undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Mmxii
  • Commentaires client

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
16
4,2 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:14,53 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 avril 2012
Les fans de Killing Joke le savent : aucun album de ce groupe à la discographie pourtant pléthorique n'est franchement mauvais. Et celui-ci n'échappe pas à la règle.

Toujours emmené par l'halluciné Jaz Coleman, Geordie le dandy je-m'en-foutiste, et les 2 revenants, Youth et Big Paul, Killing Joke poursuit sa cavalcade effrénée aux confins d'un rock new wave-indus-metal. Dans un registre un peu plus apaisé, Mmxii suit la voie tracée par Absolute Dissent, son prédécesseur, c'est-à-dire une combinaison des différentes périodes musicales de KJ. Forcément, ce n'est pas l'apocalypse annoncée, et de la même façon que l'on devrait survivre au 21 décembre 2012, cet album ne figurera pas parmi les disques pivots du Joke qui à mon avis sont : Killing Joke 1980, Night Time, Pandemonium, Killing Joke 2003. En fait, ce Mmxii me paraît plutôt comparable à un Democracy, à la fois réussi et délébile.

Mais rien que pour le plaisir d'entendre Jaz vociférer sur le jouissif Glitch ou Geordie marteler ses rythmiques de plomb sur le solide Fema Camp, Mmxii mérite le détour.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 avril 2012
Toujours curieux des créations de Killing Joke, groupe hors norme à la longue histoire tumultueuse que ce soit en interne ou dans sa relation avec les maisons de disque. J'avais été agréablement surpris par le précédent album qui marquait, suite à la disparition de Raven et près de 25 ans après, le retour à la formation d'origine. En écoutant celui-ci, je réalise combien le précédent était celui des retrouvailles avec des morceaux intéressants ou bons mais sans ligne directrice. Celui-ci est cohérent, les nappes de synthés créent une atmosphère très "Night Time" et la rythmique et mélodies se rapprochent de "Extremities, Dirt and Various Repressed Emotions". "Pole Shift" ouvre bien l'album suivi par plusieurs morceaux puissants semblant manquer d'air à 1ère écoute mais qui se révèlent imparables par la suite. L'air vient avec un son 80's modernisé avec le single "In Cythera" et "Primobile", superbes. La fin de l'album est plus agressive et, petite surprise, Youth s'est amusé à intégrer la ligne de basse de "Pssyche" dans un des morceaux. Les 1ères écoutes ont été difficiles pour moi mais je le considère aujourd'hui comme un des musts de la discographie de Killing Joke où seul "Outside the Gate" manque d'intérêt. A acheter les yeux fermés !
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2012
Si l'on excepte les deux derniers morceaux, certes un peu faibles, il s'agit sans conteste d'un très bon album. Ce qui continue de distinguer Killing Joke par-delà les époques, c'est cette générosité émotionnelle dont déborde leur musique. A travers la voix de Jaz Coleman pour commencer, alternant à la perfection des passages mélodieux, désincarnés, et d'autres de pure éruption volcanique. Il est appuyé dans sa mission par son second, Geordie Walker, redoutable et délicat sculpteur de riffs imparables, forgés au coeur même du volcan. Tous deux sont appuyés par une section rythmique dense et infaillible. Les paroles, toujours pertinentes, sont d'une poésie directe et brute, qui n'en est que plus touchante.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2013
Ahh Killing Joke...

Je pense que c'est un des groupes qui me frustre le plus...

Je m'explique : Je fais parti de ces rares personnes qui leur préfère leur côté "cold-wave" à leur côté "indus/Trance". Celles et ceux qui me liront, surtout les vrais fans de ce groupe, ne trouveront certainement pas ce commentaire utile, je le conçois...

Depuis les 2 deniers albums, je suis plutôt bien servi, même si j'aimerai tellement qu'ils réalisent un vrai album "cold-wave/gothic", je serai curieux en effet de voir ce que cela pourrait donner par rapport à leur trilogie des années 80 "night time", "brighter than a thousand suns" et "outside the gate".
J'avais également bien apprécié "pandemonium", pourtant dans un autre registre, comme quoi...

Donc concernant cet album, je suis partagé mais je reste fidèle à ce que je pense et ressens concernant ce groupe quand j'entend un titre comme "primobile" qui est vraiment sublime.
"Pole shift", le titre qui ouvre l'album aurait pu être du même calibre mais dommage qu'ils cassent un peu l'ambiance du morceau avec les refrains, ça me rappelle cependant l'excellent morceau "inside the termite mound" qu'ils avaient composé au début des années 90 et qui figure sur l'album "extremities..".

En ce qui concerne les autres titres, le single "in cythera" est sympa, mais ils ont fait beaucoup mieux dans ce style par le passé. Le dernier morceau de l'album est sympa aussi, dommage qu'il ne décolle jamais vraiment. Pour tous les autres morceaux de l'album, je reste un peu sur ma faim et frustré car j'ai toujours ce sentiment mitigé entre espoir et désespoir.

3 étoiles cependant !!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2013
Les fans de Killing Joke ne seront, je pense, pas déçus. Un son caractéristique, une voix venue d'ailleurs,des textes intelligents. A noter d'ailleurs que certains des textes notés dans le livret du cd sont suivis de lien vers des sites culturels ou d'infos qui font écho à ce dont traite la chanson. Ou à ce par quoi elle a pû être influencée.

Les relents de rock 80's dont le groupe a été une figure marquante (pas tant aux oreilles du grand public malgré le fameux "Love like blood" que à celles des musiciens) rappellent que K.J a influencé un nombre important de groupe qui vont éclore fin 80's, début 90's.

Binaire, efficace, servi par des textes très actuels parlant souvent de l'emprise néfaste de l'homme sur la nature, de l'avancée technologique et de son impact sur la planète, les riffs flango-choruso-saturés de Youth, un batteur sans foritures et bien sûr la voix si facilement reconnaissable, sans âge et toujours aussi déroutante de Jaz Coleman qui distille des mélodies efficaces, font de cet album vrai "must have" pour qui apprécie le genre.

Pour les plus jeunes il peut s'avérer être une porte ouverte à la découverte d'un groupe à l'univers si personnel et si particulier, à un groupe phare de la mouvance rock/New Wave/métal du siècle dernier.

Bonne écoute.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Groupe intègre, qu'on retrouve à chaque album avec autant de plaisir. Le principal c'est que Jaz et Geordie soient là. Le retour de Youth et de Big Paul ne change pas grand chose, sinon une tendance à revenir au son des albums des années 90, Pandemonium et Democracy, qui n'étaient pas les plus mauvais. Mais dans celui-là, il y a une merveille absolue, l'un des plus beau morceaux du groupe, peut-être le plus beau, celui qui exprime la quintessence de leur art : "In Cythera". Voix apaisée de Jaz, texte déchirant (probablement dédié à Paul Raven), rythme haletant façon "Love like blood"... ET Geordie, l'immense Geordie Walker, ses licks de lave en fusion qui attaquent la moelle épinière à la base et remonte en vague jusqu'à nous faire dresser les cheveux sur le crâne. On pense à Coltrane, à cet art de faire de son instrument un prolongement de son âme. Geordie sonne comme aucun autre guitariste au monde, on l'identifie à la première note, pratiquement dès l'entrée de la rumeur du larsen de sa Gibson dans la reverb inversée, jusqu'aux derniers râles agonisants de la coda, ne jouant qu'une seule note, torturée jusqu'à l'extase.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2012
KJ reprend du service à peine 2 ans après Absolute Dissent!
PLus d'ambiance, moins postpunk (hormis quelques titres), des morceaux parmi les meilleurs du groupes:
- PoleShift et son rythme crescendo, comme une histoire qu'on raconte tantôt vive, tantôt calme, Primobile et son ambiance de fin du monde ,Fema Camp (rythmique étouffante), enfin le single In Cythera, Ovni de l'album ( je l'aurais bien vu en face B),diablement efficace et mélodique.
Après, on oscille entre titres nerveux qui rappellent Pandemonium (Corporate Elec, Rapture) ou Democracy (Colony collapse, Trance, et la touche émotionnelle sur On all Hallow's eve). Seul bémol, le titre Glitch, qui me convainc moins...
A ne pas louper, les faces B Penny Drop et l'étonnant New Uprising au riff imparable(écoutables sur tu-tube).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2012
Genialgenialgenialgenial! Ecouter les beulglements tribaux de Coleman melés à un punk métal sans concession c'est toujours super jouissif. Rien de plus à dire. C'est toujours dans les vieux pots qu'on fait le meilleur rock. bef je m'en lasse pas.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2012
Excellent retour de Killing Joke avec cet album "Mmxii" ! (un groupe qui continu encore et encore à faire parler de lui (qui l'eu cru ?)...voici de la pure dynamite industrielle (surprenant)!....fortement déconseillé aux oreilles sensibles !.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2014
Ne pas se fier à la pochette (désolée, je ne saisis pas trop l'évolution sur ce point, avant leurs pochettes étaient plutôt classe et pleines de dérision), le contenu est extra et plus pêchu que jamais.Geordie Walker est un guitariste extraordinaire qui vous prend à bras le corps et vous emmène dans le sillage de son énergie.La voix de Jazz Coleman est toujours aussi efficace et très prenante (même si , franchement je n'adhère pas toujours à ses délires je suis fan).C'était indispensable pour moi d'acheter ce disque. Quand on l'a écouté on ne peut plus s'en passer.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €
15,94 €
12,04 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)