undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
69
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:11,89 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 décembre 2010
Breaking Bad, c'est la série qui manquait sur nos petits écrans. Les multiples Emmy Awards qu'elle a engrangés sont plus que justifiés.

Ce qui va arriver à Walter White, prof de chimie au Nouveau-Mexique, est à la fois plausible et incroyable. Sans tout dévoiler de l'histoire, vous suivrez sa transition à la suite de l'annonce de son cancer d'une vie rangée et effacée vers l'illégalité la plus totale.

On sort de chaque épisode avec une seule envie: connaître la suite. Les situations paraissent catastrophiques et on se demande sans cesse comment Walter va s'en sortir.

Vraiment c'est du jamais vu, on est scotché à l'écran tout du long. Tout y est : de supers acteurs (et pas seulement l'acteur principal), un scénario béton, une réalisation impeccable et le désert du NM comme toile de fond.

Mon seul regret : seulement 7 épisodes dans cette saison 1 et 13 dans les deux suivantes.

Foncez, vous ne le regretterez pas!

Merci de m'avoir lue.
11 commentaire| 82 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2011
Voir absolument cette série originale, intelligente et drôle (humour noir). Les acteurs sont formidables. La série tire partie du rapprochement de 2 univers très différents qui normalement ne se croisent jamais, celui d'une famille unie d'américains moyens (petite vie rangée et bons sentiments) avec celui de la pègre et de la drogue (crimes, violence et avidité d'argent). La série montre comment le cancer, dans la société américaine, peut transformer un gentil petit prof de physique en un redoutable chef de gang, producteur de drogues dures. Pas caricatural mais au contraire des personnages crédibles et attachants malgré l'horreur de ce qu'ils sont amenés à faire. Série à montrer aux ados, car elle fait prendre conscience de la réalité de la drogue et la déchéance qu'elle amène.
Bon niveau d'anglais requis car pas de sous titres en français.
22 commentaires| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2010
Vous aviez aimez la série Six Feet Under... Vous adorez le cinéma des frères Cohen et surtout leur dernier opus The Serious man... Breaking bad est la somme de cela et plus encore.
imaginez en effet tout ce qu'il y a de meilleur dans la série tv actuelle, que ce soit de l'ordre de l'écriture, de la réalisation, de la mise en scène, de l'interprétation et que tout cela soit passé au tamis ou voir même à l'alambique. Il en résulte cette série qui vous happe instantanément.

C'est atroce, c' est drôle, c'est méchant, c'est intelligent, c'est malséant, c'est onirique, c'est beau, c'est surprenant.
Breaking bad, c'est encore et surtout, un angle de plus pour nous parler de notre fin, de la déliquescence du monde, de nos sociétés avec cette façon tranquille de nous l'asséner.

Il y a trois saisons, toutes aussi brillantes les unes que les autres. L'ensemble forme un tout, un long film de trois fois 12 heures.

On peut parler de chef d'oeuvre.
11 commentaire| 40 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2011
Grand amateur de séries (Twin Peaks, The Wire, Sopranos...), j'ai été stupéfait par la qualité de Breaking Bad tout au long des trois saisons déjà diffusées. Les acteurs, les réalisateurs, les scénaristes, la photo, toute l'équipe se surpasse constamment. Bryan Cranston est fantastique, et Aaron Paul qui a un rôle difficile et un peu ingrat dans les premiers épisodes se hisse petit à petit au niveau de son partenaire. Parmi les seconds rôles, Anna Gun en épouse dépassée et Dean Norris en flic fier à bras et angoissé à la fois sont remarquables. De l'humour noir, voire très noir (à la Fargo des frères Coen), et le portrait d'une classe moyenne américaine que la situation économique et la politique libérale ont poussé au bord du précipice, prête à tomber à la première secousse. Saisissant.
0Commentaire| 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On m'a conseillé, avec insistance, de regarder cette série. J'ai donc suivi la recommandation, sans avoir aucune idée du thème, du type de film, de ce qui m'attendait (j'aime bien, souvent, partir dans l'inconnu). Une des meilleures séries, m'a-t-on assuré.
Dès les premières scènes, je me suis trouvé un peu décontenancé. Qu'est-ce que ce drôle de personnage, cette sorte d'hurluberlu ? (voir photo de la jaquette). Les situations qui suivent m'ont tout autant décontenancé. Et le thème... pas vraiment un domaine qui m'intéresse ; plutôt qui me révulse. Mais bon...

Deux épisodes, puis une bonne interruption. L'idée de regarder un nouvel épisode ne m'enchantait guère, ne m'était pas vraiment agréable. Plutôt sinistre et quelques scènes dures.
Mais, plusieurs personnes me l'ont répété : il faut continuer, ce n'est que le début, c'est vraiment bien, il faut s'accrocher. En plus, c'est une série qui a été récompensée par de nombreux prix. Soit.
J'ai donc visionné les épisodes de cette première saison jusqu'au bout (cela dit, elle n'est composée que de sept épisodes).
Mais à l'arrivée, que penser ? Surtout face à tant de commentaires aussi dithyrambiques et assez unanimes ?

Le personnage principal, excellemment interprété, j'en conviens, est un professeur d'Université de très bon niveau dans son domaine, celui de la chimie. Un hommage aux sciences (puisqu'il va en être beaucoup question ici), voilà qui est a priori réjouissant...
Ce professeur apprend qu'il est atteint d'un cancer. Sa situation est plus que critique.
Un élément de départ essentiel qui va déterminer tout le reste, modifier sa façon d'être, d'agir, de se comporter, ses rapports avec les autres. Tout est là. Et c'est proprement stupéfiant...

Je n'en dis pas plus pour ceux qui ne souhaitent pas trop en savoir et n'ont pas entendu parler de cette série.
Il est vrai que celle-ci est bien particulière, peu commune, pas très conventionnelle (et c'est, je crois, l'une des choses essentielles qui a plu).
Pour ma part, j'ai encore du mal à accrocher (et je ne sais pas encore si j'aurai le courage de regarder la suite).
Mais j'affiche quatre étoiles, même si trois correspondrait mieux à mon ressenti personnel, car je n'ai pas de reproches véritablement fondés à apporter ni aux acteurs, ni à la cohérence du scénario. C'est simplement que ce n'est pas le genre qui m'attire (même la musique du générique me rebute un peu, bien que choisie en cohérence avec l'ensemble).
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors là chapeau bas... Si je cherchais depuis longtemps une série qui me secouerait un peu, je ne suis pas déçu par Breaking Bad ! Loin s'en faut !!!
Bravo à Vince Gilligan (qui a travaillé sur de nombreux épisodes de X-Files) pour la création de cette série d'une grande originalité, où on bascule de l'autre côté du miroir, sur les pas des séries à succès qui nous y ont déjà emmenés (je pense évidemment à Dexter Saison 4 ou encore à l'excellent The Shield).
Les autours déroulent sans pitié, pour les personnages comme pour les spectateurs, leurs implacables scénarii, rien ne nous est épargné !! Et c'est très bien comme cela ! De la place pour l'imprévisible, voilà ce qui manque dans beaucoup de séries, et pour le coup, on est servi !!
Les acteurs sont excellents, au 1er rang desquels, évidemment, Bryan Cranston, EPOUSTOUFFLANT (d'ailleurs, 3 fois vainqueur de l'Emmy Award du meilleur acteur pour sa perf dans Breaking Bad, 2008, 2009 et 2010 ! ça cause !!), et Anna Gunn. Mais le reste du casting n'est pas en reste et on appréciera également le beauf interprété magistralement par le (re)connu Dean Norris.
De fait, avec de si bons acteurs, un si bonne histoire et des twists qui ne nous laissent pas reprendre notre souffle, les réalisations ne peuvent être que bonnes ! Et c'est la cas !
Au final, pas grand chose à dire sur cette excellente série, si de n'est que pour toutes ces raisons, je vous la recommande, le sujet n'est certes pas léger, mais le traitement nous fait oublier la gravité de certaines situations...
Vous allez passer de bons moments devant ces épisodes !! vivement la suite !
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 novembre 2011
Excellent série. Scénario original, description en creux de la société américaine très intéressante. Comment le foutoir peut s'inviter dans une famille moyenne et s'amuser à secouer le vaisselier. L'argent est partout, surtout quand il est absent. Et tout part de là. La possibilité de se soigner, la possibilité de figurer dans telle garden-party, la fierté du fils handicapé pour son père maladroit, la sérénité pour un avenir duquel devrait rapidement disparaitre le même père, l'apparition providentielle des billets vert de l'économie de la défonce, la justification de l'injustifiable pour son obtention, ... Cette série s'amuse à enlever et ajouter des rouages dans la mécanique, famille, travail, salaire, santé et se délecte de voir comment tout cela part en tête-à-queue...
Réjouissant...

Côté marchand : on regrettera l'absence de description des caractéristiques audio du DVD. Il n'y a pas de sous-titre français dans cet import. Mais sans être très bon en anglais, on arrive à suivre l'essentiel avec les sous-titres américain.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2011
"Breaking Bad" part exactement du même postulat de départ que "Weeds" (comment dans l'Amérique socialement injuste de nos jours, une personne "honnête" est acculée à avoir recours à des activités criminelles pour faire vivre sa famille), mais amène ses personnages - et du coup - ses spectateurs dans un territoire radicalement différent : plus psychologique (l'évolution en profondeur de Walter White est d'une grande finesse), mais aussi plus radicale (si les situations sont grosso modo les mêmes que dans "Weeds" - tension avec les dealers, peur de la police, conflits familiaux - le personnage n'est jamais épargné et doit toujours finir par passer par le pire). Il est indiscutable que regarder "Breaking Bad", avec cette tristesse amère qui semble suinter du personnage principale, et cette impression de gâchis généralisé qui se dégage de presque chaque épisode, n'est pas une expérience forcément plaisante... Pourtant, il est aussi évident qu'on assiste avec cette première - et courte - saison à la naissance d'une autre "grande série TV".
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2011
Tout a été dit dans les nombreux commentaires élogieux !
Une série d'une qualité exceptionnelle qui va bien au delà de l'effet d'engrenage que l'on retrouve ici.
Il y a de la profondeur en plus, c'est "fouillé", parfois émouvant parfois hilarant...
Et la morale me direz-vous ? là est la question.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2015
Quoiqu’on en dise et sans complexe particulier, les américains ont une sacré longueur d'avance dans l'art des séries TV.

Breaking Bad part sur un socle bien fragile pour prétendre dépasser le pilote et 2-3 épisodes : or donc, un jeune quinqua rattrapé par la crise de la quarantaine apprend son cancer et pète un câble, devenant un grossiste de drogue ? Continuons dans les clichés avec son épouse enceinte, parfaite névrosée de la middle class américaine. Terminons enfin avec le repompage assumé de plusieurs choses déjà vues : inspiration d'origine similaire à celle de Weeds, personnage de Hank construit sur le modèle de Vic McKey de The Shield, voire Mr White copie en chair et en os de Ned Flanders des Simpsons ? N'oublions pas la chimie, caution et teaser scientifique de la série pour reprendre les bonnes recettes introduites par les Experts…

Et pourtant, malgré cette utilisation éclusée des vieux pots, cela fonctionne plus que bien ! Jeu d'acteurs impeccables (surtout les teenagers Jesse Pinkman & Walter Junior mes préférés), situations décalées dignes d’un Charlie Chaplin, personnages secondaires mais de tout sauf de second plan, scénario taillé au couteau. Présentant un contexte complètement décalé et improbable, Breaking Bad est pourtant parfaitement représentative de l'Amérique après la crise des subprimes et du retrait des troupes d'Irak. Colosse sonné mais encore debout.

Pas la meilleure série de tous les temps eu égard à ses emprunts, mais un divertissement de haut niveau, doublé d'une leçon magistrale sur comment arriver à faire du neuf avec du déjà vu. Wow !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)