undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En 1996 sortait ce "Far away...", du groupe suédois Sacramentum, marchant sur le sentier fraîchement tracé par leurs compatriotes de Dissection -Johan Norman, guitariste de ce dernier, a d'ailleurs fait partie du groupe et composé un titre de cet album- du black/death mélodique, combinant des riffs death/thrash avec une ambiance proprement black, genre alors en plein boom prenant petit à petit le pas sur son aîné Death Metal, ainsi qu'un sens aigu de la mélodie.

Au-delà de ce qui rapproche de manière évidente les deux groupes précités -arrangements, thèmes, producteur, illustrateur-, Sacramentum se démarque et continuera de se démarquer par son génie de composition et la subtilité de ses harmonies: là où Dissection est sombre, majestueux et heavy, Sacramentum se veut poignant, mélancolique, délaissant les interludes et breaks acoustiques de la bande de feu Jon Nödtveidt pour mettre l'emphase sur les parties de guitare, toutes exécutées par Anders Brolycke, qui font mouche à chaque coup et donnent à chaque morceau une profondeur sans pareil, saisissant l'auditeur à chaque écoute.
En effet, il est bien difficile de mettre en avant un titre plus qu'un autre -même si personnellement j'ai dû écouter "Fog's Kiss" une bonne dizaine de fois avant de passer à la plage suivante-, car il n'y a aucun remplissage, chaque morceau se savoure de bout en bout sans que se fasse ressentir une quelconque baisse de régime ou d'inspiration.

Cet album restera cependant à jamais dans l'ombre de "Storm of the Light's Bane" pour avoir été enregistré seulement quatre mois plus tard, faisant ainsi figure de redite tant les styles sont proches.
Mais pour certains, dont je fais immanquablement partie, il représente l'aboutissement ultime du black mélodique suédois, d'une beauté à couper le souffle, qui le rend intemporel et culte à mourir.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 septembre 2009
AAAh "far ayay from the sun" Le meilleur opus des suédois de Sacramentum à ce jour, un black/death mélodique/technique proche des premiers méfaits de DISSECTION !

Un must pour les connaisseurs !!!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2014
extraordinaire , mon dieu que c, est bon cette album , du black métal comme on en entend rarement , mélodique bien travaillé , un vrai chef d, oeuvre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2014
Mon premier CD de black metal, un album très bien composé, riche avec un son propre aux années 90. Incontournable selon moi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2015
Cet album ravira les fans de Dissection de par ses compositions et sa production .
Bonne découverte !
Foncez ;)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2016
Avec Unanimated et l'indétrônable Dissection, Sacramentum partage le Podium de l'Ecole Black/Death Suédoise des Années 90. Mais comparativement à ses 2 Comparses, le Groupe qui nous intéresse ici oeuvre dans un Registre un peu plus primaire: points de passages acoustiques (juste quelques arpèges pour débuter "Beyond all Horizons"), du Blast-Beat à fond la caisse (avec quand meme une petite Accalmie sur la fin du CD), des Compos plus linéaires (et tout de même moins réussies que celles d'"Ancient God of Evil" (Unanimated) ou "Storm of the Light's Bane" (Dissection)), une voix caverneuse et moins "distincte". La Pochette aux Teintes Froides signée Necrolord servira bien sur de Point de Ralliement aux Fans de la Bande à Jon Nödtveidt...Mais qu'on ne s'y trompe pas, Sacramentum oeuvre un Cran bien en-dessous. Cultissime, tout de même...Et Disque pas facile à dénicher de nos jours, car originellement limité à seulement 2 pressages de 1000 exemplaires par le Label Francais Adipocère Records.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

16,99 €
20,00 €
15,57 €
21,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)