undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Saint-Preux fut (et reste encore) un compositeur prolifique et aux résultats très divers, certains albums pouvant être aimés des passionnés de musique classique (ou comme telle) et d'autres albums touchant plus à une sorte de recherche moderne mêlée aux attaches classiques de l'auteur. A mes oreilles, parmi plus de 22 albums cet ancien album "Le piano d'Abidaïl" de 1983 est l'un des rares grands chefs-d'oeuvre de Saint-Preux (avec le "Concerto pour une voix" en 1969, "La fête triste" en 1974, le "Concerto pour piano" en 1977, et "The Last Opera" en 1994).

"Le piano d'Abigaïl" est une sorte de concerto qui nous transporte dans les plus belles rêveries, loin, loin, loin... Accompagné d'un petit orchestre de cordes (violoncelles, alto), et de quelques instruments actuels très discrets (du synthé, une percussion syncopée notamment comme transition entre certains morceaux, et quelques rares mesures de guitare électrique pour tout l'album), le compositeur y montre là une suite de pièces de toute beauté développant de magnifiques démonstrations de virtuosité avec pour l'amateur des partitions d'arpèges de rêve (très difficiles à trouver pour les collectionneurs) pour apprendre à se délier les doigts sur le clavier. Des moments magiques !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)