Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici



500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 12 mars 2012
Le nouvel album de Bruce Springsteen vient de paraître le 6 mars, son dix-septième pour quarante ans de carrière. En écoute gratuite sur Internet la semaine précédent sa sortie, plus une conférence de presse à Paris, on a mis les grands moyens pour promouvoir le disque. Il faut reconnaître que les deux derniers opus étaient moyens, que ce soit Magic en 2007 ou le très décevant Working On A Dream en 2009.
Au rayon faire-part, si Working On A Dream était dédié à feu Danny Federici, Wrecking Ball est en mémoire de Clarence Clemons, le « Big man » étant décédé en juin dernier, il souffle néanmoins encore sur deux titres de ce CD. Le E-Street Band, l'orchestre du Boss barre-t-il en couilles, car entre les décès et le fait qu'il est peu présent sur ce nouvel album on peut se poser la question. Roy Bittan (piano), Nils Lofgren (guitare) et Garry Tallent (basse) sont absents, Steve Van Zandt (guitare) ne joue que de la mandoline sur un seul titre et Max Weinberg de la batterie sur trois !
Néanmoins, le Boss revient avec un disque qui tient la route, offrant plus de satisfactions que de déceptions. Un disque gorgé de titres qui dans leur majorité sortiront grandis de l'épreuve de la scène, ce que je ne manquerai pas de vérifier puisqu'il sera à Bercy les 4 et 5 juillet prochain. Bien entendu j'ai opté pour la version CD offrant deux titres en bonus, donc treize morceaux. On notera au passage, que certains étaient déjà connus car Springsteen en a déjà donné des versions sur scène, Land Of Hope And Dreams, American Land et Wrecking Ball.
Avec ce nouveau disque Bruce Springsteen, toujours défenseur de la veuve et de l'orphelin et c'est à son honneur, constate amèrement que l'Amérique n'est plus ce qu'elle était, sa voix oscille entre rage et colère rentrée car les motifs d'indignation sont nombreux, argent facile pour les uns mais salaires de misère pour les autres. 'I have spent my life judging the distance between American reality and the American dream' a déclaré récemment Springsteen, le fameux « Rêve Américain » n'est plus qu'une formule usée jusqu'à la corde, alors le Patron offre sa tournée de chansons contestataires.
Rapide survol de ces treize titres. We Take Care Of Our Own est un morceau bien enlevé dans la veine classique du Boss ; Easy Money un titre dans la lignée de ceux qu'il écrit depuis qu'il s'est entiché du violon Irlandais de Soozie Tyrell ; Shackled And Drawn encore un bon morceau avec du violon ; Jack Of All Trades est un titre lent qui débute par un minimaliste piano/voix et se termine sur un solo de guitare de Tom Morello (Pearl Jam), à noter une section de cuivres genre enterrement en Louisiane ; Death To My Hometown pour les amateurs de gigues, tambours martiaux, flûtiaux folkloriques, violon, choeurs celtiques ; This Depression, un morceau lent, faible musicalement ; Wrecking Ball un morceau bien construit avec des progressions paroxystiques qui mettront les fans en folie lorsqu'il sera joué sur scène. Une sacrée patate et comme par hasard c'est Max Weinberg qui joue de la batterie et Clarence Clemons qui prend le solo de sax ! You've Got It guitare acoustique et écho sur la voix de Bruce, ça débute comme une session intime avant que l'orchestre n'entre en douceur pour ensuite affirmer sa puissance, une pedal steel guitar donne un bon goût à la sauce ; Rocky Ground, un titre atypique qui sort du lot dès la première écoute, introduit par la voix de Michelle Moore, présence d'un léger rap au féminin au cœur du morceau, batterie électronique. Un morceau doux et assez joli, mais il ne faudrait pas que ça devienne une habitude ; Land Of Hope And Dreams, introduit par une sorte de gospel dans le lointain, un très bon morceau avec des montées en puissance et Clarence Clemons aux solos de sax, idéalement construit pour la scène ; We Are Alive, banjo, mandoline, pour ce dernier titre du CD simple, Bruce Springsteen conclût par un morceau faible mais sur une note optimiste, « Nous sommes vivants », ce qui somme toute est l'essentiel ! Les deux bonus, Swallowed Up, voix très basse et mortuaire, accompagnement minimaliste, mélodie quasi inexistante, un titre faible. American Land, un morceau sautillant avec tout l'attirail folklorique, violon et tout le bazar des Seeger Sessions. Une note d'espoir, il y aura un trésor pour tous ceux qui seront prêts à travailler dur s'ils s'établissent en terre Américaine.
Bruce Springsteen vient de sortir son meilleur album depuis' un certain temps ! Hauts les cœurs, le Boss n'est pas encore fini.
6 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 17 mars 2012
Pas un album de plus mais un très bon album, travaillé, mélodieux et avec la qualité des textes et d'interprétation du "patron" toujours aussi unique et intacte.
Facile d'accès , cet album devrait connaitre un beau succès commercial auprès de nouveau public tout en ravissant les plus aguérri.

Vous savez c'est le genre d'album que vous mettez dans votre platine et après son écoute vous n'avez pas zappé une seule fois, vous n'avez pas ressenti d'agression , au contraire tout a coulé comme du bon vin.
Quelque arrêts vous serons necessaires pour vous remettre sur certains morceaux qui feront ,à coup sûr, partis de nouvelles pépites des interprétations concert !!

On se demande toujours comment fait il pour toujours avoir autant envie tout en restant sincère et simple, il suffit de voir Bruce à un concert pour comprendre qu'après , les autres ne peuvent qu'essayer de l'approcher.

Le départ de Clarence (saxophoniste ami et membre d'origine du E street Band) a marqué l'artiste et ses complices, l'émotion en concert sera palpable car difficile de remplacer le touché de Big Man !

En toute objectivité, pour qui connait ou ne connait pas le Boss, procurez vous cet album en l'achetant et vous serez aux anges !
2 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 8 mars 2012
Le titre de cet album le porte et le décrit très bien.
Retrouver Bruce dans un nouvel album à quelques mois de son concert à Paris rien ne pouvais arriver de mieux. J'écris ce commentaire en l'écoutant encore et encore et l'émotion est là.
"Nous nous occupons de notre" propre vie, "l'argent facile" n'existe pas à part avec cette merveilleuse chanson, et personnes ne mettra ces titre "aux fers et ne tireras", moi qui suis une "touche à tout", je reste fidèle au Boss, "des morts dans sa ville natale" dans la notre, il n'y a que bruce pour nous donner autant d'émotions.
"Vous l'avez" pas, achetez-le, c'est un "Rocky qui gémit", et qui le fait bien, et qui nous donne une "terre d'espoir et de rêves", il nous prouve que "nous sommes vivant" avec sa musique et que malgrès qu'on se fasse tous "avaler par les baleines", il nous montre ses valeurs, des vrais valeurs de sa "terre d'amérique" qui met le rêve américain en danger.
Bruce dit dans son livret avec le cd, que Clarence (RIP) n'a pas quitté le E-Street Band quand il est mort. Il le quittera quand nous mourrons.
Pour moi, Le Boss ne sera jamais mort. Malgrè son age avancé sa mort n'est pas envisageable, je me concentre sur cet pur merveille de nouvel album et de son futur concert.
C'est un grand homme, un grand rockeur. Je ne ma lasse pas de sa voix, de ses chansons, et je ne me lassera jamais d'être bercé par ses sons rock, folk, . . .
- Petits détails, les mots entre guillemets sont la traduction des titres des chansons de l'album.
Vive le BOSS, I LOVE BRUCE, I LIKE WRECKING BALL
5 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 28 septembre 2013
C'est du Springsteen, il n'y a pas à dire. C'est pêchu, énergique, dynamique, et autres synonymes évoquant puissance et intensité. Du Springsteen. J'ai eu peur à ce stade, bien qu'ayant apprécié ces chansons typiques du Boss, d'avoir affaire avec une redite.
Seulement voilà, il y a les intrusions de gospel. Et à mon grand étonnement ça colle, même s'il est très étrange d'entendre une voix féminine et un choeur dans ce débordement de testostérone. Voilà la nouveauté que j'attendais, mais à laquelle je ne m'attendais pas. Springsteen étonne encore et toujours, tant pis pour les nostalgiques de The River (que je n'aime pas).
|0Commentaire|Signaler un abus
le 6 mars 2012
Depuis deux albums, on se disait que les hamburgers étaient bien cuits...et puis ce cd sur la platine,bien sur ni born to run ,ni Darkness ,mais un trés bon moment tout le long du disque(sauf le Rap/Bruce, Laisse ça à d'autre, c'est vraiment pas ton style)-Bref,c'est pas du déjà écouté même si ca sonne Bruce, ça s'eloigne de la pop mieleuse des deux albums précedents.Bref, une trés bonne surprise, vivement Juin qu'on s'eclate encore un coup à l'Arena!
3 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 18 avril 2012
Comment fait-il pour nous ravir toujours autant aprés tant d'années et tant d'albums? Je pense que Bruce à toujours quelquechose à nous dire, à nous transmettre, c'est un éternel révolté. Bref vous l'aurez compris cet album est tout simplement magnifique, du nouveau dans les arrangements et réalisé avec soin. Alors si c'est pas encore fait, précipitez vous, "wrecking ball" restera comme un grand album du boss.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 11 juillet 2012
comparé aux deux derniers opus, le resultat est mieux! pour le reste , les themes abordés sont toujours les memes!point de vue musical, il y en a pour tous les styles!
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 12 mai 2012
celà faisait longtemps que je n'avais pas écouté Bruce, mais cet album est magnifique, de superbes morceaux vraiment je le conseille pour les amateurs de Bruce
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 30 décembre 2012
album magnifique
je ne m'en lasse pas à recommander a tous les amoureux de Bruce Springsteen et à s'offrir pour se faire plaisir
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 août 2013
Top! Bruce fidèle à lui-même. Un bon moment d'écoute pour les fans. Même si rien ne remplace le concert au stade de France de juin !
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Magic
10,99 €
High Hopes
10,99 €
Working On A Dream
10,99 €
American Beauty
3,99 €
Greatest Hits
10,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici