undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles
4
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:8,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Bukowski est un des auteurs américains majeurs de la seconde moitié du 20ème siècle. Son oeuvre en fait l'égal d'un Kerouac ou d'un Salinger. L'homme, pourtant, quinze ans après sa mort, continue de faire débat. Certains persistent à ne voir en lui qu'un érotomane alcoolique et qualifient indifféremment ses livres de logorrhées ordurières. A vrai dire, si je ne les partage pas, je peux à la rigueur comprendre ces préventions. La « niche » de Buk, son terrain littéraire, c'est la saleté, l'impureté, le vice. Tout ce que les autres écrivains ignorent ou dédaignent, voilà ce qui l'intéresse.

Pour paraphraser une formule célèbre, rien de ce qui est humain ne lui est étranger, et quand humain rime avec ignoble, eh bien il dépeint l'ignoble. Sans complaisance, mais sans fausse pudeur non plus. Sans approuver ni condamner. Ses personnages ne connaissent pas de limites. Ils ne sont pas « borderline », ils sont carrément passés de l'autre côté de la frontière qui sépare la raison de la folie. Ils appartiennent à un monde sans codes, sans tabous, où l'alcool est roi et le sexe l'unique religion, un monde de l'excès, un monde priapique, orgasmique, qui résonne comme une illustration du mot de Nietszche : « Si Dieu n'existe pas, tout est permis. »

Eh bien, chez Buk, tout, absolument tout, est permis. Rien n'est sacré. Et surtout pas le langage ! Car là aussi, Buk ose comme nul autre ! Il transgresse toutes les règles de la bienséance et s'asseoit sur le beau style comme il s'asseoit sur la morale bourgeoise. Et le plus beau dans tout ça, c'est qu'au bout du compte, en dépit des vapeurs de l'alcool et des relents de bidet qui s'en échappent, il émerge de cette « boue » une poésie insolite.

Pas la poésie des soleils couchants et des petites fleurs, non. Une autre forme de poésie, plus rimbaldienne, plus célinienne, une poésie vénéneuse et mortifère mais incroyablement libératrice qui vous fait accéder à une perception supérieure de l'existence, une perception émancipée de la morale ordinaire et des contingences triviales. Que certains se bouchent le nez devant ce génie, c'est leur droit le plus strict, bien sûr, mais en ce qui me concerne, je m'incline avec respect devant cet immense écrivain qui sut aller débusquer du sublime là où personne ne s'avisait d'en voir.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ces petites nouvelles de Charles Bukowski ont pour fil conducteur leur caractère à la fois autobiographique, hyperréaliste, et malsain. L'auteur, en permanence imbibé de bière et de whisky (ou de tout autre alcool qui passe à sa portée), évolue en titubant dans des bas-fonds plus ou moins pittoresques avec une extra-lucidité et une absence totale de retenue donnant libre cours à ses obsessions sexuelles et à ses pensées et commentaires presque toujours orduriers, souvent pertinents, et parfois géniaux tant sur un plan philosophique que culturel. L'un des paradoxes de Bukowski est que ce vieux dégoûtant, cet être immonde, est aussi un homme au goût et au discernement très sûrs qui ne cèdent à aucune mode. S'il n'a rien de commun avec le rêve américain à l'eau de rose, il se distancie également, et avec une grande méfiance, des nouveaux maîtres à penser de son époque, fussent-ils Bob Dylan ou Ginsberg. Le résultat provoque intérêt et réflexion, est souvent prodigieusement hilarant, mais soyons clairs: cet ouvrage n'est pas à mettre entre les mains des petites filles. L'esprit, comme nous l'a appris Jean de la Fontaine, leur viendra (peut-être) comme il convient, mais chaque chose en son temps...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2002
Bukowski, such a drinker with a writing problem, filled me with delicious prose and the energy of the best American novelists. I love this book. It reminds me that loosing personal freedom was just a question of choice. I won't forget to be a man after all.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2013
Ce livre est pour ma fille, m'a dit qu'il était très bien.
Reçu rapidement , elle a pu en profiter pour les vacances.
Bon livre me dit elle .
Je ne peu rien vous dire d'autre car , je ne connais pas l'Anglais.
Si elle ne m'a rien dit, c'est que ça allait.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,98 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici