undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
26
4,3 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 décembre 2012
Mon commentaire porte uniquement sur la qualité du pressage vinyle US et non sur l'OST en elle même que je trouve excellente.

Directement au déballage, j'ai déjà la mauvaise surprise de trouver la pochette décollée. Ça ne laisse rien augurer de bon mais ce n'est que 2 lignes de colle. Je pose le disque sur ma platine, je passe un coup de brosse antistatique pour virer les quelques poussières et "miettes" typiques de ce type de disque pressé industriellement on ne sait où, je pose l'aiguille et là ... oh ! Ça à du mal à rendre quelque chose de correct sans pousser sérieusement les basses sur la Hi-Fi (je doute que beaucoup de monde utilise un subwoofer pour écouter des vinyles). C'est mieux mais y'a pas mal de distorsion dans le fond et ça s'entend BEAUCOUP sur les passages calmes (soit une grande majorité des passages intéressants de cette BO) ... Et j'ai failli oublier les nombreux "pocs" typiques de l'aiguille qui passe sur un grain de poussière bien tassé au fond du sillon absoluments indignes d'un disque neuf. Bon, ben tant pis pour le simple plaisir d'écouter la BO de Dark Knight Rises en vinyle, je crois que je vais tout simplement renvoyer son pressage tout pourri à Mr Amazon et faire preuve de la plus grande méfiance à l'avenir par rapport aux pressages américains de chez WaterTower Music (définitivement pas le genre de label qui semble vouloir s'embarrasser à faire dans le pressage audiophile).

Pour ceux qui douteraient de ce qui est dit dans ce commentaire, d'autres personnes ayant acheté le même disque ont rapporté exactement les mêmes problèmes sur discogs : [...]
(Max2W est bien évidemment mon pseudo sur Discogs et je n'ai pas pu m'empêcher d'y faire part de cette expérience extrêmement décevante)
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2012
N'ayant pas la patience d'attendre la sortie du CD de la BO (mon stock de patience diminuant au fur & à mesure que la sortie du film se rapproche) j'ai acheté cette version MP3 histoire de me mettre dans l'ambiance.
Les premiers morceaux sont de nouveaux thèmes & celui qui produit son effet est bien évidemment "Gotham's Reckoning" déjà entendu dans le prologue du film (c'est également le thème de Bane).
La suite déçoit (notamment "Underground Army" qui est un calque d'un des thèmes de "The Dark Knight", même chose pour "Nothing Out There" repris de "Batman Begins" ou "Despair" simple assemblage de 2 thèmes entendus dans les 2 premiers épisodes).
J'avoue avoir été déçu par le nombre de morceaux qui sont de simples réarrangements des BO précédentes.
Puis arrive LE morceau "Imagine the Fire" aussi long (+ de 7 minutes) qu'intense qui, à mon sens, justifie presque l'achat de l'album.

Dernière déception (& pas des moindres) : les Européens que nous sommes n'ont pas droit à 3 morceaux bonus seulement réservés aux USA... Pourtant sur ces 3 morceaux 2 sont géniaux ("The Shadows Betray You" & "The End" le bien nommé - seul l'immonde remix techno est plus que dispensable tant il fait tache).
C'est cette raison qui ne me fait mettre que 3 étoiles (avec les 2 morceaux précédemment cités je serais monté à 4/5)

En résumé : une BO correcte mais loin d'atteindre le niveau espéré. Hans Zimmer m'avait émerveillé avec "Inception", "The Dark Knight" etc alors qu'ici il ne rend qu'un travail honorable avec quelques pointes de génie.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2015
Hans Zimmer nous offre à son tour une partition intense et sombre pour ce troisième et dernier opus des aventures de l'homme chauve-souris. Après avoir travaillé à deux reprises avec James Newton Howard sur « Batman Begins » (2005) et « The Dark Knight » (2008), Zimmer s'offre ainsi un solo inédit pour ce troisième opus, toujours entouré de son équipe d'arrangeurs/compositeurs additionnels pour une nouvelle partition massive, intense et aussi encore plus réussie que celle du deuxième épisode. Reprenant les différents éléments thématiques et sonores de ses deux précédents scores, Hans Zimmer nous propose sur « The Dark Knight Rises » une conclusion grandiose et monumentale à la hauteur du film de Chris Nolan. Il faut dire que le compositeur aura disposé d'une année entière pour écrire la musique de « The Dark Knight Rises », puisque ses premières démos (à commencer par le fameux thème choral de Bane) ont été écrites courant 2011. Et à propos du thème de Bane, il reste l'élément le plus caractéristique et le plus mémorable du score de « The Dark Knight Rises », puisqu'il a largement été utilisé par la production lors de la campagne virale du film de nombreux mois avant sa sortie en 2012. Le thème de Bane est ainsi reconnaissable par deux éléments caractéristiques : une métrique à 5/4, plutôt rare chez Zimmer, habitué aux rythmes plus métronomiques et réguliers, et une utilisation impressionnante d'une chorale d'hommes entonnant à l'unisson un chant basé sur un ancien dialecte marocain, scandant régulièrement la même phrase de façon guerrière : « deshi, bashara ! », qui signifie littéralement « he rises » (ou « il s'élève »). Le concept de ce thème est assez inédit, puisque, de nombreux mois avant la sortie du film, Hans Zimmer proposa aux internautes du monde entier d'enregistrer leur propre performance vocale de cette phrase par le biais du site internet UJAM. Le résultat fut tout bonnement spectaculaire : Zimmer recueillit grâce à cette initiative audacieuse pas moins de 10.000 interprétations de « deshi, bashara ! ». Autre fait mémorable, Hans Zimmer composa quelques temps après la sortie du film une nouvelle musique intitulée « Aurora », en hommage aux victimes de la fusillade de James Holmes dans la salle de cinéma d'Aurora dans le Colorado, qui coûta la vie à 12 personnes et fit près de 58 blessés. L'annonce de cette pièce vocale fut accompagnée sur le Facebook d'Hans Zimmer par le message suivant :
« Aurora est dédiée à tous ceux qui ont perdu la vie dans la tragédie d'Aurora et à ceux dont les vies en ont été affectées. J'ai composé cette chanson à Londres pendant les jours qui ont suivi la tragédie, afin de rendre hommage aux victimes et à leur famille. 100 % des gains seront données à l'association Aurora Victim Relief »

Bien évidemment, « Aurora » est relié directement à la musique de « The Dark Knight Rises », puisqu'une partie de cette très belle pièce bouleversante reprend des éléments thématiques de la partition de Zimmer pour le film de Nolan, un Zimmer décidément plein de ressources et de surprise ! Après une ouverture atmosphérique sombre et lente dans « A Storm Is Coming », où l'on retrouve les atmosphères électroniques propres au compositeur, « On Thin Ice » dévoile un thème dramatique de cordes et synthé, une sorte d'adagio mélancolique et lent pour illustrer l'isolement de Bruce Wayne dans son manoir et la dégradation de sa relation avec son fidèle majordome Albert. Ce thème reviendra à quelques reprises dans le film pour apporter l'émotion indispensable à la décadence de Batman alias Bruce Wayne dans le film. Bien évidemment, c'est le thème de Bane qui va très rapidement prendre le dessus dans le film, bien qu'il faudra surtout se contenter de suites moins mémorables sur l'album, où les chœurs sont étrangement sous mixés de façon lointaine (et ce à l'inverse des versions film !), comme c'est le cas dans l'intense et brutal « Gotham's Reckoning ». Plutôt que de remixer les choeurs dans une version plus synthétique, on aurait cent fois plus préféré entendre les explosions chorales guerrières du film avec ses 10.000 voix qui entonnent en même temps cette puissante phrase indissociable à l'écran du personnage de Bane (toujours ce même problème de la production bâclée des albums d'Hans Zimmer, qui trahissent souvent le travail du compositeur par rapport au film !). Certains ont aussi reproché au thème de Bane de n'accentuer que le côté guerrier, masculin, puissant et violent du personnage de Tom Hardy en délaissant ses origines tragiques. Que l'on soit contre ou pour ce nouveau thème, impossible de passer donc à côté du « Bane's Theme », qui reste donc - surtout dans le film - l'attraction majeure du nouvel opus musical d'Hans Zimmer. Le surpuissant thème de Bane évoque aussi l'anarchie terrifiante qui s'installe progressivement dans les rues de Gotham City, et qui reste un thème omniprésent dans la trilogie, du premier jusqu'au dernier épisode. Catwoman alias Selina Kyle a droit elle aussi à son propre thème, introduit dans « Mind If I Cut In ? », un thème félin et élégant d'abord confié à un violoncelle mystérieux puis repris ensuite par le piano sur une série de plusieurs phrases mélodiques articulées autour d'un motif de 3 notes furtives aux consonances plus classiques d'esprit. Le thème de Catwoman évoque l'idée de la séduction et de l'élégance de cette cambrioleuse de charme, tout en apportant un contrepoids plus « féminin » aux montées de testostérone des thèmes de Batman et de Bane. A ce sujet, « Underground Army » développe les rythmes électroniques (et notamment les grosses basses synthétiques propres à l'univers musical de la trilogie) de façon plus intense, l'orchestre étant relayé aussi au second plan - limité, comme d'habitude chez Zimmer, aux cordes et aux cuivres sans les bois - le fameux motif harmonique de 2 notes de Batman est repris ici.

On retrouve bien évidemment les thèmes et motifs des précédents opus, et plus particulièrement ceux associés à Batman, comme c'est le cas dans « Risen from Darkness » qui reprend des éléments du score de « Batman Begins », juxtaposés ici pour une suite énergique, héroïque et musclée, bien que recopiée des deux précédents scores de Zimmer, autre élément qui semble avoir contrarié une partie du public, de larges portions du score de « Dark Knight Rises » étant ainsi repris de « Batman Begins » et « The Dark Knight » pour les besoins du film. Les morceaux d'action sont toujours aussi robustes et énergiques à l'écran, comme en témoigne « The Fire Rises » et ses percussions déchaînées, mélangeant acoustique et synthétique avec le savoir-faire habituel du compositeur, passé maître dans la manipulation des sons. On retrouve aussi le thème mélancolique de Batman au piano dans le dramatique « Nothing Out There ». L'action explose dans le brutal « Fear Will Find You », qui reprend le rythme à 5/4 et le chant de Bane superposé au motif de 2 notes de Batman, pour illustrer une énième confrontation entre le héros et le bad guy. « Why Do We Fall ! » prend quand à lui une dimension dramatique avec son crescendo de cordes et de percussions un peu simpliste mais très efficace, débouchant encore une fois sur le motif de 2 notes de Batman. Les différents motifs bien connus de l'homme chauve-souris culminent d'ailleurs dans l'agité « Imagine the Fire », avec son lot de rythmes scandés, de basse synthétique et de choeurs guerriers. Quand à l'idée de l'anarchie, déjà prépondérante dans le score de « The Dark Knight », elle semble culminer majoritairement dans l'impressionnant final de 7 minutes de « Rise », coda élégiaque et dramatique où sont mélangés les motifs de Batman, la voix éthérée d'un jeune garçon soprano (repris du « Barbastella » de « Batman Begins »), un violoncelle mélancolique et un orchestre ample et tragique reprenant le thème dramatique de « Eptesicus » de « Batman Begins », déjà présent dans « The Dark Knight » avec la reprise mémorable de « Like a Dog Chasing Cars ». Hans Zimmer signe donc une partition solide pour cette conclusion des aventures de l'homme chauve-souris, aventure placée sous le signe du chaos, de l'ascension d'un super méchant de la chute d'un héros avant son ultime résurrection. Mais, privé de la participation de James Newton Howard, Zimmer se retrouve à composer une musique plus basique, moins nuancée que dans « The Dark Knight », et aussi plus testostéronée et incroyablement intense à l'écran. Le problème, c'est que cette intensité n'apparaît que peu ou pas sur l'album bâclé de 51 minutes pondu par le compositeur, les titres bonus étant disponibles à travers plusieurs formats, que ce soit les bonus du CD, ceux de la version digitale de l'album, ou la piste bonus exclusive du site MovieTickets.com, une tendance un peu agaçante chez Zimmer et déjà présente sur l'album de « Inception ». Parmi les titres bonus, il faudra surtout se procurer « No Stone Unturned », probablement l'un des meilleurs morceaux du score de « The Dark Knight Rises ».

Au final, le travail que livre Hans Zimmer sur l'ultime opus de la trilogie « Batman » est tout bonnement impressionnant, apportant un impact et une puissance incroyable à l'écran, bien que la musique soit parfois trop présente voire surmixée sur les images. Mais l'impression globale reste positive, bien que plus mitigée sur un album très décevant, qui omet de nombreux passages majeurs du score. Que l'on ne s'y trompe pas, exception faite de l'album, la partition de « The Dark Knight Rises » est aussi monumentale que le film lui-même, sans être pour autant originale ou incontournable dans la filmo d'Hans Zimmer : elle témoigne néanmoins de la robustesse et de la force incroyable des travaux du musicien allemand pour les films de Chris Nolan !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2014
A l'époque de Gladiator si Liza Gerrard n'était pas venue par hasard aider notre ami Hanz sa B.O n'aurait pas eu autant de succès. D'ailleur on reconnait très facilement quand lequel des 2 a composé ou non et franchement c'était pour hanz de la musique de film d'action basique (limite aussi pourri que pirate des caraibes, alors que Liza c'est Dead Can Dance et une 10ène de B.O qui ont le même niveau que ces albums solo). Attention les Dark Nights sont aussi des films d'action mais l'ambiance des évènements et la sensibilité des personnages est palpable sur ce disque. Je n'ai qu'un seul regret c'est que la musique du générique de fin soit en faite une mini compilation des divers morceaux musicale du film (j'était resté dans la salle jusqu'au bout, même si je le fait tout le temps là j'était dans le film jusqu'à la dernière seconde !) Cette B.O est contrairement a d'autres chronologique. Il ne me reste plus qu'a acheter les 2 autres, alors que je pensais sur les 3 films me procurer que celle-ci.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2014
Je confirme l'avis de 2W - j'ai (malheureusement) acheté le vinyle sans faire de recherches approfondies car j'avais adoré la BO de Dark Knight en vinyle (géniale), mais hélas, trois fois hélas, celle-ci est une véritable catastrophe - le pressage est mauvais, et surtout, le mastering est indigne. La BO a été compressée de façon incroyablement grossière, et toutes les parties forte ou fortissimo sont complètement saturées sur le vinyle - il reste donc seulement les parties calmes du disque qui sont audibles (et ma foi, agréables, ce qui rend le problème encore plus pénible car il n'y a que 10-15mn environ de qualité sur ce disque, réparties sur les 2 faces).
Si vous souhaitez vous faire un avis, consultez les commentaires sur les éditions vinyle sur amazon.com et vous constaterez qu'elles sont toutes (TOUTES) négatives.
Donc: Amateurs de vinyle - à éviter à tout prix, en attendant une édition vinyle digne de ce nom
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2012
Il fallait s'y attendre, cette fin de trilogie tend à nouer des liens avec les précédents épisodes plus qu'à s'imposer comme un film à part. La musique suit donc ce même cheminement logique et s'impose comme une BO très efficace, reprenant habilement les thèmes précédents tout en incorporant de nouvelles références, notamment dans les thèmes des nouveaux personnages : Gotham's Reckoning pour Bane, avec une montée en puissance extraordinaire et un rythme tribal apportant la touche de nouveauté (on se souviendra du grincement de corde pour le thème du Joker dans The Dark Knight), et "Mind If I Cut In" pour Selina Kyla, thème glaçant et intriguant. Impeccable.
Bien entendu l'apothéose se trouve dans l'implacable "Imagine The Fire", référence des situations sous pression. Le reste tiens plus de la redite et reste dans la continuité de ce qui avait été fait.

On regrettera la courte durée de l'album, l'absence de certains thèmes employés lors des bande annonce (cette musique au piano du trailer 3 bon sang !) et surtout l'absence des chansons bonus, sans doute réservées à une "version longue". A consommer en bonne qualité : MP3 256 kbps grand minimum, CD au mieux.

Merci M. Zimmer, c'est encore du bon !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2014
La maestria de la composition est là : un rappel des thèmes bien connus des deux opus précédents, en y mêlant des litanies quasi dépressives soulignant le moral du héros... Des moments d'emphases rappelant les scènes les plus chargées en action... Un voyage digne des compositeurs les plus grands (certes, les sentiments sont un peu mieux maîtrisés par Danny Elfman, mais c'est un milieux difficile à appréhender...).

Merci pour cette OST de choix. On ressent le doute de Batman, comme son courage aux moments les plus opportuns.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2013
Même si j'ai moins apprécié ce dernier volet, j'ai aimé me replonger dans l'ambiance grâce à cette magnifique musique, de plus j'ai "le coffret" maintenant complet de la trilogie ce qui me comble de bonheur tellement les symphonies peuvent nous transporter dans l'action comme dans les moments tragiques du film...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2012
BO de dingue pour ce dernier Batman! A mon avis, il y avait moyen de faire une BO encore meilleure en prenant les gros thèmes musicaux et en les appuyant un peu plus, que ça pète d'avantage, mais c'est déjà terrible. Et avec les images... Merci monsieur Zimmer!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 avril 2013
Belle partition, bon son, mais je suis resté un peu sur ma faim, déçu par la réalisation. Trop de synthé et un manque flagrant à mon avis d'orchestre pour donner plus de corps à cette composition par ailleurs de haut niveau comme sait les faire Hans Zimmer.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)