Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
192
4,1 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:7,39 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Insaisissables peut se résumer à un croisement entre la trilogie Ocean's 11 + 12 + 13 (pour les côtés arnaque et casting) et le whodunnit façon Usual suspects (il faut démasquer le mastermind qui manipule tout en coulisse). Car l’intrigue démarre avec quatre prestidigitateurs de rue, rassemblés par un mystérieux personnage à capuche qui leur livre les plans d’un tour de magie gigantesque…

Le film est mené tambour battant et réserve plusieurs twists. Le scénario surfe sur l’idée que la prestidigitation n’est qu’une illusion de magie, mais laisse plusieurs fois le spectateur frustré de ne pas comprendre les « trucs » des tours montrés à l’écran à grands renforts d’effets spéciaux (le coup des menottes, la fille flottant dans la bulle de savon, etc). L’intrigue elle-même se veut réaliste au début (en dévoilant le « truc » du premier grand spectacle), mais bascule progressivement dans le show irréaliste et inexplicable (les tarots qui fusionnent par magie ?). Les scènes d’action se succèdent sans temps mort, le montage est très très rapide et la caméra tourne, virevolte à grands coups de panoramiques vertigineux. Leterrier prend malheureusement le tape-à-l’oeil pour de la virtuosité.

Le casting est impressionnant sur l’affiche. Jesse Eisenberg nous recycle la diction TGV de son Mark Zuckerberg de The social network, Morgan Freeman cabotine comme jamais, Dave Franco essaie de se faire un prénom (c’est le frère de James, en moins doué), Mark Ruffalo exagère un peu son flic dépassé (il était meilleur en Hulk dans Avengers), Mélanie Laurent nous sort un joli numéro de charme mais n’est pas très convaincante en Interpolicière, Woody Harrelson est, lui, plutôt amusant en hypnotiseur, et Isla Fischer, la moins connue de la distribution, essaie d’exister au milieu de tout cela sans trouver vraiment sa place. En fait, seul Michael Caine s’en sort avec les honneurs mais pour un second rôle assez réduit. En outre, il est réjouissant pour nous Français de voir un petit personnage confié à l’excellent José Garcia, qui s’en acquitte très bien. C’est un casting dont on suit les évolutions avec plaisir, mais le réalisateur est manifestement bien plus metteur en scène que directeur d’acteurs : il préfère largement ses effets spéciaux et jeux de caméra. Ne sachant exploiter la qualité de ses interprètes, il en a tout simplement multiplié le nombre comme stratagème pour nous impressionner, en espérant qu’on n’y verrait que du feu. Dommage : Christopher Nolan nous a prouvé qu’on pouvait diriger avec talent un casting nombreux et de qualité (Inception).

Insaisissables est donc un honnête blockbuster d’arnaque, plaisant à découvrir sur grand écran, même si le rythme un peu épileptique est fatigant. Ca permet de passer une honnête soirée du dimanche sur TF1 ou en VOD si vous n’avez rien d’autre à voir, mais c’est loin d’être le film de l’année. Un conseil : dans le même genre, révisez plutôt L'illusionniste, ou, mieux encore, Le prestige.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2017
J'adore ce genre de film grand spectacle qui nous embarque dans une histoire rocambolesque jusqu'au dénouement final. Des magiciens, un vol audacieux, un homme dans l'ombre qui réunit, manipule et fait ressortir le talent de chaque personnage.

un grand bluff qui nous tient en haleine et réserve de nombreuses surprises : tout ça filmé au cordeau avec des références et même un petit rôle pour un français... J'ai adoré et passé une excellent moment. J'espère que la suite sera à la hauteur !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2017
Il n’y a pas une histoire extrêmement développé, mais ça se laisse regarder, on passe un bon moment et c’est tout ce qui compte.

Au final j’ai apprécié.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2015
Du rythme, de l'interprétation, de la musique, de la magie, des surprises, une intrigue, des rebondissements... Ce blu ray restera dans ma médiathèque personnelle. Certes l'histoire est in-fine un peu tarabiscotée mais quel plaisir de suivre cette aventure !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2014
non merci tres peu pour moi la aussi je n'ai vu qu'un simulacre de film..et pourtant vu la aussi la bande annonce je m'attendais a mieux, du moins pas que l'on me ''bassine'' avec cet ''oeuil'' qui est soit-disant l'objectif ultime de faire partie de cette segregation...euuuuh..non merci...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2014
Un film sur la magie ? sûrement pas ! assommant certes, fatigant à suivre, invraisemblable tout du long, avec une fin bâclée : il fallait un dénouement et le plus fade, le plus improbable a été trouvé !
Le jeu des acteurs connus et moins connus ? quelconque, personne ne semble concerné et c'est... consternant !
De l'énergie, de l'argent dépensés pour pas grand chose, un film sans intérêt dont le souvenir sera bien difficile à sauvegarder... film insaisissable sûrement !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2014
Scénario tordu masquant sa minceur sous une forme à tiroir, réalisation hystérique de Leterrier, bien pire que pour '' le choc des titans'' sans parler de son très bon ''Hulk'',(sa seule grande réussite a ce jour), des invraisemblances à la pelle , des fautes de script grossières et le point de départ honteusement pompé à ''The prestige'' de Christophe Nolan dont Leterrier n'a aucunement le talent . Aucun acteur ne tire son épingle du jeu dans ce foutoir commercial complètement vain dont le final s'avère grotesque . Bluray curieusement dépourvu de relief malgré un son détonnant. Rien à sauver dans cette entreprise hautement prétentieuse dont l'achat est biensur dispensable . Son succès en salle restera pour bon nombre de cinéphiles un mystère ( où une simple illusion pour des spectateurs hypnotisés peut être.... ). 0 pointé pour le film ( et pourtant suis grand public...) 2 pour le bluray ( 7.1 DTS en VO a un très bon rendu).
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2016
Dans la liste des films qui ne me laissent absolument pas indifférent, je pense qu'Insaisissables arrive de loin en tête, mais certainement pas pour les bonnes raisons. Je ne sais pas si c'est parce que la bande-annonce prévenait déjà d'un foutage de gueule cinématographique ou bien si c'est parce que plusieurs de mes amis l'ont aimé et me l'ont conseillé que j'ai décidé d'en rédiger une critique, mais une chose est sûre, si vous recherchez de l'objectivité, de la prose, une analyse filmique passée au crible, et bien passez votre chemin. Ici s'abattra seulement la fureur et la colère ô combien insatiable que j'ai pu ressentir jusque là envers ce film qui m'a choqué du début à la fin. Surtout à la fin.

Alors Insaisissables c'est quoi ? C'est l'histoire de quatre brillants illusionnistes, interprétés par Jesse Eisenberg, Woody Harrelson, Isla Fisher et Dave Franco, qui dans leur grande bonté décident de réaliser un triptyque de shows spectaculaires visant à voler de l'argent souvent véreux pour le donner au grand public. Une sorte de robins des bois version Gérard Majax. Ils sont bien évidemment coursés par FBI, Interpol et tout le tintouin, interprétés par Mark Ruffalo et Mélanie Laurent, eux-même aidés par Morgan Freeman qui joue le rôle d'un magicien déchu spécialisé dans l'explication des tours complexes. Stop, ne nous mentons pas, ça c'est le pitch usuel que l'on met à l'arrière de la jaquette pour cacher une vérité plus atroce. À vrai dire tout cela c'est ce qu'on essaie de vous faire croire, la réalité est tout autre. Ce film, si l'on peut se permettre de le nommer ainsi, est tout bonnement la pire aberration de compost cinématographique qu'on ait jamais vomi sur écran, et c'est peu dire. Et oser insinuer que c'est l'éternelle Mélanie Laurent qui gâche toujours tous les films de sa présence ne serait que passer totalement à côté du problème. Mélanie Laurent est aussi inutile que tous les acteurs, qui n'arriveront jamais à provoquer la moindre empathie tellement l'on se fond dans une déjection fécale numérique inconstante, avec des show si prodigieux qu'on en vomirait notre pop-corn tant il est vulgaire et aussi bien filmé que dans Fort-Boyard.

Ici donc, Louis Letterier, dans son plus grand machiavélisme, ne fait pas que prendre le spectateur pour un attardé mental découvrant la télévision couleur, il s'en assume pleinement ! Le film se découpe assez facilement, on nous montre grossièrement des tours de magie aussi époustouflants qu'essoufflés, à l'aide d'effets numériques et de jeu de caméras sans substance. On rajoute à ça un peu d'humour potache face à une équipe d'agents du FBI totalement dépassée et décontenancée devant tant de prouesses invraisemblables, puis Morgan Freeman arrive pour nous remettre de l'ordre dans nos esprits si embrumés de magie, en nous expliquant tant bien que mal chaque éléments du tour afin d'apporter tout le crédit dont les scènes d'action ont besoin pour se donner une raison d'être. Il n'y a malheureusement pas grand chose de plus à ajouter, on peine à suivre le film tant il est mal découpé, avec des rebondissements aussi futiles qu'un téléfilm de Colombo, on est submergé par un flot d'effets visuels ratés pour nous faire passer une pilule indigeste d'intrigue scénaristique totalement plate et inconvenante.

Et que dire du twist final mes amis ? Je ne sais toujours pas si c'est une bonne ou une mauvaise chose de l'avoir plus ou moins prédit dès la première demi-heure du film quand on a vu que tous les personnages étaient déjà plantés, mais on va pas se mentir, le réalisateur a tourné son film en même temps qu'il improvisait son scénario, puis il s'est dit que pour une happy end de qualité il lui faudrait un final digne des retournements de situations les plus foldingo ! Honnêtement je vois difficilement comment ça aurait pu finir aussi mal, c'est d'une médiocrité sans nom que de penser que les gens seront assez dupes pour avaler une énième élucubration scénaristique aussi invraisemblable et scandaleuse que le fait d'être allé payer pour voir ce film en salles. Et comme si mon malaise devant ce torchon d'images ne m'avait pas suffit, Louis Leterrier décide de nous la jouer poète avec un magnifique fondu au blanc et un effet numérique absolument époustouflant, histoire d'en mettre plein la vue une dernière fois. J'ai pu après deux longues heures de torture mentale, me laver de ce vomi visuel et auditif sans nom. Notons quand même que ce film fait preuve d'un superbe paradoxe. En effet, faire croire aux gens que des mouvements de caméras en plan panoramique et des tours de magie emplis de ridicules qui doivent à tout prix être expliqués par Morgan Freeman pour leur apporter du crédit, sont un véritable spectacle visuel, et qu'en plus ça marche, ça c'est magique. Merci donc monsieur le réalisateur pour ce beau moment d'égarement où, entre deux scènes vomitives au goût incertain j'ai pu prendre le temps de réfléchir sur la condition humaine et la conjecture économique actuelle du Kazakhstan. Et c'est quand même bien dommage quand on pense que Louis Leterrier a aussi réalisé Danny the dog, petite perle que j'ai beaucoup apprécié.

À ne pas voir donc.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2014
« Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2015
Waouh ! Film bluffant, bien pensé et plein de surprise. Un très bon Océans eleven au pays de la magie, au casting époustouflant, un scénario original et des effets spéciaux réussi Un très bon film, à voir sans hésiter.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,95 €
29,90 €
6,09 €
7,70 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)