Cliquez ici Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici. nav_Renewed cliquez_ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
6
The Axeman Cometh
Format: CD|Modifier
Prix:22,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 8 août 2013
Wicked Lady est un obscur trio de Northampton, R.-U., dont le leader est le guitariste Martin Weaver. Le groupe a été actif au cours de la chaude période 1968 - 1972. Il n'a jamais enregistré de disque de son vivant, mais diverses démos qui ont fini par être éditées sous la forme de deux CD albums, le présent 'The Axeman Cometh' et 'Psychotic Overkill'. Ces démos, enregistrées sur 4 pistes, étaient destinées à ce que le groupe retienne son répertoire et à ce qu'il obtienne des engagements. Bien que le groupe ait effectivement joué un certain nombre de concerts, il reste principalement connu pour avoir eu un public de bikers, dont apparemment les Hell's Angels grands-bretons, avec le lot d'incidents que l'on imagine.
Si ces enregistrements réapparaissent aujourd'hui, sur un label catalan consacré aux rééditions/sauvetages mémoriels de sons méconnus des années 1960-70, c'est qu'ils entrent en pleine coïncidence avec des groupes actuels du type de Endless Boogie (cf. notamment 'Full House Head' et 'Long Island' ) ou bien revenants de la même période, tels que Black Sabbath.
Avec les seconds, ils ont en commun d'avoir été là dans la soupe primordiale dans laquelle se forgeaient les différents genres du "metal rock". Avec les premiers, ils partagent un faible certain pour la musique de type "psych rock jam band". Et, à la vérité, ces 8 enregistrements de durée variant de 3'32 à 10'14, relèvent plus du modèle "Endless Boogie" que de l'actuel sombre congé sabbatique.
'Run The Night' (1969) est un rock d'environ 120 BPM avec riff introductif "stoner rock" suivi de solos de type "Stooges 1970" et... "Endless Boogie" (et bien d'autres avant ces derniers. Tiens, mettons Thee Hypnotics !). 'War Cloud' (1970) est une ballade médiévale virant heavy metal avant - YES! - un solo de guitare wah-wah !! Et il ne s'agit là que de la description des deux premières minutes !!! 'The Axeman Cometh' (1969) est un morceau bluesy, peut-être à la 'Stranglehold' (1975) de Ted Nugent si ça vous dit quelque chose. Sauf qu'à moment, il y a des effets de violons, un poil faux même, mais ça passe... 'Life And Death' (1970) commence comme une ballade mais le rythme s'accélère et devient plus lourd au moment des solos de guitare. 'Wicked Lady' (1969) est un rock mid tempo servi après une intro à la guitare wah-wah. 'Out Of The Dark' (1972) est totalement psych-rock et comprend un plantage bien rattrapé vers la 6è minute.
Bref, avec un son qui vous oblige à manipuler le potard de votre ampli, avec ses "pains" de ci de là, et son livret, qui comprend les paroles et une biographie du groupe, ce CD sympathique manque à votre collection si vous êtes fans de psych rock (sans parler de heavy psych et autres chapelles heavy metal dont je ne suis pas... spécialiste).

(Et, non, ce n'est pas Siouxsee Sioux sur la photographie de pochette)
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 juin 2016
Comme beaucoup, je n'avais jamais entendu parler de ces Wicked Lady avant que ne ressortent en 2012 leurs deux albums,"Axeman Cometh" et ""Psychotic Overkill", et que Rock & Folk ne les cite dans sa "Discothèque idéale" comme des disques majeurs de l'année 1972. Pourtant, leur nom est bien présent dans la grande "encyclopédie du hard rock des seventies" (j'ai vérifié) et leurs deux albums référencés :

"The Wicked Lady (du nom de 6 nonnes drogués) n'eut que 4 ans d'existence de 1968 à 1972. Quatre années d'excès en tout genre, dont musical. La découverte est considérable; Le style serait une sorte de hard-new wave-punk...La gibson Les Paul couleur miel de Martin Weaver apporte férocité et douceur mélangées aux compositions."

Je laisse la responsabilité de ses appréciations à l'auteur du livre. Pour ma part, je considère plutôt la musique de ce power trio métallique comme un ancêtre du stoner de Kyuss. C'est à la fois lourd et lent et en même temps très addictif. Le groupe mise plutôt sur l'instauration d'un climat pesant et vaguement inquiétant, plutôt que sur la débauche de soli pyrotechniques alors en vogue dans le hard rock seventies. On peut également rapprocher leur style de celui de Black Sabbath ou de Black Widow, mais en beaucoup plus sobre et dépouillé.

Franchement....j'adore ! Si je devais remonter un groupe, j'aimerais qu'il sonne comme celui là !
77 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 janvier 2013
Il est des albums mystérieusement addictifs qui me collent à la peau, tels le futal d'Olivia Newton John dans Grease. The Axeman Cometh est de ceux-là. Définitivement.

Quelle claque ! Quelle tuerie ! Quel disque ! Mais comment ai-je bien pu passer à côté pendant d'aussi longues années ? La réponse est simple : les deux albums de Wicked Lady étaient introuvables avant leur réédition en 2012. Du gâchis.

Ce premier album date de 1970 et hisse les Wicked Lady au niveau des meilleurs Stooges, sans aucun problème. Le son est rude, crasseux et lourd, la section rythmique primaire mais redoutable d'efficacité et le guitariste... ce guitariste... un fou furieux qui balance des riffs plombés et des solos tout droit sortis de l'enfer. Enregistrer ce genre de musique en 1970, c'est du pur génie.

Faites-moi plaisir, écoutez le riff introductif du tout premier titre de l'album, Run The Night et laissez glisser jusqu'au solo qui démarre à la 2ème minute. Si ça c'est pas du rock, je suis prêt à léguer ma collection de vinyles classic rock au premier fan de Lady Gaga qui passe... War Cloud c'est 1mn45 de ballade électro-acoustique puis près de 6 minutes de déluge sonique. The Axeman Cometh est un fabuleux instrumental dédié au « Dieu Guitare ». Wicked Lady, le titre, et son intro jouée à l'aide d'une pédale wah-wah fait bien évidemment penser à Voodoo Child d'Hendrix.

Life & Death, Out Of The Dark et Living On The Edge, trois rivières de lave en fusion, dépassent tous trois allègrement les 10 minutes mais voyez-vous on ne s'ennuie jamais. On martyrise la touche « repeat » et on agresse la molette du volume pour qu'elle aille explorer les sommets volcaniques du son.

D'ailleurs c'est Martin Weaver, le leader de Wicked Lady, qui nous le demande dans le livret : « If you can't play Wicked Lady loud, don't play it !" On s'exécute et on monte le son.

Tout est enregistré sur magnéto 4 pistes, c'est tellement plus rock'n'roll, plus pur. Oui, c'est comme ça que j'imagine Martin Weather et ses deux potes, en 1970, dans leur garage... comme des puristes du rock.

Voilà, je pense avoir tout dit. Je suis heureux. Heureux de pouvoir encore faire des découvertes classic rock de cette trempe en 2012. Depuis 15 jours, le rock pour moi, c'est Wicked Lady.
33 commentaires| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 14 février 2015
Un bon petit groupe méconnu qui pratique un hard conventionnel daté 70's.
De là à le faire figurer dans la liste R&F des meilleurs disques de rock, il y a un pas que je ne franchirai pas!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 10 juillet 2017
CHRONIQUE DE JONATHAN WITT MAGAZINE ROCK&FOLK
555 DISQUES, 1954-2014 SOIXANTE ANS DE ROCK'N'ROLL (Rock & Folk HS n° 30 décembre 2014-janvier 2015) - Page 066
WICKED LADY
"The Axeman Cometh"
[1972]
Il est toujours fascinant de découvrir, plus de trente années après leur captation, des artefacts sonores tels que Wicked Lady. Pour l'amateur de heavy rock, l'expérience pourrait s'apparenter à l'ouverture du tombeau de Toutankhamon... Soit l'excavation d'un trésor inestimable, d'un témoignage d'une époque hélas révolue. La postérité de Wicked Lady démarre en 1993, lors de la parution d'enregistrements restés inédits depuis 1972. Ceux-ci, rapidement épuisés, ont ensuite profité de l'avènement du mp3 et d'Internet (via de précieux blogs spécialisés) pour se propager au plus grand nombre : Wicked Lady rejoint Leaf Hound, Granicus, Dust, Buffalo ou Sir Lord Baltimore dans le cercle des pépites cultes du hard rock seventies. L'existence tumultueuse de Wicked Lady, donc, a été jalonnée de témoignages studio bruts de décoffrage (grâce à un quatre-pistes Revox), uniquement destinés à « se souvenir de la manière dont les morceaux devaient être joués » et de concerts pour le moins houleux. La raison : le power trio mené par Martin Weaver a été adopté par les bikers du Nord de l'Angleterre, avec les conséquences que cela implique (bastons, vol de trésorerie, etc). Les bandes sauvées du chaos, publiées en deux volets chronologiques ("The Axeman Cometh" et "Psychotic Overkill") révèlent un contenu extraordinaire : le son est épais, lourd, répétitif, dégoulinant de fuzz, avec une rythmique solide, sans artifices. Martin Weaver est le génie de l'affaire : virtuose gaucher, ses riffs sont tout aussi violemment primaires, entre Steppenwolf et Black Sabbath, que ses solis élaborés, gavés de wah-wah et distorsion (l'homme construisait lui-même ses guitares et pédales d'effet). Mais, surtout, ses morceaux tiennent fort bien la route, hymnes gothiques, lancinants et addictifs aux freaks, aux losers, aux noctambules : la démentielle "Run The Night", la protodoom "Rebel" ou "Wicked Lady" sont ainsi de vrais joyaux. On note aussi quelques étourdissants morceaux de bravoure : la sombre ballade "War Cloud" et la brillante "Passion" ou cette reprise carrée de "Voodoo Child". Enfin, les vingt-deux minutes rugissantes de "Ship Of Ghost" suffiraient à elles seules à assurer l'importance cruciale de ces superbes précurseurs qui ont anticipé, à l'instinct, tout un pan du métal moderne.

Dans ce numéro de R&F nous aurions aimé lire la (les) chronique(s) de (1972) :
Albert King - I'll Play The Blues For You
Chicago - V
Gentle Giant - Octopus
Jethro Tull - Thick As A Brick
Randy California - Kapt.Kopter And The (Fabulous) Twirly Birds
Sensational Alex Harvey Band (The) - Framed
Yes - Close To The Edge
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 3 juin 2013
vous avez le choix entre le cd sortie chez les anglais de kissing spell en 1993
ou de chez les espagnols guerssen records cette année avec pochette différente.
c'est un groupe anglais underground acid rock avec guitare fuzz et psyché.
je me suis toujours demandé qui s’était inspiré de l'autre.
le second disque est de la même veine Psychotic Overkill
a surveiller la sortie d'un troisième album s'appelant a l'époque
blow your mind que je n'ai jamais vu en cd. si quelqu'un l’aperçoit un jour
merci de me prévenir
22 commentaires| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)