undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
45
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
35
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
5
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:24,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 juin 2009
Lorsque j'ai voulu acheter Les enfants du paradis, j'ai été confronté à ce problème : les commentaires étaient les mêmes quelle que soit l'édition !
Je précise donc pour les futurs acheteurs que l'édition pathé classique (photo couleur et cadre blanc) propose un double DVD remastérisé avec de nombreux bonus. Seul bémol à mon sens, si l'image est superbe, le son est un peu métallique, on a parfois l'impression que les personnages parlent dans une pièce vide.
Quant au film, j'observerai un silence respectueux tant il me semble inutile d'émettre un avis, ses nombreux admirateurs comprendront.
0Commentaire| 44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2012
J'ai retrouvé avec plaisir le chef d'oeuvre de Carné et de Prévert. J'ai ainsi pu faire découvrir à mes petites filles ce film culte avant de les emmener visiter l'exposition de la Cinémathèque de Paris, qui, elle aussi est remarquable.
La restauration est très bonne et les explications fournies sont très intéressantes.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Les Enfants du paradis, le chef-d’œuvre de Marcel Carné, d’après un scénario de Jacques Prévert, est l’un des films français les plus connus dans le monde, admiré depuis sa sortie en 1945.

Paris, 1828. Baptiste et Garance s’aiment d’un amour impossible. Héros infortunés dignes d’une tragédie grecque, les deux amoureux sont les pantins de la fatalité qui s’acharne à les séparer : Garance, involontairement complice des forfaits de Lacenaire, trouve refuge chez le comte de Montray qu’elle n’aime pas et Baptiste épouse par dépit Nathalie dont il n’est pas amoureux. Ces deux personnages antagoniques forment pourtant l’archétype du couple tragique. Garance, femme libre très courtisée, est l’allégorie de la déesse de l’amour ; elle incarne l’idéal féminin inaccessible par sa grâce et sa beauté. Constante et discrète, elle vit pudiquement son amour en assistant incognito aux représentations dans lesquelles se produit Baptiste. Ce dernier, simple artiste rongé par son amour chimérique, endosse chaque soir le rôle de Pierrot, rêveur lunaire et pathétique. La mise en abyme de sa triste vie, qu’il tente de fuir dans un monde onirique, lui permet d’exprimer par le mime ce qu’il ne peut verbaliser.

Les rideaux s’ouvrent à Paris sur le boulevard du Crime, en pleine période du romantisme. Merveilleux et fascinants, les personnages inventés par Prévert sont emportés dans un flux balzacien, une atmosphère fiévreuse qui oscille entre le rêve et la réalité. Les Enfants du paradis relate surtout l’histoire d’un amour fou impossible entre une fine fleur du pavé parisien nommée Garance (Arletty) et, le mime Baptiste Deburau (Jean-Louis Barrault) qui fait la gloire du théâtre des Funambules.

Dans le film, qui se compose de deux époques (Le Boulevard du crime et L'Homme blanc), l’action se déroule principalement boulevard du Temple, que la langue populaire avait rebaptisé (avant sa transformation par le Préfet Haussmann, le grand urbaniste du Second Empire) Boulevard du Crime, non pas en raison des nombreux crimes de sang qui y auraient été commis, mais en raison des nombreux crimes qui étaient représentés chaque soir dans les mélodrames de ses théâtres.

Répliques étincelantes, mouvements de foule, joie de vivre désespérée, sont portés par l’interprétation des plus talentueux acteurs de l’époque : Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, Maria Casarès, Pierre Renoir, Louis Salou et Marcel Herrand. La mise en scène de Marcel Carné impressionne par sa fluidité et son sens de l’équilibre.

La réalisation de cette œuvre majeure s’est faite sous l’Occupation, à une période noire de l’Histoire de France. Des débuts du tournage, en 1943, aux studios de la Victorine à Nice, puis aux studios Francoeur à Paris, jusqu’à la sortie du film le 15 mars 1945, le tournage des Enfants du paradis connaîtra de nombreuses vicissitudes liées à la situation politique que traversait la France à cette période. Ce film concentre les plus belles et les plus justes répliques de toute l’histoire du cinéma français, interprétées avec passion par les comédiens les plus représentatifs de l’art du dialogue « réaliste poétique ».

Quelques bonus redonnent vie à tous ceux qui ont participé à cette merveille dont toutes les générations se régalent, tant la poésie du film continue de les toucher.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2012
Quelle honte! Que Pathé se présente en défenseur du patrimoine cinématographique alors qu'ils ont saboté cette édition DVD, pour probablement (j'espère au moins qu'il y avait une RAISON à ça!!!) économiser 3 francs 6 sous en coût de production, c'est LAMENTABLE! Le contenu du DVD en soi est irréprochable (image et son parfaits) mais c'est sur le support physique que l'éditeur a fait n'importe quoi: impossible de lire la 2e moitie du 1er DVD pour cause de "DVD rot". J'ai écrit à Pathé il y a plusieurs semaines pour savoir s'ils pouvaient apporter un éclairage, et si possible une aide, sur ce problème: aucune réponse. Bravo pour le professionnalisme et le respect des cinéphiles qui ont dépensé de l'argent pour se procurer légalement l'oeuvre. A ce compte, c'est donner de l'argent à des coch... qui passent leur temps à jeter l'opprobre sur les utilisateurs d'internet au lieu de leur offrir une alternative valable. En tout cas, je déconseille fortement aux clients d'Amazon de se faire c...llonner à dépenser des fortunes pour acquérir ce DVD potentiellement (je ne suis évidemment pas en mesure de dire quel pourcentage de DVDs de cette édition sont défectueux: peut-être est-ce 1%, peut-être 100%...) défectueux auprès de particuliers assez indélicats pour spéculer sur l'absence d'exemplaires dans le circuit "normal" de distribution (encore un point sur lequel les éditeurs ont une LOURDE responsabilité en matière d'accès légal aux oeuvres). Bref, je suis très mécontent et j'espère une réédition rapide (et à prix décent) sur un support irréprochable, cette fois (Un "mea culpa" de l'éditeur ainsi qu'une offre d'échange du DVD défectueux contre un DVD fonctionnel seraient les bienvenus, mais ne rêvons pas trop: ces gens-là parlent manifestement argent et non culture...)!
22 commentaires| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2012
Remarquable qualité d'image; plus un livret très intéressant ce qui est rare. Un film culte restitué dans toute sa beauté.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans le Paris de 1830, un couple se forme, se sépare, se retrouve.

Un DVD intéressant à plusieurs titres : tout d'abord, ce film fait partie des chefs-d'oeuvre officiels à voir absolument, sous peine de perdre toute crédibilité les soirs de ciné-club. Une bonne raison, assurément, mais pas la seule. Sorti en 1945, écrit, produit et tourné en pleine Occupation, il constitue un témoignage d'une époque dangereuse et instable, plus facile à juger qu'à vivre, lors de laquelle les carrières de nombreux artistes connurent des virages serrés. On se souvient d'Arletty, à propos de sa liaison avec un officier allemand : "Si mon coeur est français, mon cul, lui, est international". Les bonus du DVD à eux seuls méritent l'achat pour qui s'intéresse à l'histoire du cinéma, voire à l'histoire de France.

Enfin, le film lui-même n'est pas mal du tout. Certes il dure un peu longtemps ; certes sa musique a la légèreté d'une marche militaire interprétée par une fanfare sentimentale ; certes, on a droit à de fréquents passages mélodramatiques, avec gros plans sur des visages que l'amour illumine... vous voyez le genre... Il n'en demeure pas moins que le scénario est prenant, les dialogues bien écrits et qu'au bout du compte, on passe une excellente soirée. Pour finir, à ceux qui reprocheront à l'ensemble d'être un peu daté, Prévert répond par l'intermédiaire du père du héros : "Le public demande sans cesse du nouveau, de la nouveauté, à quoi ça ressemble ? C'est vieux comme le monde, ça, la nouveauté !"
44 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2008
Cette édition des "Enfants du Paradis" est à fuir... Image flou, sous-titres anglais incrustés sur l'image... La réédition remastérisée chez Pathé est définitivement l'édition à posséder...
22 commentaires| 39 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce film en 2 parties est magnifique.
Tout est parfait: acteurs transcendants, dialogues percutants et poétiques, où pas un mot n'est en trop, pas un mot n'est inutile, et tout coule parfaitement telle une mélodie, réalisation de maître, personnages intéressants, scénario prenant, atmosphère soignée... Je ne me lasse pas de ce film. IL FAUT LE VOIR!
Quand j'entends des jeunes (pourtant je suis jeune aussi, 25 ans) dire "j'aime pas les vieux films" et faire la moue parce que c'est en noir et blanc, ça m'énerve à un point... Alors si quelqu'un n'aimant pas les vieilleries d'avant-guerre me lit, par pitié essayez ce film! Vous ne le regretterez pas. Pas de temps mort, on ne s'ennuie pas une seconde et les personnages et les dialogues n'ont pas pris une ride et sonnent plus juste que dans de nombreux films plus récents!

Quant au pitch, il s'agit de l'histoire d'amour entre Garance, plutôt vagabonde et désabusée, et Baptiste, fou amoureux, romantique et naïf. Autour d'eux se croisent les destins du sympathique et baratineur Frederic, rêvant de devenir acteur, de Lacenaire, sociopathe et fier de l'être, de Nathalie, douce rêveuse amoureuse de Baptiste, et d'encore beaucoup d'autres personnages tous hauts en couleur. L'action se situe au 19ème siècle, à Paris, dans le milieu toujours en ébullition des artistes (acteurs, mimes, artistes de cirque...). Le film nous offre d'ailleurs des très belles scènes de mime, dont l'une au début particulièrement drôle. Personnellement je préfère la première partie (intitulée 1ère époque: le boulevard du crime) car je la trouve plus légère et plus drôle. À noter concernant les éditions dvd: l'édition (en 2 volumes) Pathé de 2002 (--> cadre du dvd de couleur noire) propose une image restaurée mais PAS LE SON! Donc il faudra monter le volume pour bien entendre les dialogues et ne pas en perdre une miette. L'édition plus récente (à cadre blanc) propose un son restauré mais je ne l'ai pas testé.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2013
Pourquoi en ajouter un commentaire sur ce film culte.....La restauration est parfaite. Un éblouissement à faire voir au jeunes générations pour nous changer des Xmen et autres films dit grand publc.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
S'il n'y avait qu'un grand classique à retenir dans le patrimoine français, ce serait sûrement celui-là. "Les enfants du Paradis" tient du miracle : tourné pendant la Seconde Guerre Mondiale de façon quasi-clandestine (Jacques Prévert, scénariste du film, était résistant) avec un thème qui ne lui garantissait pas sa sortie sous une France occupée, il en sort pourtant un chef-d’œuvre.

Avec une volonté aussi bien historique (certains personnages ont réellement existé) que romanesque, Carné et Prévert dépeignent le Paris du début du XIXème siècle et nous replongent dans ces années d'avant les Frères Lumière, où le théâtre est roi et où les artistes peuvent aussi bien être des assassins que des âmes sensibles.

A priori il n'y a rien de bien original dans cette histoire, mais Prévert écrit de fabuleux dialogues et sait apporter du rythme à l'intrigue (qui dure tout de même 3 heures !) sans tomber dans les clichés. La réalisation de Marcel Carné n'a quasiment pas vieilli et immerge le spectateur à merveille dans un univers plein de poésie et de pittoresque.

D'amertume également, mais qu'importe quand on peut passer une nuit avec le grand amour de sa vie. Et parmi toute cette galerie de personnages hauts en couleur, on retient surtout Jean-Louis Barrault, superbe en mime éperdument amoureux, Arletty pleine de vie en femme qui aime les plaisirs simples, Pierre Brasseur rempli d'énergie en comédien fantasque et un Marcel Herrand mystérieux en assassin distingué et cynique.

Que du bonheur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)