Cliquez ici Cliquez ici hallogno. CoopPocheEtoilesContraires Cloud Drive Photos nav_Renewed Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Oasis cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
3
4,7 sur 5 étoiles

500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 24 août 2013
Nilsson en coffret ( repros des 33t originaux, textes difficiles à lire même avec une loupe, livret très fouillé, technique, de 48 pages et boite/coffret solide) qui eut pu imaginer qu'une maison (Legacy-Sony Music) ferait un jour ce geste gracieux de rééditer la période 67-77 de Rca, l'essentiel de Harry à l'exception d'un album "Flash Harry sorti en 80 sur Mercury. J'ai tous les 33t originaux, racheté les cd avec des inédits en bonus et là débarque ce coffret de 14 cd dont 65 titres rares (certains étaient présents sur les rééditions mais là leur nombre et la qualité y sont) plus 3cd de bonus pour la plus grande part oubliés.
Ami des virées alcoolisées de Lennon, oui l'ex Beatles, chanteur à la voix en or, tonalités d'acrobates, compos hallucinantes, personne ne rendra jamais grâce à Harry d'avoir tant fait pour la musique.
Avec le succès de Everybody's talkin (une chanson de Fred Neil, BO de Midnight cowboy) il eut un hit et un n°1 avec without you aux USA avec la reprise des protégés des Beatles, le groupe Badfinger.
Tous les albums sont différents, les 2 premiers, Pandemonium shadow show et Aerial ballet (revisités et enrichis ensuite sur un album Aerial pandemonium ballet) étant des perles, le cd de covers de Randy Newman cet inconnu d'alors, un disque de reprises de standards américains A little touch of Schmilsson avec l'arrangeur de Sinatra, Gordon Jenkins, la beauté de The point, la grande classe et le succès de Nilsson Schmilsson et Son of Schmilsson etc...
Tout est beau pour cet artiste sous-estimé, souvent repris lui qui aimait tant reprendre les autres, qui navigue entre les Beatles, la chanson us, les comptines et les titres déjantés.
Nilsson n'eut pas de vraie carrière, beaucoup d'excès, volé par son manager, il fut gravement malade et disparut en janvier 1994 en nous laissant toutes ces musiques uniques que Jacco Gardner (Grand premier disque) et d'autres ont dû écouter avec passion.
Un coffret de rêve, j'ai tout mais je l'achète pour les cd d'inédits, un vrai plus.
Décidément pas raisonnable!

Pandemonium Shadow Show et Aerial ballet sont livrés en version stéreo et mono, Harry avec 7 inédits(aucun dans la version précédente), Aerial Pandemonium Ballet 13 inédits etc etc .... Ouf que du bon pour l'accro à Nilsson.
Plus les 3 cd gorgés de perles et de démos.

CD 01: Pandemonium Shadow Show(1967)
CD 02: Aerial Ballet (1968)
CD 03: HARRY (1969)
CD 04: Nilsson Sings Newman (1970)
CD 05: The Point! (1971)
CD 06: Aerial Pandemonium Ballet (1971)
CD 07: Nilsson Schmilsson (1971)
CD 08: Son Of Schmilsson (1972)
CD 09: A Little Touch Of Schmilsson In The Night (1973)
CD 10: Pussy Cats (1974)
CD 11: Duit On MON Dei (1975)
CD 12: Sandman (1976)
CD 13: That's The Way It Is (1976)
CD 14: KNNILLSSONN (1977)

CD de Raretés :

CD 15: NILSSON Sessions 1967'1968
CD 16: NILSSON Sessions 1968'1971
CD 17: NILSSON Sessions 1971'1974
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 3 décembre 2016
Ah, Harry Nilsson ! Chaque fois, je repoussais. Je voulais en prendre un mais je ne savais pas trop par quoi commencer. Et je ne voulais surtout pas une compile tant l'homme s'était lancé dans des projets très divers. Alors, quand sort ce gros pavé, pour moins de 70 euros, je ne tergiverse pas trop et prend donc cette quasi-intégrale soit 14 albums enrichis de bonus et 3 autres CDS remplis de chutes et d'alternates, le tout enregistré entre 1967 et 1977.

Eh bien, bonne pioche, c'est une immense claque ! Tout d'abord, Nilsson est un compositeur hors-pair. Dès son premier album, il va fasciner rien moins que McCartney et surtout Lennon, pourtant pas des nains en la matière. Nilsson confectionne une pop colorée et chatoyante avec une pointe de tristesse désabusée. C'est à la fois intelligent et sensible, délicat mais sans minauderie ni maniérisme excessif, une pop hors du temps finement ouvragé et toujours humaine. Mais il y a également Nilsson le chanteur. L'homme possède une très bonne voix, à la large tessiture, et il s'en sert avec un naturel, voire une bonhomie, confondante. C'est d'ailleurs ainsi qu'il fera des tubes en reprenant le "Everybody's Talkin'" de Fred Neil ou encore le "Without You" de Badfinger.

On se rend très bien compte de la cohérence de Harry Nilsson en suivant son évolution: il se moque pas mal du rock, il est surtout fasciné par la chanson, au sens noble du terme. C'est ce qu'il compose et c'est ce qu'il reprend. Partant de là, Nilsson se permet tout, aussi bien un album entier de reprises de Randy Newman uniquement accompagné par ce dernier au piano mais aussi un album uniquement composé de standards américains avec grand orchestre et tout le toutim.

A l'arrivée, les neuf premiers albums sont tous magnifiques, chacun ayant sa particularité propre. Ca se complique un peu ensuite, Nilsson étant rattrapé par ses démons et s'abimant largement dans l'alcool (sa voix s'en trouvera affectée). C'est sa collaboration avec Lennon pour son dixième album, "Pussy Cats", qui donne les moins bons résultats: un disque sympathique mais facile et potache, les deux gars s'amusant plutôt que de proposer une grande œuvre. Les quatre suivants seront meilleurs, sans pour autant atteindre les splendeurs passées: des albums un brin paresseux voire fatigués mais qui contiennent quelques belles fulgurances. Ce sont des disques également très attachants puisque totalement à l'image de Nilsson, un peu paumé à l'époque.

C'est donc largement une bonne occase que de se procurer cette grosse boite d'autant que la remasterisation est parfaite, les bonus nombreux et conséquents et que le packaging est à la hauteur: reproduction fidèle des pochettes en gros carton et livret introduisant chaque album et reprenant tous les crédits. Que du bon et, pour plus de la moitié, largement même, c'est vraiment excellent. Pas de compilation pour ce monsieur, ce serait passé à côté et, donc, ce coffret me semble la meilleure option. Faudrait juste que les prix restent raisonnables.
1111 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
Superbe petit coffret de 17 CD, qui couvre la discographie de Harry Nilsson de 1968 à 1977. Une plongée dans la matière vive d'un grand, très grand songwriter, trop oublié de nos jours. Tous les albums de cette période et 3 CD de bonus étonnants et splendides! Une excellente surprise!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)