Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici WBD Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 mai 2010
Je passerais sous silence la critique de ce chef d'oeuvre mainte fois reprise par beaucoup, et je me focaliserais sur cette toute derniere édition blu-ray. D'ailleurs a ce sujet, voici les 2 petits détails qui vous permettrons d'être sur, de disposer de la toute derniere édition 2010:
1. Le code barre doit se terminer par les chiffres: 827 695 0.32
2. Sur la jaquette de dos, doit être mentionnée sur fond bleu en lettre blanche: NOUVEAU! Application POCKET BLU pour iphone.... etc.

Ici, bien sur, la version longue est bien présente et offre forcement un spectacle plus complet du film tel que nous le connaissons. je voudrais juste préciser, qu'à la 9'44 minute, lors de l'assaut contre les germains, des figurants (et ils sont nombreux) rient et ne se battent pas! Ils sont au milieu de l'image et représentent des barbares. ils ont la lance levé et font acte de présence! regardez bien ce passage et vous découvrirez avec stuppeur comment plusieurs de ces figurants ne sont absolument pas dans la bataille (leur rire montre qu'ils ne jouent absolument pas leur role), bataille qui pourtant semble être sauvage! Moi ca m'a déçu de voir cela!
Parlons du Blu-ray: J'ai lu et relu nombre de critiques, et personnellement je ne mettrais que 4 étoiles. Ceci s'explique par le fait que l'image n'a pas une qualité constante! Parfois très granuleuse, parfois moins nette, parfois moins détaillée, elle alterne aussi (et heureusement) avec le très bon et le parfait. Cette incohérence de linéarité qualitative ne mérite absolument pas 5 étoiles! Moi je critique ici le blu-ray, pas le film (qui lui mérite 5 étoiles)!
Le son, quand à lui, là par contre, c'est une vraie tuerie! Efficace, percutant, généreux en basses fréquences au bon moment, il est le complément idéal de ces images qui sont superbes, (Images toutefois pas forcement à faire voir aux plus jeunes d'entres vous à l'ame sensible).

Bref, un film sublime pour un blu-ray qui l'est franchement moins mais qui mérite tout de meme 4 étoiles.
0Commentaire| 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2001
Certes, le rôle de Russel Crowe ne requiert par une expressivité folle, cependant son personnage de bon général bourru, intègre et loyal, devenu gladiateur puis sauveur de Rome ne laisse pas insensible (surtout la gent féminine, si j'en juge au nombre de jeunes filles pétrifiées de bonheur devant les yeux bleus de Russel/Maximus)... Pourquoi ? Parce que le scénario, quoiqu'un peu léger et faiblard (incohérences tant historiques qu'internes à l'intrigue elle-même) est efficacement servi par la mise en scène grandiose de Ridley Scott. Ce dernier a su utiliser au mieux les images de synthèse pour créer une Rome décadente impressionnante (enfin, ça passe quand même mieux sur grand écran) ; les cascades, notamment dans les scènes de combat, sont époustouflantes sans être complaisamment violentes ; et la musique, composée par Hans Zimmer, est tout simplement géniale. J'aurais aimé une mise en route un peu moins longue (après la scène d'ouverture, très bonne, la mise en place de l'intrigue politico-familiale est un peu délayée) mais dans l'ensemble, "Gladiator" tient ses promesses de divertissement. Les costumes auraient également pu être un peu moins fantaisistes (Connie Nielsen semble tout droit sortie d'un manga avec ses voiles vaporeux et ses body jewels collés sur le visage !) mais bon... Le DVD met en valeur toutes les qualités techniques du film : son puissant, belle qualité d'image et le bonus est un régal. Bref, du bel ouvrage pour un film attrayant.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2004
Doté d'imposants moyens, Ridley Scott (1979 : « Alien » ; 1982 : « Blade Runner » ; 1991 : « Thelma et Louise » ; "La Chute du faucon noir : 2001) propose un film à grand spectacle renouant avec le genre du péplum qui connut son heure de gloire dans les années cinquante et dont il a contribué à relancer la mode (« Vercingétorix » réalisé depuis ; « Alexandre » et « La Bataille des Thermopyles » en préparation).
Pour autant, si « Gladiator » respecte le contexte historique et brasse les passions humaines dont il se nourrit, il n'est pas un simple film d'action comme on s'attachera à le montrer.
Grand spectacle qui nous conduit des forêts sombres de la Germanie aux âpres paysages africains, le film a pour première ambition de ressusciter la Rome impériale à travers ses contradictions : à la fois dans sa magnificence, mais aussi dans ses moeurs décadentes et dissolues, voire incestueuses (Commode et sa sœur Lucilla). Une Rome où le peuple se nourrit de jeux de cirque avilissants abandonnant sa liberté pour la confier à des êtres vils. Une Rome à la fois policée et corrompue où la transmission légale du pouvoir (l'empereur Marc-Aurèle a choisi le général Maximus pour lui succéder) est remplacée par les intrigues sanglantes de palais (Commode tue son père pour récupérer un pouvoir qu'il estime être son dû).
Cette jalousie ambitieuse (et les exactions commises alors), qui explique l'usurpation du pouvoir, sécrète à son tour le légitime désir de vengeance, selon un ordre immuable qui donne au film sa structure et sa respiration.
Une respiration, un souffle épique qui parcourt le film et lui confère une dimension originale : « Gladiator » n'est pas un simple film d'action. Il y a, en effet, à côté de scènes ô combien spectaculaires (bataille initiale contre les Germains, combats de gladiateurs, etc.), comme un effet de temps suspendu, de moment de méditation que la réalisation s'attache à exprimer par des mouvements de caméra vers la nature ou le ciel magnifiés par une partition musicale aux effets soutenus ; ou encore à l'aide de fréquents gros plans sur le regard lointain, détaché d'un Maximus (magnifiquement interprété par un Russell Crowe inspiré). Comme si la mort de l'empereur - véritable modèle pour lui -, l'assassinat de sa femme et de son fils et sa déchéance avaient approfondi une déchirure qu'il porte désormais comme un deuil ; comme s'il était lui-même hanté par la mort.
Si « Gladiator » nous touche, c'est précisément par une réalisation qui alterne scènes de tension spectaculaire et purs moments de contemplation et qui donne à voir un héros déterminé et courageux mais aussi profondément humain. En associant ainsi action et contemplation, force et fragilité, Ridley Scott approfondit le propos de son film et l'enrichit d'un arrière-plan énigmatique qui était déjà l'originalité de son premier film « Les Duellistes » récemment édité en DVD (et critiqué sur DVDPC). Il nous prouve ainsi qu'un auteur véritable est celui qui crée un univers personnel dont il retranscrit les arcanes d'un film à l'autre.
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2005
J'avais déjà vu la version courte qui m'avait laissé une impression mitigée: scènes de combat très réalistes et impressionantes mais profondeur du scénario plutot limite (il tue ma famille je le tue) Cette version longue corrige ce défaut en nous présentant les personnages secondaires et les intrigues politiques. Bref un film plus intéressant et non plus une sucession de combat
0Commentaire| 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2010
Les doléances (et plaintes) ont été entendues par l'éditeur qui a donc corrigé le tir avec cette version parue en 2010. Là on en prends plein les yeux et plein les oreilles :-)
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2003
"My name is Gladiator"... caresse l'oreille. La foule acclamante donne des frissons. Avant cela, un combat avec des tigres où l'on a l'impression que les tigres cherchent vraiment à vous mordre tellement le son 3D est efficacement représenté. Pas de doute: c'est bien du home cinema de qualité! Qu'à cela ne tienne, le son 5.1 est une référence, l'image est quasiment exempte de défauts. Probablement le plus beau DVD que j'ai jamais vu. Quant à l'histoire, on la connaît... Un général qui devait devenir empereur et finira gladiateur. Rappelons juste la réalisation de main du maître Ridley Scott, mis en son par le magistral Hans Zimmer. Fait rare par ailleurs: le héros ne meurt jamais dans un film hollywoodien qui se respecte... Finalement, tout concorde: image, son, scénario originaux. La perfection DVD est proche. Un standard à avoir sans se poser de questions!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2009
Après l'avoir visionné, je trouve que le blu ray s'en sort a merveille, après tout dépend dans quelle catégorie on se place, a savoir les personnes adeptes du grain cinéma préservé lors du transfert et bien évidement l'autre catégories des gens qui preférent l'absence totale de ce fameux grain qui rend la copie bien plus naturelle que le film en salle.

je fais donc partie de la 2éme catégorie, ou le rendu de l'image est carrément magnifique, elle est lisse et sans artefact, ce qui dégage un aspect 3d fort agréable, les teintes sont bien plus naturel qu'au cinéma mais reste fidèle au style voulu par le réalisateur, la précision de l'image est chirurgicale (certes les détails sont poussés a l'extrême mais n'entache en rien la vision du film) le blu ray offre également un piqué sublime ( c'est à dire une profondeur exemplaire des arrière plans et d'une belle netteté, pas de flou sur cette copie).

Ne pas se fier au commentaire qui parle de partie d'image manquante car les sites fond la différence entre la version HDTV qui n'est pas dans le même format que la version blu ray/dvd.

Coté son, rien a dire sa envoi du lourd et chaque canal est parfaitement sollicité, préviligier plutôt la VO que la VF, qui s'en tire tout même pas mal.
22 commentaires| 41 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout simplement génial!

C'est le meilleur film des dix dernières années car il est super bien bien réalisé par un Ridley Scott qui a osé prendre un acteur australien , quasi inconnu à l'époque, comme premier rôle pour un film à très gros budget.

Tout y est vraiment super bon, les images, l'histoire, les acteurs, les costumes, les effets spéciaux...j'arrête la liste.

Ce film que je revois très fréquement, et notament lorsque je change de matériel hifi, a trouvé un coffret à sa hauteur avec plein de petits compléments très sympa.
La version longue a en plus le mérite d'ajouter une dimension encore plus grave au film.

Pas d'hésitation à offrir ou pour se faire plaisir, le coffret Gladiator est le poid lourd de votre dvdthèqte.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La première version collector de Galdiator, pourtant richement pourvue en suppléments paraît bien démunie en comparaison de celle-ci. Le making of de 3 heures vaut à lui seul l'achat : une magistrale leçon de mise en scène, d'art, d'histoire et de logistique. Le tournage en lui même apparaît comme une authentique aventure humaine.Le pressage du film en lui même est parfait, révèlant les moindres détails visuels. Du bel ouvrage !
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2009
Beaucoup de choses ont été dites à propos de la qualité d'image de ce film, même avant sa sortie, j'écris cette critique pour remettre un peu les choses à plat en espérant que mes conseils servent à d'autres. Je tiens avant tout à préciser que le visionnage s'est fait sur une installation 100% pioneer (plasma + lecteur) de qualité irréprochable. Tout d'abord en ce qui concerne l'image qui était le principal point noir de cette édition, je vous rassure tout de suite, elle écrase à plat de couture l'ancienne édition dvd. Le piqué est précis et les couleurs éclatantes. Même dans les basses lumières, véritable cauchemar des algorithmes de compression, aucun fourmillement n'est à déploré.
En ce qui concerne la bande son, elle déchire littéralement votre home cinéma sans équivoque possible. De plus vous avez les deux versions présentes (version cinéma + extended). Enfin les bonus sont pléthore, ils reprennent ni plus ni moins que l'ensemble des bonus dvd parus à ce jour.
En un mot allez-y foncez, ce Blu-ray est une petite bombe.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)