Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici nav_CDW17 Jeux Vidéo

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
206
3,8 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:4,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 juillet 2016
Cloud Atlas" vire parfois à la grande kermesse, avec son casting hétéroclite, ses parenthèses comiques et ses costumes improbables. Mais on ne s'y ennuie pas une seconde, au long de 2h45 de chassés-croisés temporels parfaitement maîtrisés. Malgré l'audace du montage 
alterné et les nombreuses passerelles entre les épisodes, le résultat reste inégal (...). La plus belle partie, à notre sens, est l'épisode orwellien de 2144, dû aux Wachowski, qui prolonge leurs inventions de "Matrix" par un saisissant imaginaire dramaturgique et plastique.
Mais bon n'ayant jamais lu le livre, j'ai adorée ce film et j'aime le petit clin d'œil au soleil vert ;)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2017
heureusement que les acteurs sont parfaits, car je ne suis pas certaine que l'histoire est vraiment aussi bien qu'on essaie de nous le faire croire, bof pour l'histoire, super pour les artistes
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juillet 2015
 Many might find Cloud Atlas a daunting movie to consume. It's probably one of the most complex narratives in movie history. But it is also the movie that keeps on giving. There is so much going on, I swear it has everything. Ev-er-y-thing.

Tom Hanks, Halle Berry, Hugh Grant, James D'Arcy, James Broadbent, Susan Sarandon, and Doona Bae play a variety of characters, and their descendants in a sprawling mega-story spanning many centuries. The South Pacific in 1849, Edinburgh in 1936 and 2012, San Francisco 1973, London in 2012, Neo-Seoul in 2144, and an island 106 years after an unspecified cataclysm feel the ripples of love, tragedy, hope, and imagination as souls are reincarnated with the teasing latent memories of their ancestors written in their DNA.

Across their chain-linked lives Hugo Weaving plays a menacing figure representing injustice determined to maintain the status quo and prevent human transcendence. But, as Dr. Ian Malcolm once said, 'life finds a way'. Humans cannot be contained, not by governments, rules, or any kind of oppression. The drive to push our species forward will always trump all kinds of evil.

The expansive story and lengthy running time will alienate casual movie-goers, and the unusual dialect in the far future timeline will either make the rest hopelessly confused or laugh childishly. I personally had no trouble understanding it. Language, like any other entity, develops or disintegrates over the years, and will especially become twisted and guttural in a world without mass media. Perhaps the haters just couldn't grasp this and decided that laughing at it was the way to endure until the credits rolled.

If you like challenging movies, if you are willing to apply yourself to a rich universe and an ingenious idea I have to admit that Cloud Atlas pays you back a thousand times. Tom Twyker's score is utterly mesmerizing. Not only is it a fascinating movie to look at but it sounds heavenly. It's the music of your dreams, and the movie it threads through is filled with magical moments that will steal your heart away and stay with you forever. I just cannot recommend Cloud Atlas enough.

Many have called it a failure, but I say it's a huge accomplishment. Few directors could have pulled it off, but the Wachowski's and Tom Twyker have delivered a profound epic of human life. Even the haters should admit that.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2013
un film envoutant et atypique, qui réussit à mêler aventure et philosophie métaphysique : c'est bien l'aventure de l'esprit dont il est question, avec ces personnages qui apprennent et évoluent selon leurs erreurs du passé, et leurs qualités.L'humour est présent également, de façon décalée, une belle réflexion sur la vie et l'éveil de la conscience.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
il faut bien 3 heures pour développer cette profonde histoire qui enchevêtre plusieurs destins sur plusieurs vies, avec la réincarnation spirituelle superbement utilisée : les personnages, selon leurs actions et leurs conséquences, vivent la suite de leur parcour de vie en vie, selon leurs erreurs, leurs doutes, leurs qualités aussi,qui s'affine.C'est une passionnante ode à la tolérance, le sens de la vie, l'amour, l'altruisme, mais aussi une pertinente mise en garde sur les dérives sociétales : voir l'époque menaçante se passant en asie où les gens sont marchandisés comme du bétail.Cela porte à réfléchir au conséquence de nos actes.Et puis la forme n'est pas en reste, avec un montage habile nous faisant passer d'époque en époque, du 18e siècle et l'esclavage à un futur indéterminé, et un hommage flamboyant au cinéma (les destins croisés peuvent faire référence à "Intolérance" de Griffith, mais aussi "Soleil Vert"). C'est ludique, profond, audacieux, spirituel. Bref une oeuvre en avance sur son temps, et ce n'est pas galvaudé. De plus chaque séquence peut s'apprécier pour son atmosphère, celle des années '70, le début du siècle, le futur, chacune s'emboîtant de façon fluide et facilement compréhensible.
Le dvd propose un documentaire avec les réalisateurs, éclairant leur démarche.
0Commentaire| 42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2013
Un film sur l'éveil et l'élévation de la conscience humaine et le voyage de l'âme au cours du temps à travers l'histoire de plusieurs personnages, scientifique, artiste, esclave, fasciste et enfin l'être lambda le plus improbable.

Tout ça, pour vous faire prendre conscience que sommeille en chacun de vous un rebelle qui a la capacité, en surpassant ses peurs, de s'opposer et de transcender les règles imposées par nos sociétés primaires et futuristes, CAD de tout temps.
Avec en fond, les thèmes de la découverte, du voyage, de l'amour, de l'esclavage and so on.

Esthétiquement très bien réalisé, intellectuellement abordable, ce film qui dure environ 2H50 a été pour moi une très bonne surprise. J'avais peur que, comme dans la majorité des films américains, on vous colle un sous-titre explicatif de fin, mais, fort heureusement, pour cette fois, on nous laisse un peu plus réfléchir par nous mêmes, ce n'est pas un film à la David Lynch, rassurez-vous. La transportation de nos âmes dans le film n'est à mon avis que le fil conducteur pour tous ces destins, elle permet de garder une certaine fluidité et cohérence du scénario. Je ne suis pas spécialement branché karma mais in-finé ça fonctionne plutôt bien si vous restez concentré.

Pour la petite histoire, quand même. Il faut que je vous dise.

Un soir, en l'an 2000, à mon ancien travail que j'ai quitté depuis car plein le cul, le VP de mon département diplômé de sciences-po est venu me voir et m'a tenu ce discours éloquent: "Votre performance est une goutte d'eau qui se perdra dans l'océan et dont personne ne s'apercevra jamais, rentrez chez vous".
Ceux qui ont vu le film comprendront la référence.
Bien sur j'ai tenu tête au "God Father" et ça m'a coûté une belle placardisation.

Dans la vie, notamment le taf, il y aura toujours une personne pour essayer de vous dicter ou d'influencer vos actes en vous dévalorisant, et plus rarement en vous poussant vers le haut.
Comment réagirez-vous ? Confrontés, par exemple, au dilemme fierté contre conservation de l'emploi, que je cite car la période de crise que nous subissons, je crois, amène beaucoup d'entre nous à s'assoir dessus.
Nos décisions feront de nous des êtres plus forts ou plus faibles, plus libres ou plus esclaves.
Dur de ne pas rester esclave quand notre liberté est assujettie à nos moyens de subsistance.

Personnellement j'ai embrassé la rébellion, mais comme dans le film, les rebelles n'ont pas la partie facile.
A chacun son destin, l'important c'est de ne jamais baisser les bras et de se battre pour quelque chose à laquelle l'on croit.
Quand je pense à l'avenir, je préfère imaginer les gens libres et heureux plutôt qu'asservis et exploités.
33 commentaires| 78 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 avril 2013
Une certaine appréhension à l'idée de voir ce film. J'avais lu des critiques qui passaient d'un extrême à l'autre...
Et j'ai regardé, sans a priori et avec la promesse d'interrompre si je le souhaitais.
Et voilà, je n'ai pas vu le temps passer. Au début j'étais perplexe, ensuite j'ai cessé d'analyser, de chercher le comment du pourquoi et je me suis laissé porter. Et j'ai aimé. Vraiment. Quand à expliquer pourquoi, là je ne saurais le dire (en dehors de ce qui a déjà été dit). Je suis évidemment très loin d'avoir tout compris. Simplement, j'ai provisoirement mis ma raison de côté et j'ai regardé ce film comme on écoute un poème.
Je le regarderai encore et je suis persuadée que ce sera comme un nouveau film. D'ici à ce que le DVD sorte... ;o)
0Commentaire| 35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié.
Cloud Atlas est un véritable exercice de style sur la narration, submergeant le spectateur de six histoires toutes différentes mais liées par le destin et les conséquences d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Ce qui le différencie avant tout, c'est l'idée géniale que ces histoires aient en commun leurs acteurs qui jouent des rôles tout aussi opposés les uns des autres mais auxquels nous nous attachons indéniablement quels que soient l'époque et le lieu, le tout à travers un montage incroyable et une crédibilité hors du commun.
Un véritable ovni du cinema,mais attention pour comprendre ce film,il faut rester attentif du début à la fin...
33 commentaires| 32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2015
Oscille entre l'exploit cinématographique et le film indigeste.
On sent l'apport bénéfique de Tony Tykwer (Run Lola Run).
Cependant le film est long et cherche à faire une prouesse sans y arriver. Dommage.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2013
Soixante et un commentaires déjà, alors que le film n'a "pas plu" aux U.S.A.....
Qui à dit que:" l'Amérique est passée directement de la barbarie à la décadence, sans passer par la civilisation!" ?
Je ne sais pas, mais ce film nous permet de mesurer - un peu mieux - dans un vertigineux voyage à travers le temps, combien nous sommes et nos civilisations sont, liés les uns aux autres.
Être capable de le retranscrire en images et en musique - une bande son à tomber - sans une seconde d'ennui, nous transporter vers le haut, sans parler de Dieu - mais en ne parlant que de lui et de son ennemi - le tout dans un discours esthétique et éthique ...Chapeau !
A conseiller aux jeunes - et aux moins jeunes - qui cherchent dans notre société où l'âme est traitée avec cynisme, des réponses face au vide sidéral de nos éducations dénuées de spiritualité et de dimension.
33 commentaires| 34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici