undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_TPL0516 Achetez Kindle Paperwhite Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
32
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 juin 2014
A la lecture d'un dvd pris au hasard , opération tonnerre , quelle fut ma déception à sa lecture . Arrêts intempestifs et brouillage d'image fréquents, puis pour un arrêt définitif après 40 minutes environ de lecture. Ceci ressemble à un très mauvais gravage effectué à la volée semblable à ceux rencontrés à la vente dans de petites échoppes…Inutile de préciser que je n'ai pas essayé d'autre DVD
Il est vrai que Amazon ne s'est pas fait prié pour me rembourser mais néanmoins je trouve que ce dernier devrait s'assurer de la qualité de son fournisseur. A sa décharge je reconnais que parmi les nombreux achats effectués chez Amazon c'est mon premier retour pour non satisfaction.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2013
Cadeau de Noël pour mon beau-père, il a adoré.
Le coffret est sobre, pas de gadget ou autre artBook, mais quelle joie de retrouver dans un coffret tous les films du meilleur des James Bond (aka Sean Connery).
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2013
Si vous aimez James Bond et surtout Sean Connery il n'y a rien de plus à dire sur ce coffret !!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 janvier 2013
Après le succés mérité de Skyfall (remarquable essai de style autour du mythe), il est bon de revenir aux fondamentaux. Comment , justement s'est créé le mythe de 007. Ce coffret offre la réponse en raie bleue. Bonne restauration et plaisir intense de retrouver l'humour décalé et l'efficacité du grand Sean Connery. A noter, pour la petite histoire, que d'après les spécialistes, c'est avec "Diamonds are forever" qu'on note pour la première fois à l'écran, dans un film populaire à grande audience, une apparition explicite d'un couple homesexuel. Dans ce cas, il s'agit des tueurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mai 2014
Très bonne idée de séparer les James Bond par acteurs. Et le prix est raisonnable. Pour ma part, je l'ai pris avec une offre promo de 5€. Qualité très bonne.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si j'en crois ses biographes, Ian Fleming rêvait de voir James Bond incarné au grand écran par Cary Grant ou David Niven, lesquels représentaient à ses yeux le summum du flegme et de la distinction britanniques. On imagine donc sa surprise, voire sa déception, en 1961, lorsque fut choisi pour endosser le smoking de son héros un jeune Ecossais quasi-inconnu et à l'accent "faubourien" répondant au nom de Sean Connery! Ce casting inattendu allait pourtant se révéler très vite un coup de génie, transformant du jour au lendemain ledit Sean Connery en superstar et un espion de papier en icône des Sixties.

Il y a ainsi, dans l'histoire du septième Art, des adéquations miraculeuses, des rencontres magiques entre un acteur et un personnage. Johnny Weissmuller et Tarzan. Errol Flynn et Robin des Bois. Bogart et Marlowe. C'est une alchimie qui ne s'explique pas. Elle se constate. Elle s'impose comme une évidence. Connery, lui, était né pour jouer Bond. Sa démarche féline, sa prestance naturelle, son physique à la fois viril et suave, tout l'y prédestinait.

Parmi ses six Bond "officiels", j'avouerai personnellement un faible pour les trois premiers: Dr No,Bons Baisers de Russie et Goldfinger. D'abord parce qu'ils sont remarquablement fidèles aux romans de Fleming, ensuite parce qu'ils dégagent un charme délicieusement suranné qui me rappelle les Hitchcock de la même époque. En fait, l'influence du grand Alfred sur les premiers 007 est si criante qu'elle vire parfois à l'hommage. Voir la scène de Bons Baisers de Russie où Bond est harcelé par un hélicoptère comme Cary Grant l'était par un avion dans La mort aux trousses!

C'est à partir du quatrième opus, Opération Tonnerre, que la série s'engagea dans une spirale de la démesure, avec toujours plus de gadgets, d'humour et d'extravagance. On peut regretter cette évolution ou se dire avec fatalisme qu'elle était inévitable. Quoi qu'il en soit, c'est bien dans ses tout premiers films que 007 donna le meilleur de lui-même. Le cheveu gominé, chapeau vissé sur la tête, l'oeil de velours, le sourire carnassier, Connery y est absolument impérial, aussi convaincant dans les scènes physiques que dans les moments plus subtils. Sans doute fallait-il un acteur de cet acabit pour incarner de manière aussi crédible le plus improbable des espions!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2013
James Bond restera James Bond quelque soit l'acteur qui l'incarne. Sean Connery est celui que je préfère assurément même si chacun des autres a apporté un petit plus au rôle de James Bond
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2014
Le premier à avoir incarné 007. Sean Connery et Roger Moore sont mes deux James Bond préférés. Les films n'ont pas vieilli et se regardent toujours avec autant de plaisir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2014
l'air de rien, remettre dans le lecteur un de ces grands classiques, un jour de famille,
avec collégiens, procure un plaisir partagé -pas question d'idéologies !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2014
Très beau coffret réunissant les James Bond joués par Sean Connery. Tout simplement parfait en tout point pour cet acteur qui incarnera toujours un beau 007.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)