Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:31,22 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 décembre 2012
Evacuons tout de suite le moins indispensable dans le coffret : le 1er concerto de Tchaïkovski avec Mehta, enregistré en concert en 1979. L'interprétation est d'un bon niveau, ce fut sans doute un bon concert mais il est assez mal enregistré et Gilels est pianistiquement plus fulgurant dans au moins...dix autres versions enregistrées ou filmées. Plus fulgurant justement avec Reiner en 55, avec Chicago, autre version compilée ici : A Chicago, l'orchestre et le pianiste nous offrent une version dégraissée, étourdissante de virtuosité. Avec Reiner toujours, la première version enregistrée par Guilels du 2e concerto de Brahms, avant celle archi-célèbre avec Jochum (1972). Si j'ai une tendresse particulière pour cette dernière, aux accents si nets et à la poésie ineffable, l'enregistrement avec Reiner vaut d'être connu pour la juvenilité de ses tempi, la fougue frénétique qui débarrasse le vieux Brahms de trop de barbe. Une vigueur qui n'empêche pas l'adagio de se déployer sans afféterie et de nous émouvoir.
La sonate de Liszt enregistrée pour RCA laisse sans doute tout le monde sur place et la 5e suite française de Bach, qui était reparue fugitivement chez Philips dans le cadre de la collection "Les Grands pianistes du XXe siècle" est sans doute un des plus hauts moments de l'enregistrement de piano : tout Guilels y est, la netteté des articulations, le sens du chant, le son galbé, la hauteur de vue.
22 commentaires| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mai 2016
Attention, cette musique n’est pas de prime abord facile (ni du second…d’où les 3 étoiles seulement : j’aime, sans plus). Le 1er CD est consacré à trois sonates cde Prokofiev (2,3, 8) et à une sélection de « visions fugitives ». Seule la fameuse « marche de s3 oranges » est « grand public », mais elle ne dure qu’une minute quarante !
Le 2ème CD est tout aussi austère, avec 2 sonates (3 et 4) et 5 préludes de Scriabin, compositeur aimé de tous mes amis pianistes…mais quelque peu abscons pour moi. Une sonate de Medter complète le CD.
Le 3ème CD est le plus facile d’accès pour un non-pianiste : 6 morceaux de Tchaïkowsky, une sonate de Glazounov, des pièces de Rachmaninov, dont la célèbre Vocalise, 5 préludes et une « étude-tableau » (n°5).
Pour qui ne pourrait pas s’offrir le coffret de 10 CD, vendu encore bien cher pour une nième édition.
Commentaire en anglais seulement. Qualité d’enregistrement très correcte.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus



Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)