chez les péquenauds du sud profond des Etats-Unis), ce qui brisa illico sa carrière. Il mit dix bonnes années à s'en remettre et devint un chanteur de country music avant de revenir sur le tard au vrai bon vieux rock'n'roll d'antan.

Si vous ne possédez pas déjà l'essentiel de son répertoire, vous ne manquerez pas d'acquérir ce magnifique best of qu'accompagne un livret fourni et qui vous transportera au bon vieux temps du real good rock'n'roll, celui des années 50, d'Elvis, de Chuck Berry (autre vétéran encore en vie), d'Eddie Cochran, Little Richard ou Gene Vincent, ces purs génies de la musique survitaminée de la jeunesse américaine d'alors : let the good times roll !
55 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
bon... ben ... t'as cassé ta tirelire mon Ramone ?? alléché par les critiques précédentes, et tout en étant certain d'avoir un max de doublons, voire de triplons... j'ai commandé ce MONUMENT ! Mais comment pourrait-il en être autrement pour rendre hommage, à l'un des précurseur, visionnaire, véritable caméléon, copieur, tricheur, râleur, bran... ?? "Je ne suis pas le Roi du Rock !.. pas du tout.. je suis le meilleur c'est tout !".4 galettes dans un tryptique en carton dur qui résiste aux embruns, un systéme de fixation des CD origianl, qui a failli me faire tourner chèvre (j'espère qu'il résiste lui aussi), 106 morceaux, un livret de 70 pages (avec au moins 4 à 5 photos du killer en moyenne par page sauf celle des titres...quelques photos de Gail, 1 de Perkins... ses musiciens ????? ah si ..une ... page 13 avec son "beau-cousin-père"). Alors, tous les titres phares sont là, plus quelques versions lives. en raison des multiples sources d'inspirations, des variations de thèmes, les CD s'écoutent à la suite sans aucune lassitude (on pourrait pas endire autant de beaucoup !!!). Celà est dû à mon avis à l'exceptionnelle qualité des enregistrements y compris ceux des années 56-57 (période Sun records), et surtout au talent de chanteur de Jerry Lee Lewis. De plus toutes ces chansons, (qu'il y parle de religion, de sexe, d'amour, de la Louisianne, de bagnoles ) sont simples, directes,sans messages, s'adressant à un public souvent conquis d'avance, et qui au fil du temps lui a pardonné ses excentricités et ses prestations scéniques pas toujours à la hauteur, liées aux fluctuations d'humeur du killer. Il y a à une suite chronologique dans la présentation des morceaux. CD 1 : 29 morceaux de 1956 à 1967 ; CD2 :28 morceaux de 68 à 71 ; CD 3 : 25 titres de 1972 à 1975 ; CD 4 : 1975 à 1989. Rien n'est à jeter, même les quelques "suaveries", ou "bondieuseries", que JLL n'oublie pas en souvenir de ses débuts dans un choeur d'église. Les commentaires à 5 étoiles précédents sont parfaitement justifiés, mais j'émets quand même une petite remarque : JLL n'a écrit que très peu de morceaux (son nom en tant que co-auteur est inscrit moins de 10 fois sur le livert). Ses plus grands succès sont des reprises qu'il est parfois même difficile de rapporter à leur auteur original ("What'd say" Ray Charles, "Whole shakin goin on " "You win again" H.williams, "Great balls of fire"... ); a noter aussi pour le fun le nom de Claude Moine caché derrière un "Don't Boogie woogie" avant vos prières du soir... Une mine d'or, un chef d'oeuvre, que pas mal de groupes actuels, ou d'amuseurs de foire (Guetta, et ses pottes), feraient pas mal de s'offrir.
88 commentaires| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2012
A tous ceux qui pensent qu'Elvis était le King, je répond que Jerry Lee est le Dieu du Rock'n Roll !!!
OK, Elvis roucoulait pas mal pour tomber les minettes de l'époque...mais Jerry Lee c'est bien autre chose; c'est le vrai rock pur et dur; celui qui donnera naissance à toutes les autres formes de Rock jusqu'à aujourd'hui, sauvage, primaire, hard et autres...
Ce coffret est un excellent tramplin pour tout Rocker en herbe espérant un jour arriver à peine à hauteur de son petit doigt de pieds !!!
A bon et vrai Rocker,...salut :)))))
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2013
n'y aurait-il pas plus de titres country que rock (29 titres de 56-57) ?
je précise que je suis un fan de Jerry des des années SUN ( 50-60s)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,83 €
354,26 €
6,13 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)