undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles
28
4,6 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:35,47 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 juin 2013
Certes, le boîtier est mal fichu au possible et son contenu "pauvrissime" (mis à part le DVD)
Mais justement, le DVD est là, et quel DVD! D'aucuns critiquent le son, les pertes de synchro et l'image ...mais vous en connaissez des concerts des 70's qui ont ce rendu? Moi pas. D'autant que, contrairement à ce qui se faisait à l'époque, les caméras ne se contentent pas ici de filmer celui qui chante. Bien sûr, on ne voit que trop peu Joe, ni guère Denny lorsqu'il est perché au piano dans Beware My Love. Mais enfin, ne boudons pas notre plaisir: cela a été filmé il y a 37 ans et a l'immense mérite de nous faire pleinement profiter de la notion de GROUPE. Un vrai, soudé, tant du point de vue vocal qu'instrumental. Tous les morceaux sont excellents (pas difficile en allant essentiellement piocher dans Venus & Mars). Et Macca prouve qu'il sait tout faire, dont du pur rock, n'en déplaise à ceux qui considèrent que John était LE Beatles rockeur.
Un autre plus que procure ce DVD, c'est de pouvoir apprécier le son de la basse Rickenbacker 4001 que Paul utilisait alors (celle de Revolver et autres Paperback Writer). Un instrument autrement plus percutant que la célèbre basse violon, sympathique au demeurant, avec laquelle Paul a renoué depuis.
Le seul bémol, c'est que ce même Macca n'ait pas su garder Jimmy et Joe. Mais c'est une autre histoire...
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2013
OUI, l'image est améliorée par rapport à la VHS du meme nom,
OUI, le son est meilleur (toujours par rapport à la VHS) et même supérieur à celui du triple LP wings over america,
et le petit bonus de 10 mn à la fin est sympathique.
Tout serait pour le mieux... s'il n'y avait pas ce système DEBILE de DVD glissé dans une encoche en carton :
le résultat ? DVD rayé ! (pourtant le paquet était scellé).
Maudissons les concepteurs de ces pochettes... les anciens boitiers avec le plot central étaient pourtant parfaits pour protéger nos DVD, pourquoi avoir changé un système qui a fait ses preuves ?
33 commentaires| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2013
Depuis longtemps, j'attendais la sortie de concert des Wings, car pour l'avoir souvent entendu, je ne l'avais jamais vu. Et je n'ai pas été déçu... Alors, bien sûr, on peut parler de nostalgie, mais c'est surtout que cela sonne concert, alors que les productions des live actuelles sont trop propres... On entend un album et moins un concert.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Attention, ce commentaire porte sur l'édition Blu-Ray.

Vous aviez déjà acquis à la réédition double CD "Wings Over America", pourquoi ne pas la compléter par le Blu-Ray "Rockshow" ? Franchement, vous ne le regretterez pas.

Le contenu, d’abord.

Ce sont exactement les mêmes titres, enregistrés au cours de la tournée US de 76, dans des salles de New York (25/05 : 4 titres), Seattle (10/06 : 5 titres) et Los Angeles (22 et 23/06 : 21 titres). Précisons de suite que le film ne souffre jamais de coupures, sautes ou mauvais raccords, en dépit de l’alternance des salles de concert. On a vraiment l’impression d’assister à un seul et unique concert (sauf à un moment où pour changer de tenue, Denny Laine battrait à plate-couture Arturo Brachetti)

Après 37 ans d’attente (un peu moins pour ceux qui ont toujours leur VHS –incomplète- de 1980), voici donc le reflet de ce que pouvait donner sur scène ce groupe tant honni.

En 1976, Wings est au sommet car McCartney pouvait aligner plusieurs atouts pour renforcer sa crédibilité.

D’abord, il disposait enfin d’un répertoire hors-Beatles loin d’être ridicule, avec 4 numéros 1 aux E.U ("My Love", "Band On The Run", "Silly Love Songs", "Listen To What The Man Said") ainsi que divers autres tubes ("Live And Let Die", "Jet", "Hi, Hi, Hi", ou "Let ‘Em In"…).
Et puis, il était accompagné par un groupe à la hauteur, comprenant Denny Laine et l’excellent Jimmy McCulloch aux guitares, Joe English à la batterie et une section de cuivres (Tony Dorsey, Howie Casey, Steve Howard Jr. et Thaddeus Richard). Linda McCartney était là également bien sûr, pour une modeste contribution aux claviers et chœurs.

Tout ceci explique pour une large part la grande qualité de ce concert où même les passages qui pouvaient sembler un peu en dessous sur le CD ("Spirits Of Ancient Egypt" ou "Magneto And Titanium Man"), gagnent vraiment à bénéficier de l’image. Durant environ 2 heures, McCartney et sa bande (à part McCullough qui sourit rarement) prennent un plaisir non feint, entièrement partagé par un public conquis.

Les Wings mettent de l’intensité dans chaque morceau et l’ensemble est loin de ressembler aux mièvreries auxquelles ce groupe est un peu rapidement associé.
McCartney comme d’habitude, occupe la scène avec ses éternelles mimiques qui peuvent tout aussi bien agacer quand il arbore sa tête de "Shaved Fish" que soutirer un sourire ravi quand il laisse derrière lui sa panoplie de showman roué.

Le patron sait aussi se montrer plus en retrait quand par exemple, McCullough chante -très bien- son "Medecine Jar" ou quand Laine délaisse sa double-manche pour le piano lors de son interprétation de "Go Now".

A la fin du concert, formidablement bien filmé avec des caméras toujours bien placées, on se dit que Macca sera sans doute toujours critiqué, mais qu'il faut bien lui accorder le bénéfice d'une véritable 2ème carrière. En tous cas, ce concert montre que les Wings pouvaient être un sacré bon groupe et offrir autre chose qu’une revue nostalgique ou de la muzak.

Parlons un peu du support maintenant.

Le Blu-Ray est présenté dans un superbe livret cartonné, avec une trentaine de pages offrant de belles photos et une copieuse présentation par Paul Gambaccini, l’éternel thuriféraire.

L’image (au format 1.78), a été magnifiquement restaurée avec des contours très bien définis, une grande douceur rappelant l’argentique initial et des couleurs franches. Seul le passage acoustique souffre à un moment, d’un grain très prononcé, mais qui ne dure pas.

Au niveau son, c’est aussi la fête : on a le choix entre la 2.0 stéréo PCM ou le DTS HD MA avec un léger avantage à ce dernier (mais les 2 choix sont excellents). La basse de McCartney est monstrueuse et le déchaînement du groupe sur le rugueux Soily fait plaisir à entendre. Pas de larsens, des instruments bien spatialisés…Un régal.

La qualité technique est telle, pour un concert aussi ancien, que j'ai du mal à comprendre les réserves que j'ai pu lire ici ou là.
L’absence de sous-titres n’est évidemment pas gênante durant le concert. Elle l’est à peine plus lors du visionnage du bonus (1/4 d’heure environ) tant celui-ci ne présente guère d’intérêt (sauf qu’on voit enfin McCullough sourire). Il reste cependant sympathique en nous permettant d’assister aux préparatifs du concert et en nous offrant de courtes interviews de spectateurs énamourés.

Indispensable aux fans et aux moins fans.
66 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2013
Paul MC CARTNEY n 'a pas eu de chance avec les années 70 : il était toujours déconsidéré par la critique! Ce Blue-RAY permet de remettre les pendules à l'heure et nous montrer un grand musicien à l'oeuvre.De plus, Paul s'était toujours refusé à laisser sortir ce document live. Ce concert était sorti au cinéma en 1980, sur une durée de 1h30 à peu près. Et puis quelques sorties en laser-disc, betamax... Trop peu pour etre considéré à sa juste valeur! On revoit ainsi presque 40 ans après une prestation des WINGS magnifique. On revoit notamment beaucoup de morceaux de son groupe, albums de 1975 et 76', bien défendus...Venus and mars, rock show, Let me roll it, Medicine jar, Picasso's last words....Par exemple! Les morceaux des beatles sont aussi là Lady Madonna, blackbird, Yesterday...Son groupe est efficace, notamment le regretté Jimmy Mc culloch disparu en 1979 à.. 26ans. Denny LAINE est de la partie et interprète 3 morceaux ...Bref, 2 h de musique non-stop, les morceaux sont tirés de 3 concerts , je crois, mais la plupart viennent de Los angeles. Et puis TOUS LES MORCEAUX SONT EN ENTIERS, j'y tiens! Pas de tricherie, à part- peut-etre les choeurs retravaillés post-concert... A revoir pour comprendre à quel point la période post-BEATLES est bonne pour PAULOT!
11 commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2013
J'ai assisté au concert du 26 mars 76 au pavillon de Paris !
Quel plaisir de retouver un DVD à la hauteur de l'évènement que fut la tournée de Paul McCartney & Wings !
Le son est absolument splendide, pour moi c'est essentiel !
Avec un Home Cinéma c'est absolument extra !
L'achat du CD Wings Over America est absolument inutile !
L'image est largement supérieure à celle de la VHS, mais impossible de faire de miracle, nous étions en 1976 !
Le packaging est nul, c'est vrai, mais le plus grave, vous ne pourrez pas regarder votre DVD sur votre PC, cela ne me dérange pas, mais il vaut mieux quand même le savoir ! Vous ne pourrez pas le prêter à vos gamins, chose que j'ai faite !!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
Le film maudit par excellence: 4 ans dans un placard avant de sortir en salles, une VHS de mauvaise qualité et enfin un DVD et surtout un Blu-Ray à la hauteur de ce que ce film est: un témoignage inestimable du talent de McCartney. Seulement 6 ans après la séparation des Beatles, on ne peut que s'épater du répertoire solo déjà accumulé par Macca: Live and let die, Band on the run, Jet, Silly love songs, My love, Let'em in, etc...
Au sommet de la gloire de Wings, ce film met en avant tous les talents du groupe.
Mais ce qui surprend le plus à la vision et à l'écoute de ce Blu-ray, c'est la qualité fantastique de l'audio et de la video. L'image tout d'abord est sublime pour un film de cet âge. Quant au DTS 5.1, il donne un souffle au son qui permet littéralement de nous immerger dans ce concert (une profondeur, une richesse !). Cela n'a rien à voir avec le DVD Wings Over The World disponible dans le coffret Wings Over America. L'image de ce dernier laissait vraiment à désirer et le son en stéréo étouffait complètement le son des parties en live. Différence également notable avec Wings Over The World qui présentait les coulisses de la tournée, Rockshow est un concert complet sans aucune coupure. C'est un vrai plus qui permet de conserver l'énergie du concert tout du long des 2h10 du programme.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2013
que c'est bon de voir ce concert tant attendu, je suis d'accord avec les commentaires lu l'image n'est pas top pour un blu-ray mais c'est pas mal quand même par contre j'ai remarqué un décalage son/image assez souvent sur les plans de prêt. Sinon tous les tubes des wings y passent et que des bons musiciens pour les jouer!
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2013
ce n'est pas le film que j'ai vu il y a environ 30 ansdvd de qualité , mais que c'est bon de revoir MACA dans ses oeuvres !Mais je ne suis pas déçu du tout .Un régal pour les oreilles expertes
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2013
au milieu des années 70, en 1976 pur être précis, le plus grand songwriter de tous les temps: Paul McCartney est au sommet de sa carrière avec les Wings et il réussira ce qu'aucun de ses anciens potes Beatles n'aura réussi, à savoir un succès planétaire avec 2 groupes différents. pas donné à tout le monde, n'est ce pas?
il aura fallu 35 ans pour le voir et l'entendre mais franchement ça valait vraiment le coup!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

23,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)