Cliquez ici Cliquez ici GNOXmas Cloud Drive Photos En savoir plus En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo



500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 10 juillet 2017
Pour tourner ce film, René Clément a dû composer avec des exigences multiples, tant des personnages représentés que des acteurs, pour des raisons politiques ou des questions d'ego. Même plus de 20 ans après la libération de Paris, le sujet restait très sensible.

Le parti communiste (qui se proclamait "le parti des 75 000 fusillés" alors que l'on sait aujourd'hui qu'il n'y a eu en tout et pour tout que 4 500 exécutions de résistants ou d'otages français durant toute l'Occupation) a toujours veillé à son image de parti résistant au cinéma, pour faire oublier son engagement tardif et le pacte germano-soviétique. De Gaulle a fait supprimer le personnage de Bidault, successeur de Jean Moulin à la tête du Conseil National de la Résistance en raison de ses engagements avec l'O.A.S. dans la guerre d'Algérie. Rol-Tanguy a choisi lui-même l'acteur qui le représentait. Tous ont veillé à ce que leur rôle ne soit pas minimisé et à paraître sous leur meilleur jour. Même le personnage de von Choltitz a été représenté selon ses mémoires.

Malgré tout, René Clément est parvenu à réaliser un film proche de la réalité historique. Un soulèvement prématuré qui a coûté la vie à de nombreux Parisiens et aurait pu tourner à la tragédie sans l'arrivée des alliés, mais qui eut l'immense mérite de permettre aux habitants de la capitale de s'être libérés eux-mêmes au regard de l'histoire.

Le film nous montre une grande kermesse où l'on tire à balles réelles et où l'on meurt, une fête bizarre dans la chaleur estivale, parfois dans des situations surréalistes, bref la libération de Paris, une ambiance unique. Mais il est probable que si l'enchaînement d'anecdotes tirées des souvenirs des survivants était remplacé par les témoignages des morts, le film paraîtrait beaucoup moins festif.

Et ne pas oublier non plus que c'est l'Américain Eisenhower qui, en envoyant Leclerc et sa 2ème DB au secours des insurgés alors que le plan originel était de contourner la ville, a permis à Paris d'éviter de connaître le sort qu'allait connaître peu après la ville martyre de Varsovie qui, dans une situation similaire, a été entièrement rasée et dont les habitants ont été massacrés (198 000 morts…) tandis que les Soviétiques, sur ordre de Staline, attendaient tranquillement l'arme au pied à 30 minutes de route, parce que l'insurrection avait été organisée par le gouvernement polonais (non communiste) réfugié à Londres.

Outre un des génériques les plus extraordinaires de l'histoire du cinéma, on peut reconnaître quelques futures notoriétés ou anciennes stars parmi les figurants: Michel Berger, Suzy Delair, Patrick Dewaere, Michel Fugain, Michael Lonsdale, Michel Sardou, Simone Signoret, Yves Montand, Jean LouisTrintignant, etc... Contrairement à ce qui se passe dans d'autres grandes épopées sur la seconde guerre mondiale telles que "La Bataille d'Angleterre" ou "Le Jour le plus long", et malgré le nombre important de personnages, on a le temps, durant les trois heures que durent le film, de s'attacher à certains d'entre eux, plus développés que les autres, comme Alain Delon ou Charles Boyer, qui incarnent des leaders de la résistance.

Les acteurs incarnent des personnages réels, dont certains ont joué un rôle déterminant, comme le consul de Suède Raoul Nordling, qui arrive à persuader le gouverneur allemand de Paris de ne pas obéir à Hitler, lequel avait ordonné de brûler Paris en cas de défaite, y compris les monuments (d'où le titre du film).

Les scènes de combat sont assez violentes, et reflètent bien la guérilla urbaine menée par les Parisiens, lorsque les rues désertes deviennent le théâtre d'affrontements sanglants. Par ailleurs les Allemands ne sont pas tous montrés comme des nazis fanatiques et mauvais : la plupart, sachant que depuis le débarquement de Normandie et la percée d'Avranches, la guerre à l'ouest était perdue, ne voulaient que rentrer chez eux, comme ce bougre emprisonné pour n'avoir pas salué un officier, ou ce pauvre gars qui meurt à la toute fin après avoir déclaré que sa femme l'attendait depuis 5 ans.

"Paris brûle-t-il ?" avait évidemment, en 1966 sous De Gaulle , une forte connotation mémorielle, d'autant plus que le film utilise de nombreuses images d'archives. La libération de Paris est montrée comme une action collective, menée de concert par les alliés, les résistants, et le peuple de Paris.

Et c'est ici que j'émettrai la plus grosse réserve sur le film: Aucun personnage français à part Trintignant n'est montré de manière négative. Les policiers qui prennent tous les armes sans exception semblent n'avoir jamais participé aux rafles, et l'épuration sanglante dite "sauvage" qui suivit les scènes de liesse après la libération est passée sous silence. On est limite hagiographie.

Néanmoins c'est une oeuvre mythique que signe René Clément, à la hauteur des grosses productions américaines sur le même thème, accompagnée à merveille par la musique de Maurice Jarre.

Le DVD commence mal, par une séquence où l'on a abusé du DNR, ce qui rend les visages cireux et surexposés, mais ça s'arrange très vite. Le film est proposé en VO française ou en anglais. J'aurais aimé que, comme dans la version cinéma, les personnages parlent leur langue maternelle, avec des sous titres. Entendre von Choltitz donner des ordres à ses officiers en français ne sonne pas très naturel. Mais qu'est-ce qui leur a pris, chez l'éditeur, de changer l'audio d'origine ? Ce caviardage trop fréquent qui ne respecte pas le film d'origine coûte à celui-ci sa 4ème étoile.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 4 octobre 2016
un film incontournable, après le jour le plus long, avec une pléiade d'acteurs célèbres ,de tous pays, un chef d’œuvre
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 25 juillet 2012
Ce film retrace avec la participation de très bons acteurs les heures angoissantes qui ont précédé la libération de la capitale, qui a échappé à la destruction par le feu ordonnée par Hitler au général Von Choltitz, grâce à l'intervention du consul de Norvège.Les acteurs ont des noms prestigieux: Jean Paul Belmondo, Alain Delon, Kirk Douglas, Yves Montand, Leslie Caron, Anthony Perkins, Orson Welles. Le fait que ce film soit tourné en noir et blanc ne le déprécie pas, au contraire; il lui confère un cachet d'authenticité.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 15 septembre 2015
Comme pour « le jour le plus long », ce film est à moitié cinéma, reportage, histoire. Servi par des acteurs remarquables c'est une page de l'histoire de France et de l'Europe qui est brillamment dessinées dans ce film. À voir
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 30 août 2014
Excellent film retraçant la libération de Paris, à montrer aux adolescents qui retiendront plus facilement l'histoire de la libération plus "ludiqement" qu'avec un livre ... sans compter sur cette superbe brochette d'acteurs mythiques pour certains ...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 6 septembre 2017
Après le jour le plus long qui est déjà un grand film de guerre avec de grand acteurs , Paris brûle t'il est a son tour un très grand film que tout le monde connaît qui reflète bien la réalité sur la libération de Paris .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 27 novembre 2015
c'est parfait pour ce film mythologique, même en noir et blanc, ce CD (neuf) correspond à ce que j'en attendais.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 31 août 2014
hier soir car la vhs avait trop vecu il était ravi de le retrouver en dvd pour pouvoir le re regarder !!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 septembre 2014
Rien à redire. C'est la diffusion récente du film à la tv qui m'a donné envie de l'acheter. Comme ça, dès que j'en ai envie, je le regarde. Je l'ai fait découvrir à ma fille qui entre en 3eme, elle a adoré. Le film est pourtant long, elle ne s'est pas levé une fois.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 7 mai 2014
Ce DVD a fait l'objet d'un cadeau je ne l'ai pas regarde.La personne a qui il était destine a été enthousiasmee
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Le Train
8,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici