undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
26
4,7 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,49 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 mai 2007
J'ai dévoré ce roman.

Les mots glissent avec un tel bonheur pour le lecteur.

Je me suis totalement laissée emporter par cette belle histoire d'amour sous fond de seconde guerre mondiale.

Un livre plein d'humanité, d'amour et de tolérance.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2007
Qui ne connait pas l'écriture de Romain Gary fait bien d'y entrer par ce livre d'une richesse, d'une poésie et d'une tendresse extraordinaires.

Peu avant la seconde guerre mondiale, un jeune garçon est élevé par son grand-père un fabricant loufoque de cerfs-volants. Dans son village il rencontre une jeune et altière aristocrate étrangère dont il tombe instantanément amoureux. Cet amour va conditionner le reste de sa vie avant et à travers la guerre...

Cette oeuvre n'a pas un mot de trop, pas une image de trop. Gary nous livre l'histoire au compte-goutte avec un art et une patience extrêmes. Avec poésie il nous parle d'une France enfermée sur elle-même qui se laisse empêtrer dans un conflit auquel elle ne comprend pas grand-chose. Une oeuvre magistrale!
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2012
Un livre qu'on a envie de se coudre sur le cœur, tellement il nous donne envie de conserver notre âme d'enfant, de continuer à rêver pour faire face à la dureté de ce monde, d'être fou et fidèle à ses amours d'enfance.
Un livre plein de poésie, dite sans fioriture, de façon naturelle avec un art, mais un art...
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2010
Après cette avalanche de louanges, il est bien difficile d'exprimer son enthousiasme de manière originale.
Ce livre traite de façon magistrale de l'amour, de la complexité des êtres et des situations pendant cette période particulièrement dure de notre histoire que fut la seconde guerre mondiale.
On assiste à la cruauté, puis à la honte des tondeurs de femmes à la Libération.
On y voit, sur des liens d'agressivité-rivalité-camaraderie tissés durant l'enfance et l'adolescence, le Résistant et l'officier allemand oeuvrer ensemble jusque dans la mort.
Et aussi cette remarque fulgurante et dérangeante à savoir qu'il est plus grave de prostituer son coeur et son cerveau que son c...
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2014
Très certainement l'une de mes plus belles émotions de lecteur !
Ce roman contient tout pour moi : un style superbe, une histoire d'amour peu conventionnelle, de l'humour, de la métaphysique, de l'espoir (malgré tout...), du cynisme, de l'aventure, un grain de folie (voire plusieurs !), ... Pour corser le tout il traite d'une période qui me passionne : celle de la guerre quarante (et plus particulièrement il parle de la résistance et de la collaboration qui m’intéressent toutes les deux). Par dessus tous ces motifs d'intérêts, une des morales de ce livre c'est de ne jamais désespérer et d'accepter le grain de folie qui est en chacun de nous et qui peut être le germe de l'espérance dans les moments les plus noirs. Ainsi les principaux héros de ce roman fabuleux survivent aux horreurs de la guerre grâce à leurs péchés mignons : pour Ludo, le héros narrateur, c'est son amour fou et exclusif pour Lila (qui continue de vivre en lui aussi vraie que nature même quand ils sont séparés sur de longues périodes), pour Lila c'est son amour pour Ludo et son idée fixe de "devenir quelqu'un" (même si elle change de projet tout le temps sans vraiment en réaliser un !), pour Fleury (l'oncle du héros) c'est sa passion pour les cerfs-volants (qui lui permettent d'entretenir la part d'enfance qu'il garde en lui ce qui lui permet de rester un indéfectible optimiste), pour Duprat (le cuisiné étoilé) c'est l'accomplissement de soi dans la meilleure des cuisines possible comme un défi aux éléments contraires, pour Julie (la mère maquerelle juive) c'est la volonté farouche de rester, de ne pas céder, de lutter et de vaincre l'occupant...
Il est également à noter que ce roman n'est pas du tout manichéen. Il ne désigne pas d'un côté les "méchants" allemands tortionnaires et de l'autre les gentils français victimes de l'occupant. Au contraire, il y a toute une palette de personnages plus ou moins reluisants des deux côtés. Mais il y a peu de vrais héros désintéressés. Et Gary fait le constat amer que le nazisme fait partie de l'humanité (qu'il est trop commode de le considérer comme inhumain afin de l'occulter) et annonce que les coupables ne sont pas les allemands mais l'Homme lui-même et que le prochain "grand coupable" dans l'histoire sera un autre pays d'Europe, d'Asie, d'Amérique ou d'Afrique. Malheureusement l'histoire lui a donné raison à plusieurs reprises déjà...
Un vrai chef d'oeuvre à déguster à petites bouchées pour le faire durer le plus longtemps possible.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2006
Bien sur Les Racines du ciel sont pasionnants, bien évidemment on ne peut passer à côté de La Vie devant soi mais Les Cerfs volants ont quelque chose de plus. Ce quelque chose de magique qui ransforme un livre en joyau. Ce quelque chose de fascinant qui vous transporte dans un univers que Gary n'atteint peut-être que dans la première moitié de Adieu Gary Cooper. Alors prenez le temps de vous laisser fasciner pas ses Cerfs volants !
0Commentaire| 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2007
Peut-être tout simplement le plus beau roman sur la notion de Résistance ! De l'humain sans manichéisme, une belle leçon d'humanité... A lire, à relire, à faire partager de toute urgence !
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2013
&popée pleine de tendresse, sans relents de haine ,ni de rancune sournoise, d'un des époques les plus dures à vivre, celle d'un amour impossible, dans un pays occupé......romain gary réussit à nous emmener dans cette histoire avec une vive tendresse pour tous ces personnages, alors que c'est une guerre. La lutte est là, mais pas la haine, pas le racisme...J'ai été emmenée, je ne pouvais plus lâcher ce livre.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2014
Les Fleury ,c'est bien connu dans ce village normand, sont un peu fou :ils ont la '' mémoire absolue ''et ne peuvent rien oublier.
Ludovic,jeune adolescent,extrait de tête des racines carrés de nombre à 10 chiffres et restitue par cœur deux page d'un livre lu une seule fois .L'oncle crée des cerfs-volants à thèmes et préside l'association européenne de ces objets volants. A vrai dire la plupart des habitants ,y compris les vacanciers, sont des originaux détenteurs de vérités absolues (non dénuées de sagesse) qui guident leurs actions.
Avant 1940 ,''Ludo ''vit premier amour tourmenté et charmant avec une jeune vacancière Polonaise excentrique . En 1940 tout est bouleversé. La résistance à l'occupant prend quelquefois des formes inattendues Les protagonistes ont des positions paradoxales peu conforme à leur état et leur passé,mais le seul objectif :c'est de survivre ! .
Ce livre est une ode à l'amour,à l'amitié ,à l'honnêteté intellectuelle,à l'humain,à la tolérance ,à l'esprit français.C'est absolument magnifique tant sur la forme que sur le fond.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai lu presque tout Gary, il y a longtemps ; puis, découvert récemment Les cerfs-volants. Les racines du ciel, la promesse de l'aube sont des chefs- d'aeuvre, mais Gary en a écrit au moins 3 dont celui-là et on ne me l'avait pas dit !!!
Du grand art et l'éblouissement total du lecteur!
J'ai lu beaucoup de commentaires sur ce livre merveilleux, mais peu parlent de l'humour de Romain Gary, une notation ici ou là et nos sourires qui traînent au fil de la lecture et s'attardent sur nos visages réjouis ! Sans parler du cocktail mêlant magie de l'enfance -elle est un rempart contre la barbarie, une sorte d'aveuglement salutaire-, imagination, rêve face à un monde en train de basculer, amour fou, espoir, courage .......C'est du grand art ; c'est magnifique et captivant !!! Et c'est de la poésie aussi!La question lançinante: L'inhumain pfait-il partie de l'humain? Et la réponse est affirmative.
Révérence totale à cet auteur: éclipsé par son autre "moi", Emile Ajar, on le disait fini; pourtant, il a jeté ses derniers feux dans ce chef-d'oeuvre!
Quelques citations :
1-« C'était la première fois que j'utilisais l'imagination comme arme de défense et rien ne devait m'être plus salutaire dans la vie ».
2- « Il y a toujours cette vieille expression "on vit d'espoir", mais je commence à croire que c'est surtout l'espoir qui vit de nous. »
3- « Je cherchais quelque chose à dire, puisqu'il faut toujours recourir aux mots pour empêcher le silence de parler trop fort. »
4-« Ce qu'il y a d'affreux dans le nazisme, dit-on, c'est son côté inhumain. Oui. Mais il faut bien se rendre à l'évidence : ce côté inhumain fait partie de l'humain. Tant qu'on ne reconnaîtra pas que l'inhumanité est chose humaine, on restera dans le mensonge pieux. »
22 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles