undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

  • Prism
  • Commentaires client

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
9
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: CD|Modifier
Prix:13,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Difficile de décrire une oeuvre pareille... Et pourtant l'évidence est belle et bien là... Sans céder à la dithyrambe ni aux chants des sirènes, disons tout simplement que ce disque du contrebassiste Dave Holland se rapproche du concept lancé par Chris Potter dans son live d'anthologie (Follow The Red Line (Live At The Village Vanguard)). Ou quand jazz, rock et groove font bon ménage ! Un pur moment de bonheur ! Voilà le genre de galette que l'on se passera en boucle, sans voir poindre l'ennui, ou je ne sais quoi encore. C'est un véritable bain de jouvence, ce tourbillon de sonorités groovy, cette musique qui se rie des genres, jazz, blues, rock et fusion confondus... Une oeuvre essentielle qui nourrit notre âme, nous fait un bien fou, comme pour marquer un nouveau départ... Pas le genre de truc formaté, malgré quelques influences que l'on notera ici et là, que l'on songe à Jimi Hendrix, King Crimson, Jeff Beck ou encore au jazz fusion des années 70... Seulement, ici, c'est du jamais entendu. Inspiré, roboratif, contrasté, rythmiquement et mélodiquement structuré, Prism s'annonce déjà comme une borne dans la discographie de Dave Holland (1). Et Craig Taborn (au piano et au Fender Rhodes), en participant à cet album, pourrait bien être élu "musicien de l'année" (à quelques mois d'intervalles sont sortis The Sirens de Chris Potter, Chants, son album en trio avec Thomas Morgan et Gerald Cleaver, et enfin ce Prism époustouflant...). D'emblée, dès le thème d'ouverture (The Watcher), l'on est saisis, emportés, happés par tant de fougue et tant d'idées en terme de jeu et de pulsation !

Aussi, cet enregistrement sorti sur le label Dare2 records tranche de façon radicale avec la production antérieure de Dave Holland, du moins avec celle de ces dix dernières années (des disques comme Critical Mass,Pass It On ou encore Pathways avaient, de mon point de vue en tout cas, si peu apporté à la discographie du contrebassiste, de par une empreinte jazz trop marquée, voire trop classique...). Avec Prism (2013), la rupture est flagrante, inattendue et tout à fait spectaculaire. On ne présente plus le contrebassiste britannique qui avait participé aux sessions historiques de In A Silent Way et de Bitches Brew (Miles Davis, of course...). Et les sonorités de ce nouveau collectif ont de quoi réconcilier jazzeux et rockeux. Les frappes d'Eric Harland, d'une énergie sans nom, en témoignent admirablement ! (2)

Ce quartet composé de Dave Holland à la contrebasse donc et d'une flopée de musiciens bourrés de talent, dont les noms n'auront certainement pas échappé aux amateurs, est de toute évidence une sacrée bouffée d'oxygène. Outre Craig Taborn aux claviers (son jeu au Fender Rhodes est d'une justesse et d'une inspiration inouïes, faisant montre d'une connaissance étendue de son instrument), Eric Harland est donc derrière les fûts (on admirera sa polyrythmie, son sens de la relance, sa pulse, son groove, ses frappes sèches, son autorité ...) et enfin, Kevin Eubanks à la guitare (ce musicien très à l'aise sur la six cordes, lui que l'on avait déjà remarqué il y a une vingtaine d'années dans Extensions] (ECM, 1989), donne à entendre de purs moments de bonheur : guitares aux sonorités hendrixiennes, groove, lignes rondes et juteuses, bien identifiables - écoutez ce chef-d'oeuvre qu'est Evolution, plage 8 - , ruptures mélodiques savoureuses, inspiration au sommet...). L'album semble ainsi axé sur la guitare. Plus que jamais ! Pas de saxophoniste donc dans cette nouvelle configuration, comme nous avait habitué Dave Holland de par le passé. Et les quatre zicos, formant une voix unique, une voix cohérente, s'en donnent à coeur joie du début à la fin, dans un album qui fait déjà figure de favori pour l'année 2013. A noter que les quatre musiciens ont apporté leur lot de compositions et quelles compositions ! Pas de reprise. De la création seulement. Et quelle création ! Album électrique, électrifié, jazz, groove, l'un des meilleurs albums de l'année tout genre confondu, et qui nous accompagnera au delà ! Qu'on se le dise !

____________________________________________________________________________

(1) Le site de allaboutjazz a déjà élu Prism comme disque de l'année 2013. Je savais que je ne m'étais pas trompé sur la marchandise ni sur son évaluation... :-)

(2) Un mot enfin sur la prise de son, excellente en tout point, mettant en valeur chaque soliste et le son de l'ensemble. Pas de saturation, ni de son brouillé. Rien de rédhibitoire en tout cas, rien qui ne fasse obstacle à la réussite de l'entreprise. La prise de son ne se perd jamais et ne se dilue pas dans un espace trop vaste comme c'est parfois le cas. A noter que le livret du disque digipack (version US) propose de magnifiques clichés (photos des musiciens en studio).
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2013
Que l'on soit retraité, jeune, moins jeune, plein d'acnés, imberbe, ce disque s'adresse à toutes celles et ceux qui n'ont pas de m---- dans les oreilles ! Dave Holland est en effet "l'un des rares musiciens de jazz à mettre d'accord les puristes et les modernistes" (voir ci-haut la présentation d'amazon). Le terme puriste ne voulant plus rien dire, ni celui de moderniste d'ailleurs. Mais ici, force est de constater la qualité de l'entreprise, la richesse harmonique et mélodique. Rythmiquement c'est également prodigieux (Eric Harland). Craig Taborn est au piano et au clavier, et enfin Kevin Eubanks à la guitare. Les autres chroniqueurs ayant dit l'essentiel, je ne viens ici que pour enfoncer le clou. Ce disque fait un bien fou ! Une sacrée réussite au delà des genres, au delà des protocoles, au delà des catégorisation. Ici, l'on parlera avant tout de Grande Musique !!!!! Brave à Dave Holland et à son équipe !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2014
Cet album est certes "technique" mais quel jeu des divers musiciens. Cet album est magnifique et la version vinyle est très bien enregistrée, pleine d'énergie et de nuances. Très bon achat.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2014
Ce groupe est particulièrement intéressant.
J'apprécie ce genre de jazz et l'ensemble des participants avec un petit plus pour le guitariste Kevin EUBANKS.
Je le recommande vivement!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L’oiseau de Nuit a tout dit, n’étant pas un adepte du jazz je ne peux que vous faire partager mon ressenti à l’écoute de cette galette. D’abord c’est en frémissant devant ce développement viscéral de guitare délivré par un certain Kevin Eubanks qui s’exprime dans le bien bluesy « The Empty Chair » que je me suis procuré cet album (merci FIP). Bingo, le premier titre « The Watcher », zappaien en diable laisse parler le guitariste sur une rythmique groovy à souhait. Dave Holland, bassiste, contre bassiste réputé a su s’entourer de musiciens hors pair pour nous pondre ce Prism d’une qualité sidérante. C’est du jazz, parfois fusionné rock, avec ses variations instrumentales où chaque musicien s’exprime en solos sidérants comme, effectivement ce long « Evolution » ou là encore, le guitariste nous épate par son aisance et sa remarquable technique. Un quatuor de virtuose qui, avec ce Prism au son idéal, devrait intéresser ceux qui ont apprécier Jing Chi, le groupe de jazz rock de Robben Ford. C’est très bon. (9 titres / 70mn08).
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mai 2016
A le première écoute, ce disque peut surprendre.
Mais qu'est ce que c'est bon!
C'est d'une telle richesse qu'on ne peut pas s'en lasser.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2014
L'un des très grands groupes de jazz de ces temps-ci, formule exceptionnelle.
Magnifique à voir sur scène et cd rend bien compte de la dynamique
Emballage Parfait
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2013
avec des mélodies et des musiciens aussi talentueux,Dave Holland renoue avec l'époque du Miles electrique des années 80.On y retrouve donc un groove parfait réhaussé par la présence d'un très bon guitariste et du nom moins talentueux Craig Taborn au pianos d'où emane une très grande complicité
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2014
si vous voulez du bom holland, achetez les albums ecm de son quintet acoustique
si vous voulez du jazz rock, reecouter silent way ou biches brew. on n a jamais rien fait de mieux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,85 €
19,00 €
13,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici