Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
10
4,1 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
2
Format: CD|Modifier
Prix:15,11 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 mai 2012
Difficile d'enchaîner après Unia (2007) et The Days Of Grays (2009), tant ces deux précédents disques avaient une forte personnalité et étaient en quelque sorte unis. Ils ont marqué une période du groupe. Deux très bons disques, d'ailleurs. Alors, et c'est la marque des grands, les cinq Finlandais changent avec succès leur musique pour nous offrir un excellent cru 2012. Sans renier pour autant leurs deux opus antérieurs évidemment, car l'on retrouve dans certains morceaux l'influence de leurs deux derniers disques. Avec Stones Grow Her Name, l'ambiance générale est plus power mais reste très mélodique. Le 1er track est court et assez basique, mais dès le 2ème, l'on retrouve bien le style et le son du groupe avec solo de guitare et réponse aux claviers. Morceau plutôt heavy. Le 3ème débute par une belle intro. au piano. Tempo rapide, vocal enrichi par des choeurs. Intermèdes instrumentaux vifs et tranchants, du power qualité supérieure. 4ème nettement plus élaboré avec des riffs puissants aux guitares et changement de rythme pour la deuxième partie du morceau avec fin aux claviers en decrescendo. Un morceau riche en mélodies. Le 5ème est LE morceau tubesque du CD avec un refrain répété d'une manière presque obsédante, excepté un intermède récitatif. Commercial peut-être, mais tout de même très bien construit et de qualité. Changement radical avec le 6ème, beaucoup plus riche. Tony évidemment, qui est assurément le fil conducteur de tout l'opus. Beau solo de guitare. Le 7ème commence par une belle intro. instrumentale, qui est proche en certains passages des deux CD précédents. Le 8ème débute dans un style country, avec banjo. Cette ambiance country revient pendant tout le morceau. Pas la composition la plus géniale de l'album, malgré un bon solo de guitare ; et puis cette atmosphère country a quelque chose de sympa. Douceur pour le début du 9ème, ballade avec intermède au violon. Et nous revoici partis en country avec début au banjo et violon pour ce 10ème track. Mais l'on quitte très vite le climat country avec un break puissant à la caisse claire et guitares. Le morceau est très varié et est lié au 11ème qui est le plus développé, apogée de l'album où le groupe prouve ses capacités à jouer une musique plus compliquée et de haute facture. Le bonus track est une belle ballade mélancolique, avec un bon solo de guitare en intermède au chant toujours parfait de Tony Kakko qui a composé tout le disque, comme d'ailleurs les deux précédents. Virage réussi donc pour Sonata Arctica qui reste l'un des plus grands groupe de power mélodique et qui le prouve avec ce CD incontournable.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne connaissais pas ce groupe de métal et en regardant les différents avis, je me suis laissé tenter ... Et bien je dois avouer que j'ai trouvé ce groupe vraiment génial !!! J'ai écouté des dizaines et des dizaines de fois l'album et je ne m'en lasse pas.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2016
si mécontente, car ce Tony demeure le conteur de ses plus beaux moments de vie, de ses sourdes souffrances, des jouissances-renaissances, de cet absolu espoir en l'avenir, tapis de roses sur lesquels glissent ses dentelles. SONATA ARCTICA au-dessus des autres plane, on ne peut que se soumettre à cette force mélodique, ces envolées lyriques puissament épaulées par de somptueux claviers et autres touches d'ivoire, ces guitares ciselées (et autres violons, double-basse, trompette et bien plus encore !) ces rythmes souvent fourbes qui emmenent l'adrénaline au cerveau quand s'accélère la pulsation métronomique. SONATA est grand, SONATA reste majestueux.
"Stones Grow Her Name", nouvelle offrande de la formation finlandaise pose le statu-quo : retour sur la pointe des pied à un format plus rock, plus immédiat ("Only The Broken Hearts qui ouvre l'album se declare alors comme etendart ), eloignant les nouvelles hordes de fans pré-pubères cumulant les t-shirt d'Evanescence et de Sonata (il faut voir la jeune populace de plus en plus dégénérée gorgée de yop devant les scènes où se produit le groupe...) d'un métal progressif de haute qualité qui avait éclot sur le sombre "Unia"(2007) et qui avait immédiatement été confirmé dans ses nobles aspirations par le trépidant et experimental "The Days Of Grays", point culminant d'une vision artistique rafraichie et dégagée mais malheureusement boudé par une grande partie de fans boutonneux. Sonata Arctica mérite tellement mieux que d'avoir le même public que celui d'Avenged Sevenfold...
Le cul entre deux chaises donc, Tony tente un retour aux fondamentaux mais jamais à fond, et tout l'album répondra à ce cahier des charges, speed (oui mais pas trop), rock dans l'ossature alliant morceaux concassés et délirants où banjos valsent avec basses technoïdales (le très succulent "Shitload Of Money" et jouissif "Cinderblox"), pièces alambiquées ("Wilfire" suite et fin qui s'assure de toujours de rester dans les clous) ou la pesante ballade "Don't Be Mean" qui aurait méritée davantage d'emphase et qui est juste sauvée de la médiocrité par le timbre volontairement hypnotique du puissant Tony.
Demeurent quand même dans cette oeuvre mi-figue mi-raisin de purs joyaux mélodiques, qui trouvent définitivement leurs places au panthéon des meilleurs morceaux composés par le (très) sympathique barbu, architecte visionnaire , qui avec "I Have A Right" (premier single de l'album) sous un aspect des plus tranquille imprime au plus profond de votre coeur son empreinte magique, lanscinante chanson qui comme sa soeur jumelle, "Losing My insanity" (initialement composée pour le premier album solo en 2007 de Ari Koivunen, vainqueur de La Nouvelle Star en Finlande), sous l'impulsion magique arctique atteint des sommets d'émotions palpables et donne sans peine la chair de poule à son écoute ainsi que le très brutal "Somewhere Close to you" qui au bout de ses 2'43 finit de vous atomiser le cerveau avec ces relents indus' absolument dantesques et son refrain abyssal. Du grand art.
Et toujours cette "Kakko Touch", arc-en-ciel illuminant chaque parcelle de ce champs de bonheur, choeurs grandioses et phrasé typique qui font toujours la difference ("Alone In Heaven"), supporté par un Elias Viljanen, maintenant reellement et completement aux affaires, défrichant de ses solis arborescents les faunes complexes moissonnées avec amour par ce génie passionné qu'est définitivement Tony Kakko, sombre fleur arctique cultivée par un Johnny Cash levitant sous les rayons aveuglants d'un Queen.
Cet oxygène s'appelle SONATA ARCTICA.
Sans doute donc pas le meilleur album du groupe qui finalement se retrouve prisonnier d'une part d'un style qu'ils ont initié et d'autre part d'une farouche volonté défricheuse, pris en otage par leur propre talent, avant-gardiste et donc occasionnant chez la plus grande frange du public gêne et frilosité.
Juste s'affranchir de la masse et SONATA ARCTICA / TONY KAKKO pourrait marquer sous peu de façon indelebile l'histoire de la rock music comme l'ont fait precedemment les Stones ou Led Zeppelin, dans un registre plus metallique. Comme sans doute dans un album ou deux Nightwish imprimera de sa marque l'éternité.
Mais avant cela, il n'est pas si sur qu'Elodie soit
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2012
Voilà un groupe que j'ai un peu laissé tombé depuis un moment déja. Et là, il faut bien avouer que Sonata a retrouvé de l'inspiration. Les morceaux sont plus varié que d'habitude, on ne s'ennuie pas au bout de 3 morceaux. Sans être d'une originalité débordante, Sonata redevient intéressant. Un bon album.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2013
Album neuf, qui respecte leur signature.
Tony transportera toujours ses fans dans d'autres univers avec sa voix hors du commun.
Du rock, de la folie, de l'émotion, une pure merveille.

Version limitée qui vaut le détour, avec des belles illustrations et des chansons bonus parfaites.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2012
Enfin Sonata Arctica est de retour ! Après des expériences inégales, le groupe revient avec un excellent album plein de bonnes chansons, de bons riffs, d'excellents refrains, de très bons soli et des fulgurances qui rappellent les 2 premiers albums !
Incontournable !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2013
Ce CD est sans doute bien pour ceux qui découvrent Sonata Arctica pour la première fois... J'ai acheté ce CD comme tous les autres depuis des années, confiante et contente d'écouter la dernière cuvée de mon groupe préféré. Ils ont toujours été de bons musiciens qui savent écrire des titres uniques, qui ne ressemblent à aucun autre, et qui vous prennent aux tripes. Cet album, même s'il est bien enregistré est plat et sans émotion. Mêlant country, techno et ressemblant à du mauvais Bonjovi... Je suis vraiment très déçue par cet album. "I have a right" sort légèrement du lot, même si cela reste un titre très commercial et répétitif. J'ai hâte qu'ils reviennent à des meilleurs titres comme ceux de Reckoning Night, Winterhart's Guild, et Days of Grays !!
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2015
Quelle déception ! N'importe quel groupe aurait pu sortir ce disque. A part le premier morceau bien sympa, le reste est banal sans originalité et sans inspiration, heureusement qu'ils se sont repris depuis.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2013
Un must, même pour ceux, qui comme moi, n'étaient pas fans de Sonata Artica !!!
Le packaging, le son, les refrains particulièrement bien trouvés, les riffs...: tout est parfait.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2013
Un groupe qui mûrit, et à qui on ne peut pas reprocher de ré-appliquer la même recette d'album en album.
Encore une fois, je me laisse emporter par Sonata.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,62 €
8,70 €
8,35 €
15,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)