undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
12
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
12
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:8,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Quand tu te sentira pas bien, je jouerai le blues pour toi .... Tout est dit !
Albert King a influencé une grande partie des bluesmen modernes apparus depuis les années soixantes d'Hendrix à Stevie Ray Vaughan.
Ce disque représente le quintescence de son style à la fois primitif (il est bien moins sophistiqué que B.B. King) et moderne. Albert king était le bluesmen préféré des hippies de San Francisco à la fin des années soixantes et les déboires de sa maison de disques (Stax, la même que celle d'Otis Redding) l'ont empêché de faire la carrière qu'il méritait.
Il fut néanmoins un sacré guitariste.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sublime disque de blues, de celui qui a inspiré (par son titre du moins, la plus grande chanson de Whitesnake "Fool for your lovin", dont les premières paroles sont "...born under a bad sign" : Moody et Marsden qui ont signé ce titre avant même leur collaboration avec Coverdale étaient fans d'Albert King). Extraordinaire disque enregistré à Menphis en 72 sur "Stax records"; Pas vraiment grand chose à rajouter sur ce chef d'œuvre du "Muhammad Ali of blues", the "velvet giant", que tout ce qui est excellemment dit par précédents amazoniaques ! Le vinyl original comprenait en effet 8 morceaux (4 par face), le CD a lui été agrémenté de 4 bonus géniaux. J'adore ce blues plus soul, légèrement funky, très rythmé ("Don't burn down the bridge", "I need a love" et ses cuivres"). le final "Abert 's Stomp" est une apothéose instrumentale, très " Shaft" effectivement, génial !! A la remarque de J Humbert concernant le nom des musiciens, difficile évidemment à obtenir quand on télécharge, et qu'on fait parti de l'arrière garde de la république qui regarde encore les pochettes. Et bien.... même sur le beau livret fourni avec cette réédition, on reste un peu sur sa faim : Albert King : guitars, vocals, The Bar-kays and The Movement -rhythm section, The Menphis Horns, qui officient aussi avec Robert Cray. C'est tout, pas grand chose de plus si ce n'est quelques infos glanées dans les pages du livret (10 mais grandes photos); la dernière page du livret est en fait le recto de la pochette du vinyl, avec les titres Face A / Face B, et rien de plus sur les musiciens. Bon tout çà c'est un peu dommage, mais c'est sans doute futile. Alors tout çà pour çà Ramone ?? genre papi Mouzeau chez Coluche... juste pour faire avancer le ... !!!; Disque ou CD, voire K7 totalement indispensables, et surtout inusables.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quand tu te sentira pas bien, je jouerai le blues pour toi .... Tout est dit !
Albert King a influencé une grande partie des bluesmen modernes apparus depuis les années soixantes d'Hendrix à Stevie Ray Vaughan.
Ce disque représente le quintescence de son style à la fois primitif (il est bien moins sophistiqué que B.B. King) et moderne. Albert king était le bluesmen préféré des hippies de San Francisco à la fin des années soixantes et les déboires de sa maison de disques (Stax, la même que celle d'Otis Redding) l'ont empêché de faire la carrière qu'il méritait.
Il fut néanmoins un sacré guitariste.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je connaissais évidemment la version originale, en vinyl, puis la 1ère édition cd. La musique était formidable et le son était déjà très bon. Cette édition comporte 4 titres en bonus, 20 minutes, et quels titres ! 2 inédits des sessions et 2 versions « alternate » de très haut niveau. Le son a été restauré : et il est divin, un bijou de subtilité et d'équilibre.
Quant à la musique, que dire ? Cet album est tout simplement un des 5 plus grands albums de blues. Tout est parfait.
Je regrette une seule petite chose : les noms des musiciens ne sont pas donnés quand on télécharge. Je pense qu'il y a le grand Booker T. Jones à l'orgue, W. Hall à la batterie, J. Alexander à la basse, les Memphis Horns. Isaac Hayes aussi serait présent. Mais je n'ai pas trouvé le nom des autres, et c'est triste car ils sont tous fabuleux. Si quelqu'un peut me renseigner... Qu'il n'hésite pas dans les réponses !!!
Pensez aux titres "I'll play...", à "Don't burn down the brige", à "Little brother", ou à "Answer to the laundromat blues", pour ne citer que mes favoris. Dans les bonus, "I need a love" est très grand. Le dernier des 4 bonus "Albert's stomp" semble bizarrement court.

12 titres, 1h 01, pas cher à télécharger. Achat totalement indispensable.
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2015
Freddie, B.B. et Albert, des géants, guitaristes hors pair, atmosphère prenante.
Ce CD , usez-en, abusez-en, si vous devenez accro, c'est pas grave au contraire!
A écouter et réécouter, que dis-je, à déguster, il vous emmènera dans la stratosphère du blues et vous fera
oublier votre quotidien et tous vos soucis. La musique est faite pour ça et dire que ce n'est pas rembourser
par la sécu!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2007
Albert King est au sommet de son art : s'appuyant sur l'excellentissime section rythmique de chez Stax, il interprète des blues souvent teintés de soul et de funk, dans lesquels domine son jeu de guitare somptueux. Comment lui résister ?
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2015
du très bon blues en perspective avec ce disque compact, tous les titres semblent s'harmoniser à la perfection. Mon meilleur achat de l'artiste.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce magnifique disque d albert correspond bien sur a sa grande periode fertile de chez l'ecurie stax et cet album reste un sommet du genre dans le domaine du blues surtout dans cette alchimie bien particuliere composee de funk,de la soul et bien sur du blues domaine de predilection du gaucher.la section rythmique donne des ailes a albert qui nous pond de sublimes envolees des notes tirees ou le guitariste laisse exprimer ses improvisations sur "i'll play the blues for you""quel blues?" "breaking up somebody's home" blues funky a la rythmique des "icebreakers d'albert collins" avant l'heure ou encore "don't burn down the bridge" ,on retrouve aussi bien sur des blues lents "answer to the landromat blues" woah! quel son de guitare ou encore "angel of mercy", cote soul albert reprend "i'll be doggone" de marvin gaye compose par smokey robinson et "little brother","high cost of loving" est le titre qui sonne plus comme ses productions anterieures de stax des annees 60.
Dans cette edition "remasters"on a le bohneur de pouvoir ecouter 2 superbes versions alternatives de "i 'll play the blues for you" et "don't burn down the bridge"(plus rock que celle du disque)et 2 inedits "i need a love" "albert's stomp"(un instrumental).pascal49.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quand tu te sentira pas bien, je jouerai le blues pour toi .... Tout est dit !
Albert King a influencé une grande partie des bluesmen modernes apparus depuis les années soixantes d'Hendrix à Stevie Ray Vaughan.
Ce disque représente le quintescence de son style à la fois primitif (il est bien moins sophistiqué que B.B. King) et moderne. Albert king était le bluesmen préféré des hippies de San Francisco à la fin des années soixantes et les déboires de sa maison de disques (Stax, la même que celle d'Otis Redding) l'ont empêché de faire la carrière qu'il méritait.
Il fut néanmoins un sacré guitariste.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2016
Albert a incorporè dans son blues, un peu de soul et de funk, ce qui le rend si "groovy".
Il est accompagné d'une section rythmique comprenant des cuivres : les "Bar-Kays", ceux là même qui ont accompagnés Otis Redding.
Si vous êtes un fan de guitare, vous adorerez du fait de l'union parfaite entre Albert et sa guitare "Lucy".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)