undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
5
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:14,56 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est le Blu-ray que je commente ici et non le DVD. Alors pardonnez moi mais utiliser 75 à 300 mots, autant vous dire "c'est bien" achetez-le à la prochaine fois. Donc ce n'est pas un commentaire fait en dix minutes !

A noter qu'un livret de 44 pages très intéressantes encadre ce disque.

Comment ne pas mettre cinq étoiles à ce Blu-ray du nouveau Paul McCartney qui adopte le jazz à sa façon ce qui n'est pas pour déplaire. Ici McCartney se produit avec une formation d'élite avec en primeur Diana Krall dextre pianiste et chanteuse affichant la beauté d'une jeune-fille en fleur, écho parlant quand bruit on mène dessus rivière ou sur étang qui beauté eut trop plus qu'humaine et ce n'est pas Villon qui m'aurait châtié pour ces paroles sur cette jeune-fille,dois-je le dire frisant la cinquantaine...
Et cette formation n'est pas des moindres :

Karriem Riggins: aux percussions est bien le fils de son père, batteur lui aussi. Karriem est né en 1975 ce "gamin" donc joue actuellement dans le Diana Krall quartet, il a joué également avec Oscar Peterson, une bonne référence.

John Clayton: à la basse directeur artistique du Festival de Jazz Lionel Hampton (pas mal non plus). Directeur artistique du Jazz pour le Los Angeles Philharmonic 1999/2001 (tant qu'à faire). Il a joué avec l' orchestre de Count Basie puis devient contrebassiste solo de l' Orchestre philharmonique d'Amsterdam en poste. Son frère Jeff est saxophoniste.
John reçois un Grammys, pardon qu'est-ce ? Une minute je vous le dirai à la fin de ce commentaire depuis le temps que j'en parle.
Enfin il a travaillé avec : Natalie Cole, Whitney Houston, Quincy Jones, Dee Dee Bridgewater. Et il n'a que 37 ans, que va-t-il faire encore ?

John Pizzarelli: 52 ans guitariste de jazz , chanteur , auteur-compositeur et chef d'orchestre vivant en Amérique; il figure sur plus de cent-quarante albums avec ceux de Paul McCartney.

Pour cet enregistrement du 9 février 2012, Alan Broadbent dirige l'orchestre composé en tout de 29 musiciens hauts en couleur.

LE BLU-RAY
John McCartney,pour l'occasion s'est trouvé une nouvelle voix (nous sommes loin des Beatles) je ne pense vraiment pas que ces moments vont vous déplaire.
Le film commence avec de belles vues sur Hollywood, Los Angeles, et les bâtiments de Capitol. Le vrai titre de l'album est en grosses lettres rouges inscrit "Live Kisses, Kisses on the Buttom (en français bises sur le derrière, à prendre au premier degré c'est un vieux musicos qui vous en parle car après une représentation qui nous avait donné grand plaisir, le Chef recevait "une bise sur le derrière" ! mais n'y voyez surtout aucune connotation sexuelle, il n'y en a pas.

Kisses on the Button est aussi le premier titre d'un album de Fat's Waller qui avait beaucoup plu au Sir. Bisous sur le derrière était devenue ensuite une locution pour dire bonjour ou bonne chance à un musicien que l'on estimait. Voici donc l'explication du titre de ce film de JONAS AKERLUND !

1)I'm Gonna Sit Right Down And Write Myself A Letter.
Diana est mise en valeur dans tout ce titre avec Karriem, John et John P. Il faut dire que Miss Krall nous donne des chorus éblouissants. Une seconde voix s'ajoute celle de Abe Laboriel. Paul McCartney quant à lui chante avec une impression de déjà-vu, plutôt entendu : une voix à l'accent français, un peu comme un Aznavour sans le timbre tremblotant, mais il nous avait prévenu McCartney : il chanterait ces morceaux à sa façon pour ne pas, selon ses propres mots "prendre le train en route" !

2)Home (When Shadows Fall)
S'ajoutent à la formation Anthony Wilson à la guitare et Mike Mainieri au vibraphone, McCartney dirigeait le premier titre, il laisse la place à Alan Broadbent.
McCartney nous dit que ce titre lui rappelle son enfance et en particulier le jour du Nouvel An pendant lequel les femmes "Drink" après "Drink" (Il faut dire que sa tante se nommait "Gin"! enfin...) devenaient de plus en plus joyeuses et entonnaient des chansons de l'époque. Là nous avons droit à Frankie Laine quelques instants dans Home.
L'orchestre entreprend ce "When Shadows Fall" avec les violons, (préparez les mouchoirs) écoutez la guitare sèche de John Pizzarelli, nous sommes en plein milieu d'une réunion familiale, il fait chaud, juste comme il faut, nous sommes bien à l'ombre d'un sapin. Diana prend un grand rôle souvent accompagnée par Mike Mainieri et ses maillets tandis que McCartney chante d'une voix douce. Chut... écoutez.

3)It's Only A Paper Moon.
Un petit entracte avec Al Schmitt l'ingénieur du son et le producteur Thomas Lipuma qui déclament leur joie de travailler avec le "charmant et drôle" Paul McCartney.
It's Only a Paper Moon, vous connaissez ? Mais si, c'est un succès du Nat King Cole Trio. Allons voir : C'est la guitare de Pizzarelli qui entonne ce devenu standard. Un beau solo de violon avec Sid Page et tous les autres nous emportent du côté des Cole. Et bien je ne m'attendais pas à voir, à entendre l'un des Beatles chanter Nat King Cole et il s'en sort très bien malgré qu'au début il crie "Non je ne veux pas faire ça !!!".

4) The Glory of Love.(Benny Goodmann)
Avant de débuter ce titre nous avons droit à une séance d'interviews avec Paul McCartney, Mike Mainieri,John Pizzarelli, John Clayton, Stevie Wonder, Eric Clapton, Diana Krall, Karriem Riggins, Antony Wilson.

John Clayton débute ce morceau d'anthologie à la basse, tous les musiciens exceptés les violons de l'orchestre sont mis en oeuvre là c'est surtout la voix de Paul McCartney qui est mise en avant avec Abe Lavoriel en seconde voix, les guitares sèches sont également bien présentes; en cadeau les paroles s'inscrivent sur l'écran.

5) More I Cannot Wish You
Sentimental you Paul, Yesss ! Ce morceau de Guys and Dolls issu d'une comédie musicale est joué surtout par les cordes des guitares et de la basse, le piano de Diana est en sourdine. L'orchestre vient doucement, sentimentalement avec les violons, tous les instruments laissent la part belle à Paul McCartney qui termine cette superbe chanson dans un sanglot bien réel. Il termine en nous faisant part de son émotion et insiste sur celle-ci. C'est beau, simplement beau.

6) We Three (My Echo, My Shadow And Me.
Une chanson douce que me chantait Sinatra !
Paul est pris par cette chanson, nous ressentons ce petit quelque chose dans sa voix qui semble nous dire "ce n'est pas pour moi" mais tout l'orchestre est là pour le soutenir, Paul, il faut bien le dire, Paul a du mal à prolonger ses notes mais il va sur ses 71 ans (dans quatre mois) à l'heure où j'écris modestement sur ce Monsieur, pardon, ce Sir Paul McCartney.
Il est troublé, nous aussi !

7)Ac-Cent-Tchu-Ate The Positive.
Le guitariste Joe Walsh nous parle du trésor national qu'est pour lui "the Capitol" du nombre de chansons et musiques diverses qui y furent enregistrées et de ce premier immeuble circulaire jamais construit dans notre monde.
Ce titre est un prétexte pour Paul McCartney de rendre un hommage à tous ceux qui sont passés par ces studios, il semble recouvrer cette voix d'il y a déjà longtemps, ne pas y voir un hommage aux Beatles serait une billevesée.
Ce morceau, je dirais à deux voix puisqu’Abe le suit avec ce sourire omniprésent pratiquement tout au long de la chanson qui malgré son titre un peu barbare, vous la reconnaîtrez j'en suis certain.

8)Une chanson de Paul McCartney : My Valentine.
Nous pouvons entendre dans les différentes interviews qui précédent la chanson : "Ce n'est pas le Paul que nous connaissons, mais il est merveilleux" tiens, j'ai dit la même chose plus haut ! Bon un peu de modestie.
Ce morceau composé par le chanteur vedette est interprété tout en douceur, accompagné surtout par les cordes, deux guitares sèches,une harpe et les violons. Un morceau très connu mais pas comme cela. Chut, la nuit est un songe, sans prison dans ces studios.

9)Always. (Irvin Berlin)
Magnifique, Paul débute ce morceau de choix quasi a capela seule une guitare semble chanter comme un murmure, puis viennent les violons dans ce milieu ouaté comme pour rester toujours Always... Sentimental et beau. C'est tout.
Et c'est dans ce "c'est tout" que nous prenons délicatement beaucoup.

10) My Very Good Friend The Milkman.
En route pour une voie lactée. Paul veut absolument siffler le refrain de cette chanson bien connue mais, trois échecs surviennent, alors les musiciens rient et s'amusent, Paul se prend au jeu et va siffler, comme il peut mais il siffle pour son très bon ami le "Milkman".
Un pur et merveilleux moment de détente. En plus c'est beau.....

11)Bye Bye Blackbird.
Que d'émotions dans ce "Bye Bye Blackbird" Tous les instruments sont là, la voix de Paul a recouvré son timbre tandis que de longs solos de piano laissent Diana Krall s'évader au gré des touches noires et blanches pédale gauche appuyée. Ce morceau reste suave, parfois oppressant, mais dans toute la vraie valeur jazzistique du moment. Un pur moment de plaisir à déguster lentement sans modération.

12)Get Yourself Another Fool.
Une fois n'est pas coutume c'est à la guitare électrique que ce morceau débute. Il faudrait entendre la voix de Ray Charles ? Mais McCartney nous annonçant en primeur qu'il ne connaissait pas cette chanson se tire d'affaire avec brio nous démontrant qu'il peut tout faire dans ce blues impitoyable. Extraordinaire.

13)My one And Only Love.
Paul nous parle un peu de l'époque Beatles.
Quand il entreprend ce titre de Sinatra, ou devrais-je écrire pour Sinatra, il donne une nouvelle vie à cette chanson trop souvent oubliée.
Diana termine avec de beaux accords sur son piano, mais surtout Paul est heureux de sa prestation et cela se voit. Bravo...

Nous assistons à tous les Adieux et nous sommes baignés nous-mêmes dans cette ambiance chaleureuse où tout le monde semble s'aimer, d'un amour que seuls les musiciens doivent connaître avec Pan. Surtout ne zappez pas sur la chanson du générique de fin !

Fin ? Non nous avons droit au clip vidéo de Valentine pour sourds et mal-entendants, puis un autre du même type sur My Valentine (again) mais s'en lasse t'on ? Mais non. la guitare sèche est exemplaire le son est parfait.

Natalie Portman Take One, sur My Valentine again avec Natalie déjouant Léon, s'est habillée en cygne noir pour exécuter les signes pour malentendants.
Quatrième version bonus avec Miss Portman qui s'est perfectionnée dans les signes pour malentendants, tandis que j'apprends les paroles par coeur de My Valentine. Sur cette nouvelle prise Natalie est parfaite.

Johnny Depp en one take remplace Black Swan.
Johnny Depp The Final Cut Of My Valentine, je la connais bien cette chanson. Là par contre un plus avec la guitare.

Ensuite nous avons le Making My Valentine avec , il faut le dire, la mignonne Natalie Portman la chanson est belle et Paul la fait bosser la petite Natalie...

Puis vient une séance de guitare avec Johnny Depp et quelques autres improvisées avec des caisses à savon, puis vient son apprentissage au langage malentendants.

Nous avons droit d’assister à deux séances de Photo Shoot assez divertissantes grâce à l' humour de notre irlandais de naissance, je dirais plaisantes.

Nous assistons à une interview de Paul et là quinze minutes de bonheur vous attendent. La genèse de cet enregistrement vous est dévoilée, passionnant.

A noter ce Blu-ray est filmé en noir et blanc à quelques exceptions près de ces quelques prises en couleur.
Je dois dire que le noir et blanc en Blu-ray est vraiment accrocheur car les contrastes sont vraiment très beaux, les noirs deviennent couleurs en un mot splendide !
Un Blu-ray que tout amateur de jazz devrait posséder pour son côté novateur.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2013
Si d'un point de vue musical, tout est parfait, il n'était pas utile de créer cette ambiance monochrome rendant une image dure qui sous prétexte supposé d'atmosphère d'époque ne sied pas à l'ensemble. Nous vivons dans un monde en couleur et savons la restituer. Ces effets n'ont rien d'agréable et c'est un peu dommage. Cette petite merveille musicale méritait la douceur de la couleur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2014
Un mac cartney comme on ne l'avait jamais vu depuis ses débuts il y a cinquante ans
Rien à voir avec les BEATLES, et la suite
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2012
Quelle riche idée j'ai eu d'offrir ce dvd. C'est un grand moment, pouvoir voir autant de talents réunis pour interpréter un si bel album.. Nous pouvons voir l'aspect plus technique des enregistrements et les interviews de chacun des protagonistes ne font que renforcer un sentiment dominant : le talent et la bonne entente de chacun permet un album d'une grande richesse. C'est juste un grand Paul que nous voyons ici.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2013
Si le CD vous a plu, je vous encourage à voir le film car on y découvre un Paul McCartney très attachant dans ses comportements vis-à-vis des autres musiciens.
Je ne le connaissais pas du tout, et j’envie les personnes comme lui qui, après avoir tout connu ou presque (succès, argent, honneurs, amours etc…), restent simples et s’amusent encore comme des enfants.
La présence de Diana Krall y est également pour beaucoup !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

26,61 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)