undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
26
3,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:19,16 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 novembre 2012
oui, c'était dans les années 80… Là où Besson et Beinex avait du talent, celui de créer de nouvelles formes, des volumes, Carax lui, avait le génie en offrant de nouvelles perspectives pour le cinéma Français. Un cinéma pétrie de romantisme et de beauté, d'obsession et de fougue. Pas de l'image léchée et publicitaire mais une force contenue comme celle avec les poings serrés de Dennis Lavant.

En trois films seulement, Leos Carax à offert au cinéma les plus belles images jamais vue depuis des lustres. Des scènes, des moments à tomber à la renverse.

Après c'est la vie qui rattrapent les gens et même les génies. Carax, le petit prince maudit à sombré et son étoile s'est éteinte.

Il y a deux ans, il refaisait surface avec un court métrage intitulé "M****" et on ne peut pas dire que c'était l'hystérie collective.

Ce "nouveau" film, Holy Motors qui aurait fait sensation à Cannes n'a hélas que fait vibrer surtout la critique et des nostalgiques plus fous du personnage de Carax et de son mystère que de ses oeuvres en soit.

Célébrer aujourd'hui le "retour" de l'enfant terrible du cinéma français relève plus de la pause avec un clope à la main bien sur que d'un réel intérêt.

Holly Motors malgré encore une fois ses fulgurances, ses passages somptueux, ses idées folles, reste cruellement ennuyeux, hermétiques et sans airs.
Son réalisateur un peu comme au tout début du film où on le voit se réveiller d'un long sommeil puis déambuler en pyjama, passant par un passage secret pour se retrouver dans une salle de cinéma, où l'on voit un public décérébré, semble avoir louper une certaine évolution du cinéma. Il revient comme si tout le monde l'attendait et re balance sa grammaire, la même qu'avant. Il ressasse les mêmes idées, les mêmes interrogations en un long, lent et inutile florilège de ce que doit être le cinéma selon lui.

Le film vire à l'auto satisfaction, au ridicule involontaire et à une sorte de prétention candide. Un mysticisme obscur et narcissique.
On a l'impression de regarder l'oeuvre d'un fou qui croit en fait avoir inventer sans doute lui-même le cinéma.

Le résultat est douloureux, pathétique.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2013
Respect à ceux qui ont aimé ce film et dressé ses louanges ! D'abord parce que toute opinion est respectable, ensuite parceque regarder et apprécier jusqu'au bout ce prétentieux navet constitue en soi une sorte de performance. Des scenettes outrancières et insipides reliés par le fil conducteur bien artificiel d'un personnage caméléon égrénant ses journées depuis le fond d'une limousine. ( curieux, c'est exactement le même fil rouge que le Cosmopolis de Cronemberg, autre consternant pensum ) Cela me navre parceque j'aimais bien Leos Carax, mais ce qui me navre le plus c'est l'arrogance avec laquel tous (presque) les critiques veulent me convaincre qu'il s'agit là d'un chef d'oeuvre composé à la gloire du cinéma, alors que je n'en retire que le sentiment amer que c'est ce que le cinéma peut offrir de pire...
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Autant l'épisode "Monsieur Merde" était réussi dans le film collectif Tokyo !, autant Holy Motors est un ratage complet. Rien ne marche. Denis Lavant ne sait pas se dépétrer des dialogues poussifs écrits pour lui par Carax. L'image est moche, le film se traine, de "mission" en "mission" plus improbables les unes que les autres, lourdement métaphoriques, dignes d'une copie de philo de terminale. Edith Scob est massacrée, en pilote de limousine atone. Les séquences se suivent n'importe comment, on pense à une sorte d'écriture automatique, les fameuses "idées de cinéma" dont les critiques écrivent qu'elles sont là à profusion tombent à plat, et se résument à une poignée de gadgets. Seul le retour furtif de Monsieur Merde peut faire sourire (Lavant se contente de borborygmes, il y excelle), même si son érection artificielle déçoit (de ne pas être authentique). Le final avec les limousines qui parlent est consternant. Le regretté Jean Giraud, auteur de l'immortel monument La Soupe aux choux n'aurait pas fait mieux. Bref, une déception colossale, à la mesure de l'attente que le film avait suscité, et du délire critique invraisemblable dont il a bénéficié.
22 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2012
Voici soit disant le chef d'œuvre oublié de Cannes 2012 ... Et bien faites comme le jury présidé par Nanni Morretti, pasez votre chemin. Film novateur, hommage au cinéma, images magnifiques ... Bla bla bla. Je me suis laissé entraîner par ces éloges et je me suis retrouvé dans une salle médusée ... par le silence : seuls deux adolescents se tordaient de rire du début à la fin, ne sachant pas vraiment si ce film sans queue ni tête était une comédie ou un ovni intersidéral dans le paysage cinématographique. Le reste du public n'y a rien compris. Alors, oui, les comediéns sont excellents, certes, certaines images sont belles, effectivement il y a de la poésie, mais l'ensemble frise davantage la masturbation intellectuelle que la cohérence d'une gande œuvre.
44 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2013
Quand je lis les critiques positives, je suis mort de rire.
Ce film ne serait compréhensible que par les cinéphiles...
Carax ne fais plus rien et c'est peut être tant mieux.
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2012
c'est quoi ce film aussi intéressant que d'actionner une chasse d'eau ! c'est ennuyeux à souhait ! mal filmer! les personnages sont débiles! bref un super navet ....
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,90 €
7,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)