undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
13
4,5 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:13,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juillet 2012
Nous sommes en 1975 et jusque là le grand Brian ,après ses films de jeunesse avec De Niro, peut revendiquer deux chef d'oeuvre underground cultes instantanément: "Sisters" thriller hitchcockien et l'opéra rock remake inavoué de l'oeuvre de Gaston Leroux : "Phantom Of The Paradise"...
Obsession est pensé à la base comme une variation de Sueurs Froides, variation qui donnera lieu à une autre en 1999 par Hideo Nakata sous le nom de Kaosu et qui lui s'inspirera beaucoup plus d'Obsession que de Vertigo...
Après tout ce phénomène de trois films qui se "répondent" se manifestera à nouveau avec le "Blow Up" d'Antonioni qui sera revu par le père Dario avec "Les Frissons de l'angoisse" et notre cher Brian ira lui aussi encore de sa relecture avec son sublime "Blow Out"...
Que dire alors d'Obsession sinon que c'est le plus beau film de De Palma...
Son plus romanesque , son plus artistique , son plus flamboyant , l'oeuvre parfaite d'un cinéaste qui produira d'autres chef d'oeuvre par la suite mais qui ne touchera en plein coeur qu'en de très rares occasions... (Blow out ou L'impasse)... C'est son premier film en scope et tout le style futur de De Palma est là ... Les comédiens sont juste sublimes , Robertson minéral est d'une élégance rare , quant à Geneviève Bujold sa composition est sublime et inclassable... Et que dire de la musique de Bernard Herrmann qui signe une partition inoubliable qui trouve son apogée dans le travelling circulaire final inoubliable... SUBLIME...
Félicitations une fois de plus à Wild Side Vidéo pour la qualité de son travail : la remasterisation est superbe , les bonus sont pour la plupart inédits...
Enfin ce chef d'oeuvre à le droit à la qualité technique qu'il mérite....
0Commentaire| 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2013
Tres belle édition blu-ray pour ce film excellent servi par un casting de rêve la superbe geneviève Bujold en tête.
Comme toujours chez De Palma l'intrigue est recherchée et les rebondissements étonnants. Un film qui frôle aussi un sujet assez brûlant pour l'époque et qui peut mettre mal à l'aise.
La photo est magnifique et je ne peux que vous recommander cette édition complètée par d'excellents bonus.
A posséder !
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après phantom of paradise ,soeurs de sang....B de Palma aborde une nouvelle phase,une nouvelle période en 1976, OBSESSION ouvre le "bal"de nombreux chefs d'oeuvre:blow out ,pulsions ,body double.....
.La nouvelle Orléans 1959,MICHAEL Courtland,riche homme d'affaires ,reçoit avec son épouse des invités pour fêter leurs 10 ans de mariage, d'union idyllique.Lors de cette soirée, sa femme ( la ravissante et fraiche Geneviève Bujold )et leur petite fille Amy sont kidnappées .Malgré la rançon que verse Michael,sa famille disparait dans un incendie.En effet une course poursuite organisée par la police finit mal et les deux otages périssent brûlés.
Seize ans après, lors d'un voyage à Florence, Michael fait la connaissance d'une étudiante en arts qui ressemble trait pour trait à son épouse disparue .Il en tombe follement amoureux...mais de toutes parts de nombreux fantômes menacent de sortir de la boite de pandore.....BRIAN de PALMA excelle dans cette fiction ..... Ce métrage de Paul Schrader très Hitchcockien est aussi inspiré de "fin d'automne" d'Ozu, cela n'en demeure pas pour autant un sublime film réalisé par le génial PALMA .Il est connu aussi pour ses travellings circulaires qui contribuent avec la musique de Bernard Herrmann dramatique,parfois romantique mais toujours inquiétante à nous faire frissonner tout au long de cette redoutable fiction ) DVD de qualité et bonus intéressant.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2013
Très beau travail éditorial pour ce chef-d'oeuvre qui se prête particulièrement à une analyse critique en profondeur, à laquelle se livre Samuel Blumenfeld, spécialiste de Brian DePalma. Merci Wild Side ! Suspense hitchcockien un peu oublié du grand public, c'est pourtant une des pierres angulaires de la filmographie du cinéaste, qui fonctionne à plusieurs niveaux. C'est d'abord un thriller redoutable sublimé par la mise en scène très stylisée de De Palma, mais c'est aussi une belle réflexion sur la création artistique. Le personnage principal qui tente de reproduire le passé pour revivre - et modifier - le traumatisme qu'il a vécu fait écho à la démarche du cinéaste qui reproduit ici le Vertigo d'Hitchcock tout en le modifiant. Le spectateur du film pourra lui-même trouver sa place dans cette mise en abyme puisqu'il trouvera avec ce blu-ray l'occasion de revoir, plus beau que jamais, un film qui l'aura marqué, et donc de faire l'expérience de cette redécouverte d'un objet d'affection, à la fois familier et différent.
A voir bien sûr avec les autres thrillers hitchcockiens de De Palma que sont Pulsion et Blow Out édités chez Carlotta, en attendant une édition de Body Double.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2016
A la fois hommage au chef-d'œuvre d'Hitchcock Sueurs froides et film plus personnel (éléments nouveaux, notamment autobiographiques), Obsession est un thriller original, magnifié par une superbe bande-son (une des meilleurs partitions de Bernard Herrmann) et une très belle photographie (La Nouvelle-Orléans, Florence ...).On regrettera tout de même le jeu figé de Cliff Robertson et plusieurs scènes trop étirées dans leur construction. Mais ce dernier aspect est sans doute nécessaire vu le déroulement du film, Obsession étant un film d’atmosphère. En dépit de l’héritage hitchcockien, De Palma réalise un long-métrage beaucoup plus personnel que Sœurs de sang.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2013
Brian de Palma est vraiment l'un de mes réalisateurs préférés. Et ce n'est pas ce magnifique film qu'est Obsession qui me fera dire le contraire. Conduit tout le long par la sublime orchestration de Bernard Hermann, l'histoire de ce petit bijou du 7ème art nous fait osciller entre contemplation, fascination et horreur. Comme à son habitude, Brian nous gratifie de plans-séquences et autres travellings dont lui seul à le secret. Une oeuvre géniale et trop peu connue. A voir et à revoir.
Il est à noter que le blu-ray nous gratifie de deux courts-métrage de l'ami De Palma. C'est toujours fort appréciable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2014
Un bon film qui nous accroche jusqu'au bout. Une étoile en moins, car ce n'est tout-de-même pas un chef d'oeuvre. Il y a mieux dans le genre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2013
"Obsession" a longtemps été l'un de mes films préférés de Brian De Palma - même s'il ne saurait rivaliser en délire kitsch avec le sublime "Phantom of the Paradise", ni en rigueur "hitchcockienne" avec "Body Double", ni en perfection classique avec "l'Impasse" : simplement, ici comme nulle part, De Palma nous proposait un cours pratique sur l'application des thèmes et de la forme inventés par Alfred Hitchcock au cinéma "moderne" (n'oublions jamais que les années 70 ont marqué l'apogée et la mort du cinéma moderne, avant l'engloutissement dans le cinéma de divertissement qui a suivi au cours des années 80, et dont nous ne sommes pas - encore - sortis...). A partir du thème de "Vertigo" - et d'intuitions issues de "Rebecca" et du "Crime était presque Parfait" -, De Palma, assisté brillamment par Bernard Herrmann, décline donc fidèlement la syntaxe hitchcockienne pour en extraire une perspective différente, à la fois respectueuse de celle du Maître, et évidemment décalée. C'est ici le thème de l'inceste qui est introduit comme un poison au sein de la machinerie classique (au lieu de la nécrophilie, ce qui n'était pas mal quand même...), et qui fait dérailler le mélodrame classique vers un ailleurs innommable. Le jeu figé - et extatique - d'un Cliff Robertson, que De Palma semble manipuler à loisir, ajoute une froideur malaisante à un film qui use et abuse pourtant de ficelles mélodramatiques, tandis que Genevieve Bujold, dans son meilleur rôle, insuffle la vie, la passion et le désespoir au sein de la démonstration théorique de De Palma. Suivant son humeur, on adhérera ou non aux péripéties policières de l'intrigue, mais il est indéniable que là n'est nullement le sujet du film, tant De Palma expédie cavalièrement les aspects les plus "logiques" de son intrigue. Evidemment, vu depuis 2013, cette indifférence aux règles du spectacle désarçonne un peu, et fait que "Obsession" exige plus du spectateur actuel qu'en 1977, année de sa sortie.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 février 2015
De Palma a aligné depuis Sisters jusqu'à Body Double que des chefs d'oeuvre (avec aussi les incorruptibles), alors ce film est bien sûr à voir absolument, sa meilleur argumentation est dans son visionnage et en plus avec cette galette Wild Side c'est presque parfait. Presque car Wild Side aurait pu faire un book avec comme il le fait avec nombreux classiques. Mais bon, l'idéal n'existe pas !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 17 novembre 2013
Brian de Palma a toujours été influencé par Hitchcock. On avait presque tendance à lui reprocher. Si il n'avait été qu'un simple copieur sans âme, effectivement cela eut-été un boulet mais De Palma a énormément de talent. Dans Obsession l'ombre de Hitchcock plane sur chaque plan, baigné d'une musique entêtante, omniprésente et qui finalement est aussi importante que les images qui défilent devant nous. Le récit dont je ne vous dévoilerai rien et bigrement tordu à différents niveaux, vous verrez par vous même à la fin cette histoire. De Palma copie donc le maître mais avec beaucoup d'application et de maîtrise, il jette sur la pellicule un style qui sera le sien où la sensualité féminine est transcendée, tout comme le faisait Hitchcock avec ses blondes platines. Mention spéciale à l'interprétation toute en finesse et subtilité. Un très grand film...Où l'élève parvient même parfois à dépasser son mentor.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,99 €
12,79 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici