undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
4
3,8 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Troisième essai pour le guitariste allemand Alex Beyrodt (ex-Sinner, Primal Fear, Silent Force) et son cercle de potes vaudous (qui forment plus une ligne qu'un cercle sur la jaquette de l'album... un peu de cohérence les gars !) qui remettent le couvert deux ans après le sympathique Broken Heart Syndrome. Le line-up est inchangé, on retrouve donc David Readman (ex-Adagio, Pink Cream 69) derrière le micro, Mat Sinner à la basse, Jimmy Kresic aux claviers et Markus Kullmann à la batterie. Au menu : à peu près la même chose que sur l'opus précédent, c'est à dire du bon hard rock mélodique et entraînant fortement influencé par la musique des années 70 et 80, et plus particulièrement par Rainbow, Deep Purple ou Whitesnake.

Broken Heart Syndrome s'éloignait d'une musique trop Malmsteenienne développée sur le premier album et constituait en cela une assez bonne surprise. Il lorgnait plus sur les années 70 et, bien que marqué d'influences pas toujours très bien dissimulées, sombrait moins systématiquement dans la repompe éhontée que son prédécesseur. Cependant, ces deux albums (avec leurs défauts) restaient très efficaces et arrivaient tout de même à séduire tant l'emballage (la performance des musiciens, la production et le soin apporté aux mélodies) était bien fichu. Arrive maintenant ce More Than One Way Home qui se démarque de Broken Heart Syndrome par un aspect plus Hard US 80's avec une influence Whitesnake plus forte qu'auparavant. L'amour de Beyrodt et consorts pour Deep Purple ou Rainbow est toujours palpable, si vous en doutez, écoutez donc The Ghost In Your Heart au refrain bien entêtant ou Open Your Eyes, morceau pêchu (en faux live) qui n'est pas sans rappeler la reprise de Still I'm Sad par "l'arc-en-ciel" de Mr. Blackmore, c'est flagrant. Mais il est vrai que l'on pense plus souvent au groupe de David Coverdale. Tears In The Rain, Heart Of Babylon ou la chanson titre sont là pour en témoigner. David Readman s'amuse à imiter avec un certain talent le chanteur de Whitesnake. Soit, il faut pouvoir le faire (doit-on s'en étonner ? Il chante quand même dans un tribute band appelé... Quitesnake !!) mais ça reste de l'imitation. Certans qualifieront cela d'hommage... le débat est ouvert. Pour ma part, je prends du plaisir à écouter certaines chansons de ce nouvel opus, les plus enlevées notamment, comme Graveyard City, Bane Of My Existence, The Killer In You ou Open Your Eyes toutes bien composées et interprétées. Les riffs et soli de Beyrodt sont efficaces, les mélodies accrochent l'oreille et les musiciens font un boulot irréprochable. D'autres titres me séduisent moins, manquent un peu de pêche ou accusent une certaine fadeur (la gentillette Cry For Love, élue pour être le single de l'album, ou Victim Of Love). Dans l'exercice délicat de l'accalmie, je trouve Alissa (et ses guitares sèches) plus réussie.

La conclusion ne vous surpendra pas (un peu comme cet album) : le savoir-faire est là, ces messieurs connaissent leur métier, tout est millimétré comme il faut, la production est soignée... mais l'ensemble manque (encore) de folie et de personnalité. C'est agréable mais ça reste un peu plat. Et puis, même si les deux albums précédents aussi relevaient de l'hommage à un genre musical (et à certains groupes en particulier), ils contenaient plus de titres efficaces. Bien sûr, Voodoo Circle n'est pas le seul combo à ne pas réinventer la roue alors on évitera de trop leur taper sur les doigts. Après tout, si le groupe, bien qu'il manque singulièrement d'ambition, se fait plaisir et apporte du bonheur à ses fans, où est le mal ? Alors soit, convenons-en : ce More Than One Way Home est un disque de Hard Rock bien fait et agréable, qui saura ravir certains nostalgiques. Il y a juste peu de chances pour qu'il figure un jour parmi les oeuvres qui auront marqué le genre.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2013
les cheveux sont très longs et les idées sont très courtes
Clone du Whitesnake, (deuxième mouture), c'est marrant de copier ce que le serpent blanc a fait de moins bien .....
Quitte à copier autant choisir le meilleur.............
et puis tout d'un coup : transmutation le guitariste après avoir imité John SYKES..........nous fait John SYKES imitant Ritchie Blackmore......

mis à part cela, ce disque est plutôt bon et bien enregistré et puis sincèrement entendre Blackmore dans un disque de hard en 2013 : c'est GENIAL !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2013
C'est simple : Alex Beyrodt , guitariste allemand de talent , joue dans les groupes " Primal Fear " " Silent Force " " Sinner " et donc celui qui nous interesse " Voodoo Circle " , j'espère que vous avez pigé ! Comment fait il pour mener tout cela de front ? Et bien , si Alex est un stakhanoviste de l'écriture , la musique et le line up diffèrent selon le groupe . Nous sommes donc ici en présence de l'excellent chanteur David Readman ( Pink Cream 69 ). La musique est dans le droit fil des Deep Purple , Whitesnake c'est à dire le hard rock classique des 80 's d'autant plus que Davis readman rappelle indéniablement David Coverdale . Coté guitare , Beyrodt est simplement excellent , toutes ses influences sont présentes , de John Sykes à Ritchie Blackmore . Au delà de toutes ces influences , cet album reste une réussite interprétée par des musiciens de talent .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
Great voice, great music, great songs: great album!!! Well done Voodoo Circle!!! I hope to see you on stage!!! :D
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)