undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Certains trouvent cette anthologie trop peu souriante, trop monocorde, pas assez chantante et variée... je la trouve pour ma part admirable pour trois raisons principales:
- Le son du clavecin est exceptionnel dans cet équilibre très élaboré entre résonance et clarté sur un clavecin (Kroll 1776) riche intelligemment registré. Cet équilibre est rarement atteint dans d'autres versions (je pense notamment à la dernière intégrale de Jean-Patrice Brosse sur un autre clavecin Kroll qui sonne trop riche et trop dur à mon gout dans Duphly)
- Au sein d'un parti pris esthétique delibérément sobre, masculin et digne qui marque le refus de donner dans l'épanchement sentimental, ni dans l'excentricité, Christophe Rousset fait preuve d'une fluidité et d'une créativité dans l'art constant des petites irrégularités et retards qui couplé avec ce son très bien pensé et réalisé donne une force unique à son jeu et à l'oeuvre de Duphly
- Cette émotion contenue est d'autant plus touchante qu'elle n'est pas livrée en pature à l'auditeur mais finement suggérée par des phrasés bien pensés et une hauteur de vue indéniable qui fait penser à l'art de jouer le clavecin de Gustav Leonhardt (on y pense fortement notamment dans "Les grâces", pièce fétiche du maître hollandais disparu)

Bien sûr, ce parti pris "en noir et blanc" (ou plutôt en dégradé de gris) n'est pas le seul possible et d'autres comme Brigitte Tramier notamment, sur des clavecins plus légers et toniques, ont exposé brillament le coté solaire et positif de cette oeuvre par certains aspects quasi-scarlattienne. Mais cette version magistrale fait partie des réussites majeures de Christophe Rousset et mérite une place au panthéon de la discographie de Jacques Duphly, au delà d'être la plus complète des anthologies Duphly.
99 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2012
Tout est parfait ici - la belle musique de Duphly, l'éxecution de Rousset et le son superbe de son claveçin. Je vous prie, Mr Rousset, donnez-nous les autres pièces de Duphly qui restent!
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)