undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
47
3,9 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:8,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 juin 2003
C'est bien la première fois que je prends la peine d'écrire un commentaire mais là c'est trop.
Je ne note pas le film mais l'édition de ce DVD : même pas au niveau d'une VHS passée et repassée. Scintillements insupportables sur la moitié du film, couleurs fades (et je suis sympa): la baie de Rio est-elle en couleur ou en bleu et gris? Dans ces conditions il vaut mieux un bon noir et blanc. J'avais l'intention d'acheter Les tribulations d'un chinois en Chine du même éditeur, je renonce. Editeur à éviter.
0Commentaire| 86 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mai 2003
Bien qu'au format respecté 1:66, le film n'est pas en 16/9 contrairement aux indications de la jacquette. De même, il n'y a aucun sous-titrage, ni aucun bonus contrairement à la mention de la jacquette. Cet excellent film méritait plus à mon avis que cette pression de DVD au rabais. Ce titre et peut-être cette collection est à boycotter.
0Commentaire| 75 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2003
Honteux....l'editeur meriterait d'etre poursuivit....ce magnifique film est probablement de meilleure qualite si je l'enregistre sur ma Television et K7....c est une honte de demander 20 euros pour un travail absolument scandaleux....Pas de bonus, couleurs passees et abimes, images mediocres, bande son inaudible...bref c'est du vol, de l'arnaque.N'ACHETEZ PAS CE DVD....Le film est genial, qui saura lui donner une edition dvd DE QUALITE.
0Commentaire| 76 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2003
--- J'attendais depuis longtemps l'édition DVD de ce film de notre Bebel national que j'adore. Malheureusement il exite encore aujourd'hui des éditeurs qui se moquent éperdument de la qualité de leurs DVD qui ne valent pas mieux qu'une K7 VHS!!!!!!
--- Je pense d'ailleurs que la VHS ne peut être que de meilleur qualité que le transfert DVD. C'est dommage pour les fans de Belmondo ainsi que pour les accros de DVD. L'acteur est-il d'ailleurs consulté pour autoriser la sortie d'une telle catastrophe !!!!!!!
0Commentaire| 52 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2004
réduire un aussi bon film à cette escroquerie dvdvisuelle démontre à quel point un éditeur peut ne pas connaitre le mot cinéphilie et lui préférer la notion de commerce à tout prix.
le format recadré comme aux pires moments de la vidéo,le son inaudible,les couleurs passées font de ce petit chef d'oeuvre d'humour et de finesse qui a inspiré des générations de cinéastes,une chose vulgaire qui peut,à la rigueur servir de frisbee dans le meilleur des cas quoique je ne sois pas certain qu'il vole bien non plus.ECOEURANT !
0Commentaire| 43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2013
On ne pouvait que se réjouir de l'annonce de la sortie de L'HOMME DE RIO en blu-ray.
Enfin un master 16/9 après le 4/3 MGM sorti précédemment en DVD. Le cadrage, les couleurs et la granulosité du film sont merveilleusement respectés.
Malheureusement, après avoir consulté le site de Ecran Large, je me suis empressé de vérifier et de constater qu'effectivement il y a un problème de compression (pixellisation d'une partie de l'image) pendant une fraction de seconde à 62'36. Dommage !
J'espère que TF1 procédera à un échange auprès des acheteurs des premiers blu ray dès que cet incident sera résolu.
Dans l'attente d'informations à ce sujet, profitons de ce magnifique film d'aventure ainsi que de l'autre chef d'oeuvre du tandem BELMONDO / DE BROCA, LES TRIBULATIONS D'UN CHINOIS EN CHINE également commercialisé chez TF1 vidéo le 15 mai 2013.
33 commentaires| 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'histoire : un simple soldat poursuit les ravisseurs de sa petite amie jusqu'au Brésil. L'homme de Rio nous refait avec bonheur les aventures de Tintin, sans Tintin se basant visiblement aussi bien sur les albums que sur Tintin et la Toison d'Or, avec un bien plus gros budget. Cela donne un film à la Indiana Jones avant l'heure, pour tout public, très plaisant.

Le blu-ray :

Image : 1.66. Presque correcte. La bonne nouvelle, c'est que la cadrage est respecté, il y a plus d'image, c'est génial. La mauvaise nouvelle est que les couleurs sont jaunies, rendant les chairs peu naturelle et affadissant la totalité du spectacle. Et par-dessus le marché, tous les détails fins sont brouillés par un grain supportable, mais clairement anormal quand on compare ce blu-ray avec l'image de celui de Tintin et la Toison d'Or (1961), qui lui a conservé tous ses détails fins.

Son : Stéréo DTS Master Audio (incompressé). Presque correct. Bonne nouvelle, les passages musicaux sont superbes et avec mon système immersifs. Mauvaise nouvelle, les dialogues et les bruitages sont crissants et craquants, manquent de grave et seulement localisés en avant.

Bonus : Documentaire de 63 minutes sur la production. Deux interviews de 9 minutes chacun sur les réalisateurs / producteurs / scénaristes. La bande-annonce propre, mais aux couleurs plus délavées que jamais.

C'est une (forte) déception : la comparaison avec le DVD de 2005 de MGM (qui n'est pas au bon format et dont l'image est recadrée) est désastreuse à deux niveaux : les couleurs du DVD sont beaucoup plus éclatantes et naturelles (aucune peau emplâtrée), et le son stéréo dolby (dialogues et bruitages) est immersif sur mon système, c'est à dire que quand un mur tombe dans le film, j'entends les gravats ricocher derrière moi. Ce n'est pas le cas dans le blu-ray.

Le problème des détails fins manquants du blu-ray vient d'un scan de mauvaise qualité ou au rabais. Mais la colorimétrie mauvaise et le stéréo qui sonne comme du mono, cela vient d'une restauration incomplète ou peu compétente. C'est vraiment dommage parce que le film encore une fois est au bon format et énormément de coups à l'image ont été enlevés, alors pourquoi avoir osé oublié de réparer les couleurs et que s'est-il passé avec le mix audio ?

Notez que le blu-ray des Tribulations d'un Chinois en Chine (1965) a les mêmes défauts en pire (image encore plus jaune, encore moins de détails fins, son misérable). Mais de la même manière, le film est au bon format et correctement nettoyé de ses coups à l'image.
66 commentaires| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2015
Je connais "l'Homme de Rio" depuis longtemps : je l'ai acheté pour l'offrir à un anniversaire.
De Broca et son complice J.P. Rappeneau, grands amateurs de Tintin, ont concocté une aventure en tout point digne d'Hergé. Adrien (Belmondo) est militaire dans l'aviation à Besançon. Il a huit jours de perm et arrive à Paris pour voire Agnès (Françoise Dorléac), sa petite amie. Mais Agnès est la fille d'un des archéologues qui ont étudié une civilisation précolombienne disparue, les maltèques. Or on vient d'enlever la statuette maltèque qui se trouvait au Musée de l'Homme au Trocadéro. Agnès et le Professeur Catallan (Jean Servais), qui était de l'expédition, vont être enlevés par de mystérieux sud américains et emmenés à Rio. Sans perdre une seconde, Adrien les poursuit. Le reste de l'histoire se passe à Rio, puis en Amazonie. Il y a de nombreuses péripéties. C'est superbe ! On sent l'influence de "l'Oreille cassée", du "Secret de la Licorne" et des "Sept boules de Cristal". Les pétillants dialogues sont de Daniel Boulanger. La musique, très réussie, de Georges Delerue. Tous les acteurs sont formidables, depuis le petit cireur de chaussure débrouillard (Uribacy de Oliveira) jusqu'au millionnaire De Castro (Adolfo Celli).
On pourrait objecter qu'aucune civilisation précolombienne (sauf les Mayas) n'avait d'écriture... Mais je pinaille !... Le film est une réussite totale.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2015
Le film est toujours excellent, avec cette alliance entre comédie enlevée et film d'aventures dans des contrées exotiques, directement inspiré des aventures de Tintin, et notamment de "L'Oreille cassée" et du "Secret de La Licorne", préfigurant ainsi celles d'Indiana Jones. C'est aussi une sorte de documentaire sur le Brésil des années 1960, alors que, sous la direction d'Oscar Niemeyer, s'édifiait Brasilia, la nouvelle capitale créée ex nihilo en plein "cerrado", l'épaisse savane du centre du Brésil.

J'avais lu des commentaires assez discordants sur la qualité du blu-ray. Au bout du compte, je me suis lancé, pour constater que ce sont malheureusement les avis pessimistes qui avaient raison : c'est l'un des blu-rays les plus médiocres que j'ai jamais achetés, que je note 4 sur mon échelle personnelle (5 = DVD parfait, 10 = blu-ray parfait) ; c'est même la première fois que je considère qu'un blu-ray est réellement moins bon que ne le sont les tout meilleurs DVD... La qualité de ce blu-ray est ainsi très inférieure à celle de "La Grande Vadrouille" (remarquable, elle), alors que deux ans seulement séparent les deux films. Les principaux causes de ce piètre résultat sont :

- Le contraste est très problématique, et l'image est surexposée : les hautes lumières sont complètement brûlées (voir par exemple entre 10'00'' et 10'45''), et les zones les plus sombres ne sont jamais vraiment noires. La situation s'améliore en réduisant violemment la luminosité (carrément de dix crans sur mon Panasonic), mais les hautes lumières restent brûlées, sans aucun détail.

- La colorimétrie est déséquilibrée, avec une dominante jaunâtre d'un autre âge ; je doute d'ailleurs que le film ait jamais été aussi jaune lorsqu'il est sorti en salles. La situation s'améliore très sensiblement en réglant le rendu des couleurs sur "Froid". Mais de toute façon, les couleurs sont généralement passées, fades et peu saturées (sauf, bizarrement, sur certaines scènes d'intérieur, notamment sur les rouges).

- Le piqué du film ne répond qu'assez mal à ce qu'on attend d'un blu-ray, même si la définition est souvent (pas toujours) nettement meilleure que celle d'un DVD (par exemple sur la veste de Belmondo), On a en revanche de nombreux plans vraiment flous, plus flous même qu'un bon DVD.

Alors le blu-ray est sans doute malgré tout très supérieur au DVD correspondant, et peut-être est-il impossible aujourd'hui d'obtenir mieux avec le matériau existant. Si c'est ça, c'est consternant. Je me demande malgré tout ce que Criterion aurait tiré de ce même matériau...
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2014
"L'Homme de Rio" est un film de Philippe de Broca réalisé en 1964.
Tout le monde le sait : Le cinéaste rêvait de réaliser une adaptation en chair et en os des aventures de "Tintin". Il en fut question au début des années 60, mais de Broca refusait que cette adaptation soit littérale. Il proposait par exemple de ne pas reprendre les personnages de Tintin, Haddock et les autres, mais de transposer les mêmes aventures par le biais de personnages originaux ! En effet, le réalisateur estimait que ces personnages de papier, ne supportant pas la démesure en termes d'adaptation, deviendraient ridicules à travers des acteurs en chair et en os.
Le projet sous cette forme fut ainsi abandonné.

En 1961, Tintin et le Mystère de la Toison d'Or se fera sans Philippe de Broca. Et les personnages d'Hergé incarnés par des acteurs bien réels seront bel et bien jugés ridicules par une grande partie du public...
Le cinéaste se rabattra ainsi trois ans plus tard sur un projet personnel sans renoncer à son envie initiale d'adapter l'univers de Tintin. Et "L'Homme de Rio" (tout comme "Tintin et le Mystère de la Toison d'Or"), développera un récit original et inédit. Toutefois, on peut trouver dans le film de Philippe de Broca un nombre impressionnant d'emprunts aux albums de Tintin, davantage encore que dans l'adaptation officielle de 1961 ! De "l'Oreille Cassée" aux "Sept Boules de Cristal", en passant par "Tintin en Amérique", "le Lotus Bleu", "Le Secret de La Licorne" et "Les Cigares du pharaon", le scénario de "L'Homme de Rio" compile un nombre d'éléments significatif des aventures du petit reporter à houppette !
Et lorsque les trois statues "maltèques" sont ouvertes, que les manuscrits enfermés dedans sont superposés afin de livrer un message par transparence, tandis que le professeur Catalan récite "Tout vient de la lumière", le doute n’est plus permis…

Tout le talent de Philippe de Broca et de ses collaborateurs éclate dans les solutions choisies pour trouver un équilibre entre les éléments issus des albums d'Hergé et les apports originaux. Ses personnages sont ainsi hauts en couleurs, truculents et exubérants, comme dans la bande-dessinée. Mais ils sont plus réalistes, avec une romance entre les deux personnages principaux (interprétés par Jean-Paul Belmondo et Françoise Dorléac) pour coller davantage à ce que le public recherche sur un grand écran de cinéma.
C'est cet équilibre qui va faire toute la différence, offrant à "L'Homme de Rio" et aux Tribulations d'un Chinois en Chine (le second film sur le même projet), une pérennité qui leur permettra de résister au temps bien mieux que "Tintin et le Mystère de la Toison d'Or" et Tintin et les oranges bleues.
Enfin, le jeune Belmondo avait tout ce qu'il fallait pour incarner ce type d'aventurier, aussi franchouillard et naïf que félin et bondissant.
Comme quoi tout est, en matière d'adaptation, une question d'alchimie hautement subtile...

Ce brillant film d'aventures allait ainsi pouvoir s'exporter dans le monde bien mieux que les adaptations officielles des "Aventures de Tintin". Il deviendra un film culte pour bien des réalisateurs américains et notamment un certains Steven Spielberg, qui imaginera la saga Indiana Jones en grande partie en pensant au film de Philippe de Broca. Ironie du sort : C'est en regardant "Les Aventuriers de l'Arche Perdue" que de nombreuses personnes parlèrent à Spielberg de la ressemblance entre l'univers qu'il venait de créer pour le cinéma et celui d'Hergé dans le monde de la bande-dessinée. Le réalisateur américain, qui n'avait alors jamais lu un seul "Tintin", tomba amoureux du personnage et de son univers et envisagea, dès 1982, de se lancer dans une adaptation.
Il faudra attendre trente longues années avant que le projet n'aboutisse avec Le Secret de la Licorne, mais Spielberg, bien aidé par Peter Jackson, se souviendra de la leçon enseignée par Philippe de Broca en évitant de tourner un film avec des acteurs en chair et en os, préférant la solution de la "motion-capture", soit un procédé à cheval entre le dessin et le réel. Soit, encore une fois, une question d'équilibre...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,67 €
8,97 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)