undrgrnd Cliquez ici Litte Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
442
4,0 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:6,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 avril 2013
Très bonne qualité d'image mais gros soucis de mixage de son. Le niveau sonore des voix surround est beaucoup trop fort et masque les voix des personnages. Impossible de suivre le film dans de bonnes conditions. On est obligé de constamment monter le son ou de s'approcher des enceintes pour entendre quelque chose. Sinon, le film est très bon et bien interprété. J'ai personnellement renvoyé le film et été remboursé sans problèmes.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 28 décembre 2012
Je lis les critiques de ce film sur Amazon, certains dissertent de la laideur du coffret, d'autres du son, d'autres de la version française, plombant l’œuvre et l'affligeant de mauvaises notes..Je vais, moi, parler du film. Batman a subi tous les outrages, dans les années 60, c'était un héros rigolos avec son jeune complice crétin, dans les années 80, Batman retrouve un peu de sérieux avec un récit plus sombre, une réalisation digne de ce nom et des acteurs concernés (sans oublier une musique emballée par Prince), Batman 2, réalisé comme le premier par Tim Burton est classe et poétique, le scénario est habile mais sans doute un rien en dessous du premier, Le troisième déboule, ambiance Disco, un peu ridicule, torché à la truelle par un Joel Schumacher visiblement fasciné par les fesses de George Clooney...On passe, débarquent les 3 films réalisés par Chrsitopher Nolan. Le bonhomme penche vers les bandes dessinées de Franck Miller où Batman est décrit comme un être sombre et tourmenté dans un paysage urbain décadent et violent. Il va affronter ici, un méchant aussi disjoncté que lui, instaurant l'anarchie et le chaos dans Gotham pour une raison qui sera révélée à la fin du métrage. Autant dire que le récit est noir, très noir (moins de poésie que chez Burton)..Le film est secoué par des scènes d'action efficaces : Les poursuites avec des véhicules qui ressemblent à des tanks. Certains instants marquent la rétine : Les visions de la ville en ruine, les ponts détruits, la prison, les pendus.. Quant aux effets spéciaux ils sont remarquables (les engins de guerre impressionnent). Le combat final au corps à corps rappelle les grandes heures des Comics, quoi que ici pas assez désespéré et violent qu'il aurait du l'être. Bref, une réussite avec des acteurs excellents et dans l'habit de Batman, un Christian Bale, qui à mon goût est le meilleur interprète pour ce super héros, avec son visage émacié, son sourire triste, cet air absent et torturé, témoins d'un passé douloureux.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
A l'image de son héros à la double vie, le Blu Ray de TDKR (pour les intimes) possède 2 types d'image : une image 2.40 tirée des passages tournés en 35mm, et une partie (environ 1h) en 1.78 tirée des passages tournés en IMAX (format original 1.44).

La bonne nouvelle, c'est que contrairement à The Dark Knight qui possédait un Blu Ray retouché suite à un pétage de plomb à la Warner (colorimétrie bidouillée, Edge Enhancement partout même sur les passages IMAX, DNR visible sur les visages), TDKR possède une image naturelle et non-retouchée. Du coup, fini les halos blancs, bonjour les détails et la définition impeccable.

Sauf que là où ça se gate, c'est que les passages en 35mm sont bien moins définis que les somptueux morceaux IMAX, et que de nombreuses scènes en basse luminosité en 35mm possèdent ce qui se rapproche de noirs bouchés. Que ce soit les séquences à dominante orange (le bal, le discours de Gordon en début de film) ou les séquences nocturnes (comme la rencontre entre Blake et Gordon sur le toit), les détails dans les zones sombres sont complètement absents, comme absorbés par le noir. Des noirs bouchés, donc.
Ensuite, si la différence de définition choque entre ces passages 35mm et les séquences IMAX, leur définition intrinsèque reste douteuse au moins la 1ere moitié du film. La faute à une photo diffuse ? A un transfert pas folichon ? Bonne question. Cependant, la 2e moitié du film s'améliore foncièrement pour revenir dans le droit chemin.

Restent donc les passages IMAX, qui, eux, sont exempts de tout reproche. C'est du matériel de démo sans hésitation. C'est beau, propre, ultra défini (la séquence dans le stade est assez sidérante de précision, notamment les gradins en arrière plan).

Côté son, c'est un tout autre combat. Déjà parce qu'artistiquement, c'est ultra balourd, mais parce que la VO DTS HD MA 5.1 retranscrit ça avec la même finesse que la musique de Zimmer. C'est lourd, très lourd, et dès l'ouverture, rapidement désagréable. En effet, la piste sur-exploite un caisson qui gronde à tout bout de champ à en noyer le reste de la piste. C'est simple : pour la 1ere fois, j'ai du baisser le volume du caisson tant c'en était désagréable à l'écoute.

Dommage car hormis ce point non négligeable, la piste reste très efficace : spatialisation efficace, utilisation abondante des surrounds, bref, le topo habituel pour des films de ce type.

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 8.5/10
Film : 6/10
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2012
Une trilogie se doit d'être ponctué par un chef d'oeuvre !! C'est le cas pour The Dark Knight. Tout en étant totalement différent de The Dark Knight et son ambiance ultra-sombre personnifiée par le Joker , The Dark Knight Rises n'en est pas moins un grand Batman !!! Le scénario, non sans faille, tient grandement en haleine, Le méchant, même s'il s'éloigne du comics, reste crédible et impressionne, et les scènes d'action ne manquent pas et les acteurs ,ne sont pas en reste. Christian Bale est énorme en Bruce Wayne fatigué et meurtri par son combat constant contre le crime, Anne Hathaway parvient à nous livrer une Catwoman qui n'a rien à envier à celle de Michelle Pfeiffer, mais la palme revient selon moi à Michael Caine qui est à nouveau magistral mais aussi très touchant dans le rôle d'Alfred. On évitera une ynième critique de la prestation de Marion Cotillard dont le visage reste aussi figé que celui d'une poupée de Porcelaine pendant tout le film et dont le propre doublage en VF ne ré-hausse pas le niveau, loin de là. Seul petit bémol du film : pas assez d'indicateurs de temps à mon goût (l'intrigue du film se déroule sur 5 mois), tout s'accélère d'un seul coup sur la dernière demi-heure ("il nous reste 3 mois", "...3 jours", "...1 jour", "...11 minutes"). Dommage.
En bref si vous avez aimé les 2 précédents volets, je ne peux que vous conseiller celui-ci, c'est la continuité, la suite logique de l'oeuvre de Christophe Nolan, avec un final digne de ce nom qui conclue de façon très honorable cette trilogie.
Pour ce qui est du coffret, il ravira tous les fans mais il est vrai que pour le contenu, le prix est clairement exagéré !! Une fois que la vague sera passée, je pense qu'il redeviendra accessible. Pour donner un exemple, les figurines du film ont vu leur prix augmenter de 30 euros en moyenne à la sortie du Bluray : "Money, money, money" !!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2013
Un bon film, une bonne image mais un son pourri en version française. Une honte... J'aurais dû me fier aux commentaires au lieu d'acheter cette édition. Autant le regarder en streaming sur un bon PC: le son n'est pas pire et ça fera toujours moins de fric de donner à ces voleurs de la Warner.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2012
Incroyable. le scénario de "The Dark Knight Rises" s'inspire à la fois du "Dark Knight Return" de Frank Miller et de "Knightfall", la saga fleuve des années 90. Il y a même des emprunts à "No Man's Land", autre saga très longue des 90's ! C'est réellement une nouveauté que de constater que pour le dernier volet de sa trilogie, le réalisateur Christopher Nolan s'est enfin inspiré directement du matériau originel, c'est-à-dire la version comics...
Ce qui est remarquable dans ce constat, c'est l'alchimie dans laquelle verse ce dernier segment. Batman Begins avait initié une version ultra-naturaliste du personnage, et sa suite, The Dark Knight (carrément exempt de références bédéphiliques en termes de scénario), avait encore davantage appuyé ce traitement. En effet, si l'on pouvait vaguement trouver quelques similitudes, dans l'esprit, entre "Batman Begins" et le cultissime "Batman : Année 1" de Miller (encore lui !), il n'était pas possible de raccrocher le second film avec un quelconque comic-book (en dehors, bien sûr, de la caractérisation de ses deux "vilains", notamment "Harvey Dent", clairement inspiré du "Long Halloween"), au point que ce fut le contraire, à savoir le film qui inspira un graphic novel : Batman : Joker, de Brian Azzarello & Lee Bermejo !
"The Dark Knight Rises" opère au contraire un sérieux virage en se rapprochant grandement de son homologue de papier.

La grande surprise du film se trouve donc dans cette nouvelle tonalité, où l'auteur d'Inception réussit à trouver un équilibre assez hallucinant entre deux tendances à priori irréconciliables : les histoires de super-héros directement issues des comics, et le traitement naturaliste, façon "polar hardboiled", des deux premiers films de la trilogie.

Ce parti-pris hautement casse-gueule s'accompagne forcément d'une poignée de séquences "too much" sur lesquelles le spectateur exigeant devra fermer les yeux. Les moments irréalistes font désormais partie du spectacle : Bruce Wayne a le corps brisé mais celui-ci se régénère comme par magie. Catwoman fout la raclée à moult gros balèzes avec son karaté joliment chorégraphié. Une prison à la géographie abstraite paraît se situer au bout du monde mais bizarrement, on s'y rend en cinq minutes, etc.
Parallèlement, Nolan désire nous offrir l'opus le plus spectaculaire de sa trilogie, sans pour autant renoncer à ses thématiques favorites et encore moins à sa critique politique vitriolée. Et surtout, il tient absolument à nous concocter le scénario le plus complexe qui soit, à faire passer les rouages du précédent, avec les plans machiavéliques totalement hallucinants du "Joker", pour une simple entrée en matière !
Là encore, le résultat ne va pas sans une certaine impression de trop plein, lorsque les rebondissements, les twists et la complexité du plan exécuté par "Bane", méchant impressionnant de ce final apocalyptique, finissent par devenir un peu indigestes. Du coup, certaines idées sont abandonnées en court de récit, comme cette ficelle un peu facile qui voudrait que n'importe quel citoyen de Gotham porte sur lui (comme ça, sans le savoir, sans être capable de s'en apercevoir !) le détonateur de la bombe nucléaire qui se ballade, telle une épée de Damoclès, dans les rues de la ville.

Pour autant, Nolan remporte son pari. Le film nous plaque sur notre fauteuil tout au long de ses 2h45. Le spectacle est grandiose, beau et terrifiant. Les scènes de destruction massive profitent pleinement du format I-MAX et offrent un spectacle de l'ordre du jamais vu. Les personnages sont vibrants et les scènes de poursuites et autre braquage continuent de nous faire penser au cinéma de Michael Mann.
L'auteur poursuit son traitement iconique et achève de hisser son personnage à des hauteurs symboliques inouïes, transformant le justicier en une sorte de figure christique, au destin tragique.
Le récit rebondit néanmoins constamment de scènes téléphonées en révélations inattendues complètement bluffantes, faisant de "The Dark Knight Rises" une sorte d'œuvre bicéphale.
J'ai remarqué à quel point tous ceux qui avaient posté des avis sur ce film avaient été agressés par des VNU ou autres insultes directes. Je tiens à prévenir ceux qui s'y amuseraient que je ne réagirai nullement à ce genre de bassesses. Ceux qui ne désirent pas lire de critiques n'ont rien à faire sur cette page. Car quel est l'intérêt de venir lire ce qu'ont pensé les spectateurs d'un film si l'on refuse d'entendre un autre avis que le sien, totalement arrêté ?
En revanche, je discuterai volontiers du film avec ceux qui désirent entreprendre une communication sympathique. Par exemple, la fin du film, très ouverte, m'a clairement posé problème. Et j'en discuterai volontiers avec vous si vous le souhaitez...
66 commentaires| 49 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2014
Pas aussi noir que le volet précédent mais un film dont on ne se lasse pas. Imax au top, images irréelles... De la bravoure, de la virilité du charisme. La bat est parfaite, sans parler de la jolie Selina Kyle. On en redemande...
Au fait Morgan freeman n'aurait-il pas une main invalide?
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2013
Ce commentaire ne vise pas le film mais la qualité du support.
Première fois que je regarde un film en version française avec les sous-titres français tant les dialogues sont couverts par la musique d'ambiance omniprésente. De nombreux films sont en 5.1 et c'est le seul film à présenter ce phénomène.
Même si c'était marqué, le changement de format incessant de 1.78 à 2.35 pour les scènes Imax est pénible si on est équipé d'un vidéoprojecteur, surtout avec beaucoup de recul. Cela dit, la qualité visuelle est irréprochable.
Dorénavant, les films Warner ce sera au mieux en promo ou d'occasion. Inutile de se ruiner avec des films qui cumulent des défauts si aberrants qu'on pourrait croire que c'est de la contrefaçon.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2014
Un film prenant, rythmé, époustouflant. Bien loin d’être au niveau de son prédécesseur, il n'en reste pas moins diablement agréable à regarder, autan par son jeu d'acteur que par la réalisation de Christopher Nolan.

A ne pas louper, un grand film!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2014
Le dernier episode est vraiment le meilleur de la saga, il manque quand même un peu d'action. Mais le scenario est bien trouvé et on a plaisir à revoir quelques minutes Iiam Neeson et connaître ses origines dans batman.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici