Cliquez ici Cliquez ici Des centaines d'ebooks inclus dans Amazon Prime Cloud Drive Photos En savoir plus cliquez_ici nav_markdown cliquez_ici En savoir plus En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
14
J.S. Bach: Concertos italiens
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Prix:9,99 €


le 7 janvier 2018
On ne peut pas reprocher le sérieux, la passion d'Alexandre Tharaud, son implacable fluidité et la clarté irréprochable de son phrasé... Le premier soucis vient de la qualité de rendu des enregistrements, qui manquent d'une sérieuse "dynamique", pourtant habituelle sur les CDs de même époque chez Harmonia Mundi... La jaquette du CD nous apprend pourtant fièrement que les prises ont été faites sur un "piano Steinway" (certes...), mais les amplitudes tonales sont pourtant restitués "écrasés", enlevant beaucoup de profondeur sur le rendu des ces concertos italiens... Dans ce contexte, les cotés "sur-perfectionniste" et "cérébral" du jeu d'Alexandre Tharaud rajoute une désagréable froideur et tristesse au manque d'étoffe et de profondeur du son... Un petit goût de gâchis perdure à l'écoute de cet opus...
|0Commentaire|Signaler un abus
le 18 décembre 2017
Pas d'accord pour le concert Italien
Alexandre est en effet bien "meilleur " dans le baroque français ( Rameau)
Ici tout semble trop rapide , sans respiration ni fil directeur ni profondeur..suis je sévère ? Alors il faut comparer. Et pour mois les versions de référence restent , bien qu'elles soient totalement opposées: la Gould de 1959 et la (hors norme) Brendel de 1977.
En revanche d'accord pour les 590 , 974 joué avec beaucoup de sensibilité..néanmoins l'adagio du 974 n'atteint hélas pas..le Gould de 1979..
Enfin globalement techniquement le son paraît réverbéré dans son ensemble.
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 22 novembre 2014
jeu très clair et lisible , netteté du son et du phrasé ; les mouvements lents sont très beaux;
. je ne mets que 4 étoiles car je manque d'éléments de comparaison , et d'autres ont déjà fait des commentaires très élogieux .
|0Commentaire|Signaler un abus
le 29 janvier 2006
Composés pour le clavier seul, les Concertos Italiens de Bach sont des transcriptions de concertos de Vivaldi, des frères Marcello, ainsi que d'autres compositeurs italiens dont certains demeurent encore anonymes. Seul le Concerto Italien en fa majeur (BWV 971) est composé par Bach lui-même, au retour d'un voyage qui l'aurait conduit jusqu'en Italie. L'œuvre publiée dans un recueil de 1735, porte le titre de "Concerto dans le goût Italien".

Le nouveau-né de la discographie d'Alexandre Tharaud nous livre une sélection de ces concertos, dans une chronologie qui n'est pas celle de leurs opus respectifs, mais celle plus subtile d'une scénographie de leur succession ; un récital en quelque sorte. Ainsi, cet enregistrement s'apprécie autant pour les œuvres individuelles qu'il contient, que pour le fabuleux voyage que constitue la composition d'ensemble de leur agencement. A remarquer, la toute dernière note (grave) de l'Andante en si mineur, qui sonne sans appel la fin du programme.

Mon seul regret concerne le graphisme de la pochette, qui explore une conception de l'esthétique trop éculée, sinon obsolète, et en tout cas, en désaccord avec le contenu. Du reste, quand même les éloges du pianiste français ne seraient plus à faire, on ne peut s'empêcher d'apprécier le travail d'orfèvre qui fonde chacun de ses nouveaux enregistrements.

Si à l'instar des sonates de Scarlatti, ce répertoire chatoyant et particulièrement ensoleillé libère le recours aux trilles et autres ornements, (Allegro du concerto en ré mineur, BWV 974), l'usage qu'en fait Alexandre Tharaud ne sombre jamais dans l'excès, et encore moins dans la vulgarité. Ici, de bout en bout, le piano chante avec un sourire esquissé - le sourire d'un bonheur sincère, profond, (Aria de la Pastorale en ut mineur), de ceux qui jamais ne glissent vers les éclats de rire. Une véritable leçon de rigueur et d'honnêteté pour plus d'une génération d'interprètes !

Aussi, Alexandre Tharaud explore les contrastes de ces oeuvres dans un dosage entre forte et piani, entre main gauche et main droite, de telle sorte que sous ses doigts, les transcriptions continuent de porter en elles la mémoire de leurs versions de chambre, et notamment celle des frontières entre instrument soliste et tutti, (concerto en sol majeur, BWV 973). Ainsi, en en jouant les transcriptions, les originaux semblent si bien encrés dans l'esprit du pianiste, qu'il parvient à nous transmettre, depuis son seul clavier, les couleurs et le parfum de leur résurrection.

En cela, j'ose penser que cet enregistrement est sans doute l'un des plus beaux CD de piano qu'il m'ait été donné d'entendre, peut-être pas depuis Haskil et Kempff, mais depuis longtemps en tout cas. Alexandre Tharaud, une fois de plus, merci.
49 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 4 avril 2014
Si vous connaissez Bach, écoutez Tharaud. Vous en découvrirez un autre, et votre ravissement est garanti. il manque quatre mots: alors je dis: bravo.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 février 2014
Magnifiques transcriptions pour clavecin de Bach des concertos de Vivaldi, Torelli, et Marcello, reprises au piano par A. Tharaud.
Interprétation sublime, toute en délicatesse.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 27 avril 2014
globalement satisfait du CD d'Alexandre Tharaud.Certains morceaux sont plus prenants que d'autres mais très bonne interprétation.De toutes façons, on est rarement déçu par cet interprète.
|0Commentaire|Signaler un abus
le 2 juin 2010
J'ai découvert Alexandre Tharaud dans son disque 'Tic Toc Choc' consacré à Couperin, que je recommande également.
Ce disque consacré à des oeuvres de JS Bach, le Concerto italien, ou des oeuvres inspirées d'autres compositeurs, est une pure merveille pour les amateurs de musique baroque au clavier. Si vous devez faire Paris-Nice en voiture seul, alors emportez cet enregistrement que vous pourrez écouter en boucle. Pour ne citer que l'archi-connu Concerto italien, ce n'est pas facile de faire un enregistrement de plus sans blaser les auditeurs. Eh ! bien, Alexandre Tharaud tient fort bien son rang à son tour. Quant à la pochette, j'ai lu avec amusement un commentaire d'internaute qui la critique sans ambage. On peut se moquer vertement de cette pochette orange avec un Alexandre Tharaud coupé en deux à la charnière. Le livret à l'intérieur, fourni, est en revanche intéressant à lire. Mais là n'est pas l'essentiel, laissons-nous émouvoir par la très belle sensibilité d'Alexandre Tharaud au service de papa Bach.
10 personnes ont trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus
le 24 décembre 2005
Attention ! Ce disque va faire des ravages. Il agit comme une drogue à laquelle il est difficile de résister. Inlassablement, le besoin de l'écouter se fait sentir. Il diffuse un doux plaisir, presque coupable, et de savoir qu’il est là, rassure. Pourtant, Alexandre Tharaud le joue humblement, sans s'afficher. Aussi, il ne s’encombre pas de discours, laissant place aux palettes dynamiques et à la variété des phrasés de ces remarquables compositions ; son inspiration et la finesse de son jeu faisant le reste. Idéalement enregistré à l'Ircam sur un piano Steinway à la sonorité capiteuse, ce compact est un repère discographique considérable qui démontre que les chefs-d’œuvre du passé ont comme pouvoir de stimuler les ardeurs du présent.
16 personnes ont trouvé cela utile
|11 commentaire|Signaler un abus
le 8 octobre 2014
Fantastique interprétation d'une immense douceur et finesse. De plus, ces transcriptions sont en grande partie inconnues au bataillon des transcriptions des œuvres de Bach, Donc elles comblent un vide et Tharaud est tout simplement prodigieux !
Une personne a trouvé cela utile
|0Commentaire|Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Chopin Journal Intime
9,99 €
Couperin: Tic Toc Choc
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici