Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos Learn more nav_BTS17CE cliquez_ici Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 septembre 2015
Encore un super moment passé en compagnie d'Aloysius Pendergast, l'aventure continue après fièvre mutante, dans cette suite l'agent du FBI lutte pour sauver sa peau contre son beau frère qui finalement fera tout pour que le super agent ne découvre pas ses secrets, ce livre est un vrai plaisir, á lire sans faute!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2015
Vengeance à froid
Je suis toujours passionnée par les aventures du sympathique et mysterieux inspecteur Pendergast.
Lui et ses amis nous font vivre des heures de suspense absolu
Les aventures se suivent et nous font voyager à New York, comme à Florence
C est magique
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Aloysius Pendergast (voir Fièvre mutante) est invité par son beau frère Judson Esterhazy à une partie de chasse en Ecosse.
Les deux hommes, partent sur la piste d'un cerf mais soudain Esterhazy braque son arme sur Pendergast.
Aloysius réussit à s'enfuir dans les marais mais son beau frère le traque comme un gibier.
Alors qu'il est en embuscade, il est bousculé par le cervidé et Esterhazy lui tire une balle dans les poumons.
Auparavant son beau frère lui a révélé que sa femme (tuée par un énorme lion en Afrique) est toujours vivante.
Pendergast tombe dans les sables mouvants et disparaît.
Esterhazy fait croire à un accident de chasse.
D'Agosta en apprenant la nouvelle par Proctor et bien que convalescent (voir "Fièvre mutante") se rend en Ecosse.
Dans le même temps Constance est internée.
Une folle aventure commence !!!
Le deuxième tome de cette trilogie est encore meilleur que "Fièvre mutante".
J'attends avec une véritable impatience le troisième volume et la fin de cette histoire rocambolesque.
Je suis un fan de Preston et child et depuis leur premier roman, c'est une véritable addiction.
Lizez le vous ne serez vraiment pas déçu.
Adanson Marco.
PS: A noter que nous retrouvons la jeune fille "Gothique" des "Croassements de la nuit": Corrie Swanson.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2013
J'ai indiqué dans mon commentaire sur "Fièvre mutante" ce que je pensais de ce qui est le premier volet de la trilogie "Hélène" (il faut lire par ordre chronologique, sinon çà n'a plus de sens, il faut le signaler dans les livres, ce qui n'est pas le cas, hélas !). Si vous lisez "Vengeance à froid" AVANT "Fièvre mutante", beaucoup de choses perdent de leur mystère dont...le suspense ! Je vais donc m'atteler bientôt à "Descente en enfer" qui est le dernier acte de cette trilogie. Les 2 premiers volumes sont parfaitement réussis : je n'ai qu'un petit bémol à émettre, l'inspecteur Pendergast est "indestructible" (le passage où il vient à bout de l'équipage du "Vergeltung" est palpitant mais je me dis que çà "tient la route" malgré un bon zeste de chance pour ce cher inspecteur...).Les auteurs parviennent à mettre beaucoup d'épaisseur psycholoqique dans leurs personnages (je pense notamment à celui de Constance Greene, pupille de Pendergast) et on ne voit pas le temps passer, tant les rebondissements sont multiples et addictifs ! Bravo à Douglas Preston et Lincoln Child de nous permettre de nous évader de notre quotidien, quelquefois lourd à supporter. J'ai lu quelque part "Les livres sont vos meilleurs amis", et c'est tellement vrai !!
RickN.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2012
Suite de "fièvre mutante " , ce deuxième opus de la trilogie , se lit d'une traite , tant le suspense est haletant .
Après , dire à un lecteur qui n'a jamais lu de Pendergast de commencer par ce roman est une hérésie . Il faut commencer onze romans plus tôt ,
par "Relic" . L 'évolution du personnage est graduelle et on comprend mieux ces coups de colère qui traversent "vengeance à froid " .
Vivement l'année prochaine et le plaisir de retrouver A.X.L....
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2012
...avec mes trois étoiles.

Non pas que ce roman m'ait déplu, non, il se lit facilement, l'intrigue est menée tambour battant, on a hâte de connaître la suite mais...comment dire ? J'ai déjà ressenti cela, avec le précédent "Fièvre mutante". Je ne suis pas autant emballée qu'avec la majeure partie des romans mettant en scène l'inspecteur Pendergast (je les ai tous lus, je suis fan). On dirait que la foi n'y est plus, qu'il manque un petit quelque chose pour que la mayonnaise prenne véritablement. Comme une sorte de lassitude ? Bref, je me revois clouée sur mon canap jusqu'à une heure indue par "Les croassements de la nuit", entre autres, mais là, cela ne risquait pas d'arriver.
Notre inspecteur préféré est complètement perturbé, les personnages secondaires moins présents dans l'ensemble. On retrouve Corrie Swanson et sa gouaille bien à elle, mais flûte, j'espère que le dernier opus sera franchement plus à la hauteur et balaiera ces quelques déceptions.
33 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tiens déjà 3 commentaires sur ce dernier livre du duo Preston-Child... il a du succès ce livre...

Du coup je raconte quoi ? Ok, il est préférable d'avoir lu plusieurs romans où l'inspecteur Pendergast est le personnage principal. Je pense notamment à "Le cabinet des curiosités" pour comprendre le personnalité de sa filleule Constance, jolie demoiselle qui, disons ne fait pas son âge, mais alors pas du tout ! Et puis pour "Fièvre mutante", là, c'est totalement indispensable, puisque ce nouveau roman n'est pas autre chose que le Tome 2 d'une trilogie. Même si les auteurs essayent habilement d'établir des liens entre les deux ouvrages, on perd trop de repères (à noter que ledit "Tome 1" est paru en Poche).

Oui, le 4ème de couverture annonce la couleur : tout démarre par une partie de chasse dnas les glauques marais d''Écosse entre Pendergast et Judson Esterhazy, son beau-frère, partie de chasse qui de bon enfant va se terminer en meurtre du premier par le second qui, comme il fallait s'y attendre va survivre... et conduire à une nouvelle évolution du personnage. Mais pourquoi cette trahison ?

Comme dans tout thriller, plusieurs histoires se télescopent : Judson qui tente l'impossible pour éliminer Pendergast, otage à la fois de la vengeance méritée de celui-ci, et d'une mystérieuse "Alliance" hyper dangereuse à qui il semble avoir des comptes à rendre... Constance reste à l'abris comme prisonnière modèle d'un asile mais perd toute constance (désolée :o) quand Judson la kidnappe et la promeut otage de sbires nostalgiques d'une organisation nazie, initiative destinée à attirer l'inspecteur et tenter "enfin" de le tuer, une vraie tigresse.
Et puis il y a un journaliste aux épaules trop étroites pour ces périls haut de gamme qui n'aurait pas dû s'intéresser à un double meurtre lié au saccage de Spanish Island (voir fièvre mutante). Enfin Corrie, vaguement clone en moins geek de Lisbeth Sallander, qui se rappelle à nos bons souvenirs "des coassements de la nuit", une histoire autonome... Punkette tête de mule qui a choisi Pendergast comme tuteur pour son mémoire d'étudiante en droit. Pas simple de travailler avec un type étrange qui est supposé mort, ou vivant, et alignant les cadavres de tous ceux qui entravent la recherche d'Helen, sa femme disparue douze ans plus tôt.

Ce roman est vivant, avec un coté très "policier". Pas de recherche scientifique interdite même si on doit en attendre dans le tome 3... Beaucoup de Péripéties, les personnages annexes sont pittoresques voire terrifiants de violence ou de naïveté. Pendergast que l'on a connu si grand seigneur évolue vers un vengeur qui a de plus en plus de mal à se contrôler, capable d'accès de violence incontrôlable, allant jusqu'à "ruiner" les bibelots hors de prix de Judson... C'est tout dire !

J'ai dévoré ce livre...
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Édition Poche du duo preston-child et suite de Fièvre mutante...

Il est préférable d'avoir lu plusieurs romans où l'inspecteur Pendergast est le personnage principal. Je pense notamment à "Le cabinet des curiosités" pour comprendre le personnalité de sa filleule Constance, jolie demoiselle qui, disons ne fait pas son âge, mais alors pas du tout ! Et puis pour "Fièvre mutante", là, c'est totalement indispensable, puisque ce nouveau roman n'est pas autre chose que le Tome 2 d'une trilogie. Même si les auteurs essayent habilement d'établir des liens entre les deux ouvrages, on perd trop de repères (à noter que ledit "Tome 1" est paru en Poche).

Oui, le 4ème de couverture annonce la couleur : tout démarre par une partie de chasse dnas les glauques marais d''Écosse entre Pendergast et Judson Esterhazy, son beau-frère, partie de chasse qui de bon enfant va se terminer en meurtre du premier par le second qui, comme il fallait s'y attendre va survivre... et conduire à une nouvelle évolution du personnage. Mais pourquoi cette trahison ?

Comme dans tout thriller, plusieurs histoires se télescopent : Judson qui tente l'impossible pour éliminer Pendergast, otage à la fois de la vengeance méritée de celui-ci, et d'une mystérieuse "Alliance" hyper dangereuse à qui il semble avoir des comptes à rendre... Constance reste à l'abris comme prisonnière modèle d'un asile mais perd toute constance (désolée :o) quand Judson la kidnappe et la promeut otage de sbires nostalgiques d'une organisation nazie, initiative destinée à attirer l'inspecteur et tenter "enfin" de le tuer, une vraie tigresse.
Et puis il y a un journaliste aux épaules trop étroites pour ces périls haut de gamme qui n'aurait pas dû s'intéresser à un double meurtre lié au saccage de Spanish Island (voir fièvre mutante). Enfin Corrie, vaguement clone en moins geek de Lisbeth Sallander, qui se rappelle à nos bons souvenirs "des coassements de la nuit", une histoire autonome... Punkette tête de mule qui a choisi Pendergast comme tuteur pour son mémoire d'étudiante en droit. Pas simple de travailler avec un type étrange qui est supposé mort, ou vivant, et alignant les cadavres de tous ceux qui entravent la recherche d'Helen, sa femme disparue douze ans plus tôt.

Ce roman est vivant, avec un coté très "policier". Pas de recherche scientifique interdite même si on doit en attendre dans le tome 3... Beaucoup de Péripéties, les personnages annexes sont pittoresques voire terrifiants de violence ou de naïveté. Pendergast que l'on a connu si grand seigneur évolue vers un vengeur qui a de plus en plus de mal à se contrôler, capable d'accès de violence incontrôlable, allant jusqu'à "ruiner" les bibelots hors de prix de Judson... C'est tout dire !
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2012
Suite de Fièvre mutante, ce dernier épisode promet beaucoup et je n'ai pas été déçue !!!
En effet, durant ces deux derniers tomes, Preston et Child nous dévoile le passé de Pendergast, agent du FBI très énigmatique.
J'aime particulièrement Vengence à froid car il devient un peu plus humain, avec ses doutes et ses convictions.

Dans Vengeance à froid, Judson veut supprimer Pendergast car ce dernier a découvert que sa femme Hélène n'est pas morte accidentellement mais a été assassinée et que Judson, son propre frère est complice du meurtre.
Mais Judson lui révèle qu'Hélène n'est pas morte, que son assassinat n'était qu'une mise en scène pour la protéger.
Là, on découvre un Pendergast chamboulé, tout en émotion, qui va tout faire pour la retrouver même si tout s'oppose à cette thèse.

Une deuxième histoire en parallèle, celle de Constance, autre personnage énigmatique. Elle a été enfermée dans un asile après avoir jeté son enfant par dessus bord lors d'une traversée de l'Atlantique. Elle explique son geste par le fait que le père de l'enfant n'est autre que Diogène, le frère diabolique d'Aloysus. Elle pense que son enfant est maléfique.

Pendergast a donc "du pain sur la planche" à notre grand bonheur !!!

C'est un super tome qui ne laisse aucun moment de répit au lecteur !!
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2014
Okay, je ne les ai pas lu dans l'ordre, d'où mon désarroi et mes commentaires pas vraiment à propos. Cette trilogie ne tournerait-elle pas à une sorte d'obsession de revenge avec un pays voisins - qui nous a beaucoup occupé- et dont serait issue la Belle Hélène, elle aussi morte-vivante. Malgré cette erreur de chronologie, Pendergast nous laisse en éveil avec ses réflexions admirable de fatuité. Des affrontements entre un Judson qui tente l'impossible pour éliminer Pendergast et qui nous balladent en Amérique - alors pour ceux qui comme moi sont nuls en géo, prenez une carte pour situer « Maine, Caroline,Mississippi, Georgie... » à la recherche de cette vilaine organisation qui tente de lui prendre sa Constance chérie et dont le vilain Judson va se servir. Je ne m'attendais pas à cette trilogie mais P&C savent écrire ; dès lors je suis prête pour Gideon Crew - dont mon compatriote F. Gosselet dit tant de bien.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)