Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. Cloud Drive Photos En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici cliquez_ici



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'ai eu plusieurs jeu Total War : Rome I, Médieval I & II, Empire, Napoléon... avec une affinité particulière et privilégiée pour les combats avec le fer (Rome I restant pour moi, le meilleur jeu Total War), c'était donc avec délectation que j'avais pré-commandé Rome II.

J'ai eu droit comme tout le monde, à de nombreux bugs et d'énormes problèmes d'optimisation mais je ne l'ai pas laissé, j'y joue même de temps en temps ; même si les parties me lassent vites...

Alors, je vous écris le 06/11/2016 :
L'interface reste une coquille vide, et il y a toujours cette régression par rapport à Rome I que ce soit sur le plan artistique (les personnages jouables ont tous la même tête, l'arbre généalogique n'existe plus), ou sur le plan jouable (le commerce réduit au minimum syndicale et complètement inintéressant, l'Intelligente Artificielle parfois complètement bête et bugguée) ou sur le plan graphique (ce n'est pas très beau même en Ultra, et c'est pire si on compare aux vidéos Marketing du jeu).
Le jeu complet avec DLC est au final plutôt fade, comme si c'était... inachevé...
S'il n'y avait pas les combats historiques qui rendent le jeu agréable, ce serait un mauvais jeu...

J'ai acheté des DLC du jeu pour avoir des nouvelles factions, le DLC Blood & Gore..., j'ai fait toutes les mises à jours possibles, mais le peu de nouveautés font que l'on en vient à se lasser des parties puisque les "fondations" faites par l'éditeur sont extrêmement mauvaises et sont peu intéressantes.

En résumé, Rome II est un bon jeu de guerre tour par tour, mais un très mauvais Total War.

Ma note : 12/20.
Je suis déçue globalement par ce jeu même si je le conçois, tout n'est pas totalement à jeter à la poubelle...
Mais pour l'instant, c'est pour moi le plus mauvais Total War de la série.

Je vous remercie de m'avoir lu.
Bonne journée.
review image review image review image review image review image review image review image review image
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2013
c'est un très beau jeu pour les amateurs du genre, la fluidité un peu moins bonne, les cartes des campagnes sont très détaillés, à essayer!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2013
Si le plaisir de retourner jouer sous l'antiquité est là, on est malgré tout rapidement emprunt de regrets. On est loin des promesses des développeurs.
Oui, la nouvelle carte de campagne est fonctionnelle et agréable, mais les combats eux sont trop rapide et très brouillon. Au milieu de ce bazar on appréciera tout de même la nouvelle caméra tactique, vraiment impressionnante surtout durant les charges de cavalerie. On regrettera par contre que l'IA soit toujours autant à la ramasse, principalement durant les phases de combats.
Si la carte de campagne est si vivante, c'est également grâce aux grands nombres de factions. Chacune ayant son lot d'unités, d'espions, de héros et dignitaires. Il faudra donc des dizaines d'heures pour en faire le tour.
Pour finir n'oublions pas les trop nombreux bugs, certes corrigibles, mais est-ce normal que ce soit à l'utilisateur de jouer les béta-testeurs?!

Si on sent bien que les idées chez les développeurs de CA étaient présentes, leurs mises en applications s'avèrent parfois décevantes. Il est également dommage que nous ayons à jouer les béta testeurs pour posséder un jeu fini et fonctionnant correctement. Heureusement CA à l'air de se bouger, on peut donc s'attendre à ce quelques points négatifs soit gommés dans les mois à venir.

+
l'antiquité
la nouvelle carte de campagne, fonctionnelle et agréable
le nombres de factions et d'unités jouable
la nouvelle caméra tactique
les batailles navales et terrestres sur une même carte

-
les combats, trop rapide et très brouillon
les (trop) nombreux bugs et plantages
trop de prises de cités
IA à la ramasse
les changements de tour, très (trop) long
quad core et CG qui tiennent la route requis
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2013
J'attendais avec impatience ce nouvel opus dont je suis fan depuis le 1er Rome, qui m'avait époustouflé à l'époque.

Mais pour ce nouveau ROME 2, l'enthousiasme n'est pas au rendez-vous, loin s'en faut. La faute tout d'abord à l'extrême exigence de la configuration requise. Quand ça ne rame pas, il y a des bugs d'affichage, dus à un produit non finalisé.

Pire encore, je m'attendais à une explosion de couleurs chatoyantes, mais c'est tout le contraire : un graphisme confus et rougeoyant, rien a faire, c'est laid. Ambiance musicale terne et répétitive.

Tous les ingrédients sont pourtant la sur le papier pour faire un jeu exceptionnel, mais en fait, du fait des défauts sus-mentionnes, ça ne prend pas.

Et lorsque dans un jeu on commence à s'ennuyer...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2013
Grand fan de la série (j'ai débuté avec le tout premier Shogun total War), j'attendais avec impatience ce nouvel opus.
Et quelle déception !
Sans revenir sur la sortie catastrophique (qui sent le produit pas assez testé) entachée par les nombreux bugs, je suis très déçu par la volonté de revenir en arrière par rapport à Shogun II :
_ Plus de campagne de l'avatar : alors que c'était une idée vraiment intéressante, avec la possibilité de personnaliser son général, son costume, ses capacités militaires. D'affronter au hasard des adversaires ce qui rendais toujours la bataille pleine de surprise, sur un terrain non prévu.
_ Plus d'unités de vétérans avec la possibilité là aussi de les rendre uniques.
_ Des combats encore moins réalistes et crédibles où l'infanterie courre quasi aussi vite que la cavalerie
_ Une interface de combat brouillonne (Pourquoi ne pas avoir tout simplement copier l'interface de Shogun II ?!).
Bref, pour le joueur-stratége que je suis, on sent une orientation clairement "gamers" qui est décevante.

Maintenant, quand on sait pas faire bien on fait beau : et là, pas de problème, le jeu est vraiment beau graphiquement.
Deux ajouts intéressants toutefois :
_ En campagne solitaire, la possibilité de mouvoir ses armées selon des allures différentes (marches forcées, prudente ou de pillage) qui est très bien trouvée et la possibilité de mixer combats terrestres et combats maritimes.

Bref, 9/20 copie à revoir, des bonnes idées mais mal développées, la forme ne saurait repêcher le fond.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2013
Ayant joué à Shogun 2 pendant un mois et demi avant de me lancer dans Rome II (même créateurs et licence), il me sera impossible de donner une opinion pure de Rome II, sans se baser sur son grand frère.

Le marketing de Rome II à fait du bon boulot, présentant tout les points qui rendaient ce jeu meilleur que Shogun 2 et laissant dans l'oubli ceux qui le rendent moins attrayant. J'ai pour habitude de présenter les mauvais point d'abord :

- Premièrement, ce qui était assez intéressant dans Shogun 2, c'était tout simplement le fait que les japonais parlaient... Japonais ! Ce point est facultatif pour les uns et très important pour moi. En effet, le jeu aurait été vraiment beaucoup plus stylé avec des romains parlant latin, des germains parlant allemand et autres, au lieu de cela, j'ai un accent français qui me donne envie de couper le son.
- Ensuite, la politique, qui nous faisait rêvé avec les assassinats et emprisonnements dans les bandes annonces, se réduisent à trois boutons qui s'avèrent vite lassant et plutôt facultatif (d'après mes 25 heures de jeu).
- Concernant l'interface à présent (de la carte campagne), il m'aura fallu 15 heures au moins pour comprendre quels boutons faisaient quels effets étant donné que ces boutons ont été imagés "à la Romaine", ce qui dans l'idée n'est pas mauvais, mais dans la pratique les icônes de Shogun 2 étaient beaucoup plus clairs (Pour le chatêau il y avait l'image d'un château, alors qu'ici c'est un dessin qui fait penser à des hiéroglyphes).
- Dernière remarque, que je compte cependant comme facultative, il y a quelques bugs, cependant ils sont déjà en train de les corriger et des patchs sont prévu chaque semaine, donc il ne faut pas s'inquiéter.

Pour les bons points (et par là je veux dire meilleurs que sur Shogun) :

- La carte est énorme, et quand je dis énorme c'est ENORME. C'est à dire l'Europe ainsi qu'une partie de l'Asie et de l'Afrique... Dont les provinces sont à chaque fois divisées en Régions ! Ainsi, au lieu de conquérir une ville pour avoir la Perse par exemple, vous devrez conquérir sa capitale et les deux autres colonies qui la forme.
Les garnisons navales peuvent rejoindre nos unités terrestre en pleine bataille.
- Possibilité d'établir des coutumes dans nos armées qui vont être spécialisées en attaque, défense ou autre (on a même droit à pauser des défenses du genre barricade et puits de souffres pendant le déploiement).
- Pour finir, les châteaux et surtout les cités sont grandes, très grandes. Si grandes que les citadelles dans Shogun 2 sont dignes des bacs à sables et du coup, les sièges sont plus excitants !

En conclusion, je pense que Rome II est à avoir pour pouvoir faire des conquêtes épiques et établir des empires énormes, mais en étant patient pour s'y retrouver avec les boutons, la correction de bugs et en espérant ne pas trop avoir des complots digne d'un Brutus qui assassine son père au sein de son clan. Achetez le, la bande annonce vous fait rêver, le jeu ne fait que vous tenir éveillé, mais au moins, vous ne dormez pas.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2013
ATTENTION : suite aux diverses mises à jour, le jeu est passé de la catastrophe au chef d'oeuvre!!! Seul l'avis final compte ;-)
-------------------------------------------------------------------------------------
Premier avis --- sortie du jeu

Quel plus terrible affront aux fans de total war que celui qu'inflige cet opus!

Un véritable retour en arrière (c'est à dire avant même le premier shogun) pour une série qui n'avait jamais manqué de susciter beaucoup de plaisir et d'enthousiasme chez les joueurs.

Il est effrayant de voir que la presse spécialisée parle d'un jeu exceptionnel alors que n'importe qui qui y a véritablement joué se rend immédiatement compte de la catastrophe.

Outre les innombrables et intolérables écueils techniques qui pourrissent véritablement le "jeu", des problèmes conceptuels viennent achever ce qui pourtant promettait d'être le jeu de l'année.

L'aspect gestion de la série a pratiquement disparu et d'ailleurs ne compte quasiment plus. La notion de régions et de provinces est d'une absurdité confondante et donne des résultats sans queue ni tête. La diplomatie est inexistante et offre encore moins d'options qu'avant (et de toute façon n'a aucune sorte d'influence sur les parties). Les graphismes que certains trouvent très beaux sont en fait, très moyens et les choix artistiques sont insupportablement répétitifs (toujours la même lumière pendant les batailles - un soleil rougeâtre qui donne une teinte délavée aux graphismes - personnellement je déteste).

Mais on arrive au pire : la partie bataille en temps réel est d'une incurie totale! Fini la stratégie ou l'usage intelligent du terrain, les batailles se résument à des affrontements par blocs et celui qui a l'armée la plus nombreuse l'emporte souvent. Pourquoi? A cause d'un système de "point de victoire" qu'il faut défendre/conquérir. Ne pas être présent "dessus" équivaut, même si l'opposant ou vous disposez d'une énorme armée contre les 3 hommes restant de l'autre, à perdre lamentablement la bataille. A gagner (voire perdre) sans péril on triomphe sans gloire...

Les unités par ailleurs manque cruellement de différence et finalement, avoir une légion ou une phalange ne changera presque rien dans votre façon de jouer. Seuls les "stats" diffèrent. Ne vous attendez pas à vous amuser à utiliser les formations si rares dans les autres épisodes. Ici, ces formations existent et sont légions (c'est le cas de le dire) dès le début mais ne servent à presque rien.

Les sons constituent une pitrerie sans noms. Les doublages français sont archi-nuls et démotivants et les effets sonores sont moins bons que dans le premier Shogun!!! L'immersion est anéantie. Je ne parle pas des musiques d'habitude si géniales dans les TW et qui me dépriment par leur manque de pertinence, de tonus, de correspondance avec ce que l'on voit à l'écran, sans mentionner qu'elles sont nulles.

Les rares bonnes idées (prisonniers dont il faut disposer après une bataille - refonte de ce qui existait dans medieval 1 - , la gestuelle des unités très réussie, le fait de pouvoir débarquer des troupes en pleine bataille) sont annihilées par l'équilibre si fragile des total wars que CA a ici voulu - de façon extrêmement stupide - remettre en question. Le jeu n'est pas amusant ni ne représente le moindre défi. En fait, on s'ennuie tellement devant qu'on finit souvent par faire autre chose.

Je déconseille fortement d'acheter ce jeu qui est une nullité qui ne mérite même pas d'être catégorisé comme TW. La honte!! Voilà une série que j'adorais qui disparaît du classement des bons jeux. Le sentiment de trahison de la part de CA et SEGA est extrêmement dur à faire passer.

MAJ - 17/10/2013 ----------

4 patchs sont intervenus depuis la sortie du jeu et un peu de positif a été apporté alors je rajoute une étoile.

Concrètement, voici une liste des améliorations sensibles :

1) le temps entre les tours a été fortement réduit (en tout cas en début de partie). C'est positif même si globalement, après une heure de jeu, les tours redeviennent très longs à cause de la masse d'informations à traiter par l'IA. Le problème n'est que partiellement résolu.

2) le système honteux des "points de victoire", sous la forte pression des joueurs, a finalement été retiré. Ainsi, seule la prise des villes en dispose encore massivement. Un tel système est une excellente nouvelle et rend à nouveau les batailles en temps réel intéressantes (OUF).

3) la carte de campagne par contre est toujours aussi mal optimisée (elle consomme plus qu'une grosse bataille) et brise le rythme du jeu même si il y a un très très léger mieux car certains bugs (caméra bloquée sur une partie de la map, armées coincées ad vitam entre deux éléments du décor)ont été éliminés.

4) l'aspect graphique s'est fortement amélioré depuis l'apparition d'anti-aliasing. Comme dans Napoléon et dans Shogun, en réglant ses options graphiques sur "très élevé", le jeu est plus beau qu'en ultra et tourne bien mieux (en tout cas les batailles en temps réel) - les effets de l'ultra étant peu convaincants et faisant perdre beaucoup en lisibilité.

5) la diplomatie a été fortement améliorée. Plus d'options mais toujours aussi peu d'impact sur le gameplay et comportement toujours aberrant de l'IA.

Les autres défauts sont toujours là. Si la carte de campagne finit par être optimisée et que certaines éléments délirants (ex. : l'infanterie qui court plus vite que la cavalerie, le pathfinding débile qui force les personnages à faire le grand tour de la map, retours intempestifs sous windows, sauvegardes introuvables, etc.) sont enlevés, alors j'envisagerais de mettre 3 étoiles au jeu. Shogun 2 lui reste supérieur dans tous les domaines à ce jour (plus beau, plus intéressant, plus fun à jouer, mieux optimisé, plus varié, meilleure musique et voix excellentes, etc.).

MAJ - 20/10/2013 ----------

Le cinquième patch est apparu ainsi que "du contenu additionnel gratuit"

Voici les changements essentiels :

1) la carte de campagne a été optimisée (même si c'est encore insuffisant, il n'est plus désagréable de se trouver dessus)

2) la diplomatie a été fortement revue et commence à être utile (mais reste insuffisante)

3) la nouvelle faction (je me demandais à son sujet pourquoi elle n'avait pas été incluse dès le départ), les séleucides, est géniale. Plus puissante que les romains, comme dans le premier Rome. C'est un plaisir de jouer avec même si l'équilibre est complètement disproportionné en leur faveur (plus puissante cavalerie du jeu avec notamment les cataphractes et les éléphants d'Inde en armure, infanterie la plus complète - très bonne en mêlée et excellents piquiers, meilleurs archers lourds, etc.).

4) puissance des agents fortement revue à la baisse

Le jeu gagne comme promis sa 3ème étoile. Dommage qu'il soit si lourd et si peu nerveux (j'ai préféré tous les autres total war pour cela), dommage qu'il y ait ce système ridicule de provinces et régions qui détruit la microgestion et limite fortement les possibilités, dommage pour l'interface graphique et la carte de campagne qui malgré des efforts évidents sont vraiment incomparablement moins belles que dans shogun 2. Dommage que les généraux vieillissent si vite, qu'on ne puisse fusionner les armées sans généraux, dommage qu'il n'y ait plus de cycle des saisons. L'aspect rigide de ce total war rend chaque partie trop similaire.

Un jeu auquel on ne rejouera pas sans très importante modification (structurelle?). Dommage que CA et Sega ait voulu remettre en cause ce qui faisait le succès de la série sans proposer de nouveautés à ce point valables/abouties qu'elles n'en justifient les changements. Si les "régions/provinces" disparaissent, que les routes et autres modifications du terrain réapparaissent, que l'aspect rpg revient ainsi que la microgestion, si les saisons reviennent, et si les combats navals sont améliorés, alors je mettrais 5 étoiles à ce jeu.

Conclusion : le premier Rome reste bien meilleur que sa suite.

MAJ - 23/02/2014 ----------

De nombreux changements ont été apportés par les 9 patchs consécutifs et le jeu a été très très largement amélioré.

- pour commencer : les formations sont enfin utiles!! Une phalange est devenue très difficile à percer et puis surtout, la formation en tortue des légionnaires est enfin efficace et de façon réaliste. Un pur bonheur de retrouver ces formations qui changent véritablement la façon de jouer.
- la musique : depuis la sortie, les pistes ont été modifiées en profondeur et des effets ont été rajoutés. Du point de vue sonore, c'est donc enfin le spectacle que j'attendais. Un pur bonheur et une éclate assurée. J'ai peur pour mes hommes et j'adore leurs multiples commentaires.
- la difficulté : autant à sa sortie, l'IA était inexistante, autant il convient ici de bien réfléchir à ses choix de conquête et profiter des divisions des autres sans trop affaiblir les parties qui se haissent jusqu'à ce qu'il y ait moyen de les écraser tous. Le grignotage est de mise. Le jeu est vraiment plus dur. Vouloir dès le début se lancer dans la conquête des gaules (si on joue Rome) avec une armée inadaptée (la conquête devient facile avec des soldats professionnels) et une diplomatie bancale peut mener à une coalition internationale contre sa faction qui deviendra irréversible et impossible à endiguer.

Le jeu gagne donc ses cinq étoiles et devient un incontournable de la stratégie sur PC. C'est devenu un vrai total war. Ouf.

Certains défauts persistent :
- on ne peut toujours construire ni routes ni remparts ce qui est extrêmement frustrant et manque cruellement par rapport à Rome premier du nom.
- pourquoi ne peut on plus ordonner aux troupes qui en sont équipées de lancer leurs javelots à volonté? C'était un élément très utile dans le premier Rome.
- pourquoi ne peut on pas donner de région/province à une autre faction?
- les icônes style grec trop présentes et moches pour les troupes

Je dois dire cependant que CA revient de très très loin et que je suis extrêmement satisfait du résultat! Je conseille ce jeu à tous!

Le meilleur des TW avec Shogun 2 (pour son ambiance), Empire (pour la variété) et Napoléon (pour les combats épiques).

MAJ - 14/11/2014 ----------

Le jeu a connu plus de 15 patchs si j'ai bien suivi le décompte. Le dernier en date est constitué par la emperor edition.

Autant le dire tout de suite, cette emperor edition est pas mal MAIS elle apporte une refonte du système des guerres civiles aberrante. CA/SEGA a en effet décidé qu'il n'y aurait plus "une seule" guerre civile automatique mais plusieurs en fonction de la gestion de votre empire.

Je suis un vieux routard des total wars depuis le tout premier shogun et je dois dire que je trouve ce système catastrophique. Je ne comprends pas comment ça fonctionne et quoique je fasse, j'ai toujours des guerres civiles à n'en plus finir. C'est à dégouter de jouer car on finit par perdre la partie. Je ne trouve en rien cela amusant ou intéressant. CA/SEGA a des conseils à prendre chez PARADOX quand on voit l'excellence d'un Crusader kings 2 notamment de ce point de vue.
Heureusement, et visiblement n'étant pas le seul à regretter cette refonte ratée, un mod disponible gratuitement sur le workshop de steam permet de supprimer complètement ces guerres civiles à répétition. OUF et vive la communauté des joueurs.

Les + depuis mon dernier commentaire :
- les unités peuvent enfin lancer leurs javelots à volonté!!
- il y a davantage d'unités assez variées
- les saisons ont fait leur retour et sont intéressantes
- plaisir de jeu
- l'extraordinaire créativité de la communauté des joueurs qui fait un travail fabuleux dans le workshop dont CA/SEGA ferait bien de s'inspirer. Au moins, ils ont fait le bon choix en autorisant les joueurs à modder facilement leur jeu.
- l'intérêt des unités auxiliaires qui étoffent au fur et à mesure des conquêtes l'armée romaine (dommage d'ailleurs que cette dernière soi la seule à en bénéficier à outrance)
- les personnages tels que les héros, érudits et espions super à utiliser
- certaines modélisations sont vraiment magnifiques et les animations sont souvent criantes de vérité

Les moins définitifs :
- la diplomatie bien trop pauvre. On ne peut pas donner de province à une autre faction par exemple. Il est parfois sans raison impossible de s'allier avec une faction. L'IA fait des choix discutables
- les régions qui représentent un choix creux et stupide des développeurs et qui gâchent une partie du plaisir du jeu. L'idée n'est pas mauvaise en soi mais son implémentation laisse fortement à désirer
- les batailles navales sont très moyennes (j'ai toujours en tête les fabuleuses batailles navales d'empire et napoléon).
- les modèles grecs pour les icônes d'unités
- l'optimisation est bien meilleure qu'au début mais toujours pas fabuleuse (pour info, avec un sli de gtx 970 4G et un écran gsync, je ne peux pas jouer au delà de 1600p (2560x1600)- 40 IPS de moyenne mais fluide grâce à la GSYNC - et c'est bien le seul jeu qui me demande autant de ressources là où BF4, COD advanced warfare, assassin's creed black flag, far cry 3 ou encore civilisation sont ultra fluides en 4k et atteignent ou dépassent tous les 60 IPS).
- les guerres civiles
- la pauvreté des unités de Carthage dont on se demande vraiment comment elle aurait pu représenter un danger pour Rome
- la construction des remparts me manquent et avec eux la possibilité de choisir quelle ville est importante
- un jeu sur Rome sans routes, c'est déprimant
- pourquoi ne peut-on pas faire circuler des armées sans généraux? Pourquoi ne peut-on avoir d'armée avec deux généraux??
- quel dommage que l'aspect RPG (suite des généraux que l'on pouvait échanger entre eux, traits de caractère ayant un impact fort sur l'action, etc.) ait disparu
44 commentaires| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2013
C'est peu dire que ROME II était impatiemment attendu par la communauté des joueurs de la mythique série Total War. Hélas, il suffit de parcourir les forums de fans (y compris les "officiels") pour constater leur frustration. Le jeu livré n'a rien a voir avec les brillantes vidéos publicitaires qui l'ont précédé ni avec les éloges probablement écrit par des commentateurs rétribués. Images fines et détaillées, mais ternes, Interface confuse, fonctions bizarres et commandes essentielles manquantes, comportements absurdes en campagne et en bataille, intelligence artificielle débile, temps d'attente interminables entre chaque tour (6 minutes !) et surtout innombrables bugs.

Voir par exemple sur Youtube "Total War: Rome II Angry Review" ([...])

On annonce la diffusion hebdomadaire de patchs correctifs, mais cela n'évitera sans doute que quelques uns des fréquents plantages. C'est toute la conception qui est à revoir en profondeur. Aurons nous un jour un "Rome II revisited" qui justifiera enfin le prix du présent achat ? Ou bien cela sera-t-il sous forme "d'extensions" payantes ???
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2014
Je ne comprends pas trop ce qu'on reproche à ce jeu, pour moi c'est un très bon opus de Total War. Après il n'égale pas le 1 bien sur, mais le sujet est très bien traité.
Quelques ajouts au Gameplay mais s'habitue très vite, la recette reste la même.
Seul petit bémol graphiquement parlant pas de grosse avancé technique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2013
J'ai abandonne ce jeu après y avoir joué une vingtaine d'heures pour les raisons suivantes :
1. Le temps d'attente entre chaque "tour" est dément (il augmente avec les tours).
2. Pour y jouer il faut une très très grosse configuration contrairement à ce qui est suggéré.
3. L'intelligence artificielle laisse à désirer.
4. L'interface est brouillonne.
5. Les portraits des personnages sont nuls.

Malgré de beaux graphismes je ne recommande pas.
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous des questions ? Obtenez des réponses rapides d'autres clients.

Veuillez vous assurer que vous avez saisi une question valable. Vous pouvez publier votre question directement ou la modifier par la suite.
Veuillez vous assurer que vous avez saisi une donnée valide.
Voir toutes les 3 questions avec réponses.


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)