undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
83
3,9 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Tout en proposant la reconstitution d'un crash aérien renversant (c'est le mot exact) « Flight » est avant tout un film qui s'attache à la complexité psychologique de ses personnages, à leurs drames personnels et à leurs compromissions, pour tenter continuer à vivre, malgré tout.

Le film s'ouvre sur la démonstration du sang froid d'un pilote hors normes, Whip Whitekaer (Denzel Washington, époustouflant), qui parvient à réussir un atterrissage d'urgence dans des circonstances particulièrement extrêmes. Six personnes sont néanmoins victimes du crash, même si près d'une centaine ont été sauvées. Qui va payer ? Qui est responsable ? Le héros en est-il toujours un lorsque l'on découvre qu'il est alcoolique et cocaïnomane invétéré ?

La grande question du film est le poids du mensonge (aux autres, à soi-même) et le sens de la responsabilité. Le scénario explore la personnalité de protagonistes du drame avec une grande finesse et une grande intelligence. Quelles sont les motivations de l'ami de Whip (Bruce Greenhood) qui travaille pour le syndicat des pilotes ? Quelles sont les motivations de son avocat (Don Cheadle) ? Pourquoi Nicole (Kelly Reilly), hospitalisée pour overdose dans le même hôpital que Whip s'intéresse-t-elle à lui ? Ne cédant jamais au manichéisme, à la facilité, le scénario de John Gatins ne cesse de prendre des chemins de traverse pour nous permettre de cheminer dans les méandres d'une très belle histoire humaine, à la recherche du sens véritable du mot courage.

Sur la forme, la réalisation de Zemeckis est spectaculaire et impeccable, que ce soit dans les scènes du vol et du crash ou dans la mise en valeurs des acteurs, comme par exemple John Goodman dans un inénarrable et truculent second rôle.

Le combo Blu-ray + DVD est présenté sans artifices (boîtier standard). Les bonus (plus nombreux sur le Blu-ray) son très intéressants, notamment celui sur l'anatomie du crash (disponible dans les deux versions).
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.
Très bon film. Contrairement à ce qu'on pourrait pensée, le propos de ce film est plus l'affrontement intérieur d'un homme face à l'alcoolisme et à la drogue que la simple histoire d'un crash d'avion. Ainsi , ce film nous amène à une profonde réflexion sur les problèmes que l'on peut rencontrer dans la vie. Denzel Washington est époustouflant dans son rôle et les personnages secondaires amènent une touche au film comme le dealer de drogue ou encore l'homme ayant un cancer dans l'hôpital. La force de ce film est également de faire naviguer entre le rire et l'émotion marqué par le passage de musique enjoué à une musique plus mélancolique. J'ai beaucoup aimé le final assez philosophique à la fin. Le seul petit bémol du film peut-être est sa longueur mais il se devait d'être long pour exploiter la psychologie complexe de chaque personnage.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel… L’enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations… Que s’est-il réellement passé à bord du vol 227 ? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.
Très bon film. Contrairement à ce qu'on pourrait pensée, le propos de ce film est plus l'affrontement intérieur d'un homme face à l'alcoolisme et à la drogue que la simple histoire d'un crash d'avion. Ainsi , ce film nous amène à une profonde réflexion sur les problèmes que l'on peut rencontrer dans la vie. Denzel Washington est époustouflant dans son rôle et les personnages secondaires amènent une touche au film comme le dealer de drogue ou encore l'homme ayant un cancer dans l'hôpital. La force de ce film est également de faire naviguer entre le rire et l'émotion marqué par le passage de musique enjoué à une musique plus mélancolique. J'ai beaucoup aimé le final assez philosophique à la fin. Le seul petit bémol du film peut-être est sa longueur mais il se devait d'être long pour exploiter la psychologie complexe de chaque personnage.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime, "Flight" n'a rien de commun avec le film « type » où les héros se démènent pendant 2 heures de pellicule pour éviter la catastrophe.

L'introduction du film met d'emblée les choses au clair : le commandant Whitaker n'a rien d'un héros. Ce n'est qu'un pilote chevronné qui, après une nuit bien arrosée, un rail de coke et une aspirine parvient à poser son appareil après un accident en plein vol - limitant ainsi le nombre de morts . L'atterrissage, après une chute libre phénoménale, tient-il du miracle, de la chance ou du génie du pilote ? Probablement un peu des trois, mais ce n'est finalement pas le propos du film qui s'intéresse plus au parcours du pilote après cet évènement.

Comme son avion, le commandant Whitaker a un problème : l'alcool. Et ce problème, il refuse de le gérer.
Malgré les risques, malgré les conseils de ses amis, de son avocat, de sa nouvelle copine - qui a elle-même un problème d'addiction mais qui fait en sorte de s'en sortir...

Pendant près de deux heures et demi, le commandant Whitaker, magistralement interprété par Denzel Washington, va suivre une chute en piqué. De verres en bouteilles, de bouteilles en rail de coke... S'il a réussi à éviter la catastrophe à son avion, le pilote parviendra t-il à limiter son propre naufrage ?

Métaphorique, le film de Robert Zemeckis l'est certainement et c'est bien là qu'est tout l'intérêt de cette production originale où Denzel Washington est tout simplement brillant.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2013
Bon film surprenant, où la vraie vie entre en jeu pour exprimer son identité propre. Denzel est parfait dans son rôle.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Flight est l'histoire d'une déception. Déception d'un homme qui règle ses problèmes dans l'alcool ; déception du grand public américain qui croyait avoir un héros tel qu'il l'imagine, bien propret, et qui découvre qu'il est alcoolique et cocaïnomane ; déception du spectateur européen qui pensait que la finesse pouvait lui être octroyé dans le traitement d'un tel sujet et qui s'attendait à une conclusion moins moralisatrice. A croire que les ligues de vertu ont financé ce film ou que la pression des lobbies aient fait un bon travail. La conclusion est castratrice et vient ruiner le projet de ce film qui commençait si bien. Trente minutes d'ouverture palpitantes où l'on découvre un homme aviateur né qui rétablit une situation mortelle en vol et sauve la vie de plus d'une centaine de passagers. Miné par son démon alcoolique, ses justifications et ses mensonges tournent au pathétique durant de longues minutes. Si l’interprétation de Denzel Washington est bonne, ainsi que celle des autres acteurs, l'enthousiasme ne soulève pas le coeur des spectateurs.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 septembre 2013
Après un très beau crash d'avion (pas uniquement en image de synthèse car Zemeckis utilise de vrais morceaux d'avions montés sur vérins hydrauliques) l'histoire raconte le difficile atterrissage du pilote joué par Denzel. Alcoolique et camé il va devoir affronter ses démons et l'enquête qui suit le crash dans lequel 6 personnes sont, malgré ses efforts, mortes. C'est un film très poignant et jusqu'au bout on se demande comment il peut s'en sortir, si il le peut vraiment... Personnellement je n'ai pas vu le temps passer et j'ai parfaitement supporté les 2h20 du film, j'ai même poursuivi avec les bonus qui sont assez complets. Bon BD avec une belle image et un son parfait (visionné en VO).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'alcoolisme est un sujet comme un autre et dans le passé, assez lointain, le cinéma américain a su le traiter (Le Poison de Billy Wilder ou Le jour du Vin et des Roses de Blake Edwards). Mais l'époque a changé et le retour au prêche religieux est de retour. Nous voici revenu aux temps joyeux de la prohibition où les ligues de vertu estimaient que l'alcoolisme était une faute. Dans le film de Zemeckis, pétri d'idéologie chrétienne de type Born Again, l'alcoolisme est non seulement une faute mais un crime qui se paie de quelques années années de prison, le pilote en pleine rédemption refusant de charger sa collègue décédée qui, en passant, avait sauvé un enfant, ni même de botter en touche. Sous le couvert d'un drame lié à l'aviation et de l'alcoolisme, un film dégoulinant de puritanisme bondieusard.
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si le blu-ray fr et à l'image de l'import US vous redécouvrirez ce trés grand film dans les meilleures conditions possibles. Piqué de haute volée, contrastes et couleurs à la fête. Un transfert 5 étoiles ! Aprés le populaire Forrest Gump (véritable tour de force romanesque où les aventures d'un simplet masquent à peine une vision totalement subversive et satirique de ce rêve américain où sois-disant tout le monde peut réussir)Zemeckis nous offre avec Flight Une autre critique féroce des dérives morales et religieuses de son pays sous l'abord d'un mélodrame incroyablement efficace. De nouveau Zemeckis mélange les genres avec une aisance stupéfiante, drame, comédie, film-catastrophe, feel good movie, pour une histoire de rédemption comme les affectionnent les américains.
Sauf qu'ici le personnage sois-disant moralement indéfendable est incroyablement attachant. Porté par l'immense et charismatique Denzel Washington (Son meilleur rôle après Hurricante Carter et Man on Fire), l'alcoolique pose sur le monde un regard plein d'humanité et de clairvoyance dans un monde cerné par l'exercice dévot de la religion et la pression médiatique, toutes deux gardiennes de l'incontournable bien-pensance actuelle. D'ailleurs, la première demi-heure ne cache rien de ses travers mais le pose malgré tout en authentique héros.
Attention, si vous n'avez pas encore vu ce film ne lisez pas la suite !
La suite sera pour lui un long chemin de croix, vision sans fards des ravages de l'alcoolisme sur un être profondément humain et généreux, vers une rédemption presque irréelle au final. Une sorte de concession un peu goguenarde au Happy-End exigée par le système. Mais pour qui sait déchiffrer le cinéma de Zemeckis la férocité et la satire sont bien au rendez-vous. Brillantissime !!!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2014
2013 aura aussi été une grande année pour le retour de Robert Zemeckis. Non pas qu’il ai pris sa retraite mais après douze années consacrées aux films d’animations qui lui auront permis d’être le premier réalisateur de cinéma à utiliser la technique de la performance capture, il nous tardait vraiment de le retrouver au « cinéma live ». Et après avoir vu Flight, c’est dit et ce sera gravé dans le marbre, Robert Zemeckis peut vraiment TOUT faire. Probablement le « couteau suisse » le plus doué d’Hollywood et encore l’un des meilleurs entertainers du cinéma américain (juste derrière son ami Steven Spielberg), Flight démontre une fois de plus avec brio tout le talent du réalisateur de Forest Gump. C’est d’abord en vrai film catharsis qu’il se démarque. Son oeuvre la plus personnelle avec Contact ou le sujet (l’addiction à la drogue et à l’alcool) ne peut que faire corps avec lui. Mais sous ses airs de film drama faussement simpliste, Flight démontre aussi à quel point Zemeckis est et restera toujours le cinéaste le plus malin. Toujours maître d’une grammaire cinématographique astucieuse ou moult interprétations et niveaux de lecture s’avèrent être possibles (tout comme Contact à l’époque d’ailleurs), Flight n’aura pas manqué de faire parler et de diviser radicalement le public sur son dénouement final à sa sortie.

Porté par des acteurs tous excellents du premier rôle (Denzel, formidable) jusqu’au dernier, Zemeckis est aussi toujours accompagné par son duo magique en la présence de Don Burgess et d’Alan Silvestri. Quand l’un signe une photo toujours somptueuse l’autre assure un score magnifique et humble afin de ne jamais en faire trop compte tenu du sujet. Flight reste indéniablement l’un de mes plus gros coups de cœur de 2013 et un come back réussi pour Zemeckis.

Par Vincent N.Van du groupe Madealone.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,46 €
12,49 €
13,01 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)