undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
37
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:12,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 mars 2013
Blancanieves est une adaptation de Blanche-Neige dans le monde de la tauromachie des années 30 à Seville. A l'instar de The Artist, ce film est en noir et blanc, muet et au ration 4/3, mais aucune esbroufe dans Blancanieves, pas de prétexte pour insérer une scène sonorisée ou une quelconque pointe de couleur, le contrat est respecté jusqu'au bout.

L'idée du réalisateur/scénariste est donc de transposer un conte fantastique dans un environnement totalement réaliste. Exit tous les éléments relevant du merveilleux : pas de miroir magique, pas de sorcière et de magie. L'histoire commence par un accident qui rend infirme le grand torero Antonio Villalta et provoquera la mort en couche de la mère de Carmen. L'infirmière chargée de soigner Antonio en profitera pour le séduire et s'emparer, au fil des ans, de sa fortune au détriment de la jeune Carmen à qui elle refuse le droit de voir son père. Maribel Verdu est parfaire dans la peua de cette belle mère impitoyable et acariâtre. Lorsqu'elle découvrira que sa belle-fille rencontre son père en cachette, elle chargera son amant de la tuer, mais Carmen parvient à s'enfuir et, devenue amnésique suite à cet incident, sera recueillie par une troupe de nains ambulants (qui ne sont que 6) parodiant des spectacles de tauromachie. Contrairement à ce que dit la description du film, cet événement ne surviendra que dans la deuxième partie du film.

Pablo Berger, le réalisateur, parvient à susciter beaucoup de sentiments dans cette histoire pourtant très connue, notamment dans les rencontres secrètes entre le père et la fille ou les regards du nain amoureux de Carmen. La mise en scène est sombre et sobre, mais la photographie est souvent belle. Malgré le respect strict au concept de départ, certains plans sont très modernes tout en s'intégrant parfaitement dans le film. Revisiter Blanche Neige a été à la modes ces deux dernières années, Mirror Mirror ou Snow White and the Huntsman, cette approche européenne du conte est la plus audacieuse. Le film est résolument adulte, il raconte la vie dramatique d'une fille écartée de sa famille, exploitée et vivant dans la solitude, le spectacle et la comédie sont sacrifiés à l'émotion. Contrairement à The Artist, Blancanieves n'est pas un film pour cinéphile fait par des cinéphiles, c'est une histoire unverselle.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2013
Ce commentaire portera sur le film et non le produit DVD .

Alors qu'en musique sévit la mode des albums de reprises , qu'au cinéma les remakes sont pléthores , que fallait t'il attendre d'une nouvelle itération de Blanche Neige immortalisé par Walt Disney ,puis "MTVisée" ?
Et bien une réussite de plus au crédit d'un cinéma espagnol bouillonnant , inventif et généreux , qui ne s'encombre pas de fioritures .L'histoire de Blanche suit dans les grandes lignes le conte de Grimm : une jeune fille pure , une belle mère , des nains et une pomme .
Mais l'approche est sensiblement moderne et artistique . Plutôt que de servir un spectacle prévisible putassier avec un Avenger et une Twilette , le spectateur gagne au change avec des acteurs sublimes de charisme , de la beauté à s'en arracher les yeux et une présences faisant oublier l'absence de dialogue .

Le noir et blanc ? Pablo Berger connait son ABCédaire de la mise en scène ; il filme avec une urgence salutaire , jouant sur le symbolisme de l'histoire . Un film jeune , muet , en noir et blanc ? Oui ! C'est possible !

Bianca Nieves est le film de tous ces possibles : on peut aimer blanche neige et détester la version Disney , on peut sentir l'air sec Andalou sans jamais y avoir mis les pieds , percevoir sa chaleur par le jeu de lumière et la beauté des costumes , apprécier de magnifiques ballets de corrida sans l'approuver .

Avec sa Psychanalyse des contes de fées Bruno Bettelheim décryptait les histoires des contes derrière les contes . C'est exactement la démarche qui nous intéresse ici .

Carmen est une enfant martyre toute droit sortie d'un conte de Dickens ; Elle a conscience d'avoir la vie d'une héroïne d' un conte où le salut finit par arriver . Elle accepte même d'être baptisée Blanche Neige en souvenir de ....
Mais à chaque fois que le spectateur pense arriver à un moment clé de l'histoire qu'il connait par coeur ( la belle-mère , les nains , la pomme , le baiser du prince ) , Berger prend le contrepied et tacle notre attente .
Le résultat est à la fois jouissif et brutal puisque nos institutions culturelles sont déboulonnées .
Et Berger continue de raconter son histoire en refusant de se cantonner aux canons du récit . Un peu comme Scorcese qui faisait descendre Jesus de sa croix pour le faire vivre pépère aux côtés de Marie Madeleine dans La Dernière tentation du Christ.

Le film est profondément fort et triste . Comme souvent chez les espagnols ( cf le phénoménal Malveillance) , les personnages suscitent une empathie chez le spectateur aussi massive que l'impuissance à leur venir en aide. Lorsque le mot FIN apparait , vient ce mélange de plaisir , de rage et de reconnaissance d'avoir vu un grand film , du cinéma authentique et une histoire inoubliable . Un de ces moments rare de la vie où le Cinéma est plus qu'une distraction , un passe temps pour décompresser après une journée de boulot , mais bien une expérience existentielle voire mystique du rapport à soi et aux autres .

i Gracias Hombre !
22 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2013
Que Séville est belle dans sa lumière éblouissante filmée dans un Noir et Blanc sublime par le jeune Pablo Berger ! Que sa musique et ses toros sont sublimes dans ce conte cruel qui fait se rencontrer les thèmes pourtant usés de "Blanche Neige", l'expressionisme allemand et la culture andalouse ! On craignait l'effet de style, les citations lourdes, ou la mise en abysme, on redoutait une déclinaison d'une nouvelle mode lancée par "The Artist" : et voilà, rien de tout cela ici, seulement l'utilisation d'une forme "morte" (le format 1:33, le Noir et Blanc, le muet) qui se révèle "immortelle", pour exprimer des sentiments éternels (jalousie, amour, etc. etc.) avec une urgence, une vitalité étonnantes. Berger prouve que le raffinement esthétique ne tue pas l'émotion, et que la parfaite connaissance de l'histoire du cinéma ne saurait être un carcan. On notera surtout la conclusion, surprenante par sa méchanceté et son pessimisme, qui force le spectateur à reconsidérer les scènes plus ludiques qu'il aura un peu prises pour argent comptant (le conte de Grimm dans une mise en scène baroque) auparavant. "Blancanieves" est une parfaite réussite.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2014
Très beau film, plastiquement très réussi (beau noir et blanc). Un conte cruel qui adapte l'histoire de Blanche-Neige dans l'Espagne des années 20. A voir, n'ayez pas peur de l'aspect "film muet"!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2014
C'est un bijou, je ne me lasse pas de le regarder. Tout est parfait. L'esthétisme des images, la musique, on est pris dedans du début à la fin. C''est une merveille.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Envie de voir un film vraiment différent ? Vous vous dites qu'est ce qu'elle nous raconte l'autre ; c'est bon blanche neige ont en a fait le tour et notamment avec deux grosses productions l'année dernière.
Bah non justement ! Il faut voir cette version espagnole en noir et blanc et sourd et muet .... Et là je viens de perdre tout le monde. Et bah ça serait dommage car ce film est un bijou débordant de poésie. Son seul point négatif est qu'il se passe sous fond de corrida mais libre à tous d’interpréter ce fait positivement ou pas .
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2014
Un film étonnant tant du point de vue de la forme que du fond.
Le réalisateur ne revisite pas seulement Blanche-Neige, il invente une histoire belle et cruelle.
Une esthétique originale, des images qui restent longtemps en tête.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2014
Film exceptionnel, merveilleux, un vrai bonheur pour moi de regarder ce conte en noir et blanc. Très grande qualité d'images, de musique et en plus, des Personnages extraordinaires.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2014
L'après-franquisme a amené une génération de cinéastes espagnols dont Almodovar est évidemment le représentant le plus connu et qui ont su succéder, bien des années après, à ce génie que fut et restera, pour des générations comme la mienne, Buñuel.
Ce film est une de ces évocations qui reprend le thème éternel de Blanche-Neige mais pour lui donner cette dominante espagnole qui se situe toujours entre l'amour et la mort et ne peut que toucher ceux qui aiment - comme mon épouse et moi - cet expressionnisme qui se situe entre l'onirisme et la vie réelle et ses sentiments plus ou moins cachés, intimes.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2014
je l'ai vi par hasard à la telévision et je l'ai acheté tout de suite...a voir et a revoir avec delices
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,88 €
9,97 €
7,50 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)