undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
8
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 septembre 2013
Après Brahms, Schumann. Il y a là, pour le moins, sens de l'Histoire et des histoires. Et une fois de plus, disque magnifique. Aussi fluide et narratif que son Brahms, le Schumann d' Adam Laloum est à la fois lumineux (ce qui ne veut pas dire d'un brillant de surface) et lourd de silences pleins entre les notes. Moins perceptiblement angoissé et ombré que celui de Piotr Anderszewski, qui proposait lui aussi une magnifique interprétation de la Grande Humoresque en 2010. En aucun cas il ne faut choisir entre ces enregistrements...les deux font plus que l'affaire. D'autant plus que la Sonate chez l'un est aussi magistrale que les Chants de l'Aube chez l'autre.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il en fallait de l'audace à Adam Laloum pour, à l'aube de sa jeune carrière, enregistrer ces deux partitions si difficiles de Schumann qui en ont fait reculer beaucoup parmi les plus grands. De l'audace, une tranquille assurance aussi, sans doute liée à une longue fréquentation des œuvres, et certainement beaucoup d'amour pour cette musique.
Et d'emblée, dés les premières notes de l'"Humoresque" le ton est juste, le pianiste épouse les méandres psychologiques de cette musique erratique, tour à tour désolée, folâtre, fiévreuse, emportée mais essentiellement dépressive et cela s'entend car Adam Laloum est totalement engagé. Pourtant il n'y a pas d'excès, si l'on compare avec la version de Sviatoslav Richter nous sommes dans deux mondes qui ont peu en commun si ce n'est la lettre de la partition, chez Laloum il y a un naturel, une évidence.
La sonate opus 11 est pour moi une des plus grandes œuvres de Schumann, je ne me lasse jamais des deux minutes trente qui ouvrent le premier mouvement, ces notes ardentes et graves, profondément habitées, qui semblent venir d'ailleurs, d'un au-delà du désespoir. Mais toute cette sonate échevelée est belle. A ce jour la version de référence était, à mon goût, celle de Maurizio Pollini, désormais celle d'Adam Laloum vient se placer à côté du maître italien.
Le philosophe rationaliste Comte-Sponville un jour de mauvaise inspiration fît jadis une comparaison entre Schubert et Schumann montant le premier au pinacle et vouant le second aux gémonies. Devant cette bêtise et au fond ce manque de sensibilité j'ai décidé d'en faire un critère personnel: pour moi, chez une personne cultivée, le rapport à Schumann est un indice de la profondeur de pensée et d'humanité. Evidemment je n'écris pas ça sans un certain amusement, le sectarisme serait déplacé. Mais Mr le philosophe écoutez ce disque, bien sûr il s'agit d'une musique de "la tombée du jour" pour reprendre le titre de la biographie que Michel Schneider consacre à Schumann. Mais la tombée du jour peut être belle, elle est même parfois ce qu'il y a de plus beau.
Un grand Schumannien s'est révélé avec ce disque.
PS: A noter un texte fort intéressant de Rodolphe Bruneau-Boulmier en notice.
88 commentaires| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En passant, juste pour ceux qui ignorent ça, notre excellent Laloum est trouvable aussi comme pianiste au sein du jeune Trio Les Esprits (chercher donc au nom de cette formation). Et ils viennent justement de sortir un fort beau CD avec deux trios, un de Beethoven, et surtout le troisième et dernier de Schumann (mon préféré, encore qu'assez mal aimé de la critique depuis toujours, qu'il déroute par son côté un peu dernier Schumann chaviré, il porte d'ailleurs le numéro d'opus 110). Ne pas rater!

Pour le reste, oui, le présent enregistrement est pas mal du tout. Cela dit, concernant cette splendeur absolue qu'est l'Humoresque, dont on peut s'étonner qu'elle soit relativement si peu jouée, je reste fidèle à l'ancienne version (sur RCA) d'Horowitz, Laloum s'avérant peut-être un peu en deça dans la partie centrale (einfacht und zart). Dans les nouvelles générations, je signale aussi la belle version qu'en a donnée Luisada (outre de formidables Davidsbundlertänze).
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce jeune interprète qui a déjà enregistré un superbe cd de musique de Brahms, réitère ici et nous donne une superbe interprétation de Schumann. J'ai ordinairement un peu de mal à accrocher à la musique de Schumann dans les œuvres longues que je trouve personnellement décousues (ce qui correspond bien par ailleurs au tempérament nerveusement maladif du compositeur) et traduisant des changements d'humeur très rapides. Là tout coule dans la grande humoresque. J'aime. Pour avoir entendu Adam Laloum en récital, je peux dire que la musique romantique lui convient mieux, pour l'instant, que Mozart et que ce pianiste a, en public, une faculté d'entrer dans le caractère profond d'une œuvre instantanément.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2013
Parfait. Correspond tout à fait aux éloges parus ici et là dans les médias. L' oeuvre est rarement jouée. C'est donc une performance qui mérite d'être soulignée.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 septembre 2013
Un tout jeune pianiste avec un grand avenir

Ce CD est aussi fantastique que son premier. J"attends les suivants avec impatience.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2014
Vous ne connaissez pas François Séchet ?
C'est celui qui a réalisé les photos de cet album...
Éclairage saturé, décor caricatural...Pas plus de commentaire à son encontre !
On pense inévitablement au sous titre: Laloum est habillé par...
Et on a envie de rajouter: on ne dit pas Laloum, mais Leloum; pour trouver quelque chose de plaisant.
Schumann est absent de ces commentaires, comme dans ce CD...
33 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2013
vous avez réussi a envoyer le CD légèrement en avance sur la date officielle de sortie. Emballage parfait et disque conforme à mes attentes; cliente satisfaite !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)